Congrès de l’Union Départementale des CCAS de l’Hérault. (UDCCAS)

180 personnes était rassemblé dans la salle du cinéma ciné Mistral, ce mardi 12 juin 2018, pour assister à l’ouverture du congrès de l’UDCCAS, par Pierre Bouldoire maire de Frontignan et 1ér vice-Président du Département.

Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade et 1er vice-président du Département ouvre le congrès de l'UDCCAS

Une première pour la ville de Frontignan la Peyrade où les demandes de participation ont été plus nombreuses que les offres, notamment du Gard et de Montauban dans le Tarn et Garonne. Un premier congrès en présence de Renaud Calvat, président de l’ADCCAS Hérault et de Patricia Weber conseillère départementale et vice-présidente aux solidarités à la personne. A souligner également la présence de Joëlle Martinaux, adjointe à la mairie de Nice et présidente de l’UNCCAS.

On attendait le président du département, Kleber Mesquida, qui pris par d’autres obligations n’a pas pu honorer de sa présence ce congrès.

Un congrès organisé en deux parties :

Une présentation d’une nouvelle organisation des services du département, des futurs directeurs et directrices des maisons départementales de la solidarité (MDS) et des responsables territoriaux de l’autonomie (RTA), qui se sont prêtés au jeu des questions.

65 000 personnes peuvent prétendre à bénéficier de l’aide alimentaire dans le département, on dénombre 8 épiceries sociales dans l’Hérault, dont une à Frontignan.

Une salle de cinéma où 180 personnes avaient pris place.

Une politique sociale avec 130 CCAS répartis sur le département avec un budget de 770 M€ à lui seul soit environ 60% du budget global du Département. Un millier de nouvelles demandes par mois dans l’Hérault.

Réorganisation des 6 Maisons des solidarités et des 33 Services des solidarités, 1 600 personnes sont concernées par cette réorganisation avec une priorité la mise en place d’une autonomie. IL ressort également qu’une demande à réseaux 34 doit aboutir dans un délai de 4 mois. Bien qu’une nette amélioration a été constatée, il est nécessaire de se rapprocher le plus du délai prescrit.

Enfin les 11 « CLIC Maill’âge» en tant que tels vont être supprimés et intégrés dans d’autres structures de coordination avec proposition d’un comité technique La vice-présidente du Clic Géronto Sète, Renée Duranton, tient à souligner l’utilité du Clic.

Pour la deuxième partie, la parole fut donnée aux CCAS, où chaque interlocuteur dans un thème particulier propre à son secteur a présenté sous la forme de bilan l’action menée par son CCAS.

Pour Frontignan, c’est le vice-président du CCAS, Michel Aurroy, qui évoque les commerçants et artisans solidaires.

Une présentation exhaustive réaliste et très remarquée sur l’espace seniors de la part de l’élu de St Christol dans sa ville.

Frontignan la Peyrade, socialement parlant est une ville en pointe sur le département, avec notamment un espace solidaire, une maison des services et la solidarité, une épicerie sociale pour ne citer que ceux-là.

A.Sanfilippo

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations