échos

Événement “36 h à Sète”

 

Événement “36 h à Sète”

DU 11 Juin AU 12 Juin

 

Quai Léopold Suquet
34200 Sète

Les 11 et 12 juin prochain, retrouvez une sélection d’activités culturelles, de visites, d'échanges et de rencontres à l'occasion de l'événement "36 h à Sète" avec l'agence Camille Cattan événementiel et le restaurant The Marcel.

Le programme commence vendredi 11 juin à 18 h avec le vernissage de l’exposition de Karine Detcheverry en présence de l’artiste au sein de l’établissement Le Rio, l'ancien cinéma de Sète reconverti en salle d'exposition.

Suivra samedi 12 juin une brocante organisée sur le quai Léopold Suquet de 9 h à 15 h, le vernissage de l'exposition Salamech_85 en présence de l’artiste à 16 h et d'autres surprises à découvrir sur place. Plus de renseignements et contact au 06 19 01 43 84.

32 points à l'ordre du jour du Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée à Loupian

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée du 8 juin 2021 :

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce jeudi 8 juin 2021 son conseil communautaire du mois avec 32 points à l'ordre du jour et comme principal sujet qui a porté à discussions, la ZAC DE Balaruc Loisirs et la déclaration de projet préalable à la DUP. Nous y reviendrons.

Ci-dessous une présentation des points principaux  qui ont été débattus par les élus présents lors de la séance retransmise en direct (dès 18h) sur le Site de SAM. 

Il était à suivre en direct sur le site internet www.agglopole.fr

L’ordre du jour comptait 32 points.
 
Le rapport du dernier Conseil Communautaire fut approuvé à l'unanimité et il n'y eut aucune question sur les décisions prises par le Président de Sète Agglopôle, François Commeinhes.

Revivez les débats de la séance, dont l’ordre du jour comptait 32 points soumis à délibération.

Le rapport du dernier Conseil Communautaire fut approuvé à l'unanimité et il n'y eut aucune question sur les décisions prises par le Président de Sète Agglopôle, François Commeinhes.
 
Avant de commencer la séance, à noter l'intervention de deux représentants d'un collectif pour la transition économique et solidaire Etang de Thau  afin de sensibiliser les élus qui ne se sont pas engagés pour leurs communes, en signant le Pacte pour la Transition économique et solidaire qui à l'occasion pourrait aussi concerné Sète Agglopôle.
 
Pour la ZAC DE Balaruc Loisirs et la déclaration de projet préalable à la DUP : depuis plusieurs années SAM a engagé avec Balaruc Le Vieux et Balaruc Les Bains un projet global de requalification et d'extension de la zone commerciale de Balaruc. Ce projet important a été soumis à une étude d'impact.
Le 2  septembre 2018, le Conseil communautaire a approuvé le lancement d'une procédure de demande de déclaration d'utilité publique ( DUP). 2 ZADifférées ont été créées. L'autorité environnementale (Mrae) a émis le 21 11 2019 un avis favorable et la conclusion du commissaire enquêteur  en charge de l'enquête publique donne aussi un avis favorable en précisant que SAM avait bien traité l'ensemble des questions nécessitant une réponse...
 
La déclaration de ce projet et le fait de déclarer d'intérêt général l'opération d'aménagement de la ZAC de Balaruc Loisirs ont été approuvés à la majorité avec 5 voix contre.
Quelques avis :
Pour Norbert Chaplain, Maire de Balaruc le Vieux, cela règlera des gros problèmes paysagers, d'autres pour les écoulements des eaux, de nombreuses personnes vont à Montpellier et en plus cela permettrait de créer près de 200 emplois...
Pour Madame Calueba, la requalification, oui, l'agrandissement non car des commerces vont alors fermer dans Sète et dans les autres communes, ce sera très très onéreux et irait à contre courant....
Pour Monsieur Carabasse : Cela va fragiliser l'équilibre environnemental, développer les émissions de CO2, et les conclusions de l'enquête publique peuvent être mises en doute.
François Commeinhes précise que l'organisme est tout à fait indépendant
 
Parmi les points soumis au vote et les décisions approuvées :
 
I°   Estivales 2021

C’est reparti cet été 2021 pour les Estivales de Thau, qui n’avaient pas pu se tenir l’été dernier au regard de la crise sanitaire. Cette année, elles débuteront le jeudi 15 juillet pour se terminer le 10 septembre, soit 9 dates dans différentes communes du territoire.

15 juillet : Bouzigues

22 juillet : Sète

29 juillet : Balaruc le Vieux

5 août : Frontignan

12 août : Mèze

19 août : Marseillan

26 août : Loupian

2 septembre : Montbazin

9 septembre : Balaruc-les-bains

Pour cette 6e édition, les visiteurs pourront ainsi retrouver une ambiance festive et musicale pour venir (re)découvrir les produits de notre terroir, dans différents stands de spécialités locales gastronomiques. Côté « dégustation » des vins, le principe reste le même : un carnet de 5€ pour l’achat de 3 tickets, ou 2€ le ticket uniquezarcoIMG_20210608_180959

 

II°  SAM accompagnera les communes du territoire avec les fonds de concours

Afin de les soutenir dans la réalisation de leurs projets d’équipements ou d’infrastructures, Sète agglopôle méditerranée attribue des fonds de concours aux communes de son territoire. Des premières programmations pour la période 2021-2026 ont été votées :

- la rénovation de deux cours de tennis à Frontignan, à hauteur de 16.000 €

- la rénovation et la mise aux normes des Halles du cœur de ville de Mèze, à hauteur de 292.050 €

- l’aménagement de la Place Stalingrad et des abords de l'avenue Victor Hugo à Sète, à hauteur de 500.000 €

- l’aménagement d'une salle de réunion par la réhabilitation de l'ancienne remise Terral située à l'angle de la rue des Horts-viels et de la rue des Amandiers à Villeveyrac, à hauteur de 20.000 €.

 

III°    Contrat territorial 2018-2021 entre la Région Occitanie et Sète agglopôle méditerranée

Ce sont quatre communes du territoire de SAM qui sont à ce jour inscrites dans le dispositif régional « Bourgs centres » : Frontignan, Marseillan, Mèze et Poussan. Dans ce cadre, les élus communautaires ont approuvé les engagements suivants pour l’année 2021:

- un programme opérationnel de 25 projets, pour environ 50 M€ d’investissements dont 4,3 millions d’euros d’engagement de SAM et 1,6 million de la Région Occitanie sur les projets en cours d’instruction

- les termes du Contrat Bourgs-centres 2019-2021 de la commune de Mireval, entre la commune, la Région Occitanie et Sète agglopôle méditerranée. Il comprend d’ores et déjà une programmation opérationnelle et financière qui sera prise en compte dans une future génération de Contrat Bourgs-centres

- le soutien à la pré-candidature de la commune de Loupian au dispositif « Bourgs-centres » de la Région Occitanie.

Sète agglopôle méditerranée veut renforcer ses compétences au service des communes et des habitants du territoirezarcoIMG_20210608_181013

.

IV°  Démocratiser la culture et favoriser son accessibilité à tous les enfants est au cœur du dispositif de Généralisation de l’éducation artistique et culturelle (GEAC), animé par plusieurs partenaires que sont la DRAC Occitanie, le Ministère de l’Education et l’Académie de Montpellier.

Démocratiser la culture et favoriser son accessibilité à tous les enfants est au cœur du dispositif de Généralisation de l’éducation artistique et culturelle (GEAC)tpellier, l’ANCT, la CAF et l’ensemble des artistes et structures culturelles et associatives du territoire.

Ce dispositif, qui permet de croiser les objectifs et les dispositifs portés par différents ministères, permettra d’organiser des actions en matière d’éducation artistique et culturelle adaptées au territoire. Cette compétence sera effective au 1er novembre et aboutira à la signature d’une convention annuelle avec l’ensemble des partenaires.

V° Enseignement supérieur, recherche et vie étudiante : l’Agglopôle est identifiée comme un territoire d’équilibre universitaire, et souhaite développer son offre de formation

Avec 10 établissements et plus de 700 étudiants présents sur son campus, l’Agglopôle est identifiée comme un territoire d’équilibre universitaire, et souhaite développer son offre de formation.

Plusieurs actions ont déjà été mises en place. L’ancien Collège Victor Hugo, au cœur d’un quartier en pleine rénovation urbaine, reprendra très prochainement toute sa place de lieu de formation, en accueillant des sections DUT Gestion des entreprises et des administrations et DUT Informatique. Afin de renforcer l’enseignement supérieur, l’Agglo souhaite créer en un seul lieu l’ensemble des offres de formation correspondant aux besoins de notre territoire et l’ensemble des services de soutien et d’animation de la vie étudiante à Sète (CROUS, services de la MLI, transport, logement, sport et culture).

SAM vient également d’obtenir la labellisation pour un Campus connecté. Elle accueille aussi cette année une antenne locale du Conservatoire national des arts et des métiers (CNAM) qui déploiera au fil des années des formations en adaptation directe aux besoins exprimés par les professionnels (tourisme, économie bleue, santé ou sécurité). D’ici cinq ans, le territoire devrait accueillir 400 à 500 apprenants de plus, adultes et jeunes en formation initiale ou continue en présentiel ou en distantiel.

C’est pour soutenir ces projets de renforcement de l’enseignement supérieur que les élus se sont prononcés pour l’attribution de la compétence supplémentaire relative au « Soutien à l’enseignement supérieur, à la recherche et à la vie étudiante ; participation à la définition des orientations en matière d’enseignement supérieur et de recherche ».

 

VI° Sète agglopôle méditerranée veut poursuivre ses engagements en matière de

transition écologique du territoire

 

Afin de renforcer les nombreuses actions déjà entreprises pour l’aménagement durable du territoire et le respect de l’environnement, les élus de SAM ont notamment délibéré sur deux dossiers stratégiques.

  • Adoption de la première convention d’application du CGITE

Le Contrat de Gestion Intégrée et de Transition Écologique (CGITE) 2020-2025 porte de grandes ambitions sur trois enjeux stratégiques : un aménagement résilient et durable du territoire, une économie littorale innovante, et une transition environnementale globale.

Pour poursuivre ces objectifs, de nombreux partenaires et co-signataires sont réunis autour de ce CGITE : l’État, l’Agence de l’eau du bassin Rhône Méditerranée Corse, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, la Région Occitanie, le Syndicat mixte du bassin de Thau, Hérault-Méditerranée, Montpellier Méditerranée Métropole, le Comité Régional Conchylicole de Méditerranée, le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins du Languedoc-Roussillon, et Sète agglopôle méditerranée.

La première convention d’application qui a été adoptée concerne la période 2021-2022. Elle représente plus de 579,8 M€ d’investissements à l’échelle de l’ensemble des maîtres d’ouvrages, dont 116,6 M€ portés par Sète agglopôle méditerranée.

  • Mise en valeur de la biodiversité : les agriculteurs à la manœuvre

Pour répondre aux enjeux environnementaux d’amélioration de la qualité de l’eau et de maintien de la biodiversité, l’Agglopôle mise sur le développement de l’agro-écologie.

Dans le cadre d’un projet expérimental agro-environnemental de Paiements pour Services Environnementaux (PSE) financé à 100% par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, 37 agriculteurs des communes de Villeveyrac, Mèze et Loupian vont être accompagnés financièrement et techniquement pour faire évoluer leurs pratiques culturales.

L’objectif est de réduire, sur une surface globale de 3.316 hectares, l’apport d’intrants agricoles et de planter des haies, réhabiliter des murets en pierres sèches, augmenter l’enherbement des cultures ou encore semer des jachères mellifères pour accueillir la biodiversité. Ce projet, qui s’étendra jusqu’en 2026, représente un investissement de 1,8 million d’euros.



VII°   Sète agglopôle méditerranée s'engage pleinement pour l’amélioration de l’habitat

Pour répondre aux nombreux besoins exprimés par les habitants du territoire en matière de logement, SAM renforce sa politique ambitieuse de soutien à l’habitat public et privé qu’elle met en œuvre ces dernières années.

  • Plus de 8 millions d’euros investis sur le territoire suite à l’adhésion à la SAC Occitanie Habitat

Suite aux évolutions imposées par la Loi Elan imposant une restructuration des OPH ayant un parc inférieur à 12.000 logements, des discussions techniques ont été engagés par Sète Thau Habitat pour la constitution d’une SAC avec Promologis, Béziers Méditerranée Habitat et Maisons Claires.

Sète agglopôle méditerranée, deuxième communauté d’agglomération de l’Hérault, doit pouvoir compter sur son Office afin de :

  • Sécuriser le niveau de réalisation de son Plan Local de L’Habitat (PLH) pour atteindre l’objectif de 490 logements locatifs sociaux par an ;

  • Optimiser la qualité de service et la gestion de proximité ;

  • S’assurer des aides publiques pour le logement social et maîtriser le budget de l’Agglomération alloué aux aides en faveur du logement social, dans un contexte de perte d’autofinancement induite par la réduction du loyer de solidarité

 

L’adhésion à cette SAC permettra à Sète Thau Habitat, dont le parc s’élève à près de 3.800 logements, de remplir ces objectifs ambitieux mais nécessaires. L’apport financier de Promologis, qui s’élève à plus de 8 millions d’euros, permettra de mieux répondre aux familles les plus en difficulté, et viendra compléter le plan de réhabilitation du parc existant engagé par Sète Thau Habitat.

  • Un soutien affirmé pour la construction de nouveaux logements locatifs sociaux

Dans le cadre de la construction de 56 logements locatifs sociaux, opération nommée « Les Vignaux », à Frontignan, SAM attribuera à Promologis qui porte ce programme ambitieux une subvention de 80 000 €, ainsi qu’une subvention de 131 200 € au titre de la délégation des aides à la pierre. Cette opération participera à la diversité sociale du quartier et contribuera à accompagner les parcours résidentiels des habitants.

A Sète, plusieurs opérations sont également prévues :

- L’opération dit « Villa Néré » pour laquelle SAM subventionnera 14 logements locatifs sociaux collectifs, avec parkings couverts, inclus dans un programme de 55 logements, sis 17, rue d’Aquitaine, quartier de la Corniche et de la forêt des Pierres Blanches. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 41 000 € sera versée à Sète Thau Habitat. SAM, sur ses fonds propres, subventionne cette opération à hauteur de 141 000 €.

- L’opération « Al‘ Thau », pour laquelle SAM subventionnera 9 logements locatifs sociaux collectifs, avec parkings extérieurs, inclus dans un programme de 48 logements, sis 35, rue des Moulins à vent. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 24 600 € est attribuée à Sète Thau Habitat. L’Agglopôle, sur ses fonds propres, subventionne cette opération à hauteur de 90 000 €.

- L’opération « Patio Segreto » à Sète, pour laquelle SAM subventionnera10 logements locatifs sociaux, avec parkings couverts, inclus dans un programme de 40 logements collectifs, sis, 6, quai Pasteur. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 24 600 € est attribuée à Sète Thau Habitat. L’Agglopôle, sur ses fonds propres, subventionne cette opération à hauteur de 99 000 €.

  • Signature d’une nouvelle convention pour l’aide à la pierre

Depuis 2015, l’Agglopôle a élargi ses compétences en prenant la délégation des aides à la pierre, un outil facilitateur pour accompagner la stratégie en matière de politique communautaire de l’Habitat.

Menée en pleine concertation avec l’Etat et l’Anah, cette politique a permis, entre 2015 et 2019, la réalisation de 1.642 logements sur le parc public  avec l’attribution de 4,1 M€ d’aides de l’État et 9,8 M€ d’aides de l’Agglopôle, et un montant d’emprunt garanti de 1,145 M€. Côté parc privé, ce sont 1.240 logements qui ont réhabilités avec une action renforcée en faveur des copropriétés en difficultés, avec 8,3 M€ de l’Anah et 2,7 M€ mobilisés par SAM.

Ce soir, les élus ont approuvé les termes de la convention générale de délégation des aides à la pierre 2021/2026, ainsi que la convention de gestion de l’Anah pour la même période. Les objectifs fixés pour cette période concernant le parc privé : réhabiliter ou améliorer 2.172 logements privés hauteur de 22 M financés par l’Anah et par SAM à hauteur de 3 millions d’euros. Pour le parc public, il est prévu une production annuelle de 3.400 à 4.300 logements locatifs sociaux, pour lesquels SAM engagera un financement de 9 millions d’euros.

  • Réfection d’un immeuble Rue Garenne à Sète dans le cadre de l’OPAH-RU

La SCI Saint-Louis Immobilier envisage la réfection complète d’un immeuble rue Garenne à Sète, sur le périmètre de l’OPAH-RU. Les 5 logements locatifs seront conventionnés à loyer social. La dépense retenue par l’Anah s'élève à 295.915 € HT. SAM investira sur cette opération 160.813 euros de fonds propres, qui seront complétés par les aides à la pierre mobilisées à hauteur de 113.570 euros.

zarcoIMG_20210608_195524

                 VII°  430.000 € de subvention pour l’OTI (Un accompagnement soutenu pour une action concertée aux côtés des acteurs du territoire)

L'Office de tourisme intercommunal (OTI) assure l’accueil, l’information des visiteurs et la promotion du territoire sur les 10 communes que sont Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Gigean, Loupian, Mèze, Montbazin, Mireval, Poussan, Vic-la-Gardiole et Villeveyrac.

Il assure des actions de promotion de la destination touristique à l'échelle de l'ensemble du territoire de la communauté d'agglomération en coordination avec l’Agglopôle, les comités départemental et régional du tourisme et les offices de tourisme des 4 stations classées : Sète, Frontignan, Balaruc-les-Bains et Marseillan.

En 2021, SAM soutiendra l'OTI à hauteur de 430.000 €. Un projet de fusion des Offices de Tourisme (OT des stations classées du territoire et OTI) est en cours de préparation pour le 1er Janvier 2022.

 

VIII°    520.000 € pour soutenir l’accompagnement des jeunes

La Mission Locale d’Insertion des Jeunes du Bassin de Thau accueille et accompagne les jeunes de moins de 26 ans vers l’insertion et l’emploi. En 2021, Sète agglopôle méditerranée soutiendra la MLIJ à hauteur de 520 000 €, dont 100 000€ au titre des chantiers Jeunes d’Implication Locale. En 2020, la MLIJ a accueilli 5475 jeunes dont 3444 en accompagnement.





Marché des producteurs : animation fanfare et brasucade ce dimanche à Montbazin!

Ce dimanche, c'est jour d'animation ! La matinée sera animée musicalement par la fanfare "Les Judas", et une brasucade vous sera proposée par Sébastien !
Et une nouveauté, la venue du poissonnier Jean-Charles de L'air du large
Seront également au rendez-vous ce dimanche :
 
 
louisCapture
 
 
 
La viande et les laitages de la Ferme du Causse
Les légumes de Arthur, Les Marais de la Dourbie
 Les œufs de la famille Girard
 Les coquillages (huîtres et moules) de Sébastien Lardat
 Les légumes, sauces et jus de fruit de Denis Libre-service Paysan
 Les fromages, yaourts, charcuteries de La ferme Mira’Bio - Fabregues
 Les miels de la Famille Edo
 Les fraises et gâteaux de la famille Hennebert
 Les vins des Pradinels et du Mas Troqué
 Les snacks de Joe
 Les cosmétiques, sirops, etc. de Stéphanie DK KOSMA
 
 Les bijoux de SO CHOU B'
L'épicerie ambulante (vrac) O PTIT STOCK
 
 
louisffCapture

 

Sahel : Emmanuel Macron annonce la "fin" de Barkhane "en tant qu'opération extérieure"

Selon Orange.fr

"Le chef de l'Etat a déclaré un "changement de modèle" à venir dans la stratégie de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, où les attaques de groupes armés ont fait des centaines de morts.

Près de sept années après son lancement par François Hollande en août 2014, Emmanuel Macron a annoncé jeudi 10 juin la "fin" prochaine de l'opération Barkhane "en tant qu'opération extérieure", dans le cadre d'une "transformation profonde" de la présence militaire française au Sahel, et la mise en place d'une alliance internationale antijihadiste dans la région."

En savoir plus sur : Lutte contre le terrorisme au Sahel : quel dispositif envisagé pour remplacer l'opération Barkhane ?par FRANCE 24

Et sur : https://actu.orange.fr/monde/sahel-emmanuel-macron-annonce-la-fin-de-barkhane-en-tant-qu-operation-exterieure

Des navires dépollueurs sur le Port de Sète - Frontignan

Un nettoyage du plan d’eau 100% électrique au port de Sète

 Le nouveau projet stratégique 2021-2025 du Port de Sète – Sud de France place l’axe du verdissement des activités portuaires comme l’objectif prioritaire, permettant de répondre aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui, tels que la transition énergétique, l’écologie industrielle, l’intégration paysagère et la gestion des impacts.

La transition énergétique et la maitrise des impacts sur l’environnement s’opèrent tous les jours et à tous les niveaux. Portées au quotidien par Carole DELGA Présidente de la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, par les salariés du Port, et par l’ensemble de la communauté portuaire, le Port de Sète – Frontignan a décidé d’élargir sa démarche en testant des navires nettoyeurs de nouvelle génération.zilopCapture

Le Port de Sète - Sud de France qui a reçu le 3 juin dernier le 1er prix de la Transition Energétique Maritime (TEM 2020), souhaite tester pendant la période estivale deux éco navires afin de développer de nouveaux services environnementaux.

Des mises à l’essai pendant la période estivale pour une solution optimale Tout changement, surtout au niveau énergétique et écologique prend du temps, le Port de Sète-Frontignan a travaillé depuis de nombreuses années pour sensibiliser, et faire adopter les écogestes à la communauté portuaire.

 

Aujourd’hui le Port de Sète – Sud de France va plus loin dans sa démarche en allant directement à leur rencontre sur le plan d’eau. De par sa configuration, le port est le réceptacle d’un large bassin versant et voit transiter dans ses canaux des déchets de diverses provenances. Ainsi l’ensemble des actions du Port de Sète-Frontignan permet la protection des zones sensibles que sont la mer, la zone halieutiques de Frontignan et l’étang de Thau.

Les tests de ces navires nettoyeurs sont essentiels afin de définir les besoins en termes de dépollution maritime.

Le Port précise :

Notre objectif étant de déterminer les solutions techniques et organisationnelles les plus adaptées aux besoins du Port de Sète-Frontignan. Les tests seront effectués de juin à septembre, par différents moyens afin préciser les besoins des usagers. Cette phase de test est primordiale afin d’orienter les choix de Port Sud de France pour les prochaines années, vis-à-vis de la qualité environnementale et de la lutte contre la pollution.

zilmpCaptureLes principaux objectifs poursuivis sont les suivants : 

  • Améliorer nos dispositifs existants en matière de lutte anti-pollution,
  • Améliorer durablement la qualité des eaux du port et améliorer nos temps de réactions face aux incidents,
  • Permettre aux usagers du port, plaisanciers comme pêcheurs d’éliminer avec une plus grande facilité leurs déchets incluant eaux grises, noires et eaux de cale stockées à bord, sans avoir à se déplacer, (ce service sera gratuit cette année)
  • Systématiser les bonnes pratiques environnementales des usagers du port.

C’est ainsi que deux prestataires ont été choisis et auront 4 missions principales à remplir :

  •  L’entretien du plan d’eau urbain par le nettoyage les macrodéchets flottants,
  • La collecte des déchets solides et liquides (eaux grises, eaux noires et eaux de cales) auprès de bateaux de plaisance et de pêche (eaux de cale) stationnés dans le port,
  • Compléter les dispositifs existants en matière de lutte anti-pollution,
  • Sensibiliser tous les usagers aux bonnes pratiques et à la protection de l’environnement marin.

 

Le Périmètre d’action

Les prestations sont concentrées aux plans d’eau urbains des ports de plaisance, de pêche et de commerce du Port de Sète-Frontignan. Les interventions ont été établies en fonction des besoins saisonniers, on parle de moyenne saison pour les mois de juin et septembre et de haute saison pour les mois de juillet et d’aout. Les fréquences de sorties sont de trois fois par semaine en moyenne saison, et un passage quotidien est planifiée en haute saison.

Depuis le 1 juin et jusqu’au 31 juillet, le ‘Waste Cleaner 66’ a débuté ses rondes de nettoyage, c’est un navire de la société française EFFINOR SEA CLEANER à propulsion électrique, exploité par la société de lamanage de Sète. La prestation de test se poursuivra ensuite d’aout à septembre par la société Ulysse Services Maritimes avec la mise en exploitation du navire de la société ECOTANK.

Les prestations de pompages se feront sur rendez-vous pris directement auprès des sociétés.zilCapture

La chaleur s'impose ce week-end

Soleil, Cool, Sur Papier Glacé, Sourire

Les températures vont progresser durant le week-end, et dépasser la barre des 35 °C dans la moitié sud. Sur la moitié nord, les 30 °C devraient atteindre la Loire dimanche.

Samedi, déjà des pointes à 35 °C dans le sud

Samedi, l’anticyclone des Açores s’étirera encore davantage jusqu’à la France, assurant un temps calme. Toutefois, une limite de masses d’air, pilotée par une dépression scandinave, s’enfoncera sur un tiers nord du pays, avec une activité très atténuée par les hautes pressions. Elle apportera quelques nuages sur la moitié nord. 
Sur une large moitié sud, le soleil va se montrer plus vaillant. Par évolution diurne, les averses pourront se déclencher sur les Alpes du sud, le relief corse ou la chaîne pyrénéenne où on pourrait localement entendre gronder le tonnerre 

 


A l’arrière du front nuageux, une masse d’air plus frais gagnera temporairement une frange nord de la France, modérant légèrement les ardeurs du mercure, alors que sur la moitié sud la masse d’air va encore se réchauffer.
Les maximales pourront atteindre 18 à 24 °C le long de la Manche, jusqu’au Nord et au Pas-de-Calais. Elles seront globalement en légère baisse au nord de la Loire, souvent comprises entre 26 et 28 °C, toujours supérieures aux moyennes de saison.
Les 30 °C pourront atteindre la Loire, ainsi que la plaine d’Alsace.
Sur la moitié sud, ce seuil sera largement dépassé, côté Méditerranée, ou dans le sud-Ouest, et on pourrait même atteindre les 35 °C en basse vallée du Rhône ou dans le Roussillon.

Aller plus loin avec Météo France : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/la-chaleur-simpose-ce-week-end

 

Entreprises : comment fonctionne le congé de paternité ?

La loi permet à un salarié, père d'un enfant ou conjoint d'une jeune mère, de bénéficier d’un congé de paternité. Quels sont les salariés qui peuvent en bénéficier ? Comment le salarié doit-il formuler sa demande ? Quelle est la durée du congé ? Qu’advient-il du contrat de travail qui vous lie ?

Quels sont les salariés qui peuvent bénéficier du congé de paternité ?

Tous les salariés peuvent potentiellement bénéficier du congé de paternité, quel que soit leur contrat du travail (CDI, CDD ou contrat temporaire) ou leur ancienneté.

  • Le père de l’enfant, quelque soit sa situation familiale, a le droit de bénéficier de ce congé.
  • Le compagnon de la mère de l’enfant, s'ils vivent en couple (mariage, concubinage, pacs), peut également bénéficier du congé de paternité.

Quelle est la durée du congé de paternité ?

Jusqu'au 1er juillet 2021 (cf. encadré en début d'article), la durée du congé de paternité et d'accueil de l'enfant est de :

  • 11 jours calendaires consécutifs en cas de naissance unique
  • 18 jours calendaires consécutifs en cas de naissances multiples.

Ce congé n'est pas fractionnable. Les jours calendaires correspondent à tous les jours de l’année civile, y compris les dimanches et jours fériés.

Congé de naissance et congé paternité

Le congé de naissance dure 3 jours. Le congé de paternité peut débuter immédiatement après ces 3 jours ou à un autre moment.

 Lire aussi : Entreprises, quelles sont les durées légales à respecter en cas de congé de maternité ?

Comment le salarié doit-il formuler sa demande ?

  • Le salarié doit vous avertir de sa demande au moins 1 mois avant la date à laquelle il envisage de prendre son congé de paternité. Il doit également vous préciser la date à laquelle il souhaite y mettre fin.
  • Cette demande peut être formulée par écrit ou oralement.
  • Le congé doit être pris dans un délai de 4 mois après la naissance de l’enfant sauf cas exceptionnel. Il peut en effet être reporté au-delà des 4 mois en cas d’hospitalisation de l’enfant ou en cas de décès de la mère.

Vous ne pouvez pas vous opposer à un demande de congé de paternité si le délai d’1 mois a bien été respecté.

Dès le début du congé du salarié, vous devez établir une attestation de salaire. C’est grâce à cette attestation que l’Assurance Maladie détermine si le salarié remplit les conditions requises pour bénéficier des indemnités journalières durant le congé.

Qu’advient-il du contrat de travail qui vous lie ?

Pendant le congé de paternité, le contrat de travail est suspendu. Le salaire n’est pas maintenu. Cependant, en cas d’arrêt complet d’activité, le bénéficiaire du congé peut percevoir des indemnités journalières de sécurité sociale. Celles-ci sont attribuées et calculées dans les mêmes conditions que les indemnités journalières de maternité.

Le bénéficiaire du congé peut démissionner pendant le congé.

Quelle est la situation du salarié à la fin de son congé de paternité ?

À l’issue de son congé de paternité, vous devez permettre au salarié de retrouver son précédent emploi ou un emploi similaire avec une rémunération au moins équivalente.

Lire aussi : Le crédit d'impôt famille, pour aider vos salariés à faire garder leurs enfants

Ce que dit la loi

Articles L1225-35 à L1225-36 du Code du travail

Décret n° 2021-574 du 10 mai 2021 relatif à l'allongement et à l'obligation de prise d'une partie du congé de paternité et d'accueil de l'enfant

La Région Occitanie fait du port de Sète-Frontignan, un port engagé dans la transition écologique et énergétique

 

 
Le jeudi 03 juin dernier, le port de Sète-Frontignan a été désigné premier lauréat du prix « Transition énergétique maritime », lancé en décembre dernier par l'Académie de Marine et la Société SOPER pour mettre à l'honneur des actions innovantes. La présidente de Région Carole Delga tient à saluer cette récompense qui vient mettre en lumière tout le travail mené pour faire du port de Sète-Frontignan,comme celui de Port-La Nouvelle, un port engagé dans la transition énergétique et écologique.
 
« La Région Occitanie a investi 87M€depuis 2016 dans le port de Sète pour soutenir l'émergence de projets pour faire de ce port, un port plus durable, attractif et innovant. Ce travail nous le menons ensemble avec Jean-Claude Gayssot, président du port de Sète-Frontignan et ses équipes, et je tiens à les remercier pour leur investissement sans failles !  


La Région et le port sont mobilisés dans une démarche ambitieuse et volontariste pour engager leurs activités dans la transition énergétique. Par exemple en installant des panneaux photovoltaïques sur les hangars qui produisent jusqu'à 2,5 fois les besoins énergétiques du port, en renouvelant le parc automobile par une flotte électrique, ou encore en s'engageant dans une démarche zéro plastique. Engagé également pour réduire les émissions carbones :la Région et le port aménagent une nouvelle plateforme multimodale ferroviaire qui permettra à terme le report d'environ 40 000 camions par an de la route sur le train ; le port installe également des bornes électriques permettant le branchement à quai des navires.
Je pourrai citer de nombreux autres projets ; ce prix vient récompenser cinq années d'investissement et de mobilisation pour concilier le développement économique et développement durable. »

 

Exemples de projets innovants et durables soutenus par la Région sur le port de Sète-Frontignan :HYDROCapture

 

[NOUVEAUTE] - HydrOmer : la Région construit une drague hybride à hydrogène à faible impact environnemental

 

Pour assurer le nettoyage et l'entretien des bassins des 3 ports régionaux (Port-La Nouvelle, Sète-Frontignan et Grau-du-Roi), la Région se dote d'une drague aspiratrice en marche hydride à hydrogène, navire spécialisé, équipé d'outils lui permettant de prélever des sédiments dans les fonds marins afin de les déplacer,associant l'hydrogène avec le diesel, la drague actuelle, de plus de 40 ans, devant être remplacée.

Le chantier naval français Piriou, accompagné par le Bureau d'étude et designer naval LMG Marin basé à Toulouse, ont été sélectionnés pour construire cette nouvelle drague « HydrOmer », qui entrera en service fin 2023.

 

Ce projet s'inscrit en cohérence avec l'écosystème régional : l'hydrogène vert, produit à Port-La Nouvelle à partir des éoliennes en mer flottantes, sera utilisé pour alimenter le navire et permettra ainsi d'éviter de rejeter jusqu'à 1 200 tonnes de Co² par an, soit l'équivalent de 10 millions de kilomètres parcourus par une voiture.Pour veiller au plus grand respect de l'environnement, l'application des normes BV Comf Noise et BV ComfVib 2 permettront de réduire les nuisances sonores aériennes et aquatiques.

En plus des opérations d'entretien des bassins portuaires, le navire réutilisera le sable prélevé pour recharger les plages et participera ainsi à la gestion du trait de côte.

 

 

D'un budget total de 32M, ce projet est porté par la Région.

 

[NOUVEAUTE] - Le port de Sète-Frontignan accueille depuis début juin des bateaux dépollueurs nouvelle génération  

Afin de lutter contre la pollution des eaux au sein du port et d'améliorer leurs qualités, le port teste à partir de cet été de nouveaux bateaux dépolluants électriques. Ces nouveaux naviresauront pour missions de nettoyer les plans d'eau, d'assurer la collecte des macrodéchets ainsi que des déchets solides ou liquides, de compléter les dispositifs existant en matière de lutte anti-pollution et de sensibiliser les usagers aux bonnes pratiques à adopter.

Le « Waste Cleaner 66 » de la société EffinorSea Cleaner effectuera des rondes sur le port jusqu'à la fin du mois de juillet. Le test se poursuivra jusqu'en septembre avec le navire Ecotank de société Ulysse Services Maritimes. Ces phases de test permettront de déterminer plus précisément dès 2022 les besoins du port en termes de dépollution maritime.

Les tests seront menés sur les plans d'eaux des ports de plaisance, de pêche et de commerce du port de Sète-Frontignan.

 

Le coût total des tests menés pour l'année 2021 s'élève à 40 000.

 

Les dates des Estivales de Sète Agglopôle pour cet été

Les dates des Estivales de Sète Agglopôle pour cet été :

 sivalP1260471

15 juillet : Bouzigues

22 juillet : Sète

29 juillet : Balaruc le Vieux

5 août : Frontignan

12 août : Mèze

19 août : Marseillan

26 août : Loupian

2 septembre : Montbazin

9 septembre : Balaruc-les-bains

 sivalP1260445

Thau Med Addict : quand les professionnels du Bassin de Thau font leur cinéma !

Ici, l'authenticité c'est pas du cinéma

 

Le 08 juin 2021, veille de la réouverture des restaurants, ce sont des partenaires enthousiastes et unis qui ont présentés leur stratégie commune de valorisation des produits de la mer et de la lagune de Thau. Une démarche impulsée par la CCI Hérault avec le soutien de la Région Occitanie, du Département de l’Hérault, de l’UMIH et Sète Agglopôle Méditerranée. Et vous, êtes-vous #ThauMedAddict ?

C’est sur le site de l’écailler de Saint-Pierre à Sète, au pied du théâtre de la mer, que les acteurs de la lagune de Thau et de Méditerranée s’étaient donnés rendez-vous ce 08 juin pour découvrir la campagne de communication dont ils sont l’égérie.

Il y a plusieurs mois la CCI Hérault menait une réflexion autour de la valorisation des produits de la mer. Après de nombreux échanges avec les professionnels du secteur (pêcheurs, conchyliculteurs, criées, mareyeurs, transformateurs, tiellistes et restaurateurs), un premier projet a émergé pour contribuer au développement de leurs activités : produire une campagne de communication positive et partagée.

 

Aujourd’hui, l’heure est à la présentation de cette campagne décalée, basée sur les portraits des professionnels de la filière. Des professionnels de caractère et de conviction qui vendent "plus bien" qu’un produit, ils transmettent une expérience, un souvenir. Les affiches détournent des titres de films bien connus pour affirmer l’authenticité du territoire et de ses professionnels : « Ici sur le Bassin de Thau, on ne fait pas semblant. Ici l’authenticité, c’est pas du Cinéma ! ».

 

Et pour plus de viralité et d’ancrage, un hashtag vient compléter le dispositif : on est tous #ThauMedAddict Parallèlement, cette stratégie de promotion s’appuie sur d’autres actions complémentaires qui viennent elles-aussi soutenir l’attractivité des professionnels :

  • La création de parcours découverte dans l’application Destination Hérault pour découvrir les richesses du territoire et ses professionnels.
    Des parcours travaillés par Sète Agglopôle Méditerranée et les offices du tourisme du territoire, dans le cadre du label « Vignobles & Découverte », qui associent visites culturelles, domaines viticoles et dégustations de Produits de la Mer.

 

  • La mise en place d’un Certificat de Qualification Professionnelle « Écailler / Équipier polyvalent » afin de former une dizaine de demandeurs d’emploi à la valorisation des produits de la mer pour les restaurants du territoire, à partir de septembre prochain, en partenariat avec l’UMIH et les professionnels de l‘emploi.

 

  • Dès la rentrée, un travail sera réalisé sur un guide BtoB à destination de la grande distribution locale et régionale, ainsi que de la restauration collective, dans une démarche complémentaire au travail de la Région Occitanie sur cette cible.

 

Avec les professionnels du bassin de Thau, nous sommes tous #ThauMedAddict !

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon