Le succès au rendez-vous pour cette 22é édition de la bourse des collectionneurs

Affluence record pour cette 22e édition de la bourse des collectionneurs organisée par l'association Culture Laïque Frontignanaise (ACFL), malgré quelques défections de dernière minute, c’est 45 exposants venus pour certains de Dole dans le Jura, de Toulouse, Perpignan ou Marseille. On a vu défiler toute la journée, collectionneurs, amateurs ou simples curieux dans le but de satisfaire leur envie de chiner et dénicher l'objet rare et convoité.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

Les cartes postales anciennes, livres affiches, bandes dessinées, images, chromos et journaux ont été, comme pour les précédentes éditions, dignement présentés, les organisateurs tiennent à souligner la diversité et l'importance des collections offertes aux visiteurs : philatélie, numismatique et collections diverses fèves, pin's, miniatures de parfum, capsules de champagne, photographies, signets.

Parmi les exposants, en grande majorité des collectionneurs venus vendre ou échanger, également quelques commerçants ou encore d’autre comme Jean Pierre Gayraud, qui met en vente ses collections au profit de son association « Los Pescaïres frontignanais » une école de pêche pour tous mais fréquentée assidûment par une quinzaine de jeunes amoureux de la pêche.

De quoi satisfaire le plus difficile des chineurs. Sur les étals une multitude de collections du pin's aux capsules de champagne en passant par les cartes postales et les timbres, « Les temps ont changé, si par le passé, les cartes postales de valeur se vendaient pour 500€ aujourd’hui, on nous propose 1€ » précise Gérard, venu de Vendargues pour l’occasion.

Diversité, qualité et sélection des exposants, voilà comment est décrite cette 22e bourse des collectionneurs, certains ont d'ores et déjà fait acte de candidature pour la 23e édition en 2019.

C’est plus d’un millier de visiteurs qui a arpenté la salle de l'aire ce dimanche 11 février à la recherche de l'objet convoité.

Mme Claudine Christian, la présidente de l’association culturelle laïque frontignanaise, peut être satisfaite « Il faut rendre hommage à la municipalité et aux membres du comité, sans qui rien de tout cela n'aurait été possible ». Précisera la présidente au cours de son allocution en présence de David Jardon, conseiller délégué aux festivités auquel s’était joint Ange Grignon, conseiller municipal en charge de la sécurité publique.

A.Sanfilippo

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations