échos

Birkin / Gainsbourg Le Symphonique

Au Théâtre Molière de Sète

  • jeudi 14 mars 20h30
 
AVEC L'ORCHESTRE NATIONAL MONTPELLIER OCCITANIE
 

Voix cristalline et douce, constamment chantée, Jane Birkin vous murmure des paroles sauvages au coin de l’oreille. La voici à nouveau sur scène revisitant le répertoire de son pygmalion, Serge Gainsbourg.

Serge Gainsbourg possédait une solide culture musicale classique et s’inspirait beaucoup des grands compositeurs.

Naturellement, l’idée a fait son chemin et le projet pris forme d’allier l’interprétation de Jane Birkin sur les chansons de Gainsbourg écrites pour elle avec un orchestre symphonique, celui de l’Orchestre national Montpellier Occitanie.

Le pianiste Nobuyuki Nakajima, qui avait accompagné Jane Birkin sur sa tournée précédente, a proposé ses orchestrations vibrantes et subtiles pour grande formation, Philippe Lerichomme, directeur artistique, proposant le choix du répertoire.

Entre émotion et nostalgie, Birkin / Gainsbourg, Le Symphonique donne ses lettres de noblesse à ces chansons aujourd’hui fredonnées par tous. Pour un concert en art majeur !

Avec : Jane Birkin | Accompagnée par : l’Orchestre national Montpellier Occitanie sous la direction de : Gwenolé Ruffet | Direction artistique : Philippe Lerichomme | Arrangements et piano : Nobuyuki Nakajima

 Production : Les Visiteurs du Soir

  • Durée1h30
  • Tarif de 15 à 38 €

Port 2019 : et que ça continue !

 On ne peut que le souhaiter pour le port de Sète. Incontestablement, après le discours du président de l'Etablissement Public Régional, M. J.C. Gayssot, et l'exposé très documenté du directeur de l'EPR M.O. Carmès. Les efforts consentis par la Région depuis 5 ans seront poursuivis et permettront un développement quantitatif durable et social de l'organisme portuaire.

 TORPI1180159

J.C. Gayssot, dans son discours qu'il voulait bref (et non interrompu par des applaudissements), a insisté sur les aspects du devenir de l'EPR. Non seulement le volume du fret doit continuer à croître (après avoir augmenté de 25% en 5 ans), mais compte tenu des problèmes de notre époque, c'est à une "évolution-révolution" que l'on doit procéder. Tout d'abord, il faut réussir un développement durable. Gageure ? Pour le président, "à Sète, on va réussir" car "on a tout à gagner".

L'utilisation des moteurs des navires est encadrée dans le port et on veille à la qualité de l'eau. Ensuite, il ne faut pas perdre de vue l'aspect social du développement. Sète est réputée pour ses conditions d'accueil dues au professionnalisme des acteurs du port. Ils ne seront pas oubliés. Deux tiers des salariés de l'EPR toucheront une prime exceptionnelle de 1 000 €.

Et puisque la sécurité est un problème majeur dans le domaine maritime, une prime d'intéressement est prévue pour mobiliser le personnel. Et les progrès réalisés depuis 5 ans (croissance du chiffre d'affaires de 41%, dont 8% en 2018) ont permis de l'embauche de 8 salariés. Le trafic du port a gagné 25% et atteint 4,1 Mt. Grâce aux efforts de tous.TORPIP1180178

 

Parce que le port, "c'est l'affaire de tous".

Tous ? Le personnel de l'EPR bien sûr, mais aussi de ceux qui sont impliqués. L'agglo ((M. François Commeinhes était présent), la Région représentée par A. Lubrano (par ailleurs nouveau récipiendaire dans l'ordre de la légion d'honneur). L'obsession pour tous de l'intérêt général fait circuler entre toutes les parties prenantes "une véritable complicité".

TORPIP1040878 (3)-2Et nul doute que "tous et chacun" ont à cœur de préparer l'avenir. D'ailleurs, le futur prend corps. Les investissements seront poursuivis. L'objectif est d'atteindre 400 millions. Cela permettra de développer le ferroutage qui favorise un rayonnement national et international. Mais pas que… Au carénage, un nouvel élévateur "traitera" tous les types de navires. Près de Frontignan, les travaux de la ZIFMAR avancent. Un premier casier est rempli ; il sera commercialisé en avril 2019, favorisant l'importation de véhicules neufs. Un "nouveau pôle nautique" remplacera la base Tabarly au môle. Et il est prévu pour 2022 une nouvelle gare maritime, avec restaurants et commerces. Car, les documents de l'EPR le rappellent, Sète est en Méditerranée. Or, les pays riverains de "la mer au milieu des terres" sont peuplés de 500 millions d'habitants. Et, au-delà, l'Afrique… Sète peut devenir le port du Midi de la France, au contact de grands marchés rapprochés par la voie maritime. Louis XIV et son ministre avaient-ils vu juste ? Sète, emporium de la Méditerranée occidentale ?

 Hervé Le Blanche

 

Les projets : torpbbbbbCapturetorpccccccCapturetorpddddddCapturetorpeeeCapture

Convocation à l'AG extraordinaire de l'Entre2pots

"L'équipe de l'Entre2pots vous souhaite à tous une belle et douce année 2019. Nous espérons vous dévoiler bientôt quelques uns de nos projets, nous remettons un peu d'ordre ... les 6 derniers mois ont été très lourds à gérer et une pause s'imposait.
Toujours pas de lieu à l'horizon mais nous y veillons (à bon entendeur) " Précisent les membres de l'Entre2Pots.

 

Prochain rendez-vous le 6 février pour une AG extraordinairepotsCapture

"Comme vous le savez l’association L’Entre2pots installée à Sète depuis 2015 a dû quitter ses locaux le 30 juin 2018, les augmentations de charge ne pouvant plus être supportées par l’association et ses activités.

La décision de conserver l’association pour continuer à proposer de façons éphémères et ponctuelles des événements culturels hors les murs (sur le bassin de Thau) en attendant de retrouver un lieu à échelle plus modeste, a été voté à l’unanimité lors de la dernière AG.

Plutôt que de créer une nouvelle association, les fondateurs et membres actifs de L'Entre2pots proposent d’effectuer les transformations nécessaires des statuts et la modification de gouvernance pour que l’association continue à exister."
 
Vous êtes invités à l’Assemblée générale extraordinaire de l’Entre2pots qui aura lieu le 6 Février 2019 à 18h30 au Local, 4 place Jean Jaurès 34110 Frontignan pour délibérer sur l’ordre du jour suivant :


- Election du nouveau bureau et du CA
- Changement de siège social
- Adoption des statuts

Pour participer à cette assemblées générale, il convient de vous mettre à jour du paiement de votre cotisation 2019.

Un accueil sera organisé à 18h pour les membres adhérents ou renouvelant leur adhésion.

Les personnes souhaitant se porter candidat au Conseil d’Administration peuvent le faire savoir à l’adresse mail de l’association au plus tard 7 jours avant l’assemblée générale : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" href="https://webmail1f.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=119499&check=&SORTBY=1" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous trouverez ci-joint tous les éléments nécessaires à votre information :
 
- un pouvoir pour vous faire représenter en cas d’empêchement par un mandataire de votre choix.

L'Entre2pots, café culturel associatif
6, rue de Copenhague
Zone Aquatechnique
34200 Sète

Parcoursup : le calendrier 2019 des inscriptions

 

Illustration 1

La procédure Parcoursup d'inscription, notamment des lycéens de Terminale, dans l'enseignement supérieur présente un calendrier resserré pour 2019. Découvrez les dates des 3 étapes clés : informations et découverte des formations - plus nombreuses cette année -, saisie des vœux et finalisation du dossier, réponses des formations et prise de décision.

Le Calendrier

  • Jusqu'en janvier 2019
    • Depuis l'ouverture du site d'information de Parcoursup le 20 décembre 2018, les lycéens peuvent s'informer sur le déroulement de la procédure et consulter l'offre de formation disponible : les contenus, les attendus, les débouchés professionnels et les critères d'examen des dossiers.
  • 22 janvier - 3 avril 2019
    • Tout au long du 2e trimestre : les lycéens poursuivent leur réflexion avec leurs professeurs principaux en participant à la 2semaine de l'orientation et aux journées portes ouvertes dans les établissements de l'enseignement supérieur ;
    • Du 22 janvier au 14 mars 2019 : inscription sur Parcoursup , création du dossier candidat et saisie des vœux (jusqu'à 10 vœux avec la possibilité de sous-vœux selon les formations) sans avoir besoin de les classer. Aucun nouveau vœu ne peut être formulé après le 14 mars 2019 ;
    • Mars : 2e conseil de classe. Chaque vœu formulé par le lycéen fait l'objet d'une fiche « Avenir » comprenant les appréciations de ses professeurs et l'avis du chef d'établissement ;
    • 3 avril : dernier jour pour finaliser le dossier du candidat avec les éléments demandés par les formations et confirmer chaque vœu ;
    • Avril-mai : les établissements de formations examinent les vœux formulés par les candidats.
  • 15 mai - 19 juillet 2019
    • 15 mai : les candidats prennent connaissance des réponses des formations sur la plateforme. Ils reçoivent des propositions d'admission au fur et à mesure et ils doivent y répondre dans les délais indiqués alors par la plateforme (ils auront 5 jours du 15 au 19 mai, puis 3 jours à partir du 20 mai) ;
    • Du 17 au 24 juin 2019 : la procédure est suspendue pendant les épreuves écrites du baccalauréat ;
    • Du 25 juin au 14 septembre : ouverture de la phase complémentaire pour formuler de nouveaux vœux si besoin ;
    • 5 juillet : résultats du baccalauréat ;
    • Avant le 19 juillet : inscription dans les formations choisies par les candidats selon les modalités précisées sur leur dossier.
  • De mai à septembre 2019
    Les candidats qui n'ont pas reçu de proposition et qui souhaitent trouver une place dans une formation proposée par Parcoursup seront accompagnés. Ils pourront demander un conseil, un accompagnement individuel ou collectif, dans leur lycée ou au Centre d'Information et d'Orientation (CIO) pour envisager d'autres choix de formation, en particulier s'ils n'ont reçu que des réponses négatives de la part de formations sélectives (BTS, IUT, écoles etc.).
    Une phase complémentaire, du 25 juin au 14 septembre, permettra de formuler de nouveaux vœux et d'obtenir une proposition d'admission dans une formation disposant de places disponibles avec la possibilité de bénéficier de l'accompagnement individualisé de la commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de l'académie.

Parmi les nouveautés

  • Les phases de propositions par les établissements et de réponses des candidats ont été resserrées afin d'accélérer les files d'attente.
  • « points d'étapes » seront instaurés pour accompagner individuellement chaque candidat et rythmer la procédure. Les 2 premiers, qui auront lieu le 25 juin et le 6 juillet, ont pour objectif de permettre aux candidats qui n'ont pas encore accepté de manière définitive une proposition d'admission de continuer leur réflexion et de solliciter un accompagnement. Les jeunes pourront demander des rendez-vous physiques ou téléphoniques avec les équipes pédagogiques de leur établissement ou des centres d'information et d'orientation (CIO) pour les aider dans le choix de leur orientation. Le 3e point d'étape permettra aux candidats de confirmer leur choix d'inscription dans la formation qu'ils ont acceptée.
  • Des entretiens individuels et collectifs seront proposés aux candidats qui n'ont reçu que des réponses négatives (qui n'avaient donc demandé que des filières sélectives : BTS, IUT ou prépas) à partir de la mi-mai, afin de les aider à définir un nouveau projet d'orientation.
  • Un « répondeur automatique » sera mis en place à partir du 25 juin, juste après les épreuves écrites du baccalauréat. Il donnera la possibilité aux candidats qui ont encore des vœux « en attente » de les classer avant de partir en vacances, pour que la plateforme réponde à leur place aux propositions qu'ils vont recevoir.
  • En plus de son rang sur liste d'attente, chaque candidat connaîtra également le rang qu'occupait sur cette même liste d'attente le dernier élève intégré au sein de la formation l'année dernière, afin qu'il puisse estimer ses chances d'être pris.
  • Le test d'autoévaluation confidentiel proposé en 2018 aux candidats en licence de droit sera élargi aux 14 licences à mention scientifique afin de les informer sur les connaissances et compétences attendues dans la discipline envisagée.

  À savoir :

Le nombre de formations présentes en 2019 sur la plateforme atteint 14 000 (publiques et privées reconnues par l'État), avec l'arrivée des Instituts de formation des soins infirmiers (IFSI) et les Instituts du travail social (IRTS).

En 2020, toutes les formations (y compris Sciences-Po et l'université Paris-Dauphine notamment) devront être présentes sur la plateforme.

Au stade avec Sète agglopôle !

FC Sète-LOSC… quelle belle affiche de Coupe de France de football, non ?

loscCapture

Ce sera le mardi 22 janvier dès 21h au Stade Louis Michel et bonne nouvelle, l’agglopôle met des bus gratuitement à votre disposition pour assister au match et en repartir.

POUR ALLER AU STADE

  • Navette 1
Arrêt de bus Départ Arrivée
Gare (Poteau provisoire) 19:20 20:00
Théâtre Molière 19:22 20:02
Pont de Pierre  19:23 20:03
Pont Virla  19:25 20:05
Passage Le Dauphin  19:27 20:07
Les Pénitents  19:29 20:09
Le Môle  19:31 20:11
Chant des Vagues  19:32  20:12
Rose Roc  19:32 20:12
Crique de la Nau  19:33 20:13
La Vigie  19:34 20:14
Plan de la Corniche  19:34 20:14
Les Près Calards  19:36 20:16
Joliot-Curie  19:37 20:17
Riant Val 19:37 20:17
Rond-point de l’Europe 19:38 20:18
Le Vignerai 19:39 20:19
Cimetière Le Py 19:40 20:20
Espace Georges Brassens 19:41 20:21
Hôpital 19:42 20:22
Les Métairies 19:43 20:23
STADE LOUIS MICHEL 19:46 20:26
  •  Navette 2
Arrêt de bus Départ Arrivée
Gare (Poteau provisoire) 19:20 20:00
Théâtre Molière 19:22 20:02
Pont de Pierre 19:23 20:03
Pont Virla 19:25 20:05
Médiathèque 19:27 20:07
Foyer Barbusse 19:28 20:08
La Carraussane 19:30 20:10
Usine à Eaux 19:31 20:11
Château Vert 19:33 20:13
Centre Aéré 19:33 20:13
Jules César 19:34 20:14
Pins Soleil 19:35 20:15
Saint Roch 19:36 20:16
STADE LOUIS MICHEL 19:40 20:20

 

POUR LE RETOUR DU STADE

 L’itinéraire retour est identique à l’aller. La montée et la descente au stade se feront à l’arrêt Louis Michel devant le stade (Avenue de la Source) ou aux Métairies, Boulevard Camille Blanc, en cas de déviation.

Les retours s’effectueront 15 minutes après la fin du match (soit 23h ou 23h 30 ou 23h 45/minuit en fonction du scénario du match).


 

Pour vous rendre au stade, vous pouvez également utiliser le réseau de lignes régulières SAM :

  •  Ligne 1 : depuis la gare de Sète, arrêt les Métairies passage à 19h49, 20h14 et 20h44, depuis L’ile de Thau passage à 19h50, 20h15 et 20h40
  • Ligne 2 : depuis Le Passage Le Dauphin et la Gare, arrêt les Métairies passage à 19h59, 20h23 et 20h53, depuis L’ile de Thau passage à 19h40, 20h12 et 20h35
  • Ligne 3 : depuis la gare de Sète et le Passage Le Dauphin, arrêt Hôpital passage à 19h56, 20h21 et 20h46
  • Ligne 7 : depuis la Passage Le Dauphin, arrêt Louis Michel passage à 19h09, depuis Mathieu Grangent passage à 19h46

Rencontre pour le projet de création d'un grand tiers lieu structurant à Sète

L'association Sète en commun, porteuse d'un projet de création d'un grand tiers lieu structurant à Sète, pour l'ensemble de la population de Sète agglopôle Méditerranée, qui prendrait place dans l'ancien collège Victor Hugo, organise ce 26 janvier de 9h30 à 12h30 une rencontre publique (salle Tarbouriech Théâtre de le mer) afin de partager largement avec les habitants sa réflexion sur ce projet.

Le Conseil d’administration et les bénévoles de l’association travaillent depuis quelques mois sur la conception d’un grand tiers lieu à Sète, pour l’ensemble de la population de Sète agglopôle Méditerranée .

François Commeinhes, Maire de Sète et Président de l’agglopôle nous a demandé d’étudier la faisabilité de sa création dans l’ancien collège Victor Hugo , aux côté s de formations de l’Université de Montpellier qu’il est envisagé d’y implanter.

Un des axes forts du tiers lieu sera de renforcer l’émergence d’entreprises sur le territoire et d’accompagner les porteurs de projet dans leur création , notamment dans les domaines de transition écologique , de solidarité et d’innovation sociale .

Il accueillera notamment un fablab , un espace de coworking et un hub d’accompagnateurs à la création d’entreprises. Ce tiers lieu nous le voulons aussi lieu de rencontre, de brassage et de mixité sociale et intergénérationnelle , de convivialité et de culture, d’apprentissage, de faire ensemble, de mise en synergie des nombreuses initiatives citoyennes et associatives existantes . Un grand tiers lieu pour partager , apprendre, transmettre, entreprendre, créer, faire ensemble, mieux vivre ensemble, innover, fabriquer, rayonner, mutualiser, se nourrir, débattre , s'émouvoir, rêver ! Sète en commun souhaite aujourd’hui partager ce projet avec les habitants de l’agglo pôle, identifier avec eux les besoins prioritaires et préciser les activités et les services à offrir dans le tiers lieu.

La rencontre sera organisée sous forme d'ateliers thématiques participatifs suivis d'une restitution et discussion collective.

tiersCaptureProgramme de la matinée :

9h30 - 9h45 : accueil café 9h45 - 10h15 : Mot d’accueil Sète en commun et présentation du projet 10h15 - 11h15 : Ateliers thématiques en sous

- groupes 11h 30 - 12h 30 : Restitution de chaque atelier et discussion collective

12h 30 : Clôture puis apéritif partagé

Thèmes des ateliers :

- ATELIERS ÉDUCATIFS, CULTURELS, MANUELS ... : une zone d'effervescence pour partager et développer nos savoir - faire à tous âges.

- LE RÉSEAU des CO - WORKERS : travailler dans un lieu convivial hors de chez soi, s'entre - aider, échanger des contacts et des idées.

- La FABRIQUE à ENTREPRENDRE : de l'idée au projet. Être accompagné pour passer à l'action et créer son entreprise.

- LES RENDEZ - VOUS PUBLICS : lumière sur les expos, les débats et conférences, les événements. Il se passe toujours quelque chose dans le tiers lieu ! - FAIRE ENSEMBLE au FABLAB : du concept au prototype puis à la mise au point et à la production.

- PLACE A L'INNOVATION SOCIALE : des r éponses nouvelles aux besoins des habitants, pour favoriser le lien social et intergénérationnel, améliorer l'accès au numérique pour tous et l'accès à l'emploi.

- RAYONNER AU DELÀ DES MURS : faire vivre les activités du tiers lieu sur tout le territoire d e l'agglomération.

- COOPÉRATION, MODE D'EMPLOI : un lieu de synergies entre les différents acteurs associatifs et les initiatives citoyennes du territoire. - TRANSITION ÉCOLOGIQUE : contribuer sur le territoire à l'évolution des pratiques face à l'urgence écologique.

- LIBRE COURS : exprimer d'autres attentes, d'autres idées, d'autres envies... pour ce tiers lieu.

Contact : Sète en commun Odile Kirchner, présidente – 06 75 45 04 61

Marjolaine Combes, coordinatrice - 06 61 77 31 89

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

https://www.facebook.com/setencommun/

Lien vers la newsletter http://sh1.sendinblue.com/1ya45t22gc.html?t=1547627915

Lien vers le formulaire d’inscription aux ateliers : https://sondage.dockdigital.fr/index.php/725438

Ce projet reçoit le soutien d u Fonds de confiance France Active, de la Fondation Banque Populaire du Sud, du CGET et de Sète agglopôle Méditerranée

Elections à la chambre d’agriculture de l’Hérault 2019 Comment voter ?

Pour le vote électronique, vous devez :aller sur le site dédié

(www.jevoteenligne.fr/chambres-agri2019) depuis un ordinateur, une tabletteou un smartphone ;
 
renseigner votre numéro d'identifiant (figurant dans le cadre en haut à gauche au recto de la notice
explicative de vote jointe à votre pli électoral) et votre date de naissance ;
 
choisir la liste de votre choix en cliquant sur le logo correspondant (vous pouvez visualiser la
composition de chaque liste et la profession de foi associée en cliquant sur le logo correspondant à
la liste en question et revenir sur l'écran de présentation des listes à l'aide de la touche « retour ») ;
pour les votes sur smartphone, vous êtes invités à faire défiler l'ensemble des listes de candidature sur votre écran ;
 
saisir le code confidentiel (figurant sous une étiquette à gratter dans le cadre en haut à gauche au
recto de la notice explicative de vote jointe à votre pli électoral) et cliquer sur la case « voter » (votre vote devient définitif).
La procédure de vote est rappelée dans la vidéo Elections Chambres d'agriculture 2019 : comment
voter en ligne ?
Pour le vote par correspondance, vous devez :
 
insérer le bulletin de la liste de votre choix dans l'enveloppe électorale opaque jointe à votre pli électoral ;
 
insérer cette enveloppe électorale opaque et la carte d'émargement à détacher de la notice explicative de vote dans l'enveloppe de retour de vote jointe à votre pli électoral ;
 
cacheter l'enveloppe de retour de vote puis la signer dans le cadre prévu à cet effet figurant au dos de l'enveloppe ;
 
poster, sans affranchir, cette enveloppe de retour de vote.
Tout ce qu'il faut savoir sur les élections 2019 sur le site des Chambres d'agriculture (APCA), à suivre également sur Twitter
avec le hashtag #ChambAgri2019
Vous pouvez voter jusqu’au 31 janvier 2019 minuit.

Navettes gratuites pour la cérémonie des vœux à Sète

La Ville de Sète met en place des navettes gratuites pour la cérémonie des vœux qui se déroule lundi 21 janvier 2019 à 18 h 30 aux entrepôts Larosa avenue Gilbert Martelli à Sète. Deux bus se relaieront toutes les 20 minutes à partir de 17 h 15 au départ de l’arrêt « Passage le dauphin », quai de la Résistance, vers les entrepôts Larosa.

 

Deux autres bus effectueront aussi le trajet toutes les 15 minutes directement depuis le parking du Mas Coulet vers les entrepôts Larosa à partir de 17 h 15. Les retours se feront à partir de 20 h jusqu’à 22 h.

 

Horizons2021.fr : un outil interactif pour aider les élèves de 2nde

Horizons2021.fr : un outil interactif pour aider les élèves de 2nde à choisir leurs spécialités :


Les élèves sont invités à tester les combinaisons d'enseignements de spécialité pour prendre connaissance de toutes les possibilités qui s'offrent à eux. Créé par l'Onisep, cet outil permet aux lycéens qui envisagent la voie générale de préciser leurs choix d'enseignements de spécialité. Il propose un descriptif de chaque enseignement... [+]

Horizons2021.fr : un outil interactif pour aider les élèves de 2nde à choisir leurs spécialités

La pollution numérique, réduisez la vôtre

L’impact environnemental du numérique est un champ de recherches qui vise à évaluer l'effet des technologies de l'information et de la communication sur l'environnement.

Certains désignent comme « pollution numérique » les conséquences environnementales négatives de la numérisation, incluant, pour certains, la pollution électromagnétique et les usages parasites de l'informatique comme le spam. Ces conséquences négatives proviennent de la consommation d'électricité non négligeable des systèmes, de l'usage de matières premières pour la construction des appareils, et de leur destruction après leur remplacement.

Il faut savoir que la révolution internet ne fait que commencer.

La barre des 50% de la population mondiale ayant accès à l’internet a été franchie en 2018. Au rythme actuel, le monde comptera bientôt 5 milliards d’internautes dont 4 milliards seront actifs sur les réseaux sociaux. Le taux de pénétration dépasse déjà 80% en Europe et s’en approche en Amérique. En Afrique il atteint maintenant les 40% avec la plus forte croissance annuelle du monde grâce à des startups qui font bouger le continent. Ainsi, à Nairobi, loin de la Silicon Valley, une entreprise kenyane du secteur de l’économie sociale et solidaire, Ushahidi[1], développe la BRCK (la « brique » ), petit boitier électronique qui permet avec une seule carte SIM de raccorder 20 appareils à la fois à un réseau 3G, 4G ou Wifi en s’adaptant à l’infrastructure locale.

L’internet est devenu « mobile » et sur tous les continents le smartphone est à présent le principal moyen utilisé pour se connecter au web. On passe près de 5 heures par jour sur l’internet dont plus d’une heure sur les réseaux sociaux. En quelques années, l’internet a considérablement changé nos modes de vie et la société. La toile est déjà devenue un lieu de rencontre, un lieu d’échange, un centre d’achat et une source d’information incontournable mais ce n’est que le début d’une révolution plus profonde encore.

Chaque minute dans le monde

 160 millions d’emails envoyés
 13 millions de SMS envoyés
 11 millions de dollars de ventes en ligne (Amazon, Alibaba, etc.)
 4 millions de requêtes sur Google
 4 millions de vidéos vues sur Youtube (racheté par Google)
 2 millions de snaps (snapchat)
 750.000 titres écoutés sur Spotify (musique en streaming)
 500.000 tweets
 50.000 photos publiées sur Instagram (racheté par Facebook)
 120 nouveaux inscrits sur Linkdl

Source : Domo - Data Never Sleeps (2018)

 Les leaders de l’internet, devenant de plus en plus puissants, acquièrent des positions dominantes voire quasi monopolistiques dans leur secteur. Ils réalisent des bénéfices considérables qu’ils réinvestissent pour regrouper autour d’eux les acteurs les plus innovants et les plus performants des nouvelles technologies.

 Google avec son moteur de recherche incontournable, génère une manne financière considérable grâce à la publicité en ligne. Google a ainsi rapidement généré les fonds nécessaires aux rachats de fournisseurs de contenu comme Youtube ou Picasa. Google s’est s’est transformée en un conglomérat d’entreprises, nommé Alphabet, qui intervient dans tous les secteurs des nouvelles technologies. Le chiffre d’affaires d’Alphabet dépasse maintenant largement les 100 milliards de dollars avec un bénéfice qui tourne autour de 15 milliards de dollars par an. Alphabet est présent dans la biotechnologie avec sa filiale Calico, dans la domotique avec Nest Labs, dans la robotique et l’intelligence artificielle avec Google X, etc.

Facebook, lancé en 2006, compte plus de 2 milliards d’utilisateurs chaque mois. Son chiffre d’affaire dépasse les 40 milliards de dollars et son bénéfice est du même ordre que celui de Google[2]. Après avoir racheté plusieurs entreprises complémentaires de son offre comme Messenger, WhatsApp et Instagram, Facebook ne se contente plus de son réseau social. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, s’est fixé l’objectif de rendre internet accessible partout dans le monde d’ici 2026, de développer la plateforme de référence de l’intelligence artificielle et de devenir un leader de la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

Aller plus loin avec : http://futuroscopie.org/index.php/technologie/internet/170-internet-des-objets

[1] Ushahidi : « témoignage » en Swahili

[2] 15,9 milliards de dollars en 2017

Code, Html, Numériques, Codage, Web

Hors, les promoteurs des technologies de l'information et de la communication soutiennent que les flux d'information, qu'ils disent « dématérialisés », réduisent l'impact des activités humaines sur l'environnement, en diminuant les ponctions sur les ressources naturelles par une meilleure organisation de la production et de la consommation. Leurs critiques estiment que cette réduction est illusoire, et que cette perception se fonde sur la discrétion des consommations numériques, opposée à la visibilité des moyens de transmission matériels, comme dans le cas d'un courriel remplaçant un courrier. La plus grande disponibilité de la ressource entraîne par un effet rebond l'augmentation de la consommation, réduisant ou annulant le gain.

Numérique et papier :

Par un exemple souvent cité, le remplacement du papier par des documents électroniques peut amener à diminuer la consommation de papier. Encore faut-il montrer que la facilité d'imprimer rapidement un document papier ne stimule pas la consommation. La technologie permet l'économie, mais les utilisateurs semblent utiliser plutôt les corrections manuelles sur papier que les systèmes de gestion de versions sur document électronique. La consommation de papier a plus que doublé au cours des vingt dernières années5.

Numérique et transports :

De même, l'informatique a permis la baisse de la consommation des moyens de transport, par l'amélioration des véhicules et de la logistique. L'effet de cette baisse, cependant, est entièrement effacé et dépassé par l'augmentation des flux.

Les commentateursqui perçoivent l'effet comme un danger blâment la technologie ou les mœurs selon leur opinion préalable.

La circulation électronique des données implique au moins une consommation d'électricité, diffuse chez les utilisateurs, massive dans les centres de données. Selon l'organisation environnementale Greenpeace, le secteur informatique consomme 7 % du total de la production électrique mondiale, soit environ 1,4 % de la consommation énergétique mondiale. L'impact de cette consommation dépend de la façon dont se produit cette électricité. Certaines des plus importantes des organisations industrielles de l'informatique et d'internet se sont engagées pour un internet alimenté par des énergies renouvelables.

La fabrication des appareils entraîne des déchets et pollutions, l'exploitation de nouvelles resources, la mise en circulation de produits qui peuvent être toxiques.

Au crédit des technologies de l'information et de la communication, l'augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs et la multiplication des capteurs de toute nature ont permis la construction des modèles qui alertent sur l'état de la planète et le réchauffement climatique.

Selon  https://www.supinfo.com/articles/single/4897-pollution-numerique, "on estime que 2% des émissions de gaz à effet de serre (CO²) de la planète sont à imputer à l’activité numérique. C’était 1% il y a 15 ans et ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, soit 3 à 4 % des émissions de CO² mondiales. La source du problème de la pollution, est que contrairement à certaines pratiques qui ne sont pas non plus écologiques, nos vies privées comme publiques sont construites autour d’Internet. Chacun pollue donc un petit peu tout le temps. On ne peut pas donc pas arrêter complètement l’utilisation d’Internet, mais nous pouvons détecter les bonnes pratiques et celles qu’il faut corriger pour limiter l’impact de notre empreinte numérique sur la planète."

Donc utilisez des astuces pour réduire votre pollution numérique : https://dreamact.eu/fr/blog/article/20/pollution-numerique-ordinateur

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon