Les artistes peintres du Carrefour de l'Amitié exposent.

La section peinture du Carrefour de l’amitié a vu le jour il y a 20 ans, il y règne une ambiance bon enfant, sans pour autant écarter le sérieux et la concentration dont il est nécessaire pour laisser parler son imagination et pouvoir créer un tableau ou une toile.

« Le bras ne doit être qu’un exécutant de ce que l’on voit ».

Une vingtaine d’artistes, car c’est bien comme cela qu’il faut les nommer, amateurs mais tous passionnés, exposent leurs œuvres salle Jean Claude Izzo, rue Lucien Salette à Frontignan jusqu’au 27 avril 2017 ouverture de la salle tous les jours de 10 à 12h et de 15 à 19h, hormis dimanche 23 avril de 10 à12h.

Le vernissage aura lieu ce vendredi 21 avril à 18h30 dans la même salle.

Entrée libre.

La cocotte-minute va-t-elle bientôt siffler ?

Depuis des siècles, partout en Europe, les causes profondes des révoltes sont toujours les mêmes : un État avec des caisses vides, un endettement abyssal, une fiscalité écrasante, des inégalités et une insécurité croissantes. Dans un tel contexte c’est le plus souvent la jeunesse, sans perspective d’avenir, qui déclenche le processus insurrectionnel.
Selon l’INSEE, la France compte près de 9 millions de personnes vivant en deçà du seuil de pauvreté. La moitié d’entre elles sont des jeunes de moins de 30 ans, chômeurs, stagiaires, précaires allant de petits boulots en petits boulots. La situation dans le Midi est plus dégradée encore que dans le reste du pays et dans certaines villes de l’Hérault le chômage des jeunes dépasse même les 50%. .Dans ce contexte, un sondage indique que les deux tiers des 18-34 ans sont prêts à un mouvement de révolte de grande ampleur...

» suite de l'édito

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).