échos

Sécurité pour le réveillon du 31 et pour le 1er janvier 2018

La mobilisation par le préfet de l’Hérault de l’ensemble des forces de sécurité sur le territoire départemental est renforcée afin d’assurer, dans les meilleures conditions, le déroulement des festivités du nouvel An.

L’image contient peut-être : texte

Dans un contexte de menace terroriste toujours élevée, l’Hérault, comme l’ensemble du territoire national, est couvert par le dispositif Vigipirate mettant l’accent sur un dispositif de sécurité qui s’articule autour d’une parfaite coordination et complémentarité de l’action des forces de sécurité (police, gendarmerie, sapeurs-pompiers, militaires de l’opération Sentinelle) afin d’assurer une présence optimale sur le terrain.

 La sécurité routière est une des priorités majeures en cette fin d’année où de nombreux automobilistes rejoindront leurs familles et amis et souhaiteront rentrer chez eux après les festivités. Des conditions météorologiques parfois difficiles peuvent compliquer les déplacements.

Un déploiement important des forces de police et de gendarmerie sur les axes routiers veillera à la sécurité des usagers de la route.
Le préfet de l’Hérault en appelle à la prudence et au respect des limitations de vitesse.

Des contrôles accrus viendront sanctionner fermement les comportements dangereux : vitesse, alcool, usage de stupéfiant, utilisation du téléphone au volant, non port de la ceinture…

A titre préventif, les forces de l’ordre organisent depuis plusieurs jours des distributions d’éthylotests. Il est impératif de retenir une personne qui a bu et de l’empêcher de prendre le volant.
Désigner son SAM « Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas » est essentiel pour rentrer sain et sauf.

Les numéros d’appel en cas d’urgence permettent de joindre les secours 24h/24h.
N’encombrez pas les lignes pour de petits tracas.
Signalez toute personne en difficulté dans la rue.

 

Transition énergétique, lancement du PCEAT pour une période de 6 ans

Plan Climat Air Energie TerritorialClouds over forest.

Le Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) est une démarche de développement durable territoriale centrée sur la transition énergétique, obligatoire pour les EPCI de plus de 20 000 habitants. Les éléments de cadrage et les ressources présentés ci-dessous sont destinés à aider les territoires à s’engager dans la transition écologique et énergétique.

 

Le Plan climat air énergie territorial (PCAET) est un outil réglementaire permettant à la collectivité de mettre en place une politique d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Projet territorial de développement durable, il permet de définir les objectifs stratégiques et opérationnels afin d’atténuer le changement climatique, le combattre efficacement et s’y adapter, de développer les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie, en cohérence avec les engagements internationaux de la France, d’ intégrer les enjeux de qualité de l’air.

Le PCAET comprend un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’actions et un dispositif de suivi et d’évaluation :


Le diagnostic doit être réalisé sur le territoire. Il porte sur :

  • les émissions territoriales de gaz à effet de serre et les émissions de polluants de l’air ;
  • les consommations énergétiques du territoire ;
  • les réseaux de distribution d’énergie ;
  • les énergies renouvelables sur le territoire ;
  • la vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique.

La stratégie identifie les priorités que retient la collectivité et les objectifs qu’elle se donne.

Le plan d’actions porte sur l’ensemble des secteurs d’activité et constitue l’outil opérationnel de coordination de la transition énergétique sur le territoire.

Le dispositif de suivi et d’évaluation porte sur la réalisation d’actions, la gouvernance et le pilotage adopté. Il décrit les indicateurs à suivre au regard des objectifs fixés.

Les objectifs et priorités doivent s’articuler avec le schéma régional climat-air-énergie ou le schéma régional d’aménagement, du développement durable et d’égalité des territoires ou avec la stratégie nationale bas carbone, et le cas échéant avec le plan de protection de l’atmosphère.

Le PCAET est mis en place pour une durée de 6 ans.L’ADEME a mis en place un centre de ressources et un observatoire national sur les PCET accessible en ligne à l’adresse www.pcet-ademe.fr./ www.territoires-climat.ademe.fr/

Sète Agglopôle méditerranée a décidé lors du dernier Conseil communautaire de décembre de lancer la démarche : l'agglomération est déjà engagée dans un PCET sur le périmètre de l'ex Thau-Agglo depuis 2012 et adopté en 2015.

Le Conseil communautaire a approuvé le lancement du PCEAT pour une période de 6 ans.

Pour son élaboration, il s'organisera en 4 parties principales :

-Mise à jour et complément du diagnostic PCET avec nouvelles thématiques réglementaires et nouveau périmètre.

-Elaboration de la stratégie Energie-Climat

-Réalisation d'un programme d'actions à tous les niveaux décliné par secteurs d'activité.

-Définition d'une méthodologie de suivi et d'évaluation.

Avec trois instances constituées : un comité de pilotage, un comité technique et un comité de coordination des révisions des différents documents de planification : PDU, PLH, SCOT, PCEAT.

Meilleurs vœux des rédacteurs pour 2018

 Chères lectrices et chers lecteurshttp://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/01/glitter-joyeux-noel-et-bonne-annee-2018.gif

C’est avec grand plaisir que nous souhaitons à tous une très bonne année 2018 qui nous l’espèrons sera remplie de petits et de grands bonheurs ainsi que de satisfactions et d’heureux événements privés ou professionnels.

Pour cette nouvelle année qui arrive, tous nos vœux de bonheur, de santé et d’épanouissement.

N’hésitez pas à nous contacter si nécessaire, nous restons à votre disposition pour vous rendre compte au mieux de l’actualité des communes et du Territoire ou pour annoncer des événements.

Contact : tel : 07 85 57 20 81

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jean-Marie Philipon

Ce que vous devez savoir : les certificats de cession

La déclaration de cession ne doit plus être transmise en préfecture.

Le service immatriculation de la préfecture étant fermé, le document vous sera systématiquement renvoyé. Il vous appartient de l’enregistrer directement en ligne sur le site de l’ANTS. Une fois la déclaration enregistrée, un code « cession » vous sera communiqué.

Il vous appartiendra de le transmettre à votre acheteur pour qu’il puisse faire ses démarches d’immatriculation en ligne. Pour rappel, lors de la vente, le vendeur doit remettre à l’acheteur la carte grise, barrée, datée, signée, un exemplaire du certificat de cession, un certificat de situation administrative de moins de 15 jours, puis le code cession.

IMPRIMES TELECHARGEABLES Certificat de cession – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier- 0,11 Mb

Gestes simples pour limiter la propagation de la grippe

Ca y est la grippe est là ! Chaque année la grippe touche environ 2,5 millions de personnes. Elle se transmet par les postillons, les éternuements, la toux, la salive et les mains. Aussi, pour traverser l’hiver en bonne santé et éviter de passer quelques jours au fond du lit, mettez toutes les chances de votre côté ! Quelques gestes simples permettraient d’éviter de l’attraper.

Woman coughing and blowing her nose in autumn

 

Se laver les mains : le réflexe pour éviter la diffusion des germes

Nos mains touchent à tout, elles sont en contact permanent avec les choses et les gens. Conséquences : elles peuvent être souillées par des gouttelettes ou des sécrétions respiratoires infectées. Pour limiter les risques, une seule solution : se laver les mains plusieurs fois dans la journée !

Le lavage des mains joue un rôle clé à plusieurs titres : il vous protège et il protège les autres, notamment les enfants et les personnes âgées qui sont plus vulnérables. Ainsi, pour prémunir vos enfants de la grippe, se laver les mains fréquemment et impérativement avant de s’occuper d’eux est une des meilleures armes !

Ce geste est indispensable après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, après avoir rendu visite à une personne malade ou tout simplement après chaque sortie à l’extérieur. Et quoiqu’il arrive, lavez-vous les mains avant de préparer les repas, de manger ou de nourrir vos enfants.

Les astuces pour bien faire

Pour être efficace, se laver les mains est la combinaison d’un savonnage, d’un frottage, d’un rinçage et d’un séchage. Facile ? Alors on récapitule…

  • On les savonne avec de préférence du savon liquide (le pain de savon n’est pas aussi hygiénique car il reste humide),
  • On se frotte les mains pendant 30 secondes pour produire de la mousse, sans oublier les ongles et le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les jointures des doigts et les poignets,
  • On rince,
  • Et enfin on les sèche dans une serviette propre ou à l’air libre.

Vous pouvez également utiliser une solution hydro alcoolique, en vous frottant les mains pendant au moins 30 secondes.

N’oubliez qu’il est important d’entretenir la peau des mains pour qu’elle reste saine. La crème hydratante est utile, car les mains sèches et abîmées sont de véritables nids à microbes.

Eternuements, toux : les bons gestes pour limiter les contagions

Se couvrir la bouche dès qu’on tousse, qu’on éternue, est un bon préalable qu’il faut également transmettre aux enfants mais cela doit être suivi d’autres petits gestes pour être le plus efficace possible.

Vous aimez bien le mouchoir en dentelle de votre grand-mère ? … C’est sûr, vous lui trouverez un autre usage, plutôt décoratif, car le mouchoir jetable à usage unique est le seul qui vous permettra d’éviter les contagions. Eternuez, crachez, toussez ou mouchez-vous dans un mouchoir en papier et n’oubliez pas de le jeter tout de suite après usage et de vous laver les mains.

Si vous êtes malade, portez un masque chirurgical (que vous trouverez à acheter en pharmacie) pour éviter la diffusion des microbes. En effet, en cas de toux ou d’éternuements, par exemple, des milliers de particules infectieuses contaminent l’air de toute une pièce non aérée pour plusieurs heures. Bien noué derrière la tête, moulé sur la racine du nez et abaissé sous le menton, le masque limitera les risques de transmission du virus. N’oubliez pas de vous laver les mains avant de le manipuler, changez-le toutes les 4 heures ou dès qu’il est mouillé.

Des réflexes pour éviter de transmettre la grippe à son entourage

  • Evitez de serrer les mains, d’embrasser (baisers, bisous…) votre entourage,
  • Ne partagez pas vos effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette…),
  • Evitez lieux très fréquentés et les lieux de rassemblements. Eviter chaque fois que possible d’y emmener les nourrissons et les enfants (centres commerciaux, transports en commun…),
  • En présence d’une autre personne, portez si possible un masque chirurgical. Changez le dès qu’il est mouillé, ne le réutilisez pas. Jetez le dans une poubelle couverte puis lavez vous les mains,
  • Enfin, pensez à aérer votre logement chaque jour pour renouveler l’air.

    La vaccination contre les virus grippaux saisonniers concerne les personnes fragilisées vis-à-vis de l’infection et à risque de complications, notamment les personnes âgées, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes et les personnes obèses. Elle permet à la fois :

    • de réduire le risque d’être contaminé par la grippe ;
    • de réduire le risque de faire des formes graves de la grippe.

    La vaccination des femmes enceintes protège également le nourrisson dans ses premiers mois de vie.

    Les souches de virus de la grippe en circulation ne sont pas les mêmes d’une année à l’autre et la durée de protection du vaccin peut s’estomper après quelques mois. C’est pourquoi il faut se faire vacciner chaque année.

  • Pour tout savoir : Vaccination Info Service.fr‎ : http://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/

Fêtes de fin d'année : artifices, gaz et carburant concernés

Aucun texte alternatif disponible.Afin de garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, et de prévenir toute atteinte à la sécurité et à la tranquillité publiques, le préfet de l’Hérault a pris un arrêté réglementant temporairement l’utilisation d’artifices dits de divertissement et d’articles pyrotechniques dont l’utilisation est de nature à créer des désordres et à causer des mouvements de panique.

Dans toutes les communes de l’Hérault, du 31 décembre 2017 à 7 heures jusqu’au 2 janvier 2018 à 7 heures, la vente, la cession et l’utilisation d’artifices de divertissement et de pétards est interdite pour les particuliers.

Aucun texte alternatif disponible.

Pour garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, la préfecture de l’Hérault met en place un dispositif de sécurité adapté à l’événement interdisant la vente de carburant dans tout récipient transportable, ainsi que la vente de bouteille de gaz.

Ces dispositions prennent effet à compter du samedi 30 décembre 2017 (0 heure) jusqu’au lundi 1er janvier 2018.

L’image contient peut-être : feux d’artifice et nuit

Toutefois, par dérogation, la vente, la détention et l’utilisation des artifices de divertissement demeurent autorisées pendant cette période, aux entreprises et aux personnes titulaires d’un agrément ou d’un certificat de qualification prévu aux articles 4 et 5 du décret n° 2010-580 du 31 mai 2010.

 

Nuit de la lecture dans les médiathèques

Des bibliothèques et des librairies ouvriront leurs portes la nuit du samedi 20 janvier 2018.

lectCapture

Forte du succès rencontré par la première Nuit de la lecture en janvier 2017, cette deuxième édition constituera une nouvelle occasion de promouvoir le plaisir de la lecture et de réunir le public autour de programmations innovantes, ludiques et festives proposées par les bibliothèques et les librairies.

Organisée à l’initiative du ministère de la Culture, cet événement national a pour ambition de valoriser et de mieux faire connaître la richesse de ces lieux de culture qui jouent un rôle essentiel dans l’accès à la connaissance, à l'information mais aussi aux échanges et aux rencontres.

Les bibliothèques sont à la fois des lieux de culture et de savoir, mais aussi, et surtout, des lieux de vie. Elles constituent, en lien avec tous les acteurs de la lecture, le premier réseau d'équipements culturels de proximité.

Avec les librairies elles ont un rôle majeur à jouer dans le développement d’une société de dialogue éclairé aux valeurs partagées.

Le samedi 20 janvier 2018, tous les projets programmés à partir de 18h sont les bienvenus : lectures en pyjama, rencontres avec des auteurs, chasse au trésor, visites, performances...
La manifestation est l'occasion de mettre l'accent sur les démarches d'ouverture des bibliothèques sur des horaires étendus.

Cette deuxième édition organisée en collaboration avec les différents acteurs du livre et de la lecture, en particulier les bibliothèques et les librairies, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales, etc., est l'occasion de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture.

Les médiathèques Mitterrand et Montaigne participeront à la deuxième édition de la nuit de la lecture.
Au programme : jeux, ateliers musicaux et créatifs, lecture de nouvelles... le tout dans une ambiance conviviale.

Plus d'informations à l'accueil des médiathèques ou sur le site : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Progra…
Entrée libre

L’opération Sakado a commencé

Depuis Noël dans l’Hérault et dans plus de 60 villes de France, comme chaque année, jusqu’au 6 janvier, SAKADO a commencé la distribution de plusieurs centaines de sacs. A Sète ce sera dès ce 1er janvier 2018.

Depuis 2005, l’association SAKADO collecte des sacs à dos à l’occasion des fêtes de fin d’année pour les distribuer aux sans-abri dans la France entière. Grâce à SAKADO, vous n’offrez ni un toit, ni un emploi mais un geste de solidarité sous la forme d’un sac à dos style randonnée de 40 ou 50 litres en bon état contenant 4 kits d’objets usuels et pratiques : 1 kit chaleur, 1 kit hygiène, 1 kit festif et 1 kit culture-communication. Les sacs-à-dos contiennent soit un kit Chaleur ( homme et femme différencié) contenant pull, chaussettes, veste, bonnet, gants, pantalon ou jupe, chaussures, duvet, écharpe, chemise, couverture; un kit hygiène ( homme et femme différencié ) avec trousse de toilette, brosse à dents, dentifrice, savon, gel douche, coton tiges, ciseaux, brosse à cheveux, rasoir, mousse à raser, lingettes, protections féminines, mouchoirs ; soit un kit culture ou bien encore un kit communication.

SAKADO PPTT CLUB DE LA PRESSE2 ConvertImage

 

Quatre principes de fonctionnement :

  1.  SANS ARGENT : Pas d’argent circulant, pas de comptes bancaires, les bénévoles SAKADO financent eux-mêmes leurs actions.C’est pour vous la certitude de voir votre don aller directement aux sans-abris, sans autres utilisations.
  2. AVEC LES STRUCTURES D’AIDE AUX SANS-ABRI : Ce ne sont pas des professionnels de l’aide aux sans-abri, SAKADO distribue les sacs à dos qui lui sont remis en partenariat avec les structures d’aides aux sans-abri. (SAMU Social, Croix-Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique, etc.).
  3. SEULEMENT EN FIN D’ANNEE : SAKADO fonctionne à la période où les donateurs sont plus généreux ; au moment des fêtes de fin d’année et durant la saison où le froid et les intempéries isolent encore plus les sans-abri.
  4. GRACE AUX MEDIAS : La presse écrite, la radio, la télévision et les réseaux sociaux sont les portes voix de SAKADO, ils relaient l’appel à dons mais témoignent aussi de la bonne distribution des sacs à dos qui lui ont été remis.

Renseignements sur sakado.org -  Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon