échos

18 avril : Journée mondiale des radio amateurs

 

Bateau radio 3

Même si les nouveaux moyens de communications issus du monde numérique ont un peu fait palir l'image du radio amateurisme, les radio amateurs ont leur journée mondiale. Chaque 18 avril, on célèbre en effet l'anniversaire de la création de l'IARU (International Amateur Radio Union) qui remonte à 1925.

Un moyen de communication à part entière

L'univers des radio-amateurs est aujourd'hui assez mal connu du grand public qui les a tantôt assimilés à des Cibistes avant de les oublier totalement. Rendons-leur justice et espérons que cette journée incitera les uns à les autres à mieux se documenter sur cette discipline de communication à part entière.

Découvrir le site des Radio Amateurs de France

Un site à visiter : www.iaru.org


En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/411/journee-mondiale-des-radio-amateurs.htm#AczjYOT8JomBF6Ka.99

L'Assemblée adopte la réforme de la SNCF en première lecture

 Projet de loi de réforme de la SNCF, à l'Assemblée nationale, le 17 avril 2018Train Station Platform, Monaco Montecarlo

L'Assemblée nationale a très largement adopté mardi en première lecture, par 454 voix contre 80, le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire", à l'origine d'un mouvement de grève à la SNCF depuis début avril.

Tout savoir sur : https://www.afp.com/fr/infos/334/sncf-lassemblee-adopte-tres-largement-la-reforme-en-premiere-lecture-doc-1438nk3

le Maxi Banque Populaire IX absent au Nice UltiMed

Dans la nuit du 13 au 14 avril, le Maxi Banque Populaire IX a chaviré alors qu'il naviguait au large des côtes marocaines.

Le bateau en étant parti de Lorient prenait la route de la Méditerranée pour y disputer la Nice UltiMed. L'équipage ne pourra pas participer à cette course en raison de cet accident.

Asile: coup d'envoi des débats à l'Assemblée

Premiers tirs croisésSilhouette of traveling people

 AFP / FRANCOIS GUILLOT
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors d'une intervention à l'Assemblée nationale, à Paris, le 11 avril 2018.

"Petite" pour la droite, "inhumaine" pour la gauche : la loi asile et immigration a fait l'objet lundi soir de premiers tirs croisés à l'Assemblée, le gouvernement plaidant l'"urgence" à agir avec ce texte controversé qui met la majorité à l'épreuve.

La loi a "trois objectifs majeurs : une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif, une intégration réussie", a affirmé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, à l'ouverture des débats en première lecture.

Dans un hémicycle clairsemé, il a notamment évoqué la "crise migratoire" en Europe et mis en avant la saturation en France des hébergements d'urgence, plaidant l'"urgence à réagir face à une situation qui se dégrade d'année en année".

Lire la suite : https://www.afp.com/fr/infos/334/asile-coup-denvoi-des-debats-lassemblee-premiers-tirs-croises-doc-1424p816

Que propose le Gouvernement ?

http://www.gouvernement.fr/action/garantir-le-droit-d-asile-mieux-maitriser-les-flux-migratoires

Le projet vu par InfoMigrants :

http://www.infomigrants.net/fr/post/6816/le-gouvernement-francais-pose-ses-conditions-a-la-reforme-du-droit-d-asile

17 avril : Journée Mondiale de l'hémophilie

Blessures,pain,injury,accident

Chaque année, le 17 avril, l'Association Française des Hémophiles (AFH) célèbre la Journée Mondiale de l'Hémophilie, avec pour objectifs de sensibiliser un large public aux réalités d'une maladie peu connue et de mobiliser le plus grand nombre en faveur de l'intégration des patients.

Cette journée correspond à la date de naissance, en 1926, de Frank Schnabel, québécois, fondateur de la Fédération Mondiale de l'Hémophilie et a été consacrée comme date de la Journée Mondiale.

Ce qu'en dit la science

L'hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire due au déficit d'une protéine de coagulation, habituellement présente dans le plasma. Elle se transmet de façon héréditaire de père en fille et de mère en fils.

Son incidence est de 1 à 2 pour 10 000 naissances mâles (environ 5000 hémophiles en France). La personne hémophile manque d'un élément qui participe à la formation d'un caillot solide dans le processus de coagulation (facteur VIII pour l'hémophilie A ou facteur IX pour l'hémophilie B). Elle ne saigne pas plus qu'une autre, mais plus longtemps car l'hémostase n'est pas complète et le caillot ne "tient" pas. Selon la localisation de l'hémorragie (externe, interne, intramusculaire profonde, intra-articulaire), l'hémostase doit être assistée par l'injection d'une dose suffisante du médicament antihémophilique habituel, aussi longtemps que la cicatrisation n'est pas assurée durablement.

L'hémophilie et l'avenir ?

La forme majeure de l'hémophilie touche en France près de 5000 personnes. En prenant en compte les formes les plus sévères de la maladie de Willebrand, très proche de l’hémophilie, et les autres maladies de la coagulation, on estime en France à 15 000 le nombre de personnes affectées par un processus de coagulation défaillant.

L'existence de traitements de plus en plus sophistiqués et l'amélioration des conditions de vie des patients qui l'accompagne ne doivent pas masquer la persistance de réelles contraintes : des traitements aux modes d'administration parfois complexes (intraveineuses) et une fragilité naturelle nécessitant une attention soutenue.

Un site à visiter : www.wfh.org


En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/68/journee-mondiale-de-l-hemophilie.htm#Mv5erKUmkLSyitEF.99

Montpellier : Etats généraux de la bioéthique

Etats généraux de la bioéthique à Montpellier le vendredi 20 avril 2018 : Début et fin de vie, quels enjeux ?

A l’occasion des Etats Généraux de la Bioéthique, grande conférence diocésaine. Le Pr. Thierry Lavabre-Bertrand, Le Dr Claire Fourcade et Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et responsable du groupe de travail bioéthique de la Conférence des Evêques de France, vous proposent une conférence-débat à trois voix sur les thèmes éthiques autour du début et de la fin de vie ainsi que sur les états généraux de la bioéthique.

Cette conférence aura lieu le Vendredi 20 Avril 2018 à 20h, salle Pelloutier, maison des syndicats, rue Léon Blum à Montpellier.

On a tous quelque chose de 1848.

Il n'est pas vain d'évoquer la révolution de 1848. Son échec, scellé par le drame des journées de juin semble avoir condamné sa mémoire. Mais quand on est à l'écoute des mouvements profonds de l'Histoire, cette révolution paraît avoir un écho parmi nous. Car elle n'a pu résoudre des problèmes qui sont toujours posés aujourd'hui.

fra

  Le gouvernement provisoire, issu des journées de février, avait proclamé la République. Pour légitimer ce régime, il convoqua des élections à une assemblée constituante en avril 1848. Or, l'assemblée élue le 23 avril ne compte que 150 députés socialistes face à 250 monarchistes et 500 députés républicains modérés. Le pays avait désavoué Paris. On peut évoquer le poids des notables, celui de la paysannerie alors majoritaire dans la société française. On peut aussi remettre en cause la démocratie représentative. Avait-on donné la parole au peuple ? 

Des manifestations violentes de protestation eurent lieu non seulement à Paris le 15 mai, mais à Nîmes, à Rouen. Et certains ont pensé en finir avec la délégation de souveraineté, au gouvernement direct par le peuple. On proposait le recours au référendum ou le vote des lois par secteurs de mille électeurs ou par commune. En ce milieu d'un XIXè siècle pourtant effervescent, on n'imaginait pas la gestion des affaires par les communautés elles-mêmes. Aujourd'hui, des essais de démocratie participative sont tentés. Le refus de verticalité de l'exercice du pouvoir s'exprime.fraP1010610

  Il nourrit aussi, en France comme en Europe, le populisme. La question de l'autonomie des communautés humaines était donc posée après avril 1848. Tout comme ce qu'on appelait alors "la question ouvrière". En ces temps de capitalisme sauvage, au plus dur de la révolution industrielle, de Lamennais à Tolstoï, on condamne l'esclavage des prolétaires. Mais quand, après la fermeture des ateliers nationaux, les ouvriers parisiens se soulèvent, c'est la guerre. Le général Cavaignac reçoit les pleins pouvoirs. Paris est en état de siège. Durant trois jours de combats, 3 000 insurgés sont tués, 1 500 dans les forces de l'ordre. Et la répression qui suit est sans pitié. On fusille, on emprisonne, on exile.

De Marx à Proudhon, on parle de guerre de classe. "Silence aux pauvres", clame Lamennais.

Les paroles de l'abbé, en délicatesse avec son Eglise, sont-elles de saison ? Lui et d'autres religieux avaient beaucoup fait pour diffuser les idées de charité, concorde, bienveillance, cette fraternité qui entre alors dans la devise républicaine. Ce sentiment n'est-il propre qu'à inspirer la légende, selon les mots de Malraux ?

  Ce serait ignorer qu'une grande part de notre organisation sociale repose sur la solidarité. Solidarité mise en œuvre en particulier depuis 1945 avec le programme du Conseil National de la Résistance. Solidarité qui s'alimente à la source d'un sentiment "profond, organique, millénaire", la Fraternité.

Hervé Le Blanche

 

Bulletin Allergo Pollinique avec le RNSA

Alerte rouge aux pollens de bouleaux avec le RNSA !

http://www.pollens.fr/les-bulletins/bulletin-allergo-pollinique.php

Pollen like snow

Les quantités de pollens explosent sur l'ensemble du territoire et la carte de vigilance des pollens se colore en rouge ! La France est coupée en deux avec les pollens de bouleaux qui envahissent le Nord et les pollens de platanes qui gagneront du terrain au sud.

Le risque d'allergie sera très élevé ces prochains jours pour les pollens de bouleaux au Nord d'une ligne Bordeaux-Lyon et dans les Alpes. Les pollens de frêne sont en forte augmentation sur l'ensemble du territoire avec un risque d'allergie élevé.

Prévisions de pollinisation sur http://www.pollens.fr/accueil.php

De nombreux modèles ont été mis en place pour prévoir la pollinisation des différents arbres et herbacées à pollens allergisants. Ces modèles ne sont en aucun cas des mesures de concentrations de pollens, ce sont des prévisions qui peuvent différer légèrement de la réalité. Les niveaux indiqués sont des niveaux de concentration et non de risque d'allergie.

Prévisions à 3 jours pour les pollens de cyprès en région PACA grâce au projet CartoPollen.

Prévisions à 2 jours pour les pollens d'aulne en France grâce au projet COSMO-ART.

Prévisions à 2 jours pour les pollens de bouleau en France grâce au projet COSMO-ART.

Prévisions à 4 jours pour les pollens d'aulne, de bouleau et de graminées en Europe grâce au projet SILAM (si l'animation ne démarre pas toute seule, cliquer sur "BIRCH" sur la droite pour le bouleau ou sur "GRASS" pour les graminées).

CCI Hérault : les délégations du Bittérois et du Bassin de Thau sur la sellette

Lors du Bureau de la CCI Hérault, les élus CCI ont renouvelé leur engagement le 11 avril.

"La CCI HÉRAULT sera TOUJOURS PRÉSENTE à BÉZIERS et à SÈTE - PLUS QUE JAMAIS." a précisé le Président.

Les élus CCI ont également rappelé les actions engagées :

  • L’un des plus grands plans d’investissement (8 millions) de la CCI a été lancé sur Béziers avec les travaux de rénovation du CFA, du Parc des Expositions.
    Les travaux sont déjà lancés ! Nous accueillons déjà de nouveaux salons comme le Salon des maires en octobre !
  • La CCI renforce sa présence à Béziers avec une antenne en centre-ville - dans le passage Paul Riquet - pour être au plus proche des commerçants : le bail est signé ! Nous serons opérationnels en septembre !
  • 400 m² de bureaux fonctionnels pour les services CCI seront aménagés au-dessus du restaurant d’application du CFA Sud Formation Béziers.
  • La CCI Hérault a lancé le Grand Bazar à Béziers et la Grande Escale à Sète. Nous avons déployé Préférence Commerce et Visio Commerce pour attirer de nouvelles enseignes sur Béziers et sur le Bassin de Thau.
  • La CCI Hérault a relancé le Club des Croisières dans lequel nous investissons 200 000 € sur 4 ans pour Sète.
  • Le plan sur le développement de l’économie bleue, autour des croisières, de l’agroalimentaire, des produits de la mer et du nautisme sur le Bassin de Thau a été présenté dans le cadre d’Escale à Sète.
  • La CCI reste investie dans le développement de l’Aéroport de Béziers avec l’aménagement du foncier économique et en restant au syndicat mixte mais de façon plus rationnelle compte tenu de nos budgets.

Enfin, André DELJARRY a rappelé la vision et l’ambition de la CCI Hérault :

"L’organisation d’Intersud le 30 mai constitue une véritable vitrine régionale et nationale de l’expertise des industriels de l’Ouest Hérault. C’est ce Béziers que nous voulons promouvoir. C’est cette énergie positive que nous voulons afficher au niveau Régional et National.
Nous voulons valoriser l’expertise et les talents des sous-traitants et des industriels de l’ouest Hérault. Béziers et Sète ont des atouts énormes, nous agissons de manière pragmatique pour développer l’économie de tous les territoires. Nous signons des conventions de partenariat avec l’ensemble des collectivités ! Nous agissons pour diffuser le développement économique sur l’ensemble du territoire. Ce sont plus de 1000 chefs d’entreprise, membres associés conseillers techniques et ambassadeurs de la CCI qui sont mobilisés sur l’ensemble des communes !
 
Pourtant, Il faut savoir que les délégations de Sète et Béziers, déjà réduites sur ces deux bassins après la départementalisation sont devenues par Décision d'André DELJARRY, président de la CCI Hérault, le 28 mars, de simples “établissements”.
 
Onze élus consulaires, dont Florent Tarbouriech (président de l'ex délégation sétoise), ont quitté leurs fonctions.
Pour Olivier Oddi, ancien président de la CCI de Sète, joint par téléphone, "Sète va devenir une simple antenne, avec un bureau sur la ville, et quelques personnes pour le faire vivre. Tout se décidera à Montpellier. A Béziers, Mairie et députés ont réagi avec force, sachant qu'il est impératif de développer l'économie et l'attractivité du Biterrois et de la ville de Béziers et pour le Bassin Thau et la ville de Sète il y a les mêmes besoins de développement".
 
Même si André DELJARRY précise : "Nous agissons pour l’attractivité du Biterrois et de la ville de Béziers. Nous agissons pour l’attractivité du Bassin Thau et de la ville de Sète. Nous agissons pour faire de l’Hérault la destination pour entreprendre" en rajoutant qu'il a des obligations de résultats, les deux secteurs impactés craignent de devenir les parents pauvres de la CCI Hérault.

IGP Thau : vers une obtention en 2019

Selon le CRCM, en mars, une trentaine de professionnels a participé à la réunion de présentation de la démarche IGP Huîtres de Thau à la Maison des savoirs, espace Le Taurus à Mèze. Ce rendez-vous a permis de présenter les différentes étapes de la démarche et les exigences liées à l’obtention.

Retour Accueil

Pour rappel, l’IGP est un signe d’origine et de qualité reconnu en Europe. Il est lié à un espace territorial reconnu et réputé et cette labellisation permet de gagner la confiance du consommateur. Les professionnels de Thau sont nombreux à être partants pour cette démarche. 56% d’entre eux se sont dits intéressés lors de l’enquête menée par le CEPRALMAR en 2016 sur 135 entreprises interrogées.

L’IGP permettrait de protéger le nom Huîtres de Thau, de valoriser le territoire, de résister face à la concurrence des autres bassins de production au niveau des prix et de faciliter la communication sur un mode de production et un produit spécifique. Une mention premium sera mise en place pour l’huître exondée au minimum 12 fois sur une période allant de septembre à mai. Une mention spéciale premium ou excellence pour les huîtres bénéficiant d’un taux de remplissage de 18% pour le très haut de gamme est à l’étude.

La démarche d’obtention de l’IGP est portée par l’OP Thau et doit répondre à un cahier des charges spécifique décrivant le produit, ses caractéristiques, ses conditions d’élaboration spécifique et son lien avec le territoire. Pour que les huîtres bénéficient de l’IGP, elles doivent avoir été élevées durant six mois minimum dans l’étang de Thau par les établissements situés sur Bouzigues, Frontignan, Loupian, Marseillan, Mèze ou Sète. La purification et conditionnement doivent également avoir lieu dans les mas conchylicoles de ces communes.

L’instruction des demandes est assurée par l’INAO puis homologuée et enregistrée par les ministères de l’Agriculture et de l’Economie et par la Commission européenne. La démarche nécessite donc de justifier les liens entre le produit et le territoire, l’INAO demandant une déclinaison argumentée sur le lien entre le nom « huitres de Thau » et le territoire. Une recherche est donc lancée pour réunir les documents faisant référence au nom « Huîtres de Thau » ainsi que toutes les démarches engagées récemment visant à améliorer l’image de la lagune et à promouvoir le nom de « Thau ».

Au plan de la communication, il est prévu la création d’une identité à partir du logo Huîtres de Thau et d’éléments de langage. Une présentation de l’IGP Huîtres de Thau serait réalisée à l’occasion de diverses manifestations (salon de l’agriculture, fête de l’huître, marchés de proximité, communication auprès des partenaires institutionnels, relation publique et presse).

La certification pourrait intervenir en 2019. La démarche est soutenue par la Région, le Département, Sète agglopôle Méditerranée, le CEPRALMAR, l’irqualim et animé par la Fédération des IGP de l’Hérault...

En savoir plus : http://www.crc-mediterranee.com/blog/les-huitres-de-mediterranee/

Les principales déclarations de Macron sur BFMTV/RMC/Mediapart

Eiffel Tower and French FlagSyrie, réformes, mouvements sociaux, impôts: Emmanuel Macron a été interrogé plus de deux heures, dimanche soir, sur BFMTV, RMC et Mediapart, près d'un an après son accession à la présidence de la République.

- Frappes en Syrie -

"Nous avons réussi l'opération sur le plan militaire" en Syrie, a-t-il au lendemain des frappes menées par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne contre des sites de production d'armes chimiques du régime de Bachar al-Assad".

Toutes les déclarations : https://www.afp.com/fr/infos/334/les-principales-declarations-de-macron-sur-bfmtv/rmc/mediapart-doc-1424an1

Et : https://www.afp.com/fr/infos/334/macron-se-justifie-sur-la-syrie-et-ne-voit-pas-de-coagulation-des-mecontentements-doc-1424yu3

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon