échos

Motion du Bureau de l'agglo contre la baisse des APL et des loyers sociaux

Ce jeudi 28 septembre le bureau Communautaire de Sète agglopôle méditerranée a voté à l'unanimité une motion contre la baisse des APL  et des loyers sociaux : 

Sète Agglopôle Méditerranée, nouveau nom, nouveau logo pour la grande agglo du bassin de Thau !


"Dans le projet de loi des finances pour 2018, le gouvernement prévoit de réorienter la politique nationale du logement. Un des axes de la « stratégie logement »  annoncé par le ministre, prévoit notamment la baisse des APL et des loyers sociaux, compensée par une baisse des loyers imposée aux organismes de logements sociaux qui permettrait d’alléger le montant des allocations logements versées par l’Etat à 2,3 millions de locataires. Le modèle économique du logement social français repose sur le principe de financements de long terme -composés à 75 % par des emprunts (auprès de la CDC), de fonds propres des bailleurs sociaux (14 % en moyenne) et le reste relevant de subventions de l’Etat et des collectivités locales- et de fixations de loyers très encadrés."

Sète agglopôle Méditerranée souhaite exprimer ses inquiétudes suite à ces annonces. En effet, les conséquences que nous relevons aujourd’hui sont de natures différentes, mais vont impacter significativement notre bailleur social de rattachement Thau Habitat Sète, qui compte 1871 logements concernés par l’APL sur un total de 3029. En effet, d’ores et déjà nous estimons : la baisse significative des recettes en 2018 à hauteur de 1 126 000€ sur un total prévisionnel de 12 millions d’euros, un assèchement de sa capacité d’investissement qui va impacter la capacité de production, de réhabilitation et d’entretien du parc, le risque d’endettement à terme avec les effets induits pour notre collectivité qui garantit les emprunts des bailleurs sociaux (depuis 2012 nous avons garanti + de 62 Millions €.

"Ces mesures nous amèneront immanquablement à réviser, de concert avec Thau Habitat Sète, sa politique d’investissement, au moment même où l’office s’apprête à engager pour 6 ans sa nouvelle Convention d’utilité sociale avec l’Etat. Cela au détriment du secteur du bâtiment, secteur créateur d’emplois et de dynamisme dans l’investissement, mais aussi au détriment de la qualité du service rendu aux locataires, notamment sur les volets de la gestion de proximité et de l’entretien du parc. Le territoire du Bassin de Thau est classé en zone tendue, 6 communes relèvent de l’art.55 de la loi SRU. La production de logements locatifs sociaux et le rattrapage sont une des priorités du mandat des élus communautaires. Grâce aux moyens financiers, humains et techniques mis en place pour accompagner notre PLH 2012/2017, le taux de production est en moyenne de 180 logements sociaux par an."

Plus de 49 % de la production est réalisée par Thau Habitat Sète qui se mobilise à la fois sur les réhabilitations dans les centres anciens en particulier sur les périmètres de la politique de la ville et du PNRQAD et sur les constructions neuves. Bien souvent au prix de montages techniques et financiers complexes.

"Aussi, face à la remise en cause du modèle social du logement français et afin d’assurer durablement la poursuite de nos missions d’intérêt général, il est impératif de prendre en compte nos réalités et nos spécificités territoriales, particulièrement sur un territoire dont la grande majorité des habitants est éligible au logement social. Les bailleurs sociaux sont des acteurs incontournables des politiques économiques, de l’emploi, de la cohésion sociale et de l’aménagement de nos territoires. Soucieux de ne pas fragiliser notre pacte républicain, les élus de Sète agglopôle Méditerrannée demandent le retrait de ces propositions."

Philippe Ortin élu Président National de la Conchyliculture

Suite à la démission de Gérald Viaud en août, Philippe Ortin a été élu, le mercredi 27 septembre, à la présidence du Comité National de la Conchyliculture (CNC) par 17 voix contre 16 pour son adversaire, le Breton Philippe Le Gal.

 

Le Comité National de la Conchyliculture (CNC) assure la représentation de l’ensemble des éleveurs et distributeurs de coquillages.
L’organisation interprofessionnelle de la conchyliculture comprend 7 comités Régionaux situés chacun dans une région de production : Normandie Mer du Nord, Bretagne Nord, Bretagne Sud, Pays de la Loire, Poitou Charentes, Arcachon Aquitaine et Méditerranée.
L’adhésion au CNC est obligatoire.

En 2011 la loi a étendu les missions de cette représentation régionale comme celles du Comité National de la Conchyliculture.
Parmi ces nouvelles missions figurent :

  • la promotion des produits issus de la conchyliculture ;
  • l’amélioration des connaissances du secteur conchylicole, notamment pour favoriser l’adaptation quantitative et qualitative de l’offre à la demande des produits conchylicoles ;
  • l’harmonisation des pratiques de production et de commercialisation.

Plus généralement, ces nouvelles attributions renforcent les missions d’étude du CNC et des CRC et le rôle de l’organisation professionnelle en termes de proposition aux pouvoirs publics et aux organismes compétents pour toutes mesures d’ordre général concernant la conchyliculture.

Pour faciliter la transmission des exploitations et l’installation de jeunes conchyliculteurs, l’organisation ia également en charge de gérer :

  • un registre d’immatriculation des entreprises conchylicoles, composé à partir de la déclaration obligatoire de toute personne physique ou morale ex erçant des activités de cultures marines ;
  • un répertoire des candidats à l’installation dans le secteur conchylicole.
 

Un prix pour le projet innovant Valdora

Le projet VALDORA (Valorisation de la dorade de pêche de sortie d'étang), inscrit au DLAL Bassin de Thau -programme d'actions sur Thau- et financé par la communauté d'agglomération, a reçu le prix « coup de coeur de l'innovation » aux Assises de la pêche et des produits de la mer qui se sont tenues les 21 et 22 septembre à Quimper.

Ce projet est une initiative de 3 pêcheurs, Denis Talano, Kevin Henri, Robert Rumeau. Il est porté par le CEPRALMAR, association œuvrant dans les études et la promotion des activités lagunaires et maritimes en région. Il a pour objectif de renforcer le prix de vente de ce produit en conservant une partie des dorades vivantes quelques mois, afin de proposer un produit de qualité à une période où il n'est pas disponible aujourd'hui.

Il permettrait ainsi aux professionnels de renforcer le bénéfice de leur travail sans augmenter l'effort de pêche. En effet, bien que la dorade soit un produit phare des pêcheries lagunaires, notamment sur l'étang de Thau, les prix chutent très fortement (3-5€ en halle à marée), lors de leur sortie de l'étang à l'automne.

La demande de financement porte d'une part :

 - sur la mise au point l'engin de pêche pour conserver et transférer dans des bassins à terre les dorades, et ce en vue de déposer une demande de modification réglementaire des engins par les organisations professionnelles concernées ;

- sur le suivi du cheptel pour 2 gammes de taille et dans 2 conditions d'élevage différentes (sans nourriture ou nourri avec des produits de l'étang) ;

- et d'autre part, sur un travail réglementaire permettant de s'assurer du statut des dorades mises en bassin (aquaculture ou pêche) et des conséquences sur la structure à terre ;

- adossée à une étude économique pour estimer la rentabilité espérée d'une telle structure. A ce stade du projet, la création d'une structure commerciale est envisagée par les professionnels engagés dans le projet.

Si les résultats sont à la hauteur, c'est un volume conséquent de dorades qui pourrait être mieux valorisées.

Le montant global d'investissement de ce projet s'élève à 93 115,02 € TTC, que Sète Agglopôle Méditerranée soutient à hauteur de 20%, aux côtés du CEPRALMAR (20%), du Département (20%) et du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP – 40%).

Ora maritima : un riche programme pour le grand public

 A l’occasion d’Ora maritima, 2e assises de Thau organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau, de nombreuses structures du territoire ouvrent leurs portes.

Plus de 20 animations gratuites pour découvrir ou redécouvrir les produits et métiers de la pêche et des cultures marines sont proposées samedi 30 septembre toute la journée dans les communes du bassin de Thau.

L’occasion de découvrir de façon ludique la richesse des métiers, des produits, des techniques de ces secteurs d’activité. 

PROGRAMMEbassdef-jpeg1_Page_2

Par exemple :

Rencontre avec une femme patron pêcheur

Découverte d’un mas conchylicole Le bateau de pêche 100% made in Thau

CONFERENCES

Cette, ses huîtres et ses moules La pêcherie du thon rouge L’huître à l’époque romaine

EXPOSITIONS

La protection du littoral dans les yeux des artistes Des prairies sous la mer La vie sous-marine d’un port

VISITES

Le phare du môle Saint-Louis

Découverte d’un thonier

Bienvenue à bord d’un chalutier

Le musée de l’étang de Thau

ACTIVITES

1000 et une façons de déguster une huître (COMPLET )

Atelier céramique Les mains dans l’argile

À la découverte des herbiers de Thau

PROMENADE À la découverte des Sirènes de Thau

 Temps fort : Thau, de bouche-à-oreille

Le samedi 30 septembre de 11h à 15h, Place des tonneliers à Mèze

Recettes de chefs cuisiniers, dégustation, assiettes gourmandes des producteurs locaux, découverte des métiers de la mer, rencontres, intermèdes musicaux…

Et de nombreuses animations : atelier ramendage des fi ets, initiation au collage et écaillage des huîtres, maquette de bateaux de pêche… Événement gratuit-

Ouvert à tous : http://oramaritima.fr/

Inscriptions sur www.oramaritima.fr

Arnaque aux faux sites administratifs

Le Centre européen des consommateurs France a reçu plusieurs réclamations de consommateurs visant de faux sites administratifs qui proposent d’effectuer moyennant rémunération, certaines démarches administratives en lieu et place des demandeurs.

Certaines de ces démarches peuvent être réalisées gratuitement depuis des sites de l’administration française, comme connaître le solde de points sur votre permis de conduire, …

Cet article de la DGDDRF invite les usagers à rester très vigilant face à certains sites proposant ce type d’offres et rappelle quelques points d’attention à vérifier lorsque vous vous apprêtez à réaliser une démarche en ligne, comme :

  • vérifier l'url des sites officiels de l'administration française : ils doivent se terminer par ".gouv.fr" ou ".fr" et jamais par ".gouv.org" ou ".gouv.com". A noter qu’un site en ".fr" ne garantit pas obligatoirement qu'il s’agisse d'un site officiel et la société qui l'exploite peut ne pas être établie en France,
  • se renseigner d'abord auprès des sites officiels de l'administration française avant de passer une commande et de donner leurs coordonnées de carte bancaire à un professionnel,
  • vérifier quelle société propose ce service et son sérieux en cliquant sur le lien suivant : http://www.europe-consommateurs.eu/fr/quels-sont-vos-droits/achats-sur-internet/avant-la-commande/choisir-un-vendeur-sur-internet/

Pour en savoir plus consultez l’article de la DGCCRF : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/arnaque-aux-faux-sites-administratifs

Antonin Blachère, un opticien mobile à domicile

Antonin Blachère est opticien lunetier de formation.

Après avoir fait ses études à Montpellier il a toujours travaillé dans l’Hérault: Antonin a donc travaillé à Montpellier, Sète, Mèze et enfin Balaruc où il a été responsable d’un magasin de grande enseigne pendant 2 ans. Après cette dizaine d’années d’expérience en magasin il a connaît très bien les points essentiels qui lui tiennent toujours à cœur dans son métier et désire les mettre en pratique :

" l’utilité première de mon métier et le fait de fournir un vrai savoir faire à des gens qui en ont besoin; mais ce sont aussi, l’aspect technique qu’exige le métier d’opticien tant sur le plan manuel que concernant les examens de vue, le côté humain car j’aime le contact avec les gens, l’aspect esthétique lorsque l’on doit découvrir et s’adapter à chaque personne et personnalité pour répondre à sa demande."

optiCapture

Il a quitté le travail en magasin car le volume des ventes au quotidien l’éloignait de plus en plus avec l’essence même de son métier qui est un service personnalisé très particulier, et il a découvert le métier d’opticien à domicile s’avérait être bien plus en harmonie avec ses principes et sa vision du métier. En effet, précise-t-il : « Mon objectif est de pouvoir répondre au mieux aux personnes qui n’ont plus accès à la santé visuelle par manque de mobilité et d’apporter un service à taille humaine de qualité au meilleur prix et en toute transparence.

 « J’ai donc décidé de me lancer dans cette aventure pour répondre à la demande des gens qui n’ont plus accès à ce type de soin, qui sont les personnes à mobilité réduite, personnes âgées en perte d’autonomie, les actifs qui n’ont plus le temps de se rendre en magasin ou qui souhaite tout simplement être pris en charge de manière plus confortable et personnalisée qu’en se déplaçant en boutique. »

opti1Capture

Il a créé son entreprise en mai 2017 et a choisi de travailler en partenariat avec le premier réseau collaboratif d’opticiens mobiles en France :

les Opticiens Mobiles, qui lui permettent de fournir des verres haut de gamme bénéficiant des dernières technologies au meilleur prix (jusqu’à deux fois moins cher qu’en magasin). C’est un réseau sérieux en terme de qualité de produit (norme ISO 9001) et dont l’esprit est vraiment porté sur l’éthique, la transparence et le professionnalisme dans le service à la personne. Ils sont d’ailleurs normés NF en Service à le Personne à Domicile par l’AFNOR.

« Nous sommes maintenant une centaine d’opticiens à offrir nos services sur toute la France.

Je suis donc indépendant, je n’ai pas de boutique, mais bénéficie pleinement du soutien de ce réseau dans la mise en œuvre de mon métier. J’ai donc trouvé au sein de mon métier une manière de travailler qui réunit toutes les qualités essentielles à mes yeux, j’apporte un service de qualité à des gens qui ont un réel besoin de lunettes, je fournis des produits de qualité, le tout au meilleur prix et en toute transparence. » Rajoute-t-il.

Il n’est plus seulement opticien mais il fait de la coordination auprès des intervenants qui s’occupent d’une personne en Ehpad par exemple ou en résidence senior. « Mon fonctionnement: je me déplace avec une centaine de montures de tous les styles, du matériel pour les dépistages visuels et prises de mesures. Une fois l’équipement soigneusement choisi et les mesures prises, je reçois les lunettes sous 10 jours et retourne les livrer à mon client afin de vérifier les acuités visuelles et d’ajuster précisément l’équipement. »

opti3Capture

Les lunettes sont bien-sûr remboursées par la sécurité sociale et la mutuelle car ils sont agréés avec leurs services. Il fait également des actions de dépistages visuels ou de sensibilisation sur la santé visuelle en établissement spécialisé, association de service à la personne, EHPAD, résidences sénior, etc. Habitant à Poussan il travaille beaucoup en local donc sur le bassin de Thau, côté Sète; et il se déplace jusqu’à Montpellier pour servir toutes les communes qui s’étendent sur le large littoral.

« Mon objectif est de pouvoir répondre au mieux aux personnes qui n’ont plus accès à la santé visuelle par manque de mobilité et d’apporter un service à taille humaine de qualité au meilleur prix et en toute transparence. »

Antonin Blachère

Tel : 06 89 85 51 71

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'inauguration de l’agence du Crédit Agricole du Languedoc, de GIGEAN

  Dernièrement, avait lieu l’inauguration de l’agence du Crédit Agricole du Languedoc, de GIGEAN, en présence d’une cinquantaine de Clients sociétaires et de nombreux représentants de la Caisse régionale du CA Languedoc.

carCapture

Jacques Fournier, Vice-Président de la Caisse Régionale, Président de l’Hérault et Président de la Caisse Locale du Pays de Thau a introduit la manifestation d’inauguration.

creditP1050483

Pour lui, « un moment important, un point d’ancrage ... » Il a rappelé les particularités de notre Banque basée sur 2 principes : « la coopération et le mutualisme , 2 principes qu’elle entend préserver pour jouer le premier rôle et préserver sa légitimité dans le contexte de vive concurrence que connait le milieu bancaire». Et si le Groupe a lancé « la Banque 100% Digital, 100% Humaine », c’est avant tout le Digital au service de l’humain ! « Des services et innovations pour aller au plus près de nos clients et sociétaires. ». Thibaud de Fourtou, Directeur Général Adjoint est revenu sur le projet de rénovation des agences bancaire, un projet d’adaptation de notre réseau commercial de 40 millions d’euros sur 3 ans qui confirme l’attachement de la CR au développement de son territoire. « Pour preuve, ces travaux sont faits avec 90% d’entreprises du territoire. »

credit20170921_182552

« Un plan d’investissement qui va au-delà de l’adaptation de notre maillage et porte sur les hommes et les femmes de notre entreprise pour plus de compétence et d’expertise. Car si le client ne vient plus en agence pour ses opérations traditionnelles de banque grâce aux moyens digitaux mis en place pour le rendre autonome, il vient pour un rendez vous de conseil où la compétence est primordiale »

Il a rappelé enfin que la CR était la banque la plus présente sur le territoire avec ses 220 agences et remerciait les équipes pour leur capacité d’adaptation à ces changements d’organisation et tous ceux qui ont accompagné ces changements.

creditP1050474

Le mot de la fin : une invitation à profiter de l’anniversaire de Pacifica qui, pour fêter ses 25 ans, offre 25% de réduction sur les souscriptions de contrats d’assurance.

Emmanuel Pauzier, Directeur de l’agence de Gigean, a remercié chaleureusement d’abord les clients « sans lesquels l’agence n’existerait pas » , les élus , équipes du secteur et membres de la Direction avant d’inviter tous les participants au verre de l’amitié .

Festival "Tous Sentinelles !" Les 6-7-8 octobre

senCaptureLe réseau Sentinelles de la mer Occitanie a le plaisir de vous inviter à son premier festival d’envergure régionale « Tous sentinelles ! », qui aura lieu du 6 au 8 octobre 2017.sen22Capture

La journée du vendredi 6 aura lieu à la Maison Régionale de la Mer (Sète) et sera consacrée à des tables rondes sur les enjeux de la biodiversité marine en Occitanie ainsi que sur la mobilisation citoyenne via les sciences participatives et leur utilité en terme de gestion.

L’après-midi, des ateliers techniques et thématiques, dédiés aux porteurs de programmes, sont prévus.

Nous vous invitons à vous inscrire à cette journée via ce lien. Les journées des 7 et 8 sont des journées ouvertes à tous, sur inscription, à l’échelle de la façade maritime régionale.

Au programme : conférences, stands, animations, sorties nature, ciné-débat, expositions... Nous vous invitions à consulter le livret du programme et à le diffuser largement dans vos réseaux.

A l’occasion du festival, le réseau Sentinelles de la mer Occitanie est heureux de vous annoncer la sortie de son site internet https://www.sentinellesdelamer-occitanie.fr/ qui présente les différents partenaires du réseau ainsi que tous les programmes de sciences participatives relayés au niveau régional.

Soutenez l’UNAPEI de Thau : opération brioches

peiunaunapeiComme chaque année, l’UNAPEI organise une « opération brioches » inscrite au calendrier officiel des journées nationales d’appel à la générosité publique, au profit des enfants et adultes atteints de handicap mental.

L’APEI Pays de Thau, association de Parents d’Enfants Inadaptés dont le siège social se situe à Frontignan la Peyrade participe à cette opération qui aura lieu du 2 au 8 octobre 2017.

Le prix de la brioche : 5€.

Elle fait appel à la solidarité de chacun pour la réussite de cette opération et sera présente sur différents points de vente.

Grâce à ces ventes, cette association pourra financer l’extension de structures spécialisées, acquérir des équipements pour les établissements, financer des activités de loisirs…pour les enfants et adultes atteints de handicap mental accueillis dans ses 6 établissements médico-sociaux.

Pour en savoir plus : http://www.unapei-lr.org/articles-2/20-54-apei-pays-de-thau/

4ème édition : bien belle Fête de la Tielle

Ce 23 septembre avait été retenu depuis près d'un mois par les amateurs de Tielles sétoises, cette  succulente spécialité culinaire de la ville  à base de poulpe et d'une sauce tomate relevée dont chacun des tiellistes locaux a le secret.tielDSC_0024 (3)

En effet sur la place Aristide Briand c'était jour de fête en son honneur. Barnums et stands nombreux côtoyaient les tables prêtes à accueillir les visiteurs avec pour cette édition beaucoup plus d'espace à la disposition des nombreux visiteurs attendus bien que le ciel soit resté couvert durant la matinée.

Mais qu'importe, comme le précisait René Dassé, la fête allait se poursuivre jusqu'à plus de 23 h, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de tielles. Dès 10 h 30, il ne manquait rien car la fête de la tielle bien préparée se tenait dans le cadre de la Fête nationale de la Gastronomie qui vise à promouvoir les talents et le savoir-faire des professionnels, les produits du terroir et le patrimoine culturel des Régions.tielDSC_0041 (1) Les visiteurs se faisaient plus nombreux avec cette belle animation autour du Kiosque Franke, en présence des organisateurs de l’APGS (8 tiellistes sur les 13 qui la composent), des partenaires de l'opération dont La Confrérie des Mille et Une Pâtes et des personnalités qui peu à peu arrivaient pour partager ensemble l'inauguration officielle

En effet, Soutenue par la Région Occitanie, par la Ville de Sète, le Ministère de l’Agriculture et la CCI Hérault, cette 4ème édition réservait au grand public un programme attractif avec la participation des Miss Sète, 2017 et 2016, des animations créatives et musicales.

D'ailleurs tandis que les "Cinq à Sète" et Jean-Louis Zardoni accompagnés par Lulu mettaient l'ambiance, les tables se remplissaient.

L'heure de l'apéritif approchait, on y était : tielles et autres produits, moules et glaces se laissaient consommer sans modération.

tielDSC_0062 (1)

 S'il fallut attendre pour  que de jeunes cuisiniers en herbe participent aux premiers ateliers de la journée, guidés par des Maîtres en la matière, des membres de l'association Mille et une pâtes, toujours prêts pour valoriser la gastronomie sétoise et les produits locaux, c'est que les horaires avaient été modifiés par rapport aux années précédentes.

Question boissons, c'était l'association "Je suis né à Sète" qui avait pris les commandes.

tielDSC_0044 (1)

Alors qu'en musique, certains se délectaient déjà avec des tielles, d'autres avaient un penchant pour les coquillages et la brasucade de M. Bellot, conchyliculteur, ou pour les glaces succulentes de "Chez Alphonse et Fils", Glacier, 2 professionnels invités pour cette fête Nationale et de plus locale. Mais sous le Kiosque une belle surprise attendait les invités et les visiteurs : un poulpe composé de tielles de toutes tailles, des maxis aux babys. Une belle oeuvre éphémère et gastronomique à la gloire du poulpe, un animal que certains voient déjà comme l'animal totémique de Sète car si la Tielle obtient son IGP, si la dernière étape européenne est franchie, le poulpe prendra une autre dimension... A suivre.

Il était 11 h 30, l'heure pour Christian Dassé d'ouvrir officiellement cette Fête.

tielDSC_0049 (1)

Entouré de nombreux élus et de la ville de Sète, En présence d'Alain Nicolas représentant le Député Christophe Euzet, de Florent Tarbouriech, Président de la Délégation de Sète de la CCI Hérault, de Miss Sète 2017, Pauline Pivot,  il lançait les festivités en remerciant tous ceux qui avaient oeuvré pour que cette édition, la 4ème, soit une belle réussite. Sans oublier de revenir sur l'APGS dont il est le président, pour défendre l'identité sétoise de la Tielle.

Il revenait donc sur l'un des objectifs principaux de l'association qui est d'obtenir ce fameux label européen IGP Tielle de Sète.

tielDSC_0032 (2)

Dans le cadre de cette démarche pour subvenir à ses besoins car les opérations sont longues et couteuses, elle organise avec des partenaires institutionnels ces fêtes qui permettent de la valoriser.  il fallait pourtant en goûter et se restaurer. Ce ne fut pas difficile. Le poulpe avait vécu.

Alain Nicolas, Florent Tarbouriech (CCI Hérault) et Sébastien Pacull, Adjoint au Maire de Sète représentant François Commeinhes siégeant au Sénat, assuraient l'APGS de leur soutien en précisant que la CCI Hérault et la Mairie oeuvraient pour le développement économique de la ville et appréciaient de pouvoir s'engager sur des projets concrets qui permettent aux entreprises de se développer et de créer de l'emploi. Et au niveau de la fête ils se félicitaient que celle-ci perdure avec déjà le 4ème anniversaire qui montre la bonne santé de l'APGS.

tiellDSC_0007 (7)

 Le soleil se pointait illuminant la place. L'on en profitait. L'illustre Jean-Louis Zardoni interprétait une belle palette de chansons faisant honneur à la star du jour. Il allait assurer l'animation musicale avec Lulu, alors que dans l'après-midi, avec Gilles Amiel et Jean-Pierre Galy il faisait bon se laisser tenter et se faire plaisir encore.

D'après les organisateurs, une journée  conviviale avec près de 4000 visiteurs de 11 h à 23 h et plus de 5000 tielles et produits, sur le site, dégustés et achetés.

Avec un rassemblement de tiellistes concurrents sur le terrain mais unis pour la bonne cause, "l'obtention de l'IGP", cette journée a rassemblé bon nombre de visiteurs, de Sétois, de Régionaux ou de touristes qui ont su apprécier la vedette du jour... Une bien belle fête très sympathique.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon