Frontignan la Peyrade carrefour de la mobilité européenne

La ville est depuis des siècles un lieu de brassage et d’accueil de populations, qui par choix ou par obligation, ont fait le chemin vers elle. Elle peut, elle doit, aussi être un point de départ volontaire pour ces voyages qui forment, notamment, la jeunesse. Cette conviction que la mobilité est un atout pour ses habitants et son territoire est ancrée au cœur de l’action municipale.

Luisa Bussu – 23 ans – La Sarde  (Italie), Sabine Schurmann  adjointe au Maire, Filipe Rocha – 22 ans – Le Portugais

Parce que la mobilité, le dépassement des frontières, qu’elles soient géographiques ou intimes, est une des clés pour s’ouvrir de nouvelles perspectives personnelles, sociales ou professionnelles, la Ville de Frontignan la Peyrade a fait de cette question un axe fort de sa politique et en particulier pour la jeunesse. Outre des jumelages actifs, avec l’Italie (Gaeta), le Portugal (Vizela), l’Espagne (Pineda de Mar) et depuis 2018, le Maroc (M’Diq), en lien avec son histoire de terre d’accueil, et portés par Sabine Schürmann, maire adjointe, Frontignan la Peyrade est aussi la seule commune du bassin de Thau à s’être dotée d’un service dédié à la mobilité internationale.

Accréditée depuis 2008 pour recevoir, mais aussi pour permettre aux jeunes ambassadeurs du Service Volontaire Européen de partir dans d’autres pays, la Ville mène tout au long de l’année de nombreuses actions dans les établissements scolaires et avec les associations.

À ce jour, hors voyages scolaires ou associatifs, plus de 200 jeunes de la commune sont déjà partis en Italie, au Portugal, en Espagne mais aussi en Grèce, Allemagne, Grande Bretagne, Belgique, République Tchèque, Maroc…

Point Europe du réseau de la maison de l’Europe de Montpellier et membre du réseau d’acteurs de mobilité Eole-Occitanie, elle donne aux jeunes de véritables moyens de voyager, qu’ils soient financiers ou logistiques, dans le cadre des jumelages, des services volontaires européens/SVE, des chantiers d’insertion internationaux ou encore avec le réseau culturel 7 Sois 7 Luas.

Cette richesse de possibilité et de dispositifs fait régulièrement l’objet de présentations collectives, à Frontignan et dans le bassin de Thau, notamment par les jeunes en service volontaire que la Ville accueille. Ce sera bien sur le cas le 16 mai à l’occasion du Forum Bougeons nos frontières (Voir plus loin). Ces informations sont également disponibles tout au long de l’année et diffusées par l’intermédiaire du PIJ, du point Europe et de la MLI du bassin de Thau.

Cherchant à lever tous les obstacles qui pourraient freiner la mobilité de sa jeunesse, la Ville organise régulièrement des échanges de jeunesse et des placements internationaux de stagiaires notamment en lien avec ses villes jumelles. Les frais de ces déplacements sont la plupart du temps pris en charge.

Parmi les autres freins à la mobilité, la question de la langue est souvent avancée. Là encore, la Ville de Frontignan la Peyrade avance ses solutions en mettant en œuvre un café des langues qui a déjà permis à une centaine de Frontignanais.es d’améliorer leur niveau dans telle ou telle langue étrangère, en la pratiquant avec un.e autre Frontignanais.e dans un cadre ludique et sans pression.

Grâce à ces accompagnements « sur mesure » et à l’ensemble de ces possibilités offertes par la Ville et en redonnant toutes leurs chances à ceux qui en ont le moins, les jeunes peuvent bel et construire eux-mêmes leur propre chemin.  

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).