échos

L’humain, au cœur des échanges de la MJC La Passerelle

relleCapture
C’est l’idée d’un nouveau projet qui va voir le jour à la MJC La Passerelle… un échange de savoirs et de savoir-faire ! Nous sommes tous porteurs de connaissances, compétences ou expériences… partageons-les !
 
L’idée est de favoriser les échanges de savoirs lors de rencontres mensuelles. Retrouvez "les rendez-vous solidaires", tous les 3èmes mardis du mois, avec à chaque fois une nouvelle thématique définie par vous !
Votez sans plus tarder pour les thèmes que vous souhaiteriez aborder : ici !

La carte officielle des radars fixes est en ligne !

Speed camera on the side of a tree lined road

 

Radars fixes classiques, radars double sens, radars vitesse moyenne... La carte officielle des radars fixes et des itinéraires de contrôle-leurres (où les radars sont déplacés régulièrement en n'étant annoncés que par un seul panneau) vient d'être mise en ligne sur le site de la Sécurité routière. Cette carte détaille l'emplacement des 3 275 radars en service sur l'ensemble du territoire.

Cette carte des radars fixes et itinéraires de contrôle-leurres permet de zoomer sur n'importe quel point de la carte pour faire apparaître les pictogrammes symbolisant les radars sachant qu'il est également possible d'effectuer une recherche de radars par département ou par type de radar.

Et, pour en savoir plus, vous pouvez ensuite cliquer sur ces pictogrammes afin de connaître les caractéristiques des radars présents sur votre parcours :

  • emplacement précis (département, route) ;
  • type de radar installé (radar fixe classique ou double sens, radar vitesse moyenne, radar de feu rouge...) ;
  • date de mise en fonction ;
  • vitesse maximale autorisée sur ce tronçon de route.

Les données publiées sur cette carte sont actualisées tous les deux mois.

  Rappel :

La mise en ligne de cette carte avait été annoncée lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018.

Les ateliers reprennent à la MJC de la Passerelle

Vous avez peut-être déjà pris connaissance de notre nouveau programme ou mieux vous vous êtes déjà inscrit pour suivre un de nos ateliers, alors bienvenue à vous.
Si ce n'est pas le cas... pas de problème vous êtes aussi les bienvenus =) Vous avez tout le mois de septembre pour profiter d'un cours d'essai gratuit par atelier !

Nouveau ! Cette année, vous pouvez choisir entre deux formules : souscrire à un atelier à l'année ou à une session de votre choix afin d'expérimenter plusieurs disciplines.

planneCapture


NB : session 1 du 10 septembre au 20 octobre / session 2 du 6 novembre au 22 décembre / session 3 du 8 janvier au 22 février / session 4 du 11 mars au 19 avril / session 5 du 6 mai au 7 juin / samedi 1er juin festival de la MJC. Plus d'infos

Voici un aperçu des ateliers de la MJC La Passerelle : Arts plastiques, Batucada-Maracatu, Capoeira, Chant Choral, Dessin-Aquarelle, Danses du Monde, Ecriture, Hip-hop, Sophrologie, Impro, Jardin Partagé, Modern Jazz, Musique, Parkour, Studio… et il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges !

Dans l'Hérault, recherche de jeunes de 18 ans pour tester le Pass Culture

 L'Hérault faisant partie des cinq départements retenus par le Gouvernement pour tester le nouveau Pass Culture, les  volontaires ont jusqu'à la mi-novembre pour s'inscrire mais devront tenter d'être sélectionnés par tirage au sort.

Le Président de la République a fait du Pass Culture un chantier prioritaire dans le secteur culturel. Ce projet poursuit trois objectifs : (i) Faciliter l’accès de tous à la culture, (ii) Promouvoir la diversité culturelle et (iii) Favoriser l’autonomie des jeunes face à la culture, en particulier des jeunes âgés de 18 ans.

 

Pour le mettre en œuvre, le Ministère de la Culture développe une plateforme numérique de médiation culturelle, qui prend la forme d’une application mobile universelle : tout à la fois futur agenda national de référence des offres culturelles géolocalisés, mise en avant d’offres spécifiques pour les jeunes de 18 ans et plateforme de services pour lever les freins d’accès à la culture. Chaque résident de 18 ans bénéficiera d’un crédit correspondant à 500 euros de biens ou services à utiliser dans des activités culturelles les plus diverses possibles. Un portail professionnel est également mis à disposition de tous les acteurs culturels afin de proposer les offres éditorialisées disponibles sur la plateforme. Il s’agit d’une véritable innovation dans l’univers culturel, développée selon la méthode agile des Start-up d’Etat, et en co-construction avec les jeunes, les acteurs culturels et les collectivités territoriales. Un test est en cours depuis le début de l’année 2018 sur 5 territoires (Bas-Rhin, Seine-Saint-Denis, Hérault, Guyane, Finistère) avec environ 500 jeunes et une centaine d’offreurs, et une phase d’expérimentation s’ouvrira dès la rentrée 2018 avec 10 000 bénéficiaires sélectionnés selon des critères de représentativité.

S'inscrire sur : https://pass.culture.fr/

 

Du 14 Septembre au 3 Octobre : quinzaine Franco-Allemande

Organisée du 14 Septembre au 3 Octobre 2018, la quinzaine Franco-Allemande est une manifestation ayant lieu en Occitanie. Le but de la quinzaine est de promouvoir les liens unissant Français et Allemands et de faire vivre l’amitié franco-allemande au plus près des citoyens et du territoire.

Quinzaine Franco-Allemande

Cette valorisation des liens qui unissent nos deux pays, particulièrement dans notre Région, passera par la mise en place d’événements dans les domaines culturels, économiques, éducatifs et sportifs sur l’ensemble de notre territoire.
En 2019, cette quinzaine sera organisée  en Allemagne.

Le mot de la présidente et de l’ambassadeur

"Nous sommes très heureux que l’Ambassade d’Allemagne à Paris, avec le soutien du ministère fédéral des Affaires étrangères et la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, organisent cette année la première Quinzaine de l’amitié franco-allemande en Occitanie.

À cette occasion, de nombreuses animations auront lieu dans toute la région autour de la jeunesse, des sciences, de la culture et de l’économie afin de promouvoir les échanges entre l’Allemagne et l’Occitanie.

Nous tenons à remercier toutes les institutions et personnes impliquées en Occitanie qui ont permis la réalisation de ce projet, et tout particulièrement Madame Marie-France Marchand-Baylet, Présidente de la Fondation La Dépêche.

Avec cet évènement inédit en France, nous voulons montrer que l’Europe est non seulement une réalité mais surtout une chance, en particulier pour les jeunes.

L’avenir de l’Europe ne repose pas seulement sur l’élaboration de textes à Bruxelles ou Strasbourg, il s’écrit avant tout dans les territoires, avec l’énergie des gens qui y vivent, qui y travaillent, et qui y investissent.

Avec cette Quinzaine, l’Occitanie offre un parfait exemple du partenariat franco-allemand.

Nous invitons toutes les associations et institutions de la région ainsi que leurs partenaires en Allemagne à soumettre des propositions créatives pour participer à ce beau projet qu’est la Quinzaine."

L'agenda : https://www.15francoallemandeoccitanie.fr/agenda/

De Bouzigues à Ushuïa, cérémonie de départ ce 12 septembre

Ce 12 septembre vers 15 h 30 avait lieu à Bouzigues, face à la Lagune de Thau, devant la maison des Gens de la mer, tout un symbole,  une Cérémonie de départ en l’honneur de la famille Tollemer (Jean-Luc, Sandrine et leur petit Gabriel, 6 ans), prêts à prendre la mer pour une longue navigation solidaire en voilier.

ushP1130952

Il faut dire que Jean-Luc travaille souvent sur des voiliers, (il arrive de Grèce) et a donc de nombreuses compétences pour que cette aventure se passe, en famille, du mieux possible.

Mais comme il le dit, il faut essayer de tout prévoir pour chacun de nous et pour le collectif, même l’imprévisible pour être opérationnels : la nourriture, l’eau, les outils, les habits… En plus, tout ce qui est relatif à la navigation :

« Le voilier de 20 m environ est dans le port de Sète car sa quille est trop grande pour celui de Bouzigues. Le départ officiel aura lieu le 17 septembre si la météo le permet avec en ligne de mire, Les Baléares, Tanger, Les Canaries, le Sénégal, le Cap Vert, le Brésil, l’Argentine et Ushuïa, puis plus tard vers le Chili. »

Jean-Luc précisait que c’était le bon moment pour son fils, qui pourrait apprécier ce long périple et le faire partager. »ushP1130941

Et Sandrine rajoutait : « Soucieux de l’état de la planète, convaincus de l’intérêt d’agir, nous souhaitons que cette navigation solidaire contribue, par l’information, à l’éducation, la préservation de notre bien commun en témoignant de la vie de ses habitants.

Collective et partagée, cette aventure sera donc pour nous l’occasion d’aller à la rencontre des habitants de la terre et des océans dont le voilier ambitionne d’être modestement le messager auprès de ceux qu’ils laisseront à quai et notamment des jeunes générations au travers de « Chroniques de la Planète ».

Elles seront réalisées lors d’escales qui donneront la parole aux hommes, femmes et enfants de la terre, rapportant leurs rêves, difficultés mais aussi leurs initiatives pour préserver la Planète.

" Planète en commun atteindra ses objectifs si elle devient une aventure collective et partagée. "

ushP1130945

Tous les deux remerciaient le public présent mais surtout « Bouzigues et sa Mairie » qui avec des fidèles Bouzigauds les ont aidés et soutenus,  comme son école, le CLAE, le club de Judo, ainsi que le CNRS de Montpellier et d’autres partenaires de cette aventure. Ils pourront profiter de celle-ci en communiquant par le Net. Grands et petits pourront suivre ce beau voyage car même Gabriel tiendra un petit journal. (Les rencontres, la vie à bord, la réalité des observations). Eliane ROSAY, maire de Bouzigues et son 1er Adjoint, Michel PAQUERIAUD, les félicitaient pour leur volonté et leur courage, leur assurant que Bouzigues serait présent pour les soutenir et que quand ils parviendraient à leur but, ce serait peut-être une bonne idée que de les rejoindre, mais, en avion.

Dans cette ambiance amicale, avec de nombreux enfants présents  (ALAE), il était temps de partager quelques rafraichissements.

Soyez nombreux pour les soutenir dans leur projet et leur voyage.

PLANÈTE EN COMMUN

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/03/ushCapture.jpg

 Vous pouvez tous aider le voilier « Luna Blu » dans sa navigation de Sète à Ushuaïa  en adhérant à l’association Planète en commun, en suivant les chroniques…

La présentation du projet est disponible sur http://planetenco.blogspot.fr/

« Ushuaïa est une ville touristique argentine. Elle est située sur l’archipel de la Terre de Feu, la pointe la plus méridionale de l’Amérique du Sud, surnommée le « bout du monde ». »

Pour tous renseignements Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La journée mondiale du ramassage des déchets aura aussi lieu à Sète

Environ 150 pays se mobilisent samedi 15 septembre pour le « World CleanUp Day », la journée mondiale du ramassage des déchets. A Sète, les responsables de l’association « Océan Protection France » ont décidé de participer au mouvement

. Les organisateurs donnent rendez-vous aux Sétois samedi à 9 h devant le poste de secours de la plage du Lazaret à Villeroy. Une opération à laquelle la Ville s’associe (mise à disposition du matériel et prise en charge de la collecte).

L’objectif est simple : ramasser plastiques et autres déchets. Il est demandé aux personnes intéressées de se munir de sacs, de bouteilles transparentes pour le ramassage des mégots et de gants. « On essaye de sensibiliser au maximum les gens et leur faire prendre conscience que beaucoup de déchets jetés par terre finissent en mer » appuie le président et fondateur d’« Océan Protection France », Jérôme Chiclet.

D’autres rendez-vous sont également référencés ce samedi à Sète, et sur le territoire de l’agglopôle, sur la carte du « World CleanUp Day » mise en ligne sur Internet. Pour connaître les points de rendez-vous et contacts des différents organisateurs, il faut se rendre sur www.worldcleanupday.fr. Selon une étude de l’association WWF (Fonds mondial pour la nature), 20 kilos de plastique sont rejetés chaque seconde en Méditerranée par les Européens.

World CleanUp Day

 

Le plus grand mouvement citoyen de l'Histoire

Un camion poubelle est déversé chaque minute dans l'océan.

Chaque année, en France, 30 milliards de mégots finissent dans la Nature .

Le 15 septembre, 150 pays et des millions de citoyens vont coordonner leurs efforts pour une journée mondiale de ramassage des déchets sauvages. Les citoyens, les entreprises, les associations, les écoles , les collectivités se mobilisent pour agir tous ensemble le 15 septembre pour une journée positive et festive .

Organisez ou participez à un ramassage près de chez vous, partout en France !

Le navire-école italien Orsa Maggiore fera escale à Sète

Le 13 septembre, le navire-école italien Orsa Maggiore (la grande ourse) fera escale à Sète, où il restera jusqu'au 16 septembre, avec à son bord dix officiers Aspirants garde-marine de troisième classe de l'Académie navale de Livourne.

L’image contient peut-être : nuage, ciel, océan, plein air, nature et eau

Après Sète, l'Orsa Maggiore continuera sa route vers Portoferraio (île d'Elbe) et retournera à Livourne le 22 septembre, après trois mois de navigation.

Lors de son escale il sera possible de visiter l'Orsa Maggiore, au Quai d'Alger, les vendredi 14 septembre : de 16h30 à 19h00 et samedi 15 septembre : de 10h30 à 12h00.

Marchés publics : vers le 100% dématérialisation

E-Sign,signature,computer,esignLa dématérialisation va bousculer les habitudes et propulser la commande publique dans l’ère du 3.0. en s’imposant à toutes les étapes de la passation des marchés publics et des concessions.

En pratique, et dès le 1er octobre 2018, tout change au-dessus du seuil de 25 000 € HT.

Afin de favoriser l’accès à la commande publique des opérateurs économiques du territoire, la Direction Commande Publique de Sète agglopôle méditerranée organise, une réunion d’information qui se déroulera au siège de l’agglopôle (4, avenue d’Aigues à Frontignan), le mardi 18 septembre de 18h30 à 20h (entrée libre).

Elle répondra à toutes les questions posées par les entreprises. Une démonstration de réponse électronique à un appel d’offres sera proposée à cette occasion.

La dématérialisation pour les acheteurs 

La dématérialisation pour les entreprises 

La gestion environnementale de la lagune de Thau présentée à Aqua 2018

bassin-de-thau

Producteurs, investisseurs, fournisseurs, vendeurs, scientifiques...

toutes les parties prenantes du monde de l'élevage aquatique se sont réunis du 25 au 29 août à Montpellier pour le Forum mondial de l'aquaculture 2018.

Le SMBT était au rendez-vous à travers un stand sur la gestion environnementale du territoire de Thau au regard des enjeux conchylicoles et l'animation de deux conférences dans le cadre du forum de la conchyliculture française.

 

 

Farid Zaidi, nouvel Inspecteur de l’Éducation Nationale sur Frontignan Littoral

Farid Zaidi a pris fonction sur la circonscription  Frontignan Littoral début septembre. Nouvel Inspecteur de l’Éducation Nationale dans le Département, il vient de Mende avec une spécialisation autour du traitement du handicap (ASH : Adaptation, et Scolarisation des Handicapés).

Sa circonscription comprend plus d’une trentaine d’écoles primaires (élémentaires et maternelles) réparties sur quatre secteurs de collèges sur Frontignan (Simone de Beauvoir et Les Deux Pins), ainsi que ceux de Poussan et de Loupian. Jeune inspecteur, accompagné de son équipe de circonscription, durant la semaine suivant la rentrée scolaire, il est allé à la rencontre de tous les enseignants de son secteur dans leurs écoles.

Farid Zaidi a suivi un cursus assez logique, ayant débuté dans l’enseignement en étant professeur d’anglais dans l’Académie de la Réunion, professeur des écoles, puis en se spécialisant (Segpa: section d’enseignement général et professionnel adapté et ULIS : unités localisées pour l’inclusion scolaire) avant de devenir formateur et conseiller pédagogique. Le concours des IEN lui tendait les bras, sa route était tracée.

« C’est l’École qui a fait de moi ce que je suis », précise-t-il.ienP1130927

Et si par rapport à la Lozère, le sud de l’Hérault en terme de territoire est différent, moins rural, ses missions sont les mêmes et les problématiques sont souvent identiques : en premier lieu il a pour souci, avec les enseignants, d’accompagner les élèves vers la réussite, mais pour lui, les responsabilités sont aussi nombreuses : formation des enseignants, gestion des ressources humaines, rendre l’école inclusive, prendre en compte les situations d’handicap…

« Les finalités sont les mêmes dans toutes les circonscriptions. »

Ce qui change,  c’est la concentration géographique avec un minimum d’urbain à Frontignan et un peu de ruralité pour les autres communes. Pour Farid Zaidi, c’est de toute façon  à L’École à s’adapter, sachant que les inscriptions des élèves sont conditionnées par la politique d’aménagement du territoire, et c’est cela qui en fait sa richesse : sur la circonscription Frontignan Littoral, 6000 élèves, 280 enseignants pour 260 classes, et 4 secteurs (cf collège) donc, une « belle circonscription avec des écoles majoritairement en bon état« .

« C’est une mission passionnante, que, dans un cadre légal, de tout mettre en œuvre pour faire réussir les élèves en réduisant le taux de sortie sans qualification. Nous devons donc réunir toutes les conditions pour les accueillir au mieux et les accompagner vers la réussite en s’appuyant sur leurs points d’appui pour les motiver. »

Et Monsieur l’Inspecteur rajoute : « Je suis pragmatique : au niveau pédagogique, je suis preneur de méthodes et d’expérimentations qui permettent cette réussite en relation tout de même avec la recherche au niveau pédagogique. Il faut aller dans le bon sens, en faisant confiance à l’intelligence des équipes qui doivent mettre en valeur les ressources du Ministère. Elles doivent trouver des leviers qui vont faire réussir leurs élèves tout en restant en loyauté avec les programmes, pour acquérir les compétences inscrites au socle commun. « 

D’ailleurs pour lui, le numérique à des fins pédagogiques peut être une aide, pour ceux qui ont des difficultés ou bien pour d’autres qui avancent plus vite que la moyenne.

Si le travail entrepris par son prédécesseur, Monsieur Filion, sera poursuivi dans le domaine scientifique, comme moyen de soutien, pour Farid Zaidi il y a nécessité de travailler avec les collèges par secteur (réseaux) pour développer des projets communs : « ceux de l’école du socle. »

De la même façon il serait bon de réfléchir sur des moyens  pour obtenir de meilleurs conditions de passage de la Grande Section au CP avec un accueil particulier et des modifications plus progressives.

« Pour mieux aider, il faut évaluer les compétences des élèves ce qui permet de remédier davantage les difficultés d’apprentissage, avec un plan (de remédiation) si nécessaire ou un plan particulier pour les très performants. »

Si lire, écrire, compter et respecter autrui restent les domaines majeurs à l’école, il y aura un focus particulier sur le CP ( 2 temps d’évaluations, le second mi-mars) et le CE1 ( 1 temps d’évaluations) avec retour aux enseignants respectivement de Grandes Sections et de CP pour faire évoluer les pratiques pédagogiques.

Sur la circonscription, toute les situations qui nécessitent un accompagnement humain ont trouvé une réponse positive  sachant que pour certains les dossiers sont en cours à la MDPH (La MDPH de l’Hérault (34) facilite les démarches des personnes handicapées).

A noter : quatre ULIS sur le secteur avec des coordonnateurs permettent d’assurer une inclusion scolaire locale et de s’occuper d’élèves en difficulté qui travaillent dans une classe « générale ».

Pour Monsieur l’Inspecteur, l’Éducation Nationale est là pour travailler avec les partenaires afin de trouver le parcours le plus pertinent pour chacun des élèves.

« C’est à l’École à s’adapter aux élèves et non l’inverse, c’est la philosophie de l’accueil de tous les élèves (loi de 2005), et il en est de même pour la société qui doit s’adapter aux citoyens. »

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon