Conseils de quartier : C'est Signé !

Ce jeudi 19 février 2015, les présidents des 11 conseils de quartier étaient conviés à signer la charte des conseils de quartier de Frontignan la Peyrade, dans le salon d'honneur de l'hôtel de ville. Voilà une signature qui tenait à cœur à la municipalité. En l'absence de Pierre Bouldoire, maire de la ville et conseiller général, c'est Claudie Minguez 1ére adjointe qui a présidé cette cérémonie.

La valse des signatures.

(cliquez sur la photo pour agrandir)

« Les conseils de quartier ont vocation à favoriser une citoyenneté active, permettre un meilleur ajustement entre les politiques publiques et les besoins exprimés par les habitants, mais aussi de mieux informer les citoyens des actions publiques menées et à venir et favoriser l'émergence de solutions partagées par l'ensemble du tissu social du territoire en rapprochant les acteurs. 

Jean Louis Bonneric, maire adjoint en charge des conseils et chacun des conseillers, respectivement délégué et élu référent auprès des conseils de leur quartier, ont donc maintenant le feu vert pour engager avec leur conseil, en application de la charte, les actions des comités de quartier et favoriser l'émergence de l'intérêt général ou mais encore que la municipalité sollicite l'avis du conseil de quartier sur tout projet d'envergure concernant le quartier avant de décider de sa mise en œuvre.

Cette cérémonie s'est achevée par le partage du verre de l'amitié offert par la ville.

A.S

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations