Un drapeau pour le Tibet sur le fronton de l’Hôtel de Ville

 

Comme elle le fait depuis 1996 chaque 10 mars, la Ville de Frontignan la Peyrade, hisse le drapeau tibétain sur le fronton de la mairie en soutien à la cause du Tibet et pour la défense des droits de l’homme, aux côtés du drapeau tricolore et de la devise républicaine « Liberté, égalité, fraternité ».

Depuis l’année 1950, le Tibet subit l’occupation chinoise. En 1951 à Pékin, une petite délégation tibétaine fut contrainte de signer l’« Accord en 17 points », dans lequel le Tibet faisait abandon de sa souveraineté. Quelques années plus tard, le 10 mars 1959, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes descendaient dans les rues de Lhassa pour manifester et réclamer l’indépendance du Tibet. Une manifestation qui se termina par un véritable bain de sang, faisant près de 9 000 victimes.

Depuis 1996, de nombreuses communes françaises et européennes, dont la Ville de Frontignan la Peyrade, en solidarité avec le peuple tibétain, qui subit toujours l’occupation et l’oppression chinoise, et pour commémorer le 57e anniversaire de la répression sanglante de 1959, hissent « un drapeau pour le Tibet ».

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations