1,5 million d’€ pour apaiser les déplacements - Plan action voirie 2018

Avec 1,5 million d’€, le Plan action voirie/ PAV, avec le boulevard urbain, passe cette année par 8 des 11 quartiers de la ville, avec de petits et grands travaux pour permettre à tous de se déplacer toujours plus doucement et plus sûrement.

Dès le mois d’avril, c’est dans le quartier de la plage que les premiers travaux se sont déroulés, avec la réalisation d’enrobé sur le trottoir gravillonné avenue Vauban. Ce mois-ci , c’est sur l’avenue des Vacances que des aménagements vont être faits pour sécuriser le cheminement piéton depuis le parking jusqu’à la plage, avec la pose de potelets en bois. Sur la rue Charcot, la voie va être rétrécie par une chicane, avec un sens de circulation prioritaire, pour contraindre les automobilistes à réduire leur vitesse. Le parking dans le secteur de la Bergerie, également au programme, est en attente des autorisations de l’Etat, car il se situe en zone naturelle protégée et nécessite une attention toute particulière. Le projet y mêle stationnement et cheminement paysager au bord de l’étang.

Plus tôt, en février, dans le même esprit que le travail mené sur les chemins de vignes, c’est une portion du chemin des Pielles qui a été reprise, pour peu à peu améliorer l’accès au site remarquable des anciens salins.

Quartiers Près-St-Martin et Cœur de ville/ Anatole-France, les aménagements du carrefour Hugo/ Airolles/ Anthérieu sont en cours. Des trottoirs plus larges et des passages piétons renforcés, ainsi que la mise en accessibilité de l’arrêt de bus et l’installation de conteneurs enterrés vont ainsi améliorer la sécurité des déplacements doux et l’accès aux services du quotidien pour les riverains. A l’automne, un cheminement piétons/ vélos sera réalisé sur la rue des Airolles, tandis que le réseau pluvial sera rendu plus performant rue de la Barralerie.

Toujours en cœur de ville, le PAV vient favoriser l’accès aux équipements publics, avec la pose d’une borne minute pour deux places à deux pas des Halles municipales. Egalement à l’automne, le chantier des abords de la maison de services au public/MSAP démarrera, rues Lucien-Salette et Capestang avec la démolition de deux petits bâtiments municipaux, la reprise de la voie, l’aménagement du parking et d’espaces paysagers qui vont ainsi donner un nouveau visage à ce secteur patrimonial avec l’église Saint-Paul et les anciens remparts. Actuellement, c’est le réseau des eaux usées qui est repris par Sète agglo.

Aux Terres blanches, une reprise partielle des trottoirs très abîmés des lotissements de la rue Condorcet sera menée. Fruits de la collaboration de la Ville avec le conseil de quartier.

Carrières/Les 2 Pins et les riverains, les aménagements de la rue de la Coste se termineront cette année. Sur toute la longueur de la rue, réorganisation du stationnement sur un seul côté, création d’une chicane pour réduire la vitesse et cheminement sécurisé viendront clore les travaux concertés sur cette voie.

Du côté de La Peyrade/ Méréville, le boulevard urbain va transformer l’avenue Célestin-Arnaud et toute cette entrée de ville majeure. Largement évoqué à l’occasion des premières réunions publiques qui se sont tenues en avril dernier, le chantier est actuellement en préparation avec les interventions de Véolia pour le réseau d’eau potable, puis, après la pause estivale, de Sète agglo pour l’assainissement et d’Enedis pour le réseau électrique. La Peyrade en fête ! terminée, le parking place Gabriel-Péri sera agrandi.

Dans les quartiers Lierles/ Félibre, Près-St-Martin et Vignaux/ Europe, c’est l’accès aux équipements commerciaux et de santé qui va être facilité. En transports en commun sur l’avenue du Maréchal-Juin, où l’ancienne voie d’accès à Intermarché va être transformée en cheminement piéton sécurisé relié à l’arrêt de bus, avant la saison estivale. En voiture, avec la reprise, à la rentrée, de la chaussée sur l’avenue Rhin et Danube, sur sa partie qui longe le supermarché jusqu’au petit rond-point de desserte aux commerces. Pour tous les modes, à l’automne, avec le boulevard urbain sur la montée du mas Reboul qui offrira une piste cyclable bidirectionnelle et un large trottoir au sud. La réduction de la chaussée obligera les automobilistes à lever le pied.

Et le mas Alegria pourrait ainsi plus aisément accueillir un tiers-lieu collaboratif, comme la Ville l’a demandé à Sète agglo, désormais propriétaire du site.

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations