échos

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur : https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2021-11-27

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 999 hectopascals. Nombreux nuages malgré quelques rares éclaircies. Le thermomètre indique 5 degrés vers 7 heures. Petit vent d'Ouest-Nord-Ouest généralement faible. Pour cet après-midi. Temps largement ensoleillé. Les températures sont proches de 10 degrés vers 13 heures. Vent d'Ouest faible à modéré. Pour ce soir. Belles périodes d'éclaircies. Le thermomètre indique 6 degrés vers 19 heures. En première partie de nuit, établissement d'un vent d'Ouest, souvent assez fort. Pour la nuit prochaine. Ciel peu nuageux. Température sous abri de 5 degrés vers 1 heure. Vent d'Ouest assez fort, en début de nuit ; puis s'atténuant.
 
Pour dimanche matin. Nuages bourgeonnants ; éclaircies plus larges en milieu de journée. Température : 4 degrés vers 7 heures. À la mi-journée, établissement d'un vent de Nord-Ouest, assez fort. Pour dimanche après-midi. Ciel très nuageux. Température : 8 degrés vers 13 heures. Vent de Nord-Ouest, assez fort, l'après-midi ; puis atténuation.
 
 
Pour lundi matin. Beau temps sec et bien ensoleillé. Températures minimales : 2 degrés. Vent de Nord-Ouest, assez fort. Avec des rafales atteignant, localement, 65 km/h, jusqu'en début d'après-midi. Pour lundi après-midi. Le soleil brille sans partage. Températures maximales : 9 degrés. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées.
 
 
L'après-midi, vent de Nord-Ouest, assez fort ; puis faiblissant. Rafales atteignant 65 km/h localement. Pour mardi matin. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures minimales : 1 degré. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées. Vent faible à modéré de Nord-Ouest. Pour mardi après-midi. Soleil généreux. Températures maximales : 11 degrés. Vent de Nord-Ouest faible à modéré.
 

 

 

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 aaaabfemmmmmIMG_20211125_185705

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’agglopôle organisait hier, une soirée thématique au Théâtre Molière de Sète (petites scènes jouées par la Compagnie « Aux Ailes Citoyennes », suivies d’un débat interactif).
 
L’occasion de présenter l'aide apportée aux femmes victimes de violences conjugales (environ 220 000 chaque année en France), à travers le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (création d’un poste d’intervenante sociale, pose de cloisons phoniques pour auditionner en toute confidentialité au Commissariat de Sète, mise à disposition gratuite de locaux pour les associations et conseillers… ).
L’objectif étant d’améliorer toujours plus, l’accueil et l’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes.

 aaaabfemmIMG_20211125_184154

 

Des chiffres implacables
-
125 décès liés aux violences conjugales recensés
par la police et la gendarmerie en 2020.
-
Parmi les victimes, 102 sont des femmes, 23 sont des
hommes. 82 % des victimes de violences conjugales
sont donc des femmes.
- 82 % des auteurs de ces violences sont des hommes.
-
3 5 % d e s fe m m e s v i c t i m e s ava i e nt d é j à s u b i
des violences.

aaaabfemmIMG_20211125_185232
-
67 % d’entre elles avaient signalé ces faits aux forces
de l’ordre.
-
Au total, 18 % des victimes féminines avaient déjà
déposé plainte.
-
66 % des faits sont commis entre époux, concubins ou
pacsés.
-
Dans 86 % des cas, les passages à l’acte se produisent
au domicile du couple, de la victime ou de l’auteur.
- 30 % des faits sont précédés d’une dispute.
-
Dans 24 % des cas, les faits interviennent dans le
contexte d’une séparation non acceptée.
- 33 % des victimes ont été tuées par arme à feu.
-
Sur les 125 auteurs identifiés, 105 étaient de nationa-
lité française et 20 de nationalité étrangère.
-
En 2020, 238 tentatives d’homicide au sein du couple
ont été recensées. C’est 30 de moins qu’en 2019.
Ces chiffres sont tirés de l’Étude nationale sur les morts
violentes au sein du couple, publiée le 2 août 2021 par
le ministère de l’Intérieur.

 aaaabfemmIMG_20211125_185130

 A ce sujet François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle précisait :

 C'est un problème très grave...

 "Les années qui viennent de s’écouler ont été catastrophiques dans le domaine de la violence faite aux femmes. La crise sanitaire et les confinements successifs ont engendré une hausse significative du phénomène. Les signalements ont augmenté de 40% dès le premier confinement et de 60% lors du second.

 Ce triste constat fait réfléchir. Il démontre qu’en étant intégrées par le travail, la vie sociale, l’engagement associatif, les femmes sont davantage protégées, soutenues, écoutées. C’est une motivation supplémentaire à concentrer nos efforts sur l’intégration économique et sociale des femmes dans nos communes, dans nos territoires. J’y travaille depuis ma première élection en tant que maire de Sète où j’ai créé la première délégation à la condition féminine, inspiré du premier secrétariat d’Etat éponyme créé par Simone Veil que nous avions eu le plaisir d’accueillir à Sète. Conscient du problème, nous avons d’abord travaillé à développer l’accès aux droits, aux soins, à l'emploi et à la culture grâce au réseau Via Voltaire. Ce réseau est toujours aujourd’hui, une force vive d’écoute et de réactivité, un outil essentiel pour aider, accompagner les femmes dans leur parcours.

 A travers le Conseil intercommunal de sécurité, de prévention de la délinquance, que je préside avec Hugues MOUTOUH, préfet de l’Hérault, Fabrice BELARGENT, procureur de la République, et Kléber MESQUIDA, président du Département de l’Hérault, nous travaillons sur l’accueil des victimes, femmes et enfants au sein du commissariat de Sète-Frontignan. Je salue à ce titre l’implication de Robert Saby, commissaire divisionnaire, de son équipe, et de la brigade de la famille.

 Nous avons ainsi :

  • créé un poste d’assistance sociale chargée de l’accueil des femmes victimes de violence et aménagé un bureau dédié à l’aide d’ailleurs d’un chantier d’insertion,

  • installé des couloirs distincts pour qu’auteurs et victimes ne se croisent pas.

  • créé une salle Mélanie adoucir tant que faire se peut l’audition des petites victimes

  • et posé des cloisons phoniques pour écouter les femmes en leur assurant un climat de confidentialité

 En tant que maire de Sète, Président de Sète agglopôle et du CISPDR, j’ai souhaité renforcer l’accès aux droits. Plusieurs locaux ont été mis à disposition d’associations qui font un remarquable travail d’écoute et d’orientation. Je pense au CIDFF, à l’association des avocats, au défenseur des droits, aux conseillers familiaux, aux conseillers du droit. Des policiers municipaux mais aussi des agents des services municipaux ont été formés aux mécanismes de ces violences en partenariat avec le réseau Via Voltaire.

 Enfin, médecin de profession, j’apporte tout mon soutien à la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) notamment dans le cadre du contrat de ville. Nos acteurs de santé sont un des rouages clés dans la détection et l’orientation des victimes. Je salue leur implication. Je n’oublie pas l’appui de France Victimes, des psychologues cliniciens qui apportent l’aide nécessaire aux femmes et aux enfants pour leur permettre de se reconstruire, même si le chemin est souvent long et jonché d’embuches.

 

Face à ce fléau, il est important d’unir nos forces pour mener une action coordonnée et gagner en réactivité. En ce sens, la situation évolue favorablement. Le mouvement #MeToo,le comptage des féminicides par les associations qui atteignent le triste chiffre de 90 en ce mois de novembre 2021,le Grenelle des violences conjugales lancé le 3 septembre 2019, ont permis une meilleure prise de conscience de la dangerosité des violents conjugaux et des défaillances dans la prise en charge des victimes.

 Les dispositifs de signalement ont été renforcés et des campagnes de communication ont permis de mieux sensibiliser la population à ce fléau. Les forces de sécurité : police Nationale, Gendarmerie et police municipale se sont pleinement mobilisées.

 Mais il y a encore beaucoup à faire.

 Je remercie Mme CANOVAS Déléguée Départementale aux droits des femmes et des familles, ainsi que les élus et partenaires présents ce soir. Ensemble, nous trouverons de nouvelles solutions pour améliorer la situation sur le bassin de Thau, notamment en matière d’accueil d’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes de violences conjugales."

 

 

Pensions de retraite : + 1,1 % au 1er janvier 2022


Compte tenu de la publication par l’Insee de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour le mois d’octobre 2021, les pensions de retraite de base seront revalorisées de 1,1 % au 1er janvier 2022.

La revalorisation des pensions de retraite intervient au 1er janvier de chaque année.

Cette revalorisation de 1,1 % concerne toutes les retraites de base, à l’exception de celle des avocats : celle des salariés du privé, des fonctionnaires et des indépendants. Elle sera appliquée sur les pensions dues au titre du mois de janvier 2022 qui seront versées début février.

La règle de revalorisation annuelle des montants des retraites de base est inscrite dans le Code de la Sécurité sociale.

Cette hausse de 1,1 % a donc été calculée selon la formule qui correspond au rapport entre l’évolution de l’indice des prix à la consommation de novembre 2019 à octobre 2020 et celui de novembre 2020 à octobre 2021.

Par ailleurs, pour faire face à la hausse des prix de l’énergie et des carburants, les retraités qui perçoivent un montant de pension inférieur à 2 000 € nets par mois recevront une indemnité inflation d’un montant de 100 €. Elle sera versée par leur caisse de retraite en février 2022.

  À noter : La revalorisation des pensions de retraite était de 0,4 % au 1er janvier  2021.

  À savoir : L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) sera également augmentée de 1,1 %.

Pour en savoir plus

France Rénov' : un nouveau service public pour rénover son logement à compter du 1er janvier 2022

À compter du 1er janvier 2022, le nouveau service public unique France Renov' mis en place par le ministère de la Transition écologique, accompagnera les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Prévu dans le cadre de loi climat et résilience, ce service donnera des conseils neutres, gratuits et personnalisés. L'aide Habiter mieux sérénité deviendra MaPrimeRénov' Sérénité.

 

Le nouveau service public France Rénov' a pour objectifs de donner aux usagers, un égal accès à l'information, les orienter tout au long de leur projet de rénovation et assurer une mission sociale auprès des ménages aux revenus les plus modestes.

Les informations et conseils délivrés faciliteront la mobilisation des aides financières et permettront de guider les ménages vers des professionnels compétents en s'appuyant sur :

  • un site internet unique france-renov.gouv.fr qui réunira des informations nécessaires au projet de rénovation, un outil de simulation sur les aides financières disponibles, un annuaire des artisans qualifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) ;
  • un numéro de téléphone national unique (0 808 800 700) pour joindre les conseillers France Rénov' ;
  • un réseau de plus de 450 guichets uniques Espaces Conseil France Rénov' réparti sur l'ensemble du territoire. Ce réseau va rassembler les Espaces Conseil FAIRE et les Points rénovation information de l'Anah (PRIS), et poursuivra son développement en partenariat avec les collectivités locales.

Les ménages souhaitant rénover leur logement pourront être accompagnés, par un interlocuteur de confiance : Mon Accompagnateur Rénov'. Ce dernier aura pour mission de simplifier le parcours de travaux, grâce à un suivi pluridisciplinaire tout au long du projet : technique, administratif, financier, voire social le cas échéant.

  À savoir : Dès le 1er janvier 2022, l'aide Habiter mieux sérénité permettant de soutenir la rénovation énergétique des ménages les plus modestes, et prioritairement ceux habitant dans des passoires thermiques par une rénovation globale deviendra MaPrimeRénov' Sérénité, grâce à :

  • des taux de financement avantageux pour inciter à des travaux ambitieux, jusqu'à 50 % des travaux réalisés, plafonnés à 30 000 €, cumulable avec des primes spécifiques et des aides des collectivités locales ;
  • un gain énergétique minimum de 35 %, attesté par une évaluation énergétique ;
  • un accompagnement individuel systématique ;
  • la possibilité de bénéficier à partir du 1er juillet 2022, des primes CEE par geste ou de la prime CEE Coup de pouce rénovation performante .

Le barème des aides MaPrimeRénov est maintenu au 1er janvier 2022, les logements éligibles sont ceux de plus de 15 ans. Une enveloppe budgétaire de 2 milliards d'euros sera consacrée à cette prime en 2022.

Depuis le 28 juillet 2020, la DGFiP a noué un partenariat avec le réseau des buralistes afin de proposer une offre de paiement de proximité

Le 1er janvier 2022, le déploiement du nouveau réseau de proximité de la DGFiP, issu de la concertation conduite en 2019, sera achevé dans le département de l’Hérault.
Cette nouvelle organisation permet de renforcer la présence de l’administration des Finances publiques dans les territoires avec une augmentation significative de points de contact pour les usagers et une amélioration des prestations de conseil aux collectivités locales.
Cet accueil de proximité est renforcé par l’implantation des France Services et complété par le réseau des buralistes agréés pour le paiement de proximité.
Services accessibles aux usagers qui n’accèdent pas à internet :
Pour les renseignements de proximité :
Accueil généraliste et spécialisé sur tous les sujets de fiscalité
Accueil généraliste et spécialisé sur tous les sujets du secteur public local
Accompagnement aux démarches numériques
Dans les locaux du centre des Finances publiques de Sète
274 avenue du Maréchal Juin
34207 SETE CEDEX
Contacts :
Service de gestion comptable Littoral : 04 30 41 03 50
Service des impôts des particuliers Littoral : 04 67 46 38 00
Antenne du service des impôts des entreprises Coeur d’Hérault Littoral : 04 67 46 38 32
Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et les après-midi sur RDV
Dans les locaux du centre des Finances publiques de Pézenas
8 Place du 14 juillet
34120 PEZENAS
Contacts :
Service des impôts des entreprises Coeur d’Hérault Littoral : 04 67 90 49 00
Antenne du service des impôts des particuliers Littoral: 04 67 90 49 00
Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et les après-midi sur RDV
Dans les locaux des France Services
Informations de premier niveau sur les sujets de finances publiques
Mise en relation avec les services des impôts des particuliers (prise de rendez-vous…)
Permanences périodiques (campagne de déclaration sur le revenu…)
Accompagnement aux démarches numériques

AAAAGGLIUCapture

Pour les paiements de proximité :
Depuis le 28 juillet 2020, la DGFiP a noué un partenariat avec le réseau des buralistes afin de proposer une offre de paiement de proximité pour que les usagers puissent régler en espèces
(dans la limite de 300 €) ou par carte bancaire, leurs impôts, amendes ou factures de la vie quotidienne (cantine, hôpital, eau…) au plus près de chez eux.
Le dispositif repose sur la lecture, sur un terminal installé chez le buraliste agréé, d’un « QR code » apposé sur les avis de sommes à payer et factures, qui garantit ainsi la confidentialité des opérations.
Pour la Communauté d’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée, le paiement est
notamment possible chez les buralistes agréés suivants :
LE MISTRAL 1 AVENUE DU BASSIN DE THAU 34540 BALARUC LES BAINS
TABAC PRESSE LOTO GRAPPIN 7 AVENUE DE VERDUN 34110 MIREVAL
TABAC LOTO PRESSE LAROSE 1 PLACE DU MARCHE 34770 GIGEAN
TABAC PRESSE 0228 22 AVENUE DE MONTPELLIER 34140 MEZE
TABAC DE L’ESPLANADE 37 RUE SADI CARNOT 34140 MEZE
TABAC PRESSE BOUSQUET 9 PLACE DU JEU DE BALLON 34560 MONTBAZIN
TABAC LOTO PRESSE 2 ROUTE DE MEZE 34560 VILLEVEYRAC
TPJ SAINT CLAIR 1 BOULEVARD DANIELLE CASANOVA 34200 SETE
TABAC PRESSE LA CORNICHE 1471 PROMENADE MARECHAL LECLERC 34200 SETE
TABAC PRESSE CHARLOT 47 BOULEVARD CHEVALIER DE CLERVILLE 34200 SETE
LE VICTOR HUGO 38 AVENUE VICTOR HUGO 34200 SETE
RESSE TABAC 0233 1 RUE JEAN JAURES 34140 LOUPIAN
TABAC PRESSE L ELIXIR 9B RUE DE LA POTERNE 34140 BOUZIGUES
TABAC DES BAINS 3 AVENUE DE LA CADOLE 34540 BALARUC LES BAINS
LE PAVOT 1128 BOULEVARD DE VERDUN 34200 SETE
TABAC PRESSE 5 QUAI MAURICE MERENNA 34200 SETE
TABAC PRESSE DU BARROU 2 RUE DES GOELANDS 34200 SETE
LE CI CLOPE 1 PLACE JEAN JAURES 34110 FRONTIGNAN
LE CALYPSO 1 AVENUE VICTOR HUGO 34200 SETE
LE HAVANITOS 8 PLACE JEAN JAURES 34110 FRONTIGNAN
TABAC DU PORT 30 BOULEVARD DU PORT 34140 MEZE

Covid-19 : près de 1 250 000 rendez-vous pris jeudi sur Doctolib pour la dose de rappel

Selon FranceInfo.fr :

Depuis l'annonce de l'élargissement de la dose de rappel à tous les adultes vaccinés, le compteur s'affole. 1 246 687 rendez-vous ont été pris sur Doctolib dans la journée de jeudi 25 novembre, avant et après la conférence de presse d'Olivier Véran, pour un rappel de vaccin contre le Covid-19, rapporte le site, soit plus de trois fois plus que mercredi (347 769 rendez-vous).

L'explosion du nombre de rendez-vous pris pour un rappel est particulièrement importante chez les 18-49 ans. Ils représentent plus de 60% des créneaux réservés jeudi, contre un peu plus de 30% mercredi.

13 jours de délai

À noter que : sur https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-pres-de-1-250-000-rendez-vous-pris-jeudi

 

Virus, Agent Pathogène, Coronavirus

La lutte contre les violences faites aux femmes : état des lieux

Des Larmes, Pleurs, Larme, La Douleur

 

Les actes de violence à l'encontre des femmes sont réprimés de plus en plus sévèrement en France. Ils donnent lieu à de fortes mobilisations, facilitées par les réseaux sociaux. La parole des femmes se libère peu à peu. Au-delà de la répression des violences, la politique de prévention passe par une action contre les stéréotypes sur les femmes.

Violences faites aux femmes : de quoi s'agit-il ?

Les violences subies par les femmes constituent l'une des violations des droits de l'homme les plus répandues dans le monde.

L'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU) a adopté en 1993 la Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Elle définit la violence à l'égard des femmes comme tous les « actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée » (article 1er) (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Signature du règlement d’usage de l’eau pour l’irrigation du vignoble de Listel à l’eau usée traitée de la STEP de Marseillan


Ce mercredi 24 novembre, au Domaine de Listel, entre Sète et Marseillan, a été signé le règlement d’usage de l’eau pour l’irrigation du vignoble de Listel à l’eau usée traitée de la STEP de Marseillan

C’est une grande première en matière de développement durable pour Sète agglopôle méditerranée : le premier projet de réutilisation des eaux usées traitées est lancé sur le territoire !aaaaggluioIMG_20211124_113031

De par sa situation, le vignoble de Listel qui exploite 246 ha de vignes cultivées sur une bande de sable entre Sète et Marseillan, et entre l’étang de Thau et la mer, est très sensible aux conditions météorologiques, notamment en matière de pluviométrie. Ces vignes font partie du patrimoine de la région depuis 1883 (date de création de l’entreprise).

C’est pourquoi, un projet de réutilisation des eaux usées traitées par la station d’épuration de Marseillan « Pradels » est lancé, à des fins d’irrigation du vignoble du Listel, tout en préservant les enjeux écologiques de ce site emblématique.

aaaagglaCaptureCe projet a fait l’objet d’un travail collaboratif entre le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres (CELRL), propriétaire des Salins et du canal de circonvallation, les Grands Domaines du Littoral (GDL), propriétaire du vignoble voisin, Sète agglopôle méditerranée (SAM), maître d’ouvrage de la station d’épuration des Pradels située sur la commune de Marseillan et gestionnaire des Salins pour le compte de CELRL, ainsi que le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie, co-gestionnaire des Salins associé à SAM pour le compte du CELRL.

Cette démarche de concertation a été formalisée dans un dispositif conventionnel complet, engageant sur 20 ans et s’articulant autour d’un Règlement d’usage de l’eau, signé mercredi 24 novembre 2021, en présence de François Commeinhes, Président de SAM, Agnès Vince, Directrice du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacrustes, Paul-François Vranken, Président de la SAS grands Domaines du Littoral, Arnaud Martin, Président du Conservatoire des Espaces naturels d’Occitanie, Antoine Brechignac, Directeur régional de Suez Occitanie, Michel Garcia, Président de la CLE du Bassin de Thau, Vice-président délégué à la gestion des espaces naturels, agricoles et viticoles et Yves Michel, Maire de Marseillan, Président du SMBT, Vice-Président délégué au grand et petit cycle de l’eau.


Ce règlement était complété par deux conventions en découlant :

  • Une convention de rejet de la STEP de Marseillan « Pradels », entre le CELRL, SAM et GDL, pour fixer les conditions de gestion du bassin de stockage artificiel et le canal de circonvallation dans lesquels se déverse le rejet de la STEP avant de s’infiltrer dans les Salins,

  • Une convention de réutilisation des eaux usées traitées produites par la STEP de Marseillan « Pradels », entre le CELRL, SAM et GDL, pour fixer les conditions d’exploitation et de suivi de cette réutilisation des eaux.

 aaaaggluIMG_20211124_111359

Il faut savoir que les Grands Domaines du Littoral (GDL) exploitent 246 ha de vignes sur le lido de Thau entre Sète et Marseillan. Ces vignes, cultivées sur une bande de sable entre l’étang de Thau et la mer, font partie du patrimoine de la région depuis 1883 (date de création de l’entreprise). De par sa situation, ce vignoble est très sensible aux déficits de pluviométrie :

  • les sols sableux ne disposent d’aucune capacité de rétention,
  • les eaux souterraines superficielles sont sujettes à des remontées du biseau salé (mer-étang),
  • aucune ressource en eau douce superficielle n’est accessible,
  • la nappe profonde de l’Astien est fragile et réservée prioritairement à l’eau potable.

 "L’exploitation de ces vignes subit les effets du changement climatique, en particulier des épisodes de sécheresses estivales de plus en plus longs et marqués. GDL a ainsi vu sa production réduire de l’ordre de 50 % sur les 5 dernières années (baisse des rendements, mortalité des vignes). Cette chute des rendements fait aujourd’hui peser un risque sur la pérennité des activités de GDL sur le lido. Face à cette situation GDL a procédé à des travaux d’irrigation à l’eau potable d’une partie du vignoble. GDL prévoyant d’étendre ce réseau d’irrigation à la totalité du vignoble, une étude d’une solution alternative à l’eau potable a été envisagée. Ce projet consiste à permettre l’irrigation des vignes à partir des eaux résiduaires urbaines produites par la station d’épuration de Marseillan (lagunage des Pradels). En effet, le système d’assainissement collectif des eaux usées de la commune de Marseillan, sous maîtrise d’ouvrage de Sète agglopôle méditerranée, est composé de deux unités de traitement, situées sur la commune de Marseillan" :

  • le lagunage des Onglous qui sert de prétraitement pour une partie des eaux usées

  • le lagunage des Pradels qui traite la totalité des eaux usées produites.

  • En cas de surcote hydrique, notamment lors des événements pluviométriques exceptionnels, les eaux du canal de circonvallation sont temporairement rejetées dans l’étang de Thau, sept kilomètres en aval, par le biais de la station de pompage du Rouet de Villeroy, appartenant à GDL.

Les modalités et conditions d’utilisation des eaux du bassin de stockage artificiel de 65 000 m³, sont définies dans un règlement d’usage de l’eau (élaboré entre le CELRL, Sète agglopôle méditerranée, le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie et GDL). Ce règlement autorise la SAS Grands Domaines du Littoral à prélever un volume maximal estimé à 343 500 m³ (cas d’une année sèche) pour l’irrigation de ses vignes pour un volume d’eau usée traitée disponible supérieur à 900 000 m³/an. 

C'est donc ce dernier qui est concerné. Et si le système d’assainissement est exploité par la société SUEZ EAU France SAS, délégataire, le rejet des eaux traitées du système épuratoire de Marseillan s’effectue dans un bassin de stockage artificiel de 65 000 m³, propriété du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL). Un ouvrage de sortie et un ouvrage de répartition permettent, via une conduite de transfert, l'alimentation des salins du Castellas (XIVème et XVème) et du canal de circonvallation sur le lido de Thau dans lequel les eaux s’infiltrent progressivement et tamponnent le phénomène de remontée du biseau salé contribuant au maintien de la culture de la vigne.


aaaagglooooooCapture

 

Fig.1 - Implantation du lagunage des Pradels et du vignoble GDL sur le lido de Thau


Seul problème, le niveau de salinité des eaux usées traitées étant relativement élevé en sortie de la STEP, le projet a intègré la construction d’une unité de dessalement en aval du bassin de stockage afin de réduire la teneur en chlorure des eaux usées traitées avant injection dans le réseau d’irrigation.

Par ailleurs, le niveau de qualité des eaux usées traitées requis pour l’irrigation de la vigne en goutte-à-goutte est la « qualité C » (au sens de l’annexe II de l’arrêté du 2 août 2010). Toutefois, afin de pouvoir respecter une distance réglementaire minimale de 50 m entre le périmètre irrigué et les zones d’activités à protéger (zones conchylicoles et zones de baignade), le niveau de qualité de réutilisation des eaux usées traitées visé sera la « qualité A » soit le niveau le plus élevé.aaaagglazz

La réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation des vignes est prévue par pompage directement au niveau du bassin de stockage puis acheminement jusqu’à une unité de dessalement et de désinfection complémentaire située au niveau du Mas du Castellas avant distribution aux différentes parcelles de GDL via un réseau d’irrigation en goutte-à-goutte.

Le rejet du concentrat issu du dessalement des eaux usées traitées se fera dans le canal de circonvallation, au droit du Mas du Castellas.

Le programme de surveillance de la qualité des eaux usées traitées et de la qualité des sols est fixé par les arrêtés d’autorisation. Il porte sur un suivi de la qualité des eaux brutes et des eaux traitées pour l’irrigation, un suivi de la qualité des boues et de la qualité des sols.

Afin de s’assurer de l’absence d’impact, un suivi de la salinité des eaux du canal de circonvallation en amont et en aval du rejet du concentrat issu de l’unité de dessalement des eaux usées traitées est mis en place.

Les enjeux sanitaires identifiés (activités à protéger) concernent les zones de baignade et d’activités nautiques et les zones de production de coquillages destinés à la consommation humaine.

La méthode d’irrigation par goutte-à-goutte (contrairement à l’aspersion) garantit l’absence totale de risque d’envol (ou de brumisation) indépendamment des conditions météorologiques (y compris par vent fort).

L’eau d’irrigation sera donc immédiatement absorbée par le sable puis par la vigne, sans aucune possibilité ni de ruissellement ni d’infiltration vers la nappe souterraine.

La nature des sols irrigués (sable) et l’absence de pente permettent d’écarter tout risque d’écoulement depuis les zones irriguées vers les zones d’activités à protéger.aaaagglooooohjkCapture

 

Fig.2 - Aménagements prévus
 
 
Au-delà de l’objectif de préservation des rendements poursuivi par GDL, les bénéfices environnementaux et socio-économiques attendus pour le territoire sont les suivants :

les eaux usées traitées se substituent à une consommation d’eau potable permettant ainsi de réduire la pression sur la ressource en eaux souterraines des alluvions de l’Hérault actuellement en déficit quantitatif, l’irrigation des vignes avec les eaux usées traitées va réduire les volumes rejetés dans l’étang de Thau au niveau du pompage du Rouet, et participer ainsi à l’amélioration de l’état qualitatif de ce milieu, le maintien de l’activité viticole participe à la préservation du lido grâce à l’enracinement des vignes dans le cordon dunaire, les eaux usées traitées étant une ressource garantie qui permet de pérenniser l’activité viticole sur le lido et de préserver les emplois associés et l’aménagement de ces espaces naturels.


 rbt

 François COMMEINHES, Président de Sète Agglopôle précisait à ce sujet :

 "C'est une démarche initiée voici plus de 3 ans entre les divers propriétaires ou gestionnaires fonciers avec des discussions entre nos collectivités, le propriétaire des vignes de Listel, et le conservatoire du littoral pour concilier enjeux écologiques et sauvegarde des activités viticoles, et préserver ainsi tous les usages de ce site exceptionnel. Grâce à cette « REUT » de la station d’épuration marseillanaise des Pradels qu’exploite le groupe Suez, nous préserverons la ressource en eau, dont la raréfaction est source de grandes inquiétudes, tout en garantissant la menace que font peser sur l’activité viticole les phénomènes croissants de sécheresse et autres remontées de biseau salé. L’enracinement des ceps et le maintien du cordon dunaire préservent également du risque de submersion."

"Nous sommes là, dans le contexte connu de changement climatique, au cœur des enjeux qualitatifs et quantitatifs du développement durable. Concept qui se limite trop souvent aux incantations sans être traduit dans les faits, tout comme l’économie circulaire, qui est plus que jamais une nécessité pour préserver notre qualité de vie.

 Je me réjouis qu’à travers les documents que nous signons aujourd’hui – conventions de rejet des eaux traitées, d’occupation temporaire et de réutilisations des eaux traitées - tous les usages soient bien pris en compte et préservés. Ce qui a, dès le début des discussions, été un préalable de la part du conservatoire du littoral, garant de la richesse environnemental de ce site unique.

J’espère de tout cœur que le projet pourra bénéficier de l’appel à projets régional EC’EAU porté par les régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine, et l’Agence de l’eau, pour soutenir les projets de réutilisation des eaux dites «non conventionnelles ».."...................

Et il rajoutait que pour la réutilisation des eaux usées d’autres projets étaient en cours…

"En effet, Sète agglopôle méditerranée soutient auprès de la Région Occitanie, dans le cadre de l’appel à projets en faveur de la réutilisation des eaux non conventionnelles, le projet de réutilisation des eaux usées traitées de la station d'épuration à Sète pour les besoins en eau du site industriel implanté sur le Port de Sète porté par la société SAIPOL. Ce projet, qui engendre une substitution directe d'eau potable, contribue à réduire significativement la pression sur la ressource en eaux souterraines des alluvions de l'Hérault actuellement en déficit quantitatif."

"L’Agglopôle a postulé à l’appel à projet « EC’EAU, Economie Circulaire de l’Eau » lancé par la Région pour un projet d'irrigation avec les eaux traitées de la STEP de Mèze sur un ilot d'une centaine d'ha réparti entre les coopérateurs de la cave les Costières de Pomérols et le domaine de Saint-André. Toutes les parcelles de cet ilot sont situées sur la commune de Mèze et ne sont pas desservies par BRL. L'irrigation de ces parcelles est donc capitale pour pérenniser la culture de la vigne."

"La construction de la nouvelle station d’épuration « Thau Maritima », plus gros chantier porté par Sète agglopôle méditerranée (64,3 M€) se poursuit dans la Zac des Eaux Blanches. L’objectif est de faire face à l’augmentation attendue de la population du bassin, tout en protégeant la ressource en eau et notamment l’étang de Thau où conchyliculture et pêche sont les activités principales….. À la fin du chantier, la capacité de traitement passera de 135 000 à 165 000 équivalents habitants (EH), avec une option jusqu’à 190 000 EH à l’horizon 2045."

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon