échos

SNCF: pas d'augmentation tarifaire sur les grandes lignes en 2022

Les tarifs des billets de train sur les grandes lignes n'augmenteront pas en 2022, a annoncé lundi le PDG de SNCF Voyageurs.

"En 2022, nous n'augmenterons pas sur les grandes lignes SNCF le prix des billets de train", a indiqué Christophe Fanichet, interrogé sur la télévision franceinfo.

Sur les TER, "ce sont les régions qui fixent les tarifs", a rappelé M. Fanichet. 

"En 2020 et 2021, on n'a pas augmenté nos prix, je dirais même qu'on les a baissés", a-t-il affirmé. L'année 2021 a été marquée par une volonté de l'entreprise ferroviaire de simplifier sa gamme de prix, souvent critiquée comme opaque, avec notamment la fusion des cartes de fidélité en une seule......

 

Poursuivre sur : https://actu.orange.fr/economie/sncf-pas-d-augmentation-tarifaire-sur-les-grandes-lignes-en-2022

Une semaine de fin novembre fraîche et agitée

Avec Météo France :

Depuis ce dimanche 21, et pilotée par l’anticyclone irlandais, une masse d’air en provenance de hautes latitudes a gagné une partie nord du pays, à l’arrière d’un front froid (figure 1). Avec le soleil rasant de fin novembre, et les nuits claires associées, les températures afficheront fréquemment des valeurs négatives les matinées de cette semaine, surtout sur les régions nord. Ces gelées resteront le plus souvent d’intensité faible, même si localement le seuil de la forte gelée (≤ -5 °C ) pourra être franchi dans la semaine. Ce genre de température est banal pour une fin novembre.

 

L'Eau, Gouttes, Bleu, Liquide, Dégager

Retour de fréquentes gelées matinales ce début de semaine

Ce lundi après-midi, les éclaircies reviennent dans l’air frais au nord, mais le vent de nord-est vient renforcer la sensation de fraîcheur. Les matinées à venir verront de nouveau d’assez fréquentes gelées sur une grande partie nord du pays, une situation habituelle dans ce genre de situation à cette saison.

En allant vers le sud-est méditerranéen, on peut signaler que les températures ne seront pas spécialement froides cette semaine, et qu’elles seront même au-dessus des moyennes de saison. Cela est dû au fait que les régions méditerranéennes seront sous l’influence, au moins pendant quelques jours, d’une dépression vers les Baléares, avec des vents maritimes associés, de secteur sud-est.

En effet, entre mardi soir et jeudi matin, un épisode méditerranéen est envisagé sur une bonne partie du Languedoc et du Roussillon, sous l’impulsion d’une goutte froide sur l’Espagne.............................

 

En savoir plus avec les infographies : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/une-semaine-de-fin-novembre-fraiche-et-agitee

Sciences : une étude scientifique révèle le secret des "mamies gâteaux"

SELON FRANCE.iNFOS :

On appelle ça les "mamies gâteau", les grands-mères aux petits soins, câlines, attentives, d’une patience à toute épreuve. Elles ont ce lien particulier avec leurs petits-enfants. Eh bien ! cette connexion a une origine neurologique. Le cerveau des grands-mères est conçu pour s’attacher aux petits enfants et pour les protéger. C’est une équipe de chercheurs américains de l'université d'Emory, en Géorgie, qui l’a démontré en scrutant les IRM de leurs crânes pendant qu’elles regardaient des images de leurs petits enfants âgés de 3 à 12 ans. Mais aussi des images d’enfants qu’elles ne connaissaient pas, d’un de leurs enfants devenu adulte et d’un adulte inconnu.

Le cerveau des grands-mères ne réagit pas de la même façon quand elles voient leurs petits-enfants. En fait, les zones activées ne sont pas les mêmes. Quand les grands-mères voient leurs petits-enfants, elles activent les zones du mouvement et de l’empathie émotionnelle : si l’enfant est joyeux à l’image, elles éprouvent de la joie, s’il est triste elles ressentent de la peine. En revanche, quand les grands-mères regardent des images de leur enfant devenu adulte, ce sont d’autres zones du cerveau qui s’activent : celles de l’empathie cognitive. Elles cherchent plutôt à comprendre ce que pense ou ressent cet enfant adulte et pourquoi, mais il n’est plus question d’empathie émotionnelle.

Une réaction de protection............https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/sciences-une-etude-scientifique-revele-le-secret

Un avenir durable pour les ports régionaux

L’Occitanie est résolument tournée vers la mer. Propriétaire des ports de Port-la-Nouvelle (11), et de Sète-Frontignan, la Région investit pour développer l’activité maritime sur son territoire. Découvrez ce secteur emblématique en images !

Sur : https://www.laregion.fr/Un-avenir-durable-pour-les-ports-regionaux

Exploité depuis 2007 par la Région, le port de Sète-Frontignan est le second port de la Méditerranée Française

Avec Port-Vendres (66) [1], Port-la-Nouvelle (11), et Sète-Frontignan (34), l’Occitanie compte trois ports maritimes de commerce. Propriétaire des ports audois et héraultais, la Région est également responsable des infrastructures du port de pêche du Grau-du-Roi (30) depuis le 1er janvier 2017 [2]. Les activités maritimes sont particulièrement présentes sur le territoire : pêche, commerce, tourisme… La Région investit dans les ports dont elle est propriétaire pour réhabiliter et moderniser les infrastructures.

La modernisation des ports en actions

Lancé en 2016, le Plan littoral 21 mis en place par la Région et ses partenaires (Etat, Caisse des Dépôts) a pour objectifs de financer la modernisation des infrastructures portuaires et touristiques. Plus de 550 projets ont été soutenus dans ce cadre, notamment la restructuration du port de Sète-Frontignan. Des investissements lourds, qui ont permis « au port héraultais de le faire rentrer dans la cour des grands de l’économie maritime » selon Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Côté audois, le Plan littoral 21 a financé en grande partie les travaux d’extension de Port-la-Nouvelle, nécessaires pour accueillir de nouveaux projets, en lien avec les énergies nouvelles. En Occitanie, le potentiel de l’économie maritime s’appuie sur 220 km de rivages, 70 ports de plaisance, 3 ports de commerce, 5 ports de pêche, et 20 stations balnéaires.

[1Le port de Port-Vendres est la propriété du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales et est géré par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Perpignan

[2Suite à la promulgation de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), les régions ont vu leurs compétences s’étoffer dans plusieurs domaines (développement économique, aménagement du territoire, éducation…).Ce transfert de compétences a permis à la Région de devenir propriétaire de certains ports de plaisance et des espaces portuaires, dont celui du Grau-du-Roi.

Covid-19 : "Trop tôt pour dire" quelles seront les mesures pour Noël, selon Arnaud Fontanet

Selon Orange.fr :

La reprise de l'épidémie frappe aussi la France, même si les effets de cette nouvelle flambée restent pour l'heure contenus dans les hôpitaux. Mais pour combien de temps?

Comment se dérouleront les deuxièmes fêtes de fin d'année de "l'ère Covid"? Si la France "est dans une meilleure situation" que certains de ses voisins, qui ont de nouveau durci les règles face à l'épidémie de coronavirus, "il est trop tôt pour pour pouvoir dire jusqu'où les mesures pourront aller" d'ici Noël, a estimé Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, lundi 22 novembre.

"On ne peut rien écarter", a t-il jugé à l'antenne de franceinfo. En Autriche, le confinement généralisé a été réintroduit à partir de ce lundi, alors qu'en Belgique, le télétravail obligatoire est de retour 4 jours par semaine.

L'épidémie de Covid-19 progresse en France, avec une hausse de 91% des cas en une semainepar BFMTV

 

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/covid-19-trop-tot-pour-dire-quelles-seront-les-mesures-pour-noel-selon-arnaud-fontanet-magic-

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2021-11-22

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1010 hectopascals. Ciel nuageux ; éclaircies plus larges à la mi-journée. Les températures sont proches de 6 degrés vers 7 heures. Vent faible de direction variable. Pour cet après-midi. Belles périodes d'éclaircies. Le thermomètre indique 13 degrés vers 13 heures. Vent faible. Pour ce soir. Temps sec, souvent ensoleillé. Le thermomètre indique 9 degrés vers 19 heures. Vent faible de direction variable.
 
Pour la nuit prochaine. Nuit étoilée. Température sous abri de 6 degrés vers 1 heure. Vent faible. Pour mardi matin. Temps très nuageux, petites pluies dès la fin de matinée. La hauteur de précipitations prévue est de 3 millimètres. Température : 4 degrés vers 7 heures. Petit vent de Nord-Est généralement faible.
 
Pour mardi après-midi. Temps pluvieux. Cumul de précipitations : 10 millimètres. Température : 12 degrés vers 13 heures. Vent faible à modéré de Nord-Est. Pour mercredi matin. Pluie. Environ 8 millimètres de précipitations sont prévus. Températures minimales : 7 degrés. Vent de Nord-Est faible à modéré.
 
Pour mercredi après-midi. Pluie forte. Cumul de précipitations : 20 millimètres. Températures maximales : 12 degrés. À la tombée du jour, établissement d'un vent de Nord-Est, assez fort.
 
Pour jeudi matin. Temps pluvieux. La quantité de précipitations prévue est de l'ordre de 5 millimètres. Températures minimales : 7 degrés. Vent d'Est assez faible.
 
Pour jeudi après-midi. Quelques petites pluies. Il est prévu 2 millimètres de cumul de précipitations. Températures maximales : 13 degrés. Vent faible d'Est.
 
 

Le Cercle Algérianiste de Sète et de son Agglomération a le plaisir de vous convier à une conférence sur le corail rouge proposée par Albert Campillo

Le Cercle Algérianiste de Sète et de son Agglomération a le plaisir de vous convier à une conférence sur le corail rouge proposée par Albert Campillo le 27 novembre 2021 à l’Espace Victor Meyer La Pierrerie, 11, rue du Moulin à vent à Sète, à 10 heures ;

 Des profondeurs marines de la Méditerranée aux confins de l’Asie, le corail, cet or rouge, symbole du sang du Christ crucifié, a longtemps été considéré depuis l’antiquité jusqu’à la fin du XVIIIème siècle comme un Don de Dieu. Rien ne permet aujourd’hui d’estimer l’importance économique qu’avait ce petit animal.

A travers les caravanes d’Alexandre Le Grand ou les gros voiliers de compagnies anciennes reliant l’Asie, Albert Campillo se propose de vous faire connaître la biologie du corail, les techniques destructrices utilisées durant ces siècles passés pour le récolter, la misérable vie des « corailleurs » travaillant en territoire hostile dans les concessions françaises de Barbarie, et les éternels conflits latents ou réels entre le « Lys et le Croissant ». (Albert Campillo)...Isolé, Corail Rouge, Mer, Sous-Marin

Une lettre du CPAM met en colère des infirmiers et infirmières libérales du Bassin de Thau qui se regroupent en un collectif : "LE SOIN NOUS APPARTIENT"

Une lettre du CPAM met en colère des infirmiers et infirmières libérales  du Bassin de Thau qui se sont regroupés en un collectif.

Ils l'on fait savoir aux députés lors de leur réunion publique du 19 novembre :

En premier lieu la lettre du CPAM :

"Madame, Monsieur,
La campagne de vaccination contre la Covid-19 a vocation désormais à se dérouler très majoritairement en ville, au sein des structures d'exercice de droit commun.
Les médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes, chirurgiens-dentistes et biologistes médicaux ont ainsi vocation à participer au sein de leurs cabinets, officines ou laboratoires, à la campagne de vaccination, et en particulier à proposer la dose de rappel à ceux de leurs patients qui y sont éligibles. La possibilité désormais offerte à l'ensemble de ces professionnels de commander chaque semaine, sans limite quantitative, l'ensemble des vaccins disponibles en France, doit favoriser cette évolution, gage de proximité et de confiance pour les patients.
Dans ce contexte, les rémunérations (tarifs des vacations) proposées aux professionnels de santé en activité lorsqu'ils exercent au sein des centres de vaccination évoluent à compter du 8 novembre, au profit du nouveau barème accessible via ce lien.
Cette évolution vise à rapprocher les rémunérations proposées en centre de vaccination des niveaux de rémunération de droit commun, et à limiter ainsi les effets d'éviction actuellement observés au détriment d'autres actes de prévention et de soins.
Les modalités de facturation des vacations, via l'envoi des bordereaux dédiés, restent par ailleurs inchangées."

ET VOICI LE COMMUNIQUE QUE LE COLLECTIF A LU ET REMIS AUX DEPUTES : Le collectif ne comprend pas comment les institutions peuvent-elles penser qu'ils et elles  ont délaissé leurs patients au profit des centres de vaccination?


"Nous sommes un collectif d’infirmiers à domicile formé dans le bassin de Thau. A l’heure où la population vieillit et où l’hôpital public est en crise, nous sommes le pilier de la prise en charge de patients à domicile,maillon indispensable et irremplaçable de ce système de santé, tellement envié dans le monde mais qui agonise depuis tant d’années Professionnels polyvalents, nous avons les capacités pour nous adapter à toutes les situations et savons réagir de façon adaptée à toutes les urgences. Nous prenons en charge des patients en hospitalisation à domicile, quelles que soient leurs pathologies, nous assurons le maintien à domicile de personnes dépendantes en coordonnant les différents intervenants,et nous assurons les soins post opératoires à des patients qui, de plus en plus souvent sont opérés en ambulatoire."

"Nous sommes aussi ceux qui organisent les soins palliatifs aux patients en fin de vie, et sommes souvent le seul contact de personnes isolées, en détresse sociale et ce, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, même malades, avec obligation de continuité des soins. Depuis plusieurs années nos conditions de travail se dégradent, et la pandémie de Covid n’a fait qu’aggraver les choses. Depuis mars 2020, nous avons assumé la prise en charge de la population, en conscience, en plus de nos patients chroniques, et faisons preuve d’un dévouement sans faille. Sur le front, sans armes, au premier jour, souvent seuls à se déplacer au domicile de patients, nous avons fait preuve de courage, portés par des applaudissements citoyens. Nous avons pris des risques en travaillant sans masque et sans matériel de protection, et lorsque ce matériel a été disponible, nous l’avons payé au prix fort."

"MAIS pour nous, pas de prime et un Ségur de la santé qui nous a oublié!! Depuis 1 an nous sommes les acteurs indispensables dans la campagne de vaccination contre la Covid. Nous avons démontré que nous sommes capables d’organiser et de coordonner un centre de vaccination, d’aller vacciner sur des bateaux, dans des bus, sous des tentes, à domicile, dans les écoles, et dans des centres d’accueil de sans-abris. Nous avons pratiqué une multitude de test PCR à domicile, dans nos cabinets, dans des entreprises et même sur des plateaux de tournage. On nous a même autorisé à prescrire le vaccin, nous avons ainsi favorisé le développement de la campagne de vaccination et sa continuité pendant l’été, quoiqu’il en coûte, au prix de notre vie personnelle, et parfois de notre santé!!Hier applaudis, nous sommes aujourd’hui suspectés d’avoir agi par intérêt en délaissant nos patients!! Comment accepter de la part de nos instances conventionnelles tant de mépris?"

"Comment nos institutions peuvent-elles penser que nous avons délaissé nos patients au profit des centres de vaccination? Chacun est allé travailler volontairement, sur ses temps de repos, de pause ou de congés, au détriment de sa vie personnelle. Comment accepter que la tarification horaire en centre de vaccination baisse de 13 euros (bruts)depuis le 8 novembre pour la même mission? Quelle profession accepterait cela? Notre profession, exposée, éreintée, depuis longtemps désabusée, n’est plus en mesure de subir les affronts d’indignité et d’indifférence qu’elle subit depuis toujours. Ainsi, nous attendons de vous et dans l’intérêt de tous des gestes forts. STOP aux promesses et aux bravos !! Au moment où la campagne présidentielle débute, et alors que la crise sanitaire s’éternise, la santé n’est pas au cœur des préoccupations des candidats."

"REAGISSEZ!! Sans la santé rien n’est possible! Elle doit devenir une de vos priorités pour la société de demain.Nous l’avons vu ces derniers mois, d’elle dépend l’économie, l’éducation, la culture...notre avenir. Si gouverner c’est choisir, alors nous demandons sur le champ: La revalorisation tarifaire de nos actes.Stop aux actes infirmiers bradés (3èmeacte gratuit, dévalorisation des actes liés au BSI). La revalorisation de nos indemnités kilométriques. Nous payons notre carburant au même tarif que les autres professions libérales mais nous ne percevons pas les mêmes indemnités de déplacement. L’exonération des charges sur les revenus générés lors des vacations en centre de vaccination. La reconnaissance de nos compétences et de notre rôle propre. La reconnaissance de la pénibilité de notre travail avec entre autres l’abaissement de l’âge de départ à la retraite. C’est en répondant favorablement à ces requêtes que l’on pourra apprécier votre reconnaissance pour notre noble métier."

 

 

Et voici la réponse des députés : qui devraient se faire les porte-parole de ces problèmes auprès du Gouvernement ...

 

Un service gratuit pour décrypter ses contrats d’assurances

Les seniors, le plus souvent, se perdent dans la jungle des assurances qui leur sont proposées. "franceinfo seniors" se penche aujourd'hui sur des services dédiés à la simplification de leurs contrats.

A lire sur FranceInfo.fr :

Alors, que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a relancé l’idée d’une extension du régime de base de la Sécurité sociale, s’invitent aussi dans le débat, le cumul des assurances, comme les mutuelles, voiture, responsabilité civile, assurance-vie. 

Partner Assurances est un service gratuit pour décoder, optimiser et mieux comprendre les contrats d’assurance et aider les seniors et leurs aidants à faire le bon choix. 

Rencontre avec le senior à domicile

Ce service entièrement gratuit commence par la rencontre avec le senior à son domicile, pour faire le point sur ses besoins réels. Une fois le diagnostic réalisé par un conseiller de proximité, Partner Assurances propose le contrat le plus adapté à votre situation. Le service comprend également la prise en charge de toute la partie administrative pour résilier l’ancien contrat et souscrire le nouveau (PartnerPaperass)............

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/france-info-seniors/franceinfo-seniors-un-service-gratuit-pour-decrypter-ses-contrats

Information coronavirus : suivi hebdomadaire des Hôpitaux du Bassin de Thau

Vendredi novembre, on comptait 4 patients hospitalisés pour Covid dont 3 en Médecine et 1 en Réanimation
Dimanche 21/11, 2 patients de plus sont hospitalisés, soit un total de 6 patients (5 en Médecine et 1 en Réanimation)…
 Depuis le début de la 4ieme vague, 141 patients Covid ont été pris en charge correspondant à 175 séjours dont :
- 31 en réanimation
- 126 en médecine
- 18 en EHPAD-USLD
Parmi ces 141 patients, 16 sont décédés (11,3%), 9 ont été transférés vers un autre établissement, 110 sont rentrés à domicile et 6 sont hospitalisés actuellement.
Peut être une image de 7 personnes et texte qui dit ’15/11 16/11 17/11 -/ Hospitalisation HBT (En cours) YONE Hospitalisation REA/USC (En cours) NFO →4 PATIENTS HOSPITALISÉS AU 19/11 ET 6 AU 21/11 →139 PATIENTS PRIS EN CHARGE POUR LA 4IEME VAGUE 141 AU 21/11’
 
À retenir cette semaine :
 « 7 nouvelles hospitalisations sur la semaine en comptant celles du week-end
 Une entrée en Réanimation ce qui n’avait pas été le cas depuis de nombreuses semaines
 Des hospitalisations qui progressent partout en France et dans l’Hérault
Les mesures à notre disposition restent :
Le respect des mesures barrières :   et notamment le port strict du masque dans les espaces clos
 L’aération des locaux qui doit se faire plusieurs fois par jour
 La vaccination de ceux qui ne sont pas encore rentrés dans le schéma de primo vaccination et la 3ieme dose de rappel pour toux ceux qui y sont éligibles
 Près de 100 professionnels de l’hôpital ont reçu leur 3ieme dose jeudi. »
 
 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon