échos

Carole Delga : « La Région s'engage pour simplifier les déplacements des patients pour se faire vacciner »

Dès l'annonce de la commande des vaccins par le gouvernement français, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a proposé de soutenir l'effort national pour permettre d'accélérer le processus de vaccination. Deux mois plus tard, à la suite du coup de gueule des collectivités, l'Etat a mis en place des réunions départementalisées de coordination de la vaccination sur le territoire. A cette occasion, la Région a proposé et mis en place un service de transport à la demande pour les patients isolés, opérationnel dès aujourd'hui.

 

« Seule la vaccination, grâce à l'immunisation qu'elle garantit, nous permettra de sortir au plus tôt de la situation de crise sanitaire dans laquelle nous sommes aujourd'hui depuis de longs mois. Toutes les forces doivent être unies pour faciliter et ainsi accélérer la vaccination des Français pour enrayer la propagation du virus et de ses variants. Nous sommes prêts à former une équipe unie pour la santé des Français. J'ai donc proposé de mettre en place un transport à la demande pour les personnes isolées, en complément des campagnes de tests que mènent déjà la Région avec Proxitest. Certains habitants ne peuvent se déplacer jusqu'au centre de vaccination le plus proche. Il est pourtant essentiel que l'accès de tous soit garanti pour assurer une immunité collective et personne ne doit être laissé au bord du chemin. La Région sera présente à leurs côtés, comme nous le faisons auprès des plus démunis avec Bien manger pour tous, ou auprès des étudiants en difficultés. », a déclaré la présidente de Région lors du lancement du transport à la demande.

 

Le transport à la demande pour se faire vacciner, comment ça marche ?

 

Mobilisant son réseau liO de transport scolaire routier, la Région propose aux habitants des communes de ses 13 départements, éligibles à la vaccination (+ de 75 ans) et ne nécessitant pas de transport médicalisé, de réserver leur trajet gratuitement en contactant, au minimum la veille de leur rendez-vous avant 12h, le 0 805 460 306 (de 9h à 12h et de 14h à 17h). La navette assure le trajet aller-retour domicile - centre de vaccination COVID.

 

Les patients doivent préalablement avoir pris rendez-vous auprès de leur centre de vaccination le plus proche :

- du lundi au vendredi : entre 10h et 15h

- le mercredi : entre 14h et 17h

- le samedi (pour le Gers) : entre 10h et 15h également.

 

Les déplacements intra agglomérations ou métropoles ne sont pas assurés par ce service interurbain de transport régional à la demande. Les transports à l'intérieur des agglomérations et métropoles sont assurés par les Intercommunalités.

 

 

+ d'info : https://lio.laregion.fr/tad-vaccin-covid

LIDL FRANCE PRÉSENTE SON NOUVEAU CONCEPT DE SUPERMARCHÉ À POUSSAN

Le 27 janvier prochain, un nouveau Lidl ouvre ses portes à Poussan : plus spacieux et plus accueillant, il offre sur 940 m2 des services modernes tout en adoptant une politique énergétique durable. Les 20 salariés Lidl seront mobilisés pour accueillir les Poussannais dans leur nouveau supermarché de proximité !

À cette occasion, du 27 au 30 janvier, l’enseigne organise au sein de son supermarché une opération solidaire « Le don école ».

 lidlCapture

ENTRE ESTHÉTISME ET DURABILITÉ

Dans la continuité de sa montée en gamme et de son repositionnement comme enseigne de proximité, Lidl France a repensé le modèle de ses supermarchés.

"Pour illustrer ce nouveau concept, le supermarché Lidl de Poussan a recréé l’agencement de ses espaces de ventes. C’est en misant sur la luminosité grâce à une façade vitrée, des couleurs sobres et des matériaux nobles que l’enseigne valorise le bien-être de ses clients et de ses collaborateurs pour créer une ambiance conviviale et cosy. Ce nouveau supermarché vient mettre au coeur de son concept le développement durable. Afin de répondre au mieux à la transition énergétique, Lidl privilégie des produits innovants et des technologies d’avenir. Désormais, l’enseigne intègre de plus en plus des matériaux durables et des équipements basse consommation".


INFORMATIONS PRATIQUES
 Adresse : 71 Avenue des lauriers 34560 Poussan
 Ouverture : Du lundi au samedi de 8h30 à 20h00
Le dimanche de 8h30 à 12h30
Surface de vente : 940 m²
 Parking : 77 places
 Services : Point chaud de pains et de viennoiseries frais
cuits sur place toute la journée (30 produits)
 L’enseigne propose un assortiment sélectionné de produits
avec 90% de marques de distributeur, 72% de produits
made in France et un prix unique dans l’ensemble de ses
supermarchés.

 

 

Plus de 190 000 tonnes de déchets sont valorisés chaque année, par l’enseigne grâce notamment à son système de «Reverse Logistik». Avec un objectif de 100% d’emballages recyclables d’ici 2025, Lidl veut s’inscrire dans une démarche éco-responsable.

 lidlmCapture

"À tout niveau dans l’entreprise, Lidl est consciente de l’importance de ses métiers et en particulier durant cette période difficile où de nombreux Français comptent sur la grande distribution. "

L’enseigne a pris les mesures nécessaires pour garantir la santé de ses salariés comme de ses clients. Afin de permettre à chacun de travailler dans les meilleures conditions, des mesures spécifiques sont appliquées en accord avec les directives nationales :

"nettoyage quotidien des caisses, salles de pause, WC, portes et engins de manutention; installation de protections en Plexiglas sur la totalité des caisses; distribution de gel hydroalcoolique aux clients et salariés et de masques de protection aux salariés; balisages des distances barrières; campagne d’affichage pour informer nos clients sur les gestes barrières; mise en place d’un filtrage à l’entrée, etc. Les espaces de vie ont également été réorganisés pour permettre de respecter les gestes barrières préconisés par les autorités sanitaires."

 

UNE COLLECTE SOLIDAIRE EN FAVEUR DE LA COOPÉRATIVE SCOLAIRE OCCE LES BAUX

Dans une approche solidaire avec les écoles de la commune, Lidl organise une opération exceptionnelle « Le don école ». Durant les 4 premiers jours d’ouverture, 50 centimes d’euros seront collectés par tranche de 15 euros d’achat lors de chaque passage en caisse. Ces dons seront reversés à la coopérative scolaire OCCE LES BAUX.

Avec la Région, formez-vous aux métiers sanitaires et sociaux

En Occitanie, la filière sanitaire, sociale et médico-sociale emploie près de 260 000 salariés. Pour donner à chacun les moyens et l’opportunité de se former à ces métiers d’avenir, la Région accompagne les apprenants et les organismes de formation.

La Région investit dans les 57 organismes de formation et attribue des aides pour les apprenants, quel que soit leur statut

Le secteur sanitaire, social et médico-social offre une palette de métiers variés et de nombreux débouchés. En Occitanie, il représente 12% de l’emploi régional, soit près de 260 000 salariés ! Pour former les professionnels de demain, la Région investit dans les 57 organismes de formation du territoire et prend en charge le coût pédagogique pour les étudiants et demandeurs d’emploi . Elle attribue également des aides spécifiques pour les bénéficiaires de bourses et peut accorder une rémunération aux demandeurs d’emploi inscrits dans un parcours de formation.

Des questions sur les métiers du secteur sanitaire et social ?
Appelez le 0800 00 70 70 (numéro gratuit pour tous les publics)

 

Un tremplin vers l’emploi

La formation des futurs professionnels est un enjeu majeur en Occitanie pour relever les défis liés à l’allongement de la durée de vie, le vieillissement et le handicap ! Le secteur fait par conséquence face à un besoin croissant en recrutement. Pour garantir l’accès aux soins par tous et partout, la Région a élaboré dès 2017 un Schéma régional des formations sanitaires et sociales, en concertation avec les acteurs sur le terrain. [1] Un recensement des besoins en formation au plus près des territoires, pour servir un objectif simple : s’assurer que pour qu’à chaque entrée en formation, il y ait un emploi à la sortie.

La santé pour tous

Mobilisée dans l’accès aux soins de proximité avec la création de maisons de santé, la Région a adopté un plan d’urgence sanitaire pour protéger tous les habitants d’Occitanie. La crise du Covid-19 a fait prendre conscience du caractère vital de la présence de professionnels de santé dans l’ensemble du territoire, en quantité suffisante. A travers le Pacte Vert, la Région veut renforcer son action pour optimiser l’accès au système de santé, et former davantage vers les métiers de la santé. A cet effet, elle augmentera dès 2021 le nombre de places de formations paramédicales et médicales pour les métiers en fort besoin.

 

De nombreuses possibilités de carrières

Les filières sanitaires et sociales offrent une palette de métiers variés et de nombreux débouchés : assistant familial, conseiller économique sociale et familial, éducateur de jeunes enfants, sage-femme… Pour compléter un cursus ou se spécialiser, des formations de niveau CAP à Bac+5 sont dispensées au sein des organismes de formation financées par la Région. Les futurs apprenants peuvent choisir leur voie et leur futur métier parmi 26 formations sanctionnées par un diplôme d’Etat. Diplômée du DE Monitrice-Educatrice, cette formation a permis à Angèle "d’acquérir des notions théoriques et de les appliquer grâce à plusieurs stages."

Plus de 650 apprentis et près de 15 000 apprenants ont fait ce choix en 2019 pour travailler auprès de personnes dépendantes, âgées, handicapées… Ces métiers peuvent s’exercer à titre libéral ou au sein d’établissements spécialisés.

Des aides individuelles

En poursuite d’études ou demandeurs d’emplois [2], la Région prend en charge le coût pédagogique de la formation directement auprès de l’organisme de formation. Selon leur situation, les futurs apprenants doivent se rapprocher de leur employeur ou de l’établissement de formation agréé par la Région pour connaître leurs droits.
Une rémunération peut être octroyée aux demandeurs d’emploi durant les formations de niveau 3. Eddy, demandeur d’emploi, est "ravi de cette reconversion professionnelle" dont il a pu profiter avec le soutien de la Région.

Les étudiants apprenants peuvent prétendre à une bourse d’études sanitaires et sociales (sous conditions), et bénéficier d’une santé complémentaire avec le dispositif Pass Mutuelle Etudiants, mis en place par la Région depuis la rentrée 2017-2018. Enfin, pour parfaire leur formation, les étudiants peuvent faire leur stage à l’étranger grâce à Erasmus+, comme Jessica, étudiante en deuxième année d’infirmière : "J’ai eu de la chance de partir en Estonie cette année grâce à une bourse accordée par la Région. Cette expérience m’a beaucoup apporté sur le plan personnel et sur le plan professionnel."

 
 

La Région vous informe et vous forme près de chez vous

Les Maisons de l’Orientation vous informent sur les dispositifs de la Région et vous accompagnent dans l’élaboration de votre parcours professionnel. De nombreux ateliers de formation et de découvertes des métiers sont organisées dans leurs locaux. Présentes sur l’ensemble du territoire, les Maisons de la Région vous accueillent toute l’année. Des conseillers peuvent vous accompagner pour faciliter vos démarches et vous renseigner sur les actions régionales. Portail régional de la formation, le site "Me Former En Région" vous donne toutes les informations nécessaires sur les formations financées par la Région, les contacts utiles et les ressources nécessaires pour vous aider à choisir votre voie.

[1Les collectivités locales, les employeurs des métiers paramédicaux, de la santé et du secteur médico-social, les organismes de formation ainsi que des représentants des usagers ont été réunis dès 2017 pour dresser un état des lieux des formations sanitaires et sociales et établir des préconisations par bassin d’emploi

[2Des frais de scolarité supplémentaires peuvent être demandés par les organismes de formation privés aux demandeurs d’emploi, selon le niveau de qualification souhaité (Bac+2 à Bac+5)

Le réseau de bus circule normalement.

[Couvre-feu 18h] :

Le réseau de bus circule normalement

Pour répondre aux besoins essentiels de déplacement, le réseau SAM retrouve un fonctionnement normal dès ce mardi 19 janvier au soir.

busCapture

Quelques conseils :

  • Pour se protéger, pensez à anticiper vos déplacements avant 18h.
  • N’oubliez pas, si vous devez impérativement vous déplacer pendant le couvre-feu, de vous munir d’une attestation.

Cérémonie des Vœux 2021 de la CCI Hérault en live

La CCI Hérault invite les chefs d'entreprise, les commerçants et les dirigeants à la cérémonie des vœux 2021 en direct sur la page facebook de la CCI Hérault et le site herault.cci.fr

 aciCapture

André DELJARRY, Président de la CCI Hérault, Premier Vice-Président de la CCI Occitanie, Les Vice-Présidents, Les Membres Élus, les Membres Associés, Les Conseillers techniques, Les Ambassadeurs et Collaborateurs,

Vous invitent à suivre la cérémonie des vœux lors d'une émission spéciale retransmise en direct , en présence de : 

- La Présidente de la région Occitanie,

- Le Président du Conseil départemental de l'Hérault,

- Michaël DELAFOSSE, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole. 

 

Nombre de naissances et espérance de vie en berne en 2020 en France

Le nombre de naissances en France en 2020 a atteint un plus bas depuis 1945, avec 740.000 bébés ayant vu le jour, et l'épidémie de Covid-19 a réduit de plusieurs mois l'espérance de vie, a indiqué mardi l'Insee dans son bilan démographique 2020.

Le taux de fécondité a baissé à 1,84 enfant par femme, contre 1,86 en 2019, selon l'institut de la statistique.

L'espérance de vie à la naissance atteint 85,2 ans pour les femmes (en baisse de quasiment cinq mois) et 79,2 ans pour les hommes (en baisse de six mois), soit une baisse bien plus forte que celle observée en 2015, année marquée par une forte grippe hivernale.

Pendant cette première année de l'épidémie de Covid-19........................... Poursuivre sur https://actu.orange.fr/france/nombre-de-naissances-et-esperance-de-vie-en-berne-en-2020-en-france

Infographies Surmortalité, chute de l'espérance de vie, recul des mariages… Comment l'année 2020 a affecté la démographie française

De L'Homme, Observateur, Exposition

Pixabay

C'est une édition historique. L'Insee publie, mardi 19 janvier, son bilan démographique annuel, marqué par l'effondrement de plusieurs indicateurs du fait de l'épidémie de coronavirus. A partir d'estimations réalisées courant novembre, l'Institut national de la statistique dresse le tableau ainsi d'une France de 67,4 millions d'habitants ébranlée par la crise sanitaire.

La croissance de la population ralentit

Analyse sur : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/infographies-surmortalite-chute-de-l-esperance-de-vie-recul-des

Site de l'INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277615?sommaire=4318291

 

La date du début des soldes d’hiver décalée au 20 janvier

Les soldes d’hiver 2021 débuteront le mercredi 20 janvier 2021 et non pas le mercredi 6 janvier 2021. Le report de dates a été fixé par un arrêté publié au Journal officiel du 29 décembre 2020.Illustration 2 - plus de détails dans le texte suivant l’infographie

Les soldes d’hiver 2021 se dérouleront donc du mercredi 20 janvier au mardi 16 février inclus et dureront 4 semaines.

À titre dérogatoire pour l’année 2021, la date de début des soldes d’hiver est également fixée au 20 janvier pour les départements métropolitains de Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges et le département d’outre-mer de Guadeloupe.

Les autres dates spécifiques sont inchangées.

  Rappel : Les soldes d’été 2020 avaient également fait l’objet d’un report pour permettre aux commerces de vendre leurs produits sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines afin de pouvoir reconstituer leur trésorerie après la période de fermeture totale ou partielle.

  A savoir : Les dates des soldes du commerce en ligne ou vente à distance (e-commerce) sont alignées sur les dates nationales du commerce traditionnel, quel que soit le lieu du siège de l’entreprise.

En janvier 2021, Port de Sète - Sud de France et Atmo Occitanie s’engagent dans un partenariat sur le long terme pour la qualité de l’air.

Structurée pour trois années, cette collaboration vise à améliorer la connaissance des effets des activités du port de Sète sur la qualité de l'air.

EVALUER ET SUIVRE LA
QUALITE DE L’AIR SUR LE
PORT DE SETE-FRONTIGNAN

 

En janvier 2021, Port de Sète - Sud de France et Atmo Occitanie s’engagent dans un partenariat sur le long terme pour la qualité de l’air. Structurée pour trois années, cette collaboration vise à améliorer la connaissance des effets des activités du port de Sète sur la qualité de l'air.

Le port de Sète-Frontignan fait partie des grandes infrastructures de transport (voyageurs et marchandises) de l'Occitanie. L’évaluation et le suivi de la qualité de l’air est un enjeu national et régional, c’est pour cela que conformément à son projet stratégique, Port sud de France poursuit son engagement avec la mise en place d’un nouveau partenariat avec Atmo Occitanie. L’objectif est de mieux connaitre l'influence des activités portuaires sur la qualité de l'air dans la zone portuaire et dans son environnement afin d’évaluer les effets des solutions de réductions des émissions réalisées ou programmées par le port. En janvier 2021, la signature d’une convention entre l’observatoire régional de la qualité de l’air et Port Sud de France dresse, pour trois ans, les modalités du suivi de la qualité de l’air sur le Port de Sète-Frontignan.

atmoCaptureLes objectifs du partenariat sont de mettre en place un dispositif d’évaluation de l’impact des différentes activités de la zone portuaire sur la qualité de l’air, comportant :

- Le suivi des émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effets de serre,
- Le suivi des concentrations dans l’air dans l’environnement portuaire,
- L'évaluation de l'impact du développement et des projets d’investissement de transition énergétique planifiés par Port Sud de France dans les années à venir.

Un suivi des émissions de polluants atmosphériques, un dispositif de mesures, et la modélisation des émissions sur le Port de Sète-Frontignan Le dispositif de surveillance programmé s'intègre au sein de la surveillance existante sur le territoire de Sète Agglopôle Méditerranée et plus largement sur la région Occitanie, s'appuyant sur un inventaire des émissions de polluants atmosphériques, des moyens de mesures et des outils de modélisation permettant de cartographier les concentrations de plusieurs polluants. Ce partenariat permettra :

- de suivre l'influence des activités du Port de Sète-Frontignan sur la qualité de l’air et les gaz à effet de serre au travers de différents indicateurs,

- d’évaluer l’impact sur la qualité de l’air des projets de développement maitrisé inscrits dans le projet stratégique 2021-2025 de Port de Sète-Sud de France, orientés vers la décarbonation progressive des activités portuaires et maritimes déjà engagée.

 

Le Port de Sète-Frontignan, pilier de l’activité portuaire en région Occitanie

Situé au centre du Golfe du lion, le port de Sète-Frontignan possède des atouts majeurs géographiques, naturels et humains.

Propriété de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée depuis 2007, le port est exploité par une régie autonome de la Région:

l’établissement Port de Sète Sud de France pour la gestion de ses trois activités de commerce, pêche et plaisance qui totalisent 1 700 emplois directs. Plus d’informations sur www.sete.port.fr/fr

 

Atmo Occitanie, observatoire régional de la qualité de l’air

Atmo Occitanie est l’association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air en région pour : Surveiller la qualité de l’air 24h/24 ; Prévoir la qualité de l’air au quotidien sur toute l’Occitanie pour le jour même et le lendemain ; Informer au quotidien et en cas d’épisode de pollution les citoyens, médias, autorités et collectivités ; Accompagner les décideurs, acteurs locaux : les évaluations menées sont mises en place afin d’améliorer les connaissances sur la qualité de l’air localement et en région. Plus d’informations sur www.atmo-occitanie.org

Placements financiers : comment éviter les arnaques ?

Vous considérez que les placements financiers traditionnels sont trop peu rémunérateurs ? Vous êtes tentés par des perspectives de gains plus alléchantes, plus rapides et plus simples ? Méfiez-vous des offres douteuses, les arnaques ça n’arrive pas qu’aux autres !

Une étude commandée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) en 2015, montrait que 5 % des Français avaient été déjà victimes d’arnaques à l’investissement. Voici nos conseils pour vous aider à détecter les escroqueries aux placements financiers.

Méfiez-vous des offres de formation promettant faire de vous un trader professionnel en quelques jours

Certains sites de trading en ligne, spécialisés notamment dans le Forex (marchés non régulés de monnaies du monde entier) et les options binaires (outils de trading pour spéculer sur une courte durée) vous font croire que vous pouvez devenir trader professionnel après quelques jours de formation, voire après quelques heures, et que vous allez ensuite gagner rapidement beaucoup d’argent.

Si quelques sites sont autorisés, beaucoup sont des arnaques. Et si quelques bonnes surprises sont toujours possibles, la grande majorité des personnes ayant investie dans les Forex et les options binaires ont perdu la totalité de leur mise et certaines se sont même endettées. 

Nos conseils

Méfiez-vous des offres de formation trop alléchantes et irréalistes ! On ne devient pas spécialiste du trading en ligne en quelques jours.

Lire aussi : Démarches en ligne : attention aux faux sites administratifs payants

Ne faites pas confiance aux promesses de récupération des fonds perdus

De faux professionnels de la finance, de faux cabinets d’avocats ou encore de faux agents soi-disant mandatés par une autorité officielles (l’Autorité des marchés financiers par exemple), font croire aux épargnants ayant perdu de l’argent sur les sites de trading, qu’ils vont pouvoir récupérer leur argent.

Afin de récupérer les fonds, ces faux professionnels demandent aux personnes de leur fournir des informations personnelles, notamment leurs coordonnées bancaires, voire dans certains cas de leur verser de l'argent.

Il s’agit là-aussi d’une arnaque.

Nos conseil

Bien évidemment ne donnez pas suite !

  • Aucun régulateur ni aucune autorité publique n’a pour mission de récupérer des fonds perdus.
  • L’Autorité des marchés financiers (AMF) recommande aux épargnants de toujours vérifier l’identité du soi-disant professionnel qui vous contacte. Vous pouvez téléphoner à la société pour laquelle la personne prétend travailler et surtout vous pouvez vérifier son agrément sur le site de l’ORIAS.
  • Si vous avez été la cible d'une arnaque de ce type, ils vous est conseillé de porter plainte rapidement et de faire opposition auprès de votre banque si jamais vous avez communiqué vos coordonnées bancaires.

Lire aussi : Dix règles à respecter pour être (presque) sûr de vous faire pirater votre ordinateur

Soyez particulièrement vigilant à propos des offres de placement « atypique »

De nombreuses sociétés proposent d’investir dans des placements « atypiques » ou « alternatifs » à hauts rendements : diamants, terres rares, énergies renouvelables, etc. Soyez vigilants, car les risques liés à ce type de placement sont souvent élevés et ne sont pas toujours annoncés.

Par ailleurs, certaines de ces propositions d’investissement sont de réelles escroqueries.  

Nos conseils

  • Renseignez-vous et posez-vous les bonnes questions : pourquoi le rendement annoncé est-il si élevé ? Gardez en tête qu’il n’y a pas de rendement élevé sans risque élevé.
  • Dans tous les cas, si ces offres ne disposent pas d’un numéro d’enregistrement délivré par l’AMF, il s’agit d’une activité illégale, passez votre chemin !

Sachez repérer les usurpations de sites Internet et d'adresses email d'institutions officielles

Beaucoup d’arnaques reposent sur un faux site internet imitant celui d’une société ou d’une institution qui elle est officielle et autorisée. L’usurpateur essaye de vous vendre des placements qui en réalité ne sont pas proposés par cette société ou cette institution.

Bien souvent, les usurpateurs poussent même l’escroquerie jusqu’à vous demander de vérifier les registres officiels afin de prouver leur bonne foi.  

Nos conseils

  • La seule vérification de la présence d’une société sur les registres officiels n’est pas suffisante dans les cas où vous êtes contacté par une personne qui en usurpe l’identité.
  • Soyez donc très attentif aux sites ou aux adresses email des personnes qui vous sollicitent. Bien souvent la différence entre leur site/adresse email et le site/adresse email qu’ils ont usurpé se joue sur quelques détails comme le changement d’une lettre dans le nom de la société ou de l’adresse du site. 

Méfiez-vous du bouche à oreille et des offres soit disant réservées à des « privilégiés »

Les escroqueries aux placements financiers n’arrivent pas que par le biais d’internet. Faites attention aux « bons plans » dont vous avez entendu parler par un proche ou par une connaissance et qui ne seraient réservés qu’à quelques privilégiés.

Dans certains cas, il peut s’agir d’escroqueries.

C’est notamment le schéma utilisé pour un type d'escroquerie bien connu et souvent appelé « pyramide de Ponzi ». Dans ce type d’escroquerie un soi-disant conseiller indépendant parvient à convaincre des personnes de faire un premier versement. Cet argent est ensuite utilisé pour créer de faux rendements qui servent à payer d’autres épargnants qui, mis en confiance, en font la publicité autour d’eux. Lorsque le fraudeur n’arrive plus à obtenir de nouveaux versements ou à rembourser ceux qui veulent récupérer leur argent, il disparaît. C’est à ce moment que les victimes s’aperçoivent de la supercherie.

Nos conseils

  • Même si une personne ou une société vous est recommandée par un proche ou une connaissance, et même si au premier abord vous avez l’impression que tout cela est sérieux, soyez prudent.
  • Faites des vérifications sur cette personne, sur sa société (nom, numéro d’immatriculation, adresse, numéro de téléphone, etc.), vérifiez qu’ils sont autorisés en regardant sur les fichiers ORIAS et Regafi.
  • Méfiez-vous des discours vantant un « investissement idéal », rentable et garanti, réservé à quelques privilégiés, ainsi que des phrases du type : « tous mes clients ont déjà investi dans ce placement », « j’y ai investi mon argent et celui de mes parents », etc.
  • Ne vous précipitez pas, prenez le temps de la réflexion. Ne cédez pas aux pressions de conseillers qui vous pousseraient à investir immédiatement.
  • Surtout ne versez pas de sommes d’argent, ne donnez pas votre numéro de carte bancaire et ne signez rien tout de suite.

Cessez toute démarche avec les conseillers peu professionnels et trop insistants

Soyez en alerte avec les conseillers ou les experts qui ne se comportent pas en véritable professionnel et notamment dans les cas suivants :

  • le conseiller reste vague concernant la société pour laquelle il travaille
  • le conseiller vante de façon trop insistante ses compétences et ses succès, vous proposant des investissements aux rendements démesurés et sans risque
  • le conseiller ne s’intéresse pas à votre besoin d’épargne et à votre profil d’investisseur ou vous incite même à mentir sur votre situation financière
  • le conseiller vous met la pression, vous relance avec trop d’insistance en vous faisant croire que demain il sera trop tard, ou vous culpabilise au prétexte que vous ne lui faites pas confiance
  • le conseiller vous demande un versement rapide ou vous sollicite même pour que vous lui fassiez un chèque à son nom ou que vous lui donniez vos numéros de carte bancaire.

Nos conseils

Un seul conseil : ne donnez pas suite !

Vous avez un doute ? Une question ?

Si vous avez des questions, ou des doutes sur le sérieux de la société qui vous propose d’investir, contactez Épargne Info Service en renseignant le formulaire, ou par téléphone au  01 53 45 62 00 (prix d’un appel local), du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Lire aussi : Sécurité de vos données : les méthodes de piratage les plus courantes 

En savoir plus sur les arnaques aux placements financiers

Éviter les arnaques - [Autorité des marchés financiers, AMF]

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon