Joutes tournoi du 14 juillet – 2 vainqueurs et enfin 2 trophées

Samedi 1er décembre, les vainqueurs du tournoi du 14 juillet 2017, accompagnés de quelque jouteurs, se sont réunis en Mairie, pour recevoir leur trophée.

 
Jean baptiste Valette et Anthony Cazanave  

Le tournoi du 14 juillet 2017, comme les éditions  précédentes, est un tournoi qui propulse un jeune champion frontignanais au sommet des joutes locales.

Mais pour cette édition 2017, 2 champions n’ont pu être départagés et ont été déclarés vainqueurs ex-aequo par le jury. Ainsi Jean baptiste Valette et Anthony Cazanave sont montés sur la plus haute marche du podium.

Un résultat sans doute assez banal que d’avoir 2 vainqueurs hormis le fait qu’un seul trophée avait été prévu pour ce tournoi du 14 juillet.

Après une attente de prés de 6 mois, temps de réalisation, par Jean Louis Delorme, du 2é pavois accompagné de sa lance, nos vainqueurs, se sont enfin retrouvés sur le même plan d’égalité avec 2 trophées identiques, remis lors d’une réception organisée pour l’occasion dans le salon d’honneur de l’hôtel de ville.

Mais à y regarder de plus prés, des différences notables notamment avec des couleurs qui sont inversées singularisent ces pavois, un artiste de renom ne saurait présenter une pale copie de son œuvre ou chaque pièce se doit d’être unique, et assurément, pour ces trophées c’est le cas.

Félicitations à nos 2 champions, pour leur victoire et leur patience.

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations