Frontignan

Guy Forestier - Le grand ami Frontignanais s’en est allé.

Il avait prévu de réserver un chapitre sur le sujet dans son prochain livre "Despartido". Mais devant sa nombreuse documentation sur cette fête, il n'a pas réussi à faire un choix parmi les articles paru dans la presse et ses très belles photos des studios Clément.

     
  Guy Forestier lors de la présentation de son dernier livre.    

Il avait donc décidé de réaliser un "tiré à part", histoire de couper court à toutes polémiques sur les origines de cette fête.

En fait Guy forestier racontait sa vérité, tout en précisant que ce qui est à Jules est à Jules et ce qui est à César est à César.

Ancien élu au tourisme, président de l’association des anciens élus, grand maître de la confrérie de la brasucade de moules de mer et d’escargots de terre, vice président de l’association des amis du musée et du vieux Frontignan, membre permanent des Los Ventres Blaus, secrétaire du souvenir français, sénateur maire auto-proclamé de la rue Anatole France et écrivain.

Mais aussi un gardian qui avait une passion pour les chevaux et les taureaux. Il fut à plusieurs reprises membre organisateur et gardian du pèlerinage des gardians à Lourdes

Guy Forestier c’était tout cela.

Ses amis de l'association des Amis du Musée et du Vieux Frontignan en deuil de son vice-président Guy Forestier, membre fondateur de l'Association déplore sa disparition. Il était aussi membre fondateur du Musée.

« Il y a 40 ans le 21 septembre 1977 se réunissait la commission du Musée en vue de la création de l'Association des Amis du Musée et du vieux Frontignan. Notre ami Guy Forestier en était le Président. Le 7 novembre 1978 cette commission municipale prend la décision de créer l'association.

En sus de participer à la restauration de certaines pièces du Musée, l'association participe régulièrement à l'acquisition de documents d'archives et à des sorties culturelles dans la région. Son action en vue du patrimoine se manifeste par la visite du vieux Frontignan et la restauration du Patrimoine en Gardiole avec la restauration des capitelles.

Le Conseil d'administration déplore la perte de ce personnage éminent qui au sein de l'équipe était à la fois la mémoire de l'association et le sage diffusant les conseils d'apaisement et de modération. »

« Papouné » nous a quitté pour d’autres cieux, il avait 88 ans.

Les obsèques auront lieu le mercredi 20 à 10 heures à l'église St-Paul.

A.Sanfilippo

La Joyeuse Pétanque Mixte Frontignanaise brille au festival international de la pétanque

Comme de coutume, chaque année à la même période, la joyeuse pétanque mixte frontignanaise avec Patricia Rodenas à sa tête s'est rendue du 11 au 15 septembre 2017 à Santa Suzanna, à proximité de Lioret Del Mar sur la Costa Brava Espagnole à l'occasion du festival international de pétanque réservé aux vétérans .

Les muscatiers de la joyeuse pétanque mixte s'imposent à Santa Suzanna

C'est un tournoi de pétanque vétérans amical, mais néanmoins avec un esprit compétitif ou chaque équipe a bien l'intention d'en découdre. Un tournoi réparti en plusieurs catégories, ou pas moins d'une centaine d'équipes s'affrontent notamment en triplettes international masculin pour les hommes, doublettes pour les femmes et une triplette mixte.

La Joyeuse Pétanque Mixte Frontignanaise était bien de la partie, avec une trentaine de participants, accompagnants compris. C'est donc un bonne vingtaine de muscatiers qui sont allés, boules en main, se mesurer à l'élite dans cette catégorie et au final l'association se hisse sur les plus hautes marches et rapporte les meilleurs trophées à Frontignan.

Résultats de ces masters.

AU CONCOURS FEMININ ont été primées

  • Sont sorties de poules ROLLAND YVETTE ET BORDIER MARIE
  • Gagnantes finale du Concours B GARCIA MARIE JO et SARIO ROSE MARIE
  • En demi finale du Concours B DIOTALLEVA RITA ET YON MICHELE
  • En 1/4 de finale du Concours B ZUBELLI REGINE ET SA SOEUR

AU CONCOURS MASCULIN ont été primés

  • Gagnants finale du Concours B FERNANDEZ JEAN MARC/CAMILLERI GILBERT/PERICHON JACQUES
  • En demi finale du Concours B GARCIA JACQUES / MARTEL PHILIPPE ET SON BEAU-FRERE
  • Au cadrage du B MOLINA GILLES/ROLLAND PATRICK/YON MARCEL
  • En huitième du Concours A RODENAS JEAN MARIE/DUVOISIN JACQUES/BORDIER PHILIPPE
  • Au cadrage du A RICATTI ESPRIT/CAZORLA JEAN MARC/RODENAS YVES

Mais tous ne sont pas passés maîtres dans l'art de la boule et du cochonnet, mais seulement venus en touristes accompagnants. Pour ceux là, les organisateurs avaient prévu quelques visites et excursions aux alentours et une journée consacrée au shopping.

Un rendez vous annuel désormais incontournable pour la Joyeuse Pétanque Mixte Frontignanaise.

A.S

Le quartier du Barnier en fête

Le conseil de quartier du Barnier et ses habitants ont organisé en partenariat avec la ville, leur fête de quartier annuelle qui a eu lieu le samedi 16 septembre. Une fête de quartier qui était ouverte à tous et non pas réservée aux seuls résidents du quartier

 

Des festivités qui ont débuté dès 8h00, avec une petite randonnée, une animation qui a rassemblé une quarantaine de personnes, histoire de se mettre en jambes pour une journée prometteuse  en activités diverses. En effet Claude Soutadé, le président du conseil de quartier du Barnier et son équipe avaient prévu un programme  conséquent.

Notamment avec quelque apéritifs dinatoires, une course aux trésors, sans omettre les incontournables concours de pétanque acharnés et le stand maquillage.

Et c'est par l'apéritif offert par la ville suivi du repas tiré du sac, ou chacun apporte sa spécialité que s'est achevée cette journée, qui n'en doutons pas sera suivie par de nombreuses autres.

A.S

15éme édition de la Journée d'accueil pour 146 nouveaux arrivants.

Les nouveaux résidents ont été invités, ce samedi 16 septembre 2017, à rencontrer la municipalité et ses élus.

Cliquez sur l'image pour agrandir

Pour cette 15e édition, certains représentants des conseils de quartier étaient également présents dans la salle.

C'est environ 380 personnes qui ont élu domicile à Frontignan la Peyrade depuis la précédente journée qui leur est consacrée Une moyenne d'arrivants annuelle constante depuis une dizaine d'années. Le profil type du nouveau frontignanais s'équilibre, si par le passé c'était le jeune retraité qui s'installait pour trouver le soleil, aujourd'hui une population plus jeune qui travaille essentiellement dans les grands centres environnements, qui privilégient le cadre de vie à leur profession élisent domicile à Frontignan la Peyrade.

La volonté de la municipalité étant de conserver cet équilibre, bien que celui ci soit difficilement maîtrisable.

Les 146 nouveaux frontignanais présents à cette journée, reconnaissables car en avance sur l'heure contrairement aux autochtones qui ne sont en général pas très respectueux des horaires « Le quart d'heure Frontignanais est une réalité à prendre en compte ».

Une rencontre initialement prévue cette année depuis le panoramique du Pioch Michel perché tout en haut du massif de la gardiole, mais les incertitudes climatiques et le mistral facétieux ont contraint les organisateurs à revoir le programme et c'est finalement au ciné-mistral que tous se sont retrouvés dont une bonne partie du conseil municipal et du CMJ.

     
  Pierre Bouldoire, un maire qui connait parfaitement sa ville    

« Nous faisons chaque année cette réception sur le haut de la gardiole, mais on a du se résoudre à se replier sur le cinéma mistral, bâtiment phare de la ville. » commentera Pierre Bouldoire avant de passer à la présentation de chacun des membres du conseil municipal présents à cette journée y compris les jeunes élus du conseil municipal des jeunes (CMJ).

Un Pierre Bouldoire comme de coutume, intarissable, incollable sur le sujet, qui parle très longuement avec une passion évidente de sa ville, des origines ancestrales de Frontignan, faisant référence parfois aux premiers humains qui seraient apparus sur le territoire de la commune il y a 37 000 ans, mais également des projets à plus au moins long terme notamment le cinéma à 4 ou 5 salles, la dépollution de la mobil, la gare future, les Hierles etc ... ceux en cours de réalisation et de l'orientation de la cité. Et comment ne pas évoquer le muscat et ses 660ha de vignes AOP (appellation d'origine protégée).

« Vous êtes là parce que vous avez choisi de venir, j'espère que vous trouverez ici quelques éléments qui feront progresser votre existence.» précise Pierre Bouldoire avant de passer aux questions diverses.

Questions variées, souvent éloignées du ressort d'une municipalité, portant sur la gare, le coffret, la position de la ville sur le compteur communicant Linky, l'arrivée de la fibre optique ou encore le tracé de l'hypothétique TGV etc... Bien qu'ayant répondu à l'essentiel, le maire suggère de se rapprocher des élus en charge des dossiers pour de plus amples précisions.

« Monsieur le Maire, pour devenir vieux, il faut manger » expliquera avec humour ce nouvel arrivant venu de Genève, après un long commentaire sur la vieillesse . IL est vrai que Pierre Bouldoire avait quelque peu débordé de l'horaire initialement prévu.

Les motivations des nouveaux arrivants pour rejoindre Frontignan, sont variées et multiples mais c'est souvent lors du passage à la retraite.

C'est le cas de Rodolphe et Michelle, originaire de la région parisienne venu chercher le soleil, sans être pour autant envahi par les touristes ou comme Albert et Albertine, ça ne s'invente pas, arrivés des environs de Bordeaux qui sont venus se rapprocher des petits enfants. Mais d'autre sont venus par mutation comme les époux Carpilato, employés dans la fonction publique à Lille qui privilégient le cadre de vie à la carrière.

Place ensuite au copieux lunch dînatoire avec dégustation de différents muscats et des produits du terroir à la maison des seniors Vincent Giner toute proche.

L'après midi étant consacré à la visite de la ville et de la gardiole dans le cadre des journées du patrimoine.

A.S

34é journées Européennes du Patrimoine

Evènement culturel incontournable de la rentrée, les journées européennes du patrimoine témoignent depuis 1984 de l’intérêt du public pour l’histoire des lieux et de l’art.

La ville ouvre exceptionnellement  ses fonds de musée

Pour cette nouvelle édition, la ville ouvre les fonds du musée et de ses archives au public.

Une occasion rare de découvrir les trésors des collections municipales qui ne peuvent être exposés, mais aussi les techniques de classement et de conservation. 

Le patrimoine naturel est aussi à l’honneur avec visites des anciens salins, proposée par l’office de tourisme, sans oublier la visite guidée de l’église Saint Paul avec l’association des amis du musée et du vieux Frontignan.

Programme détaillé

A.S

Journée des nouveaux habitants.

Suite aux prévisions météo défavorables, la présentation de la ville ce samedi 16 septembre 2017 est transférée au CinéMistral (avenue Frédéric-Mistral) et la dégustation des muscats de Frontignan accompagnée des produits du terroir aura lieu à la maison Vincent-Giner (rue Anatole-France).

 

15e journée d’accueil des nouveaux habitants

Samedi 16 septembre, la Ville de Frontignan la Peyrade rencontre ses nouveaux habitants et les invite à prendre de la hauteur en découvrant leur Ville depuis le panoramique du Pioch-Michel, sur le massif de la Gardiole.

 (photo archives Thau Info)

Ce samedi 16 septembre, le maire Pierre Bouldoire et l’ensemble des élus de la Ville de Frontignan la Peyrade invitent les néo-frontignanais arrivés depuis juillet 2016 à s’inscrire au plus vite afin de participer à la traditionnelle journée d’accueil qui leur est réservée. Organisée pour la 15ème année consécutive, cette Journée d’accueil des nouveaux habitants est, tout d’abord, l’occasion de se rencontrer et de faire connaissance avec les élus de la Ville. Mais ce rendez-vous offre également la possibilité de découvrir, ou de mieux connaître la ville, ses services, son patrimoine, son histoire ou encore ses paysages révélés depuis le panoramique du Pioch-Michel, perché tout en haut du massif de la Gardiole.

Dès 10h00, les participants qui se seront préalablement inscrits (bulletin d’inscription à retirer en Mairie, ou téléchargeable sur le site de la Ville : www.ville-frontignan.fr) sont invités à se retrouver sur le parking de la salle de sports Nikola-Karabatic pour rejoindre, le Pioch-Michel, d’où Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade présentera la Ville en compagnie des élus de son conseil municipal. Une présentation suivie d’un apéritif et d’un buffet avec des produits du terroir et bien sûr les muscats de Frontignan.

La journée se poursuivra par une balade « patrimoine » en cœur de ville, ou une balade « nature » à la découverte des capitelles de la Gardiole. Le tout dans le cadre de la 34ème journée européenne du patrimoine. Cette journée d’accueil est avant tout une invitation lancée aux nouveaux habitants par une Ville qui leur souhaite « Bienvenue chez vous ».

Inscription obligatoire  bulletin disponible  à l'hôtel de ville ou téléchargeable sur le site de la mairie.

Conditions d'admission, être installé à Frontignan la Peyrade depuis juillet 2016

Tél: 04.67.18.51.37

Site de la ville de Frontignan

A.S

Emplois aidés et parts sociales à l’ordre du jour de ce conseil.

 

Après vérification du quorum, adoption du procès verbal du précédent conseil et nomination du secrétaire de séance en l’occurrence Youcel El Amri, le conseil de ce mardi 12 septembre 2017 a pu débuter.

On s’attendait à un petit conseil, non pas en valeur mais en temps en fonction du petit nombre de points inscrits à l’ordre du jour, mais il en fut tout autre.

A noter à ce conseil, la présence dans le public des représentants de la manifestation des emplois aidés qui a eu le lieu le matin même sur le parvis de l’hôtel de vile et dont une délégation a été reçu par le Maire.

Un premier point ou il est proposé au conseil municipal d’approuver l’offre de la ville aux dirigeants de la SCIC « Thau Energies Citoyennes » d’acquisition de 40 actions pour une valeur unitaire de 100€, d’approuver les statuts de cette société et d’en désigner son représentant pour siéger au sein de cette structure. C’est au cours d’un programme d’action de l’agenda 21 de 1995, qu’il clairement apparu qu’il était nécessaire d’utiliser les énergies renouvelables et en puisant dans les ressources disponibles. Le réseau « Energies Citoyennes Languedoc Roussillon » a donné naissance à l’association Fronticoop Energie une concrétisation en 2017 par la création d’une coopérative d’intérêt collectif « Thau Energies Citoyennes » dont l’objet est d’installer et de gérer des unités de production d’énergies renouvelable, qui a permis la réalisation d’une installation photovoltaïque de 9Kilowatts et par ailleurs lauréate de la région.

6 membres du conseil étant actionnaires ou adhérents à cette coopérative, n’ont pu participer au vote. Proposition adoptée avec l’abstention de l’opposition, la ville fera donc l’acquisition de 40 actions pour un montant global de 4 000€. Claudie Minguez en sera la représentante de la ville.

Le point sur le conseil des sages est reporté à un prochain conseil.

Taxe d’habitation, la valeur locative est diminuée d’un abattement obligatoire pour charges de famille fixé à 10% pour chacune des 2 premières à charge et de 15% pour les suivantes, la ville applique 15% et 25%, ainsi qu’un abattement de 10% pour les personnes handicapées ou invalides.

Il est proposé au conseil de revenir au taux prévu au code général des impôts au 01 janvier 2018 à savoir 10% et 15% et maintenir les 10% pour les personnes handicapées ou invalides.

« La suppression de la taxe d’habitation sur 3 ans serait à terme entièrement compensée par l’Etat sur la base des communes avant délibération, donc en ne faisant pas cette augmentation maintenant, on fait cadeau à l’Etat de 125 000€ ce n’est pas rien et l’Etat ne nous fait de cadeau. Cette augmentation sera très largement absorbée et ainsi la ville, elle sera entièrement compensée. Si le gouvernement revenait sur cette réforme alors nous reviendrions à la situation antérieure 15% et 25%, pour nous il est hors de question de modifier la politique fiscale des familles. » Explique Pierre Bouldoire.

Création d’emplois pour accroissement d’activité.

La réduction des dispositifs d’emplois aidés met la ville dans l’obligation de réorganiser ses activités afin de maintenir un service public de qualité. Il est donc envisagé de créer à titre provisoire, 32 emplois, non permanents en catégorie C, qui permettrons de renforcer essentiellement les services chargés de l’accueil périscolaire et de l’entretien des écoles.

Pierre Bouldoire  « Frontignan, c’est 500 emplois, dont 88 emplois contrats aidés et 32 de ces contrats arrivent à terme avant le 31 décembre et ne seront pas renouvelés. Ce sont des emplois essentiellement dans l’éducation au sens large de terme. Aussi pour pouvoir maintenir cet accroissement de charge du fait du non renouvellement, la loi nous autorise à recruter à durée déterminée, jusqu’au 31 décembre 2017, 32 emplois. C’est un accroissement des dépenses de 68 000€ et si en 2018 rien n’est fait c’est de l’ordre de 680 000€ ce qui montre l’ampleur de la violence dont nous sommes impactés… On ne pouvait alors que recourir à une entreprise privée qui nous ferait payer le prix fort … Et ce qui accentuerait inéluctablement les inégalités...

P.B-  "En dehors de toute politique nous sommes là pour lutter contre les inégalités et élites politiques. On fera contre poids avec toute notre énergie. Il n’est pas honteux de perdre, mais il est honteux de ne pas se battre, c’est une conviction. Chaque enfant qui nait sur cette terre doit se trouver sur un pied d’égalité de tous les autres quand il s’engage dans la vie et c’est même inscrit dans la déclaration universelle des droits de l’homme… On ne sait pas comment on va faire au 1ér janvier si les emplois disparaissent complètement, et qu’on se retrouve à devoir 680 000€, ce ne sera pas possible. Je me permets de critiquer les politiques, parce je suis un politique...».

Gérard Prato « je ne suis pas insensible à ce que vous dites, mes enfants sont dans des écoles de la République...  Concernant le programme Macron vous semblez découvrir… Moi je suis un homme de chiffres, je regarde ce que représentent les charges en personnel… Vous évoquez l’appel au privé, déjà vous aviez la possibilité de passer à la semaine de 4 jours… »

Lecture d’une « Motion contre l’arrêt des dispositifs des emplois aidés » L’opposition vote contre le recrutement et la motion.

Télécharger la Motion ICI

A. sanfilippo

Les CAE et CAV de Frontignan la Peyrade manifestent.

Les emplois aidés manifestent contre la loi Macron.

《On pouvait manifester à Montpellier comme beaucoup d'autres. Mais on a choisi de rester sur Frontignan devant la mairie pour montrer notre soutien au maire. Il nous a toujours défendu et pour lui la jeunesse éducation reste un point très important. Malheureusement avec l'Enlèvement des dotations de l’état les contrats CAE , dont je bénéficie, se voient diminuer voir supprimer.》

Ils étaient une trentaine dés 10 h ce mardi 12 septembre 2017, sur le parvis de l’hôtel de ville a brandir des pancartes, dont certaines en soutien au Maire, aux cris « touchez pas à nos CAE, ou CAE à vendre, nos emplois vos enfants ».

Pierre Bouldoire a reçu une délégation en Mairie, qui s’est montrée assez satisfaite de cet entretien. « Monsieur Bouldoire nous a exprimé sa satisfaction et son soutien en nous voyant mobilisés pour la lutte contre la loi Macron (en particulier le non renouvellement et la suppression des futurs emplois CAE et CAV » commentera la représentante de la délégation à l’issue de la réunion avec l’édile de la ville.

Ceux-ci n’existeraient plus et ne seraient pas renouvelés, des contrats d’apprentissage d’un an pour les plus jeunes seraient éventuellement mis en place sous conditions alors que la Commune manque de personnel (malgré les CAE et CAV actuellement en poste).

« Le Maire a soumis l’idée d’informer nos collègues des communes environnantes (Balaruc, Vic La Gardiole, Mireval ...) de notre action de ce jour et de notre souhait afin qu’ils participent à nos actions futures (grève nationale et manifestation du jeudi 21 septembre 2017 à Frontignan ».

Le rassemblement du 21 septembre est d’ores et déjà prévu ce sera à « 8h30 devant l’école Anatole France suivi d’un rassemblement devant l’Hôtel de Ville à 10h00 en souhaitant que Parents (enfants), animateurs, responsables, et tous les citoyens solidaires de nos actions sont invités à nous rejoindre.. »

Nous avons informé les parents et personnes présentes rassemblés à la sortie des Ecoles Anatole France de notre mouvement et avons obtenu un soutien unanime de l’ensemble d’entre elles qui semblent déterminées à nous rejoindre et à nous soutenir en particulier le 21 septembre 2017.

Par ailleurs au cours du conseil municipal de ce mardi 12 septembre, les emplois aidés ont largement occupé le débat de cette séance avec proposition d’une motion contre l’arrêt des dispositifs des emplois aidé et une proposition de création de 32 emplois à titre provisoire non permanents qui permettront de renforcer les services chargés de l’accueil périscolaire et l’entretien des écoles, propositions adoptées l’opposition vote contre.

(Compte rendu du conseil fera l’objet d’un article spécifique à paraître).

Affaire à suivre !

A.S

 

Emplois aidés : le vrai du faux, chacun se fera son idée.

La diminution annoncée des contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) fait débat car ils font défaut à nombre de collectivités territoriales et d’associations qui utilisent  ces emplois subventionnés pour alléger leur budget

C’est donc sans surprise que nombre d’élus locaux sont montés au créneau pour les défendre à commencer par le président de l’association des maires de France, François Baroin, l’ancien bras droit du candidat François Fillon qui en réclamait pourtant leur suppression totale lors des présidentielles..

Sous une forme ou sous une autre, ce type de contrat existe depuis une quarantaine d’années avec l'objectif de favoriser l’emploi. Au-delà des postures politiques et sans polémiquer sur l’utilité de ces contrats, la réalité est qu’ils coûtent horriblement cher (4,2 milliards d’euros en 2016) et qu’ils ne conduisent guère à des emplois durables : dans les collectivités territoriales et dans les associations, à peine 20% de ces contrats débouchent en fin de compte sur des emplois stables.

La décision d'en diminuer significativement le nombre ne vient d’ailleurs pas du gouvernement actuel mais du gouvernement précédent qui en avait budgété 280.000 pour 2017 contre 460.000 en 2016.

Face à nombre de situations critiques, le gouvernement d’Edouard Philipe a d’ailleurs dû prévoir d’en rajouter 40.000 pour éviter le pire à court terme. Par contre il a d’ores et déjà annoncé que les mesures seraient prises pour que le nombre de ces contrats subventionnés ne dépasse pas 200.000 en 2018. D’autres voies "plus efficaces" devraient être recherchées favoriser l’insertion sociale des bénéficiaires actuels.  

Source Christophe Euzet Député de la 7é circonscription de l'Hérault, lors d’un entretien accordé à Thau Infos

 

Conseil municipal ce mardi 12 septembre 2017

18h30 - Salle François Bouvier Donnat à la Peyrade-  Conseil municipal ou il sera question en  7 points de:

  • Citoyenneté  avec notamment la création d'un conseil des sages.
  • Aménagement et Urbanisme.
  • De Ressources humaines et de finances avec la fixation des taux d'abattement de la taxe d'habitation.
  • Questions diverses / Questions orales.

 

Les grandes orientations d’urbanisme et d’aménagement (2é et dernière réunion publique)

Qu’est-ce qu’un Plan Local d’Urbanisme ?

 

Le PLU doit permettre de définir une politique locale d’aménagement, tout en gardant sa vocation de gestionnaire de l’espace. Expression d’un projet urbain, il est l’occasion pour la collectivité de coordonner les différentes actions d’aménagement, de privilégier le renouvellement urbain et de maîtriser l’extension périphérique.

Comme tous les documents d’urbanisme, il trouve son fondement juridique dans les dispositions du code de l’Urbanisme. Il doit ainsi déterminer les conditions permettant d’assurer :

  • L’équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé, le développement de l’espace rural, d’une part, et la préservation des espaces affectés aux activités agricoles et forestières et la protection des espaces naturels et des paysages,d’autre part, en respectant les objectifs de  développement durable ;
  • La diversité des fonctions urbaines et la mixité sociale dans l’habitat urbain et dans l’habitat rural, en prévoyant des capacités de construction et de réhabilitation suffisantes pour la satisfaction, sans discrimination, des besoins présents et futurs en matière d’habitat, d’activités économiques, notamment commerciales, d’activités sportives ou culturelles et d’intérêt général ainsi que d’équipements publics, en tenant compte en particulier de l’équilibre entre emploi et habitat ainsi que des moyens de transports et de la gestion des eaux;
  • Une utilisation économe et équilibrée des espaces naturels, urbains,  périurbains et ruraux, la maîtrise des besoins de déplacement et de la circulation automobile, la préservation de la qualité de l’air, de l’eau, du sol et du sous-sol, des écosystèmes, des espaces verts, des milieux, sites et paysages naturels et urbains, la réduction des nuisances sonores, la sauvegarde des ensembles urbains remarquables et du patrimoine bâti, la prévention des risques naturels prévisibles, des risques technologiques, des pollutions et des nuisances de toute nature.
 

Au cours de cette 2é réunion publique du P.L.U concernant la révision de celui de 2011 toujours en vigueur, le représentant du bureau d'étude Adele SFI, en charge du dossier, a détaillé les enjeux de cette révision, a exposé un diagnostic établi au regard des prévisions, selon les besoins d’évolution de la ville aussi bien économiques que démographiques. Il précise également les besoins répertoriés en matière de développement économique, d’aménagement de l’espace, d’environnement, d’équilibre social de l’habitat, de transports, d’équipements et de services.

D’après les projections avancées, le nombre d’habitants Frontignan la Peyrade en 2030 se situerait aux environs de 27500 habitants soit une augmentation de 4500 ce qui se traduirait pas la construction de 2000 logements supplémentaires dont 30% seraient du social. Ce qui déclenche des murmures dans la salle.

Dans un souci de mixité urbaine, le P.L.U. définit les vocations des différents espaces de la commune. Des zones sont ainsi déterminées dans les documents graphiques, à l’intérieur desquelles des règles spécifiques fixent les droits à construire ; notamment en projet aux Vignaux la construction de 85 logements sur 1,5ha, tout en social en R+2, au secteur des Hierles 800 logements sur 13ha dont 35% en social et 20% en accession à la propriété, 40 logements dont 50% en social à Noria Ouest et 75 dont 50% en social en Noria Est.

Seul grand absent de cette présentation du PLU, les zones économiques, le projet à horizon sud a été annulé par le tribunal administratif et le parc d’activités a été classé en zone inondable, il ne reste que la partie friche de l’ancienne mobil qui resterait susceptible d’accueillir des activités économiques.

 

(1) Les préfets se substituent aux maires des communes dites carencées

Les préfets de départements se substituent aux maires ne respectant pas leurs obligations au regard de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (dite loi SRU).

Dans ces communes, le préfet :
• préemptera des terrains et des logements ;
• délivrera des permis de construire en lieu et place des maires ;
• mobilisera des logements vacants dans le parc privé.

   

En abordant les questions Pierre Bouldoire a rappelé « La loi, l’Etat, nous impose 25% de logements sociaux minimum par commune et pour Frontignan la Peyrade, nous en sommes à 15,30% donc loin du compte et donc en infraction avec la loi et d’ici 2030 nous n’aurons jamais rattrapé notre retard. Je rappelle également que 70% de la population de notre département et en particulier à Frontignan la Peyrade est éligible au logement social. Des logements qui ne sont plus ce qu’ils étaient par le passé et qui sont attribués en priorité aux résidants frontignanais qui en ont fait la demande et non pas à quelques hordes sauvages venues de je ne sais où. » (1)

D’autres sujets ont été évoqués, le projet la piscine d’agglo dans le secteur du stade, la revalorisation du terrain Lafarge avec un projet de palais des sports. Enfin, la RD2 qui serait transformée en boulevard urbain par l’agglo.

Sur le réchauffement climatique, les seuls effets ressentis à Frontignan la Peyrade sont sur le Muscat, les vendanges sont de plus en plus précoces, commentera Pierre Bouldoire en réponse à une question concernant la loi sur le littoral.

Pour la suite, ce PLU sera présenté en conseil municipal, en principe en octobre, puis enquête publique début 2018, puis avis du commissaire enquêteur et approbation définitive.

Par ailleurs ce projet de PLU est consultable en mairie, sur demande, jusqu’au 22 septembre 2017.

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).