Frontignan

Calmette en fête : Samedi 24 septembre dès 14h

Samedi 24 septembre, l’édition 2016 de Calmette en fête ! propose encore plus d’activités et d’animations que les années précédentes, grâce à l’investissement conjugué de la Ville, des habitants et du conseil citoyen du quartier, du conseil de quartier Carrières/Les Deux Pins, de 16 associations locales et du partenariat avec Hérault Habitat et Hérault sport.

14h : initiation et spectacle de magie, déambulation avec des animaux-ballons, mini ferme, promenades à poney et à cheval, structure gonflable pour pratiquer les joutes, initiation au Parkour, course de karts, parcours de motricité, tour d’escalade, jeux divers (jenga, air hockey, dominos, morpions, anneaux, chamboule-tout…), pétanque, échecs, atelier photo, atelier pate à sucre, fabrication de mandalas, fresques et arbre à souhait, création de l’histoire originale du Marabout de Calmette, ateliers créatifs, de maquillage, de tatouages éphémères, zumba, atelier de mode et défilé, arts martiaux traditionnel vietnamien, savate et boxe française, haltérophilie, judo, ju jitsu, tir à l’arc, jeux pour les enfants et information aux adultes des Compagnons bâtisseurs, exposition sur les plantations réalisées par les habitants, stand d’accueil avec thé et goûters, buvette

17h30 défilé de mode

18h30 apéritif musical et repas partagé

Calmette en fête est organisé par la Ville, en partenariat avec Hérault Habitat et Hérault sport, et avec la forte implication des habitants de la cité Calmette, du conseil citoyen des Deux-Pins, du conseil de quartier Carrières/Les Deux Pins et des associations Planète parents, les Compagnons bâtisseurs, le Club 40, la Matrice de Thau, les Méditerriennes, l’association culturelle et laïque, APS 34, les Archers du soleil, la Tour d’or, Femmes en Languedoc-Roussillon, la Fabrikulture, Judo kwaï, Fac haltérophilie, Savate boxe française, Vo-Viêt-Nam, Culture urbaine sans frontière.

Rens. : 04 67 18 54 34 – www.ville-frontignan.fr

A.S

Sénatrice Cartron - Rythmes scolaires " Frontignan, ville exemplaire "

Particulièrement décriée lors de sa mise en place, la réforme des rythmes scolaires a, aujourd’hui, quasiment 3ans d’existence.

Des maires aux budgets contraints, des parents interrogatifs sur les conséquences sur les rythmes biologiques de leurs enfants, des répercutions sur les projets éducatifs des territoires sont autant de sujets qui ont incité Christian ASSAF député de la 8ème circonscription, a invité Françoise CARTRON, sénatrice, auteure du rapport « Une réforme dans le rythme : vers une nouvelle étape qualitative » à intervenir au sein des comités de pilotage de Frontignan et de Mireval.

G à D : Christian Assaf député de l'Hérault, Françoise Cartron sénatrice, Claudie. Minguez 1ére adjointe déléguée à l'éducation, Laurence Sommé DGA et Simone Tant conseillère en charge des festivals internationaux et de la lecture publique

But de ces rencontres

- faire un point sur la première année d’expérimentation des rythmes scolaires en France

- partager des expériences menées singulièrement dans les petites communes et les communes rurales faire remonter des difficultés qui subsistent sur le terrain.

     
  Sénatrice FRANCOISE CARTRON    
 

BIO EXPRESS DE FRANCOISE CARTRON

Ancienne enseignante et directrice d’école maternelle, Maire d’Artigues-près- Bordeaux de 1995 à 2012, Françoise CARTRON est fortement impliquée sur les questions éducatives. Depuis son élection au Sénat en 2008, elle a notamment travaillé sur la carte scolaire, le métier d’enseignant, la scolarité obligatoire dès 3 ans, les rythmes scolaires ou le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Nommée « Parlementaire en mission » en octobre 2015, Françoise CARTRON a conduit, dans le cadre de cette mission, une évaluation des nouveaux rythmes scolaires dont les constats et les conclusions ont donné lieu à la rédaction d’un rapport intitulé : « Une réforme dans le rythme : vers une nouvelle étape qualitative ». Son déplacement Héraultais fait suite à la remise de ce rapport, le 20 mai 2016, au Premier ministre et à la volonté de cette élue de terrain de garder un contact régulier avec ceux qui font le système scolaire.

   

C'est ce jeudi 22 septembre, que la sénatrice de Gironde, Françoise Cartron, et le député de la circonscription, Christian Assaf, ont participé au comité de pilotage du projet éducatif territorial (PEDT) avec les associations de parents d’élèves, des enseignants, des élus et techniciens de la Ville, ainsi qu’à la présentation du Plan local d’éducation artistique et culturelle (PLEAC) aux enseignants au centre culturel François-Villon.

L’occasion pour la sénatrice, institutrice de formation, ancienne directrice d’école en zone d’éducation prioritaire, vice-présidente de la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat et rapporteure de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République, de rappeler l’origine de la loi et la nécessité de modifier le rythme scolaire des écoliers français qui subissaient des journées trop longues et inadaptées à leur rythme d’apprentissage contrairement à ceux des 34 pays de l’OCDE. La sénatrice Françoise Cartron, a tenu à rappeler également le pourquoi de cette réforme et pourquoi en est on arrivé là.

En cause l'héritage, la suppression de 9000 postes dans l'enseignement, une mise en place des personnels sans formation etc... Elle précise qu'elle avait pris contact avec l'association des Maires de France ou elle a rencontré, parmi eux, selon ses propos « quelque fous furieux ».

L’occasion également pour Claudie Minguez, 1ère adjointe déléguée à l’éducation et la parentalité, de présenter la méthode employée à Frontignan la Peyrade pour mettre en place les nouveaux rythmes scolaires et les Temps d’activité périscolaires (TAP) dès la rentrée 2013, en concertation avec ous tles acteurs de l’éducation, notamment les parents.

Dans la continuité de cet échange, les parlementaires ont ensuite assisté à la présentation aux enseignants du Plan local d’éducation artistique et culturelle  qui permet l’initiation à la pratique d’une discipline artistique en temps scolaire avec un artiste professionnel agréé par le ministère de la culture. Là encore, la sénatrice s’est dite « enchantée », ajoutant même que « La méthode fondée sur la concertation, le suivi, la formation des personnels et la détermination municipale à placer l’éducation, l’enfant et ses parents au cœur de sa politique  sont ici exemplaires. Je n’ai encore jamais vu ça ailleurs ».

A.S

OL la Peyrade 70 ans d’olympisme!

Samedi 24 septembre, l’Olympique la Peyrade football club fête ses 70 ans sur le stade Paul-Esprit-Granier, en partenariat avec la Ville, avec une journée de matchs, des anciens du club et de jeunes olympiens en devenir, une ambiance de fête avec apéritifs et repas dansant, mais aussi une exposition retraçant l’histoire du plus vieux club de football de la commune.

 OL La Peyrade saison 2015/2016

Avec 330 licenciés, dont 170 âgés de 5 à 15 ans, 15 dirigeants, menés par le président Jean-Pierre Quet, et 15 éducateurs pour encadrer l’école de foot, l’Olympique la Peyrade football club porte bien son nom, qui honore les valeurs de l’olympisme, créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels.

 
Equipe 1946/1947  
 
Equipe 2015/2016  

L’Olympique la Peyrade, c’est, depuis 1946, une superbe histoire, jalonnée de difficultés et d’exploits, mais toujours portée par un esprit sportif, transmis de génération en génération pour que le foot soit une belle école de la vie. Et pour le prouver de nouveau, les olympiens donnent rendez-vous à toutes les Frontignanaises et à tous les Frontignanais sur le stade Paul-Esprit-Granier, samedi 24 septembre, pour une journée entière d’un anniversaire organisé en partenariat avec la Ville.

Dès 10h, les « vieilles gloires » chausseront de nouveau les crampons pour une matinée de matchs et sans aucun doute, de très bons moments de joie et de retrouvailles, suivis, à midi, du vernissage d’une exposition photos réalisée la Ville, afin de retracer l’histoire de ce club unique, en présence bien sûr du maire Pierre Bouldoire et de Caroline Suné, maire-adjointe déléguée aux sports et aux loisirs de pleine nature.

Fruit de l’union entre les Treize et les Lions, les deux clubs historiques de La Peyrade qui avaient leurs sièges au Café du Centre et au National dès les années 1920, l’Olympique remporte le championnat de 2e série et est quart de finaliste de la coupe du Languedoc, pour sa première saison, en 1946. De 1949 à 1953, il manque de joueurs et disparaît un temps, pour revenir plus fort, car en seulement cinq saisons, il accède en 1ère série. Au fil des années, il se structure, l’équipe 1ère atteint la Promotion d’honneur A, en 2013, et les jeunes joueurs affluent aux côtés des anciens pour enrichir le palmarès de l’Olympique, mais surtout pour partager le plaisir de jouer et de porter les couleurs du plus vieux club de football de la ville.

Equipes, joueurs, dirigeants successifs, mais aussi évolution des infrastructures et des équipements sportifs, avec notamment un retour sur l’ancien stade de La Peyrade, ou encore souvenirs de grandes victoires et autres anecdotes savoureuses sans lesquelles un club de foot n’est pas un club de foot, annoncent une exposition plus que vivante, à voir absolument.

Après un apéritif dinatoire, les jeunes joueurs, âgés de 6 à 13 ans, seront à leur tour sur le terrain pour démontrer que la passion du beau jeu, du fairplay et de la convivialité, trois valeurs essentielles perpétuées depuis la création de l’Olympique après la Libération, ont de l’avenir à La Peyrade.

Et pour clore dans la bonne humeur cet anniversaire, un grand repas dansant est naturellement prévu, à partir de 18h30, où il sera encore temps de revenir sur les matchs de cette belle journée et sur les 70 ans d’un club toujours jeune.

70e anniversaire de l’Olympique La Peyrade football club :

samedi 24 septembre Stade municipal Paul-Esprit-Granier, avenue Jean-Mermoz.

  • 10h match des vieilles gloires
  • 12h vernissage de l’exposition 70 ans de passion pour le ballon rond
  • 13h apéritif dinatoire
  • 15h matchs des équipes de jeunes (6/13 ans)
  • 18h30 repas dansant animé par Patrick Tarif 20 € / gratuit pour tous les enfants du club de moins de 15 ans

Réservation obligatoire au 06 83 36 17 71 (J-P Quet) et 06 06 76 20 90 (D. Girard)

A.Sanfilippo

5 générations et toutes aussi fringantes dans la famille Fabre.

Avec la naissance de Léo fils d'Aurore en 2015, c'est la 5e génération qui a vu le jour dans la famille Fabre, de la trisaïeule Odette à Léo.

 Une bien belle fratrie réunie pour la photo de famille.

87 ans séparent le petit dernier de la trisaïeule Odette Fenneteaux née un 01 avril 1928 à Léo le petit dernier venu au monde en 2015.

2- La grand Mère- Jacqueline Fabre née en 1947 (fille d’Odette).

3 - Le père - Jean-Jacques Fabre né en 1966 (fils de Jacqueline).

4 - Les Enfants- Aurore Fabre née le en 1988 (fille de Jean-Jacques).

4 – Les Enfants- Théo et Anthony Fabre (jumeaux) nés en 2002 (Fils de Jean-Jacques).

4 – Les Enfants - Amandine Fabre née en 2009 (fille de Jean-Jacques).

5 - Les petits enfants- Léo Ferrara né en 2015 (Fils d’Aurore).

Voilà un fait qui méritait que l'on si attarde quelque instants, en effet le nombre de famille à 4 générations en France est important, celui de la 5é génération se comptabiliserait aux environs de 2000, ce qui est pour un pays de 63 millions d'habitants est somme toute dérisoire.

Quel bonheur, félicitations.

A.S

Suds cabaret: Embarquement pour le Portugal

Le premier Suds cabaret de la nouvelle saison culturelle portera les couleurs du Portugal, le vendredi 23 septembre, avec une étonnante exposition du photographe portugais Pepe Brix et un spectacle de danses et musiques traditionnelles portugaises.

Chaque saison culturelle, les Suds cabaret proposent des soirées où se mêlent les arts de la scène et les arts visuels (peinture, sculpture, photo…) pour faire vivre toutes les cultures du sud tout au long de l’année en attendant l’incontournable festival estival A la rencontre des Suds. Vendredi 23 septembre, dès 19h, c’est donc en compagnie d’artistes portugais que ce Suds cabaret fera voyager le public en partenariat avec le réseau culturel européen, méditerranéen et lusophone, 7 Sois 7 Luas.

En fait, ce n’est pas proprement parlé au Portugal que le photographe Pepe Brix (Açores, Portugal) emmène les visiteurs, mais avec les pêcheurs portugais, à bord d’un navire de pêche en haute mer, le Joana Princesa, sur lequel le photographe a embarqué pendant plus de trois mois. Incroyable travail photographique, cette exposition fascinante, intitulée Còdigo Postal A2053N, le numéro d’immatriculation du bateau, est un hommage aux pêcheurs de morue qui quittent la terre ferme pour de très longues périodes (8 mois), dans des conditions incroyables, à plus de 2000 miles de leurs familles, jusqu’aux eaux glaciales et inhospitalières de l’océan atlantique Nord et dont beaucoup ne sont pas revenus. C’est d’ailleurs de ces dangereuses pêches que viennent le Fado et la Saudade, des chants mélancoliques emblématiques du Portugal qu’entonnaient les femmes de marins lorsque leur homme partait en mer.

Pepe Brix a également réalisé un livre de photos intitulé Os ùltimos heróis –The last heroes (Editions Matéria-Prima), un hommage à ces derniers héros portugais qui risquent leur vie à la pêche à la morue, référence culturelle et gastronomique au Portugal. Des dizaines de photos y révèlent la dureté physique et psychologique d’une vie au quotidien confinée dans un espace réduit et dans des conditions climatiques extrêmes. Certaines de ces splendides photos ont été publiées dans la revue National Geographic en février 2015.

L’exposition Còdigo Postal A2053N sera visible jusqu’au 20 octobre et sera accompagnée d’un diaporama des travaux des élèves du lycée Maurice-Clavel réalisés dans le cadre d’un atelier photographique avec l’artiste autour du port de plaisance de Frontignan et du métier de pêcheur. Les impressions des travaux seront quant à elles visibles à la capitainerie du port de plaisance.

Si le Fado ou la Saudade sont ancrés dans la plus pure tradition populaire du Portugal, le groupe de danses et musiques traditionnelles portugaises Lembranças de Portugal (Souvenir du Portugal), qui se produira salle de l’Aire après le vernissage de l’exposition, offre également une plongée au cœur des traditions du pays. Fondé en 2013 en partenariat avec l'Association portugaise culturelle de Frontignan (APCF), ce groupe, dont la trentaine de membres, âgée de 3 à 55 ans, est originaire du Nord du Portugal, fait vivre la très ancienne Chula ou Xula, une des danses traditionnelles de cette région, tout comme le Malhão, la Cana verde et le Vira.

Suds cabaret : Portugal vendredi 23 septembre

• 19h : vernissage Còdigo Postal A2053N de Pepe Brix Jusqu’au 20 octobre 2016, du lundi au vendredi de 15h à 18h Espace culturel européen 7 Sois 7 Luas du centre culturel François-Villon. Av. Frédéric-Mistral Entrée libre

• 21h : concert Lembranças de portugal Salle de l’Aire, plan du Bassin Tarifs : 8€ (plein) / 4€ (réduit)

A.S

Travaux de la semaine du 19 au 23 septembre 2016

 

A partir du lundi 19 septembre, des interventions sont programmées dans le cadre de travaux d’amélioration et d’entretien des réseaux d’adduction d’eau potable et d’évacuation des eaux usées.

Rue de la Coste

Du lundi 19 au mercredi 21 septembre, afin de réaliser dans de bonnes conditions des travaux de raccordement sur les réseaux d’adduction d’eau potable et d’évacuation des eaux usées, il est instauré une interdiction de stationner au droit des travaux, devant le n° 35 de la rue de la Coste, ainsi qu’une interdiction de circuler (sauf riverains), dans la partie de cette rue comprise entre l’avenue Pierre-Curie et la rue des Troènes.

  • Une déviation est mise en place par la rue des Troènes et la rue des Collines, ainsi que par l’avenue Pierre-Curie, la rue des Collines et la rue des Troènes.

Avenue des Viviers

Du lundi 19 au vendredi 30 septembre, afin de réaliser dans de bonnes conditions des travaux de raccordement sur les réseaux d’adduction d’eau potable et d’évacuation des eaux usées, il est instauré une circulation alternée par feux tricolores, ainsi qu’une interdiction de stationner au droit des travaux, devant le n°7 de l’avenue des Viviers.

A.S

Mas de Chave: Le conseil a fait son repas de quartier

Samedi 17 septembre, le conseil du quartier du Mas De Chave a convié les résidents a un grand repas partagé et une soirée d’animations, poursuivant le cycle des festivités populaires et citoyennes de l’été.

 Une rencontre qui passe par l'apéritif.

Une réussite, c'est une certitude, car malgré une surprenante baisse des températures, ce n'est pas moins d'une petite centaine de personnes qui se sont rendus, vers les 19h, à ce rendez vous lancé par le conseil de quartier du Mas de Chave.

Une réussite à double titre, car ce fut l'occasion pour le tout nouveau président du conseil de quartier, M. Dones Philippe, de faire son investiture, l'ancien président ayant démissionné pour des raisons personnelles.

de G à D: Jean Louis Bonneric, Dones Philippe président du conseil de quartier du Mas de Chave, Yannie Coquery et David Jardon.

Pour l'occasion les élus étaient de la fête, tout naturellement Yannie Coquery qui en est la l'élue référente et Jean Louis Bonneric maire adjoint délégué au conseil de quartier, mais aussi David Jardon en charge des festivités, Nathalie Glaude et Kelvine Gourvernayre en famille, toutes deux venues en voisines du quartier.

Pour la partie animation, c'est le duo ElvinDes qui s'en est chargé, guitaristes, chanteurs bluesman . Ils reprennent avec le côté jazzy qu'on leur connaît, de nombreuses chansons anglaises ou françaises avec un répertoire très éclectique. De Brassens à la chanson anglaise avec eux, il n'y a qu'un pas et toujours avec délicatesse.

Après les petites prises de paroles d'usage des uns et des autres, place à l'apéritif avant de passer à table ou chacun est venu avec sa spécialité culinaire que l'on a volontiers partagé avec celle de son voisin.

Un fait est certain, ce repas de quartier n’aura pas laissé ses convives mourir d’inanition à la vue des quantités disposées sur les tables.

Une soirée fort agréable, un excellent moment de convivialité entre voisins. Le conseil de quartier du Mas de Chave et son tout nouveau président ont à coup sur pris acte du bien fondé de telles rencontres qui renforcent les liens et ont d'ores et déjà en tête l'organisation de la prochaine.

A.S

2e - Grève nationale du Lundi 19 septembre 2016

Situation dans les écoles et les crèches de Frontignan la Peyrade

Situation dans les écoles :

La Ville de Frontignan la Peyrade vous informe que les transports périscolaires ne pourront pas être assurés (pas de bus le matin et le soir).

Les restaurants scolaires seront fermés pour :

  • Les écoles  élémentaires les Terres Blanches
  • Les écoles maternelles et élémentaires les Crozes
  • Les écoles maternelles et élémentaires les Lavandins
  • Les écoles élémentaires Anatole-France 1
  • L’école élémentaire Marcel Pagnol

Les Accueils de loisirs périscolaires ne seront pas assurés pour :

  •  L’école élémentaire Terres Blanches 1 et 2
  •  L’école élémentaire Marcel-Pagnol
  • L’école élémentaire Anatole-France 1
  • L’école maternelle et élémentaire les Lavandins
  • L’école maternelle et élémentaire les Crozes

Les études surveillées fonctionneront pour :

  • L’école élémentaire les Crozes
  • L’école élémentaire Anatole-France 1 et 2
  • L’école élémentaire les Terres Blanches

La Ville mettra en place, conformément à la loi, un service minimum d’accueil fonctionnant aux heures habituelles du temps scolaire (du 8h45 à 11h45 et de 13h45 à 16h), et ce dans les écoles où le pourcentage de grévistes est supérieur ou égal à 25% uniquement.

Renseignements complémentaires à la direction éducation, enfance, jeunesse : 04.67.18.50.80 de 8h à 12h et de 14h à 17h15 ou 06.84.53.50.44

 

150 nouveaux arrivants pour cette 14 édition

Les nouveaux résidents ont été invités, ce samedi 17 septembre 2016, à rencontrer la municipalité et ses élus.

150 nouveaux arrivants se sont inscrits à cette journée ( CMJ au 1er rang)

Une rencontre initialement prévue cette année depuis le panoramique du Pioch Michel perché tout en haut du massif de la gardiole, mais les épisodes climatiques récents ont contraint les organisateurs à revoir le programme et c'est finalement au cinéma ciné mistral que tous se sont retrouvés dont une bonne partie du conseil municipal et 5 du CMJ.

Pour cette 14e édition, les représentants des conseils de quartier étaient également présents dans la salle.

C'est environ 300 personnes par an qui élisent domicile à Frontignan la Peyrade une moyenne d'arrivants annuelle constante depuis une dizaine d'années. Le profil type du nouveau frontignanais a tendance à s'inverser, si par le passé c'était le jeune retraité qui s'installait pour trouver le soleil, aujourd'hui c'est une population plus jeune qui travaille essentiellement dans les grands centres environnements qui élit domicile à Frontignan la Peyrade. La volonté de la municipalité étant de conserver cet équilibre.

Le conseil municipal, une occasion de savoir qui fait quoi!

Les 150 nouveaux arrivants présents à cette journée, reconnaissables, car en avance sur l'heure contrairement aux Frontignanais qui ne sont en général pas très respectueux des horaires «  Ne dit-on pas le quart d'heure Frontignanais ».

« Nous faisons chaque année cette réception sur le haut de la gardiole, mais on a du se replier sur le cinéma mistral, bâtiment phare de la ville».

Après une présentation des membres présents du conseil municipal et fonction de chacun, c'est un Pierre Bouldoire qui a pris la parole, intarissable, incollable sur le sujet, qui parle longuement avec une passion évidente de sa ville, des origines ancestrales de Frontignan, faisant référence parfois aux premiers humains qui seraient apparus sur le territoire de la commune il y a 37 000 ans, mais également des projets à plus au moins long terme notamment le cinéma à 6 salles, la dépollution, la future piscine, la gare future etc ... et ceux en cours de réalisation et de l'orientation de la cité. Et comment ne pas évoquer le muscat et ses 660ha de vignes AOP (appellation d'origine protégée).

« Vous êtes là parce que vous avez choisi de venir, j'espère que vous trouverez ici quelques éléments qui feront progresser votre existence.» précise Pierre Bouldoire avant de passer aux questions diverses.

Questions portant sur les odeurs à la Peyrade, les moustiques, sur les zones inondables , la sauvegarde des étangs ou encore le futur du port de Sète Frontignan.

Avant la dégustation, Michel Sala dévoile tout ce qu'il faut savoir sur le muscat.

Bien qu'ayant répondu à l'essentiel, le maire suggère de se rapprocher des élus en charge des dossiers pour de plus amples précisions.

Les motivations des nouveaux arrivants pour rejoindre Frontignan, sont variées et multiples mais c'est souvent lors du passage à la retraite, c'est le cas de Rodolphe et MIchelle, originaire de la région lorraine ou pour raison familliale comme Maryline et Georges, arrivés des environs de Bordeaux qui sont venus se rapprocher des enfants. Mais d'autre sont venus par mutation comme les époux Marthossa, tous deux employés dans l'éducation nationale venus des Charentes.

Place ensuite au copieux lunch dînatoire avec dégustation de différents muscats et des produits du terroir à la maison des seniors Vincent Giner toute proche.

L'après midi étant consacré à la visite de la ville dans le cadre des journées du patrimoine.

A.S

Comité des fêtes: Une AG en règlement de comptes

L'assemblée générale du comité des fêtes qui s'est tenue le jeudi 15 septembre, dans la salle de l'aire, a connu des moments tendus.

Cette assemblée s'est effectuée en 2 temps, une assemblée extraordinaire ou il était question de modification de l'article 5 des statuts. Une proposition de suppression de la phrase « étant dans l'association depuis deux ans ». L'article proposé étant : «Les pouvoirs de direction au sein de l'association, sont exercés par un bureau directeur composé de 6 membres au moins, élus par les adhérents lors de l'assemblée générale, seuls peuvent être candidats les membres étant à jour de leur cotisation.» ce qui est approuvé à l'unanimité.

Bureau directeur du comité des fêtes démissionnaire

Passage à l'assemblée générale ou le président en titre, David Vallejo, s'est évertué à expliquer, selon sa version, pourquoi cela n'a pas fonctionner depuis le départ de Joel Blanqué en septembre 2014 et pourquoi l'on en est arrivé là. En passant, par les Forbans déplacé à la Peyrade pour cause de repas jouteurs à la salle de l'aire, Dune qui part, le collage des affiches confié au privé, les bancs, les tables, le chaises ou il faut un mail par barrières, les buvettes sans alcool sur la Peyrade, le corso qui n'a pas eu lieu pour cause d'intempéries et qui n'a pas été reporté, les subventions qui sont passées de 47000 à 10 000€ (1), un seau de sable manquant pour le carnaval des enfants etc... , tout en répétant à plusieurs reprises « c'est pas pour incriminer qui que ce soit, mais c'est pour faire avancer les choses». mais en s'adressant ouvertement au service festivité et son élu référent David Jardon, bien silencieux au cours de cette assemblée, l'accablant de tous les maux du comité des fêtes. Interrogeant même l'élu « Je t'ai réveillé, je suis désolé ».

Claudie Minguez, première adjointe qui représentait le Maire, demande à ce que l'ordre du jour soit respecté et que l'on passe au rapport moral.

Un rapport moral qui précise malgré tout la grande majorité des manifestations prévues dans l'année ont été réalisées hormis le fait du report ou de la suppression des festivités dus aux  attentats du 14 juillet.

Rapport financier positif de 6423€ établi comme suit 417€ en caisse, 2000€ sur livret et 4000€ de vente de chars à rentrer.

Claudie Minguez, soucieuse manifestement pour ne pas alimenter la polémique, tient à préciser toutefois quelque points particuliers notamment concernant la journée Forbans, déplacée du samedi au dimanche à la salle de l'Aire sur la demande du comité alors que le repas des jouteurs était prévu de longue date et le concert a donc déplacè à la Peyrade.

«Précédemment en commission vous avez présenté un solde négatif et maintenant à positif, il faudra m'expliquer ! » dira t'elle.

« C'est la guerre quoi ! si une association doit être en osmose avec la Mairie, c'est bien le comité des Fêtes et là c'est tout le contraire et présenté ainsi ça ne donne l'envie à personne de reprendre. » interviendra Claude Soutadé dans le public.

Le comité directeur du comité dans son ensemble étant démissionnaire, Youcef ELAmri, maire adjoint, demande à ce que soit procédé à l'élection d'un nouveau bureau. David Vallejo, précise toutefois qu'il est démissionnaire de son poste de président entre autre pour raison de santé, mais pas du comité dans lequel apparemment il resterait adhérent.

 Six personnes se sont présentées, et se sont retirées pour constituer un nouveau bureau directeur du comité des fêtes.

Nouveau bureau directeur de G à D: Soutadé C.; Poderoso N. Président; Christian C.; Poderoso C.; Molina M.; Christian C.

Sont donc élus :

Nicolas Poderoso : Président

Maryane Molina : Vice Présidente

Sandra Christian : Trésorière

Claude Soutadé : Trésorier adjoint

Chantal Poderoso : Secrétaire

Claudine Christian : Secrétaire Adjointe.

Comité des fêtes nouvelle adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

(1) La subvention a été diminuée du fait de la nouvelle répartition des taches entre la Mairie et le Comité des fêtes, somme globale inchangée 47500€, 10 000€ au comité, la mairie, via une commission composée d'élus et du milieu associatif, prenant en charge le règlement des orchestres entre autres pour un montant de 37 500€.

 

Fin de l'épisode à rebondissement du comité des Fêtes et bonne route au nouveau comité.

A.S

Basket : 17e challenge Guy Sganga

Pour sa 17e édition, le traditionnel tournoi de basket d'avant saison, organisé par le club Frontignan la Peyrade basket en hommage à Guy Sganga, aura lieu le samedi 17 septembre, salle de sport Roger-Arnaud à La Peyrade.

A l’occasion du challenge Guy Sganga, 17e du genre, les équipes du Frontignan La Peyrade Basket (FLPB) rencontreront, cette année, celles de Fabrègues et d’Agde pour une grande journée entièrement consacrée au basket pour tous.

Guy Sganga, gymnaste de niveau international du bataillon de Joinville (1954/1956), créa en 1961 la section gymnastique à Frontignan, devenu aujourd’hui le Fac Gym Frontignan. En 1999, 2 ans après le décès de Guy Sganga, le FLPB décide d’organiser un tournoi, en hommage à cet homme qui a marqué l’histoire du sport à Frontignan.

Programme :

Samedi 17 septembre 2016

  • 13h30 : minipoussins FLPB/Fabrègues
  • 15h00 : U15 masculins FLPB/Fabrègues
  • 17h - match 1 : Patchers (équipe réserve du FLPB)/ Fabrègues
  • 19h30 - match 2 : NM3 (équipe N3 du FLPB) / Agde
  • 21h30 : remise des prix Salle de sport Roger-Arnaud, av Jean-Mermoz, Frontignan la Peyrade. Entrée libre

www.fl-basket.fr

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).