Frontignan

Balade nature: Rendez-vous en terres salées

Partez sur les traces du passé salinier dans les anciens marais salants. Lumière rouge sur les salins. Entre nuances automnales et clarté hivernale, la beauté des salins se révèle.

Venez découvrir l’histoire du sel et arpentez ce site protégé à la rencontre d’une biodiversité exceptionnelle.

Tout public  - Samedi 19 mars 2016, 9h30

GRATUIT

Inscription obligatoire à l’office de tourisme : 04.67.18.31.60

A.S

Le sport dans la Grande guerre

La Ville propose une initiative concoctée par les jeunes en service volontaire européen (SVE) pour les établissements scolaires, autour du sport pendant la Première guerre mondiale. Film, débat et exposition sont au programme du jeudi 17 mars.

 

C’est autour de la projection du film de Christian Carion, Joyeux Noël, que les jeunes volontaires européens (SVE) ont conçu leur projet à destination de collégiens de la commune, sous la houlette de leur tutrice en service civique avec l’association Peuple et culture qui l’a mise à disposition de la Ville pour l’accompagnement de jeunes volontaires internationaux. Une invitation est donc lancée aux élèves de classes de 3e des collèges des Deux-Pins, Simone-de-Beauvoir et Sainte-Thérèse et d’une classe de 1ère du lycée Maurice-Clavel, le jeudi 17 mars, de 8h à 12h, au CinéMistral pour mieux comprendre les dessous de la Première Guerre Mondiale sous l’angle du sport et du vécu des grands sportifs du moment, dans certains pays de l’Union européenne.

En parallèle, les jeunes ont aussi élaboré une exposition, Les sports et l’Europe dans la guerre, zoom sur le rôle du sport en Europe pendant les combats. Ouverte à tous, elle est présentée au centre culturel François-Villon, du 17 au 31 mars.

Synopsis:

Lorsque la guerre surgit au creux de l'été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d'hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l'opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu'il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant. Le prêtre anglican Palmer s'est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l'église. Ils quittent leur Ecosse, l'un comme soldat, l'autre comme brancardier. Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l'ennemi. Mais depuis, les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune épouse a probablement accouché à présent. Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats-majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes...

Joyeux Noël De Christian Carion, Fr, 1h55. Avec Diane Kruger, Benno Fürmann, Guillaume Canet… Spécial scolaires le  Jeudi 17 mars, de 8h à 12h CinéMistral

Exposition Les sports et l’Europe dans la guerre Du 17 au 31 mars Centre culturel François-Villon Ouverte à tous.

Entrée libre

A.S

« Setavoce » en concert à la chapelle St Jacques

Samedi 12 mars à 14h30, l’ensemble choral Sétavoce du conservatoire de Séte, fort de ses soixante choristes, a donné concert à la chapelle St Jacques à son comble ou avait pris place 200 personnes. Un spectacle de qualité organisé par les maisons de retraite de la ville.

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cet ensemble a présenté un concert en trois parties orchestré par Mme Liguori, son chef de choeur accompagné par Adrian Strarra au piano.

Les ados ont ouvert le concert en interprétant quelques morceaux modernes, suivis par les adultes, pour terminer avec les deux formations réunis avec des œuvres plus classiques comme l'Avé Maria version Charles Aznavour, Paris en colère, Quand on se promène au bord de l'eau en encore Kalinka et bien d'autres.

Le public a pu, écouter des œuvres , mises en valeur par la qualité des intervenant et par l'acoustique exceptionnelle dégagée par la chapelle St Jacques. 1h30 de spectacle de qualité destiné plus particulièrement aux pensionnaires des maisons de retraites toutes proches. Auquel a assisté Mme Duranton conseillère municipale en charge du 3é âge.

Mme Liguori Delmas anime de nombreux stages de chant en tant que pianiste et dirige la chorale “Setavoce” du conservatoire de Sète. Ensuite, elle a créé une chorale ados au sein du conservatoire. Aujourd'hui, elle se produit en formation sonate et accompagne de nombreux concerts lyriques.

A.S

Au Club 40 la poésie tient une place prépondérante. .

A la poésie s'appliquent des critères stricts, définis clairement. (nombre de pieds, diérèse et synérèse... ) Bien appliquées elles donnent toute son épaisseur à un texte et nous transportent en alexandrins ou octosyllabes dans des univers et des visions que seule la poésie nous révèle pleinement. Ce qui se conçoit bien s'exprime clairement.

 Les lauréats 2016 du concours de poésie.

Et les mots pour le dire arrivent aisément vaut mieux que «  quand on comprend on le dit mieux ».

La poésie sert à cela, dire de belle façon une pensée De nombreux poètes, pour certains venus de l'Aude ou du Gard, ont participé au concours de poésie du club 40, édition 2016, organisé par le club 40 avec Antoinette Dumas, animatrice de l'atelier poésie.

Pour cette édition trois prix ont été attribués dans chaque section, en présence de Mme Monique Castillazuelo présidente du club 40, de Michel Arrouy, maire adjoint vice président du CCAS et Renée Duranton conseillère municipale en charge du 3é âge.

Section I: Forme régulière :

1er prix Récardo Nunés (club40 Frontignan) 2è Maryse Verlaguet (Beziers), 3è Sylvaine Gabin (Roujan/Libron).

Section II: Néoclassique :

1er prix Maryse Delorme (Club40 Frontignan), 2è Monique-Marie Ihry (Capestang), 3è Récardo Nunés (Club40 Frontignan)

Section III: Poésie Libérée:

1er et 2é prix Annie Saulo (Fabrègues) ; 3è Madeleine Redondo (Frontignan)

Section IV:Poésie libérée (2) :

1er Madeleine Redondo (Frontignan), 2è Maryse Verlaguet (Beziers), 3è Monique-Marie Ihry (Capestang).

Comme le disait Gaston Bachelard , philosophe des sciences et de la poésie: «le poète est celui qui a le pouvoir de déclencher le réveil de l’émotion poétique dans l’âme du lecteur» . Nous sommes tous capables de nous émerveiller, de ressentir une émotion poétique devant un paysage, devant la beauté. Mais comme les images assez fortes pour réveiller notre instinct poétique ne se présentent pas constamment devant nous ; le poète s’en charge. Cela a été le cas ce samedi ou chaque lauréat a lu en public sa propre création.

Félicitations à tous les participants, qu'ils soient lauréats ou non, la poésie est encore bien vivante.

Pour clore cette manifestation, les personnes présentes ont été invitées à partager le verre de l'amitié.

A.S

Le conseil municipal émet un avis défavorable à l'extension d'Hexis

Ce vendredi 11 mars dans la salle François Bouvier Donnat de la Peyrade que s'est déroulé la séance du conseil municipal.

David Jardon étant désigné secrétaire de séance.

 

Adoption du Procès Verbal du précédent conseil avec une modification demandée par Jean Claude Alquier.

Un conseil municipal avec un seul dossier à l'ordre du jour.

Il s'agissait pour le conseil municipal d'émettre un avis dans le cadre de l'enquête publique portant sur une demande d'autorisation d'exploiter déposée par la société Hexis.

Pour ce lourd dossier 45 minutes de présentation ont été nécessaire à Pierre Bouldoire . Il s'agissait d'une demande d'autorisation d'exploiter une extension de ses exploitations de de fabrication de films adhésifs destinées à la découpe assistée par ordinateur et en particulier dans l'adhésivage de films PVC avec protecteur en papier siliconé. Ces produits sont destinés au marquage publicitaire, à la signalétique, au marquage en milieu industriel et à l'affichage urbain.

Passant de 2001 à une autorisation, par arrête préfectoral, d'utilisation de 900kg d'acrylique solvant ou acrylique émulsion jour à 6.610kg en 2005 et pour atteindre en 2009 à 8.010 kg/j, cela en toute légalité réglementée par arrêté préfectoral successifs. Pourtant, suite à la mise en place d'une ligne « Jumbo cast » induisant une augmentation de capacités de ses stockages de produits inflammables et l'acquisition de source radioactives sous scellées la société Hexis demande en préfecture une nouvelle demande d'autorisation « à posteriori » d'exploiter. S'agissant pour l'entreprise de régulariser et de porter sa capacité à 10.490kg/j et un commissaire enquêteur a été désigné par le tribunal administratif.

Les avis de DDTM et du SDIS n'ont pas été porté à la connaissance de la ville. Mais l'examen du dossier fait apparaître les éléments suivants :

Conformité réglementaire, le dossier est globalement conforme et correctement présenté, la ville relève une discordance entre la demande initiale en autorisation et le tableau de classement. Une ambiguïté demeure quand à l'élimination due à l'augmentation des liquides inflammables et dangereux pour l'environnement aquatique dont le dossier ne fait pas état.

Le rapport de l'Apave sur les niveaux sonores conclut que les bruits ne respectent pas les critères définis par la réglementation ( avis déjà émis par le conseil municipal du 16 décembre 2004).

Sur les effets et impacts sur le climat, le dossier rappelle les données de l'IREP (Registre Français des Emissions Polluantes), faisant état d'une diminution des émissions de 2007 à 2011. Cette comparaison n'est pas faite avec les données de l'IREP de 2012 à 2014 ou les émissions seraient en légère augmentation.

Hexis annonce travailler sur des axes d'amélioration pour une diminution des émissions fugitives, mais le dossier ne fait cependant pas état de l'évolution en 2015 des avancées concrètes.

L'évaluation réalisée par le bureau Véritas est très généralisée et fait état d'éléments contaminants pouvant être rejeté dans l'atmosphère et des composants organiques volatiles susceptibles d'être émis ( l'acétate, l'acétone etc...).

  Hexis Frontignan    
 

L'entreprise est créée en 1989 par Michel Mateu. Une belle réussite menée par un enfant du pays, au pays et pour le pays. Installée sur la zone "Horizon sud" de Frontignan, à deux pas de Balaruc, avec vue imprenable sur l'étang, la mer et Sète, Hexis est la mise en valeur d'un concept autour duquel son fondateur a sans cesse innové.

Si la personnalité de son fondateur, qui fut un temps président de la CCI de Sète-Frontignan-Mèze, n 'est pas étrangère à cet engouement, c'est surtout la progression constante de ses résultats qui impressionne. du coup La Lettre M *, qui s'y connaît en économie régionale, n'hésite pas à parler de "pépite", rappelant qu'en 20I0 le magazine L'Entreprise avait classé Hexis à la 23e place dans son classement des plus bellesPME françaises .

Hexis c'est des Films adhésifs pour la communication visuelle - Fabrication de films adhésifs pour la D.A.O et l'impression jet d'encre (PVC) - Adhésivage - Application imagerie numérique - Support pour l'impression numérique (couchage) - Encres et ruban transfert thermique.

Autres sites : 69 Villeurbanne, 95 Méry sur Oise Dépôts : 69 Vaulx en Velin, 95 Méry sur Oise

   

D'après cette même étude les riverains les plus exposées seraient les habitants de la maison au sud ouest en limites de propriété d'Hexis et les habitants de la zone urbanisée 2. Néanmoins l'étude Véritas, indique que tous les indices de risques sont inférieurs et conclut au respect des recommandations des autorités sanitaires. Par ailleurs ce rapport fait état de plainte liées aux émissions de COV.

La ville déplore que l'industriel n'ait pas fourni des éléments complémentaires pour expliquer si ces recommandations seront suivies ou pas dans un futur proche. Considérant le caractère incomplet concernant les émissions dans l'atmosphère, la nécessité de réaliser un schéma de maîtrise d'émission des gaz et de contrôle des ces émissions.

Que la demande d'autorisation soit bien présente mais sans signature. Etc...

Échaudée, sans doute, par de longue années de procédure pour obtenir la dépollution de l'ancienne mobil et les démêlés avec la BP, la ville se montre prudente et Il est proposé au conseil d'émettre un avis défavorable à la demande d'Hexis de l'extension des installations de fabrication de film adhésif.

Par ailleurs Pierre Bouldoire rappelle, les bons échanges qui ont toujours eu lieu entre la société et la la ville « Hexis a toujours été remarquable et ce n'est pas pour autant quand quelque chose ne va pas il ne faut pas le dire ; cela s'appelle des relations normales».

Gérard Prato précise qu'il s'abstiendra avec son groupe, pour ne pas péjorer l'avenir de l'entreprise «Il aurait pu aussi faire sans demander».

PB «S 'abstenir c'est prendre le risque de mettre la population en danger». Au final un avis défavorable est adopté avec les 5 abstentions du groupe FN.

Questions diverses:

A la demande de Jean Claude Alquier. Quelle est la distinction entre une question diverse et une question orale de manière à respecter le droit des conseillers et le respect des procédures établies. Le maire apporte les éléments de réponses en citant le règlement du conseil municipal.

Le maire lève la séance à 20h10.

A.S

Tir à l’Arc : Amélie Communaudat championne de France Adulte

Une saison incroyable pour les Archers du Soleil ! Après une médaille de Bronze pour Juliette Medioni et une belle performance signée Romane Ruchon lors du Championnat de France Jeune à Pau, c’est au tour des Séniors de se tailler la part du lion.

     
  Amélie Communaudat, le tir à ne pas manquer    

En effet, les 4,5 et 6 Mars s’est tenue le Championnat de France Adulte à Vittel.

Arrivée 16ème lors des qualifications, Amélie Communaudat affronte dans un premier temps Aurélie Pitard sortie première de ces phases le matin même. Un match de 8ème de finale riche en émotions que la frontignanaise remporte avec détermination. Par la suite s’enchainent les autres matchs en quart et en demie finale contre la championne en titre, offrant un spectacle mémorable tant la tension était palpable. Cependant Amélie Communaudat a su s’imposer et se frayer un chemin jusqu’en finale.

La finale arc classique femmes opposait Amélie à Emilie Lacroix. L’archère de Saint Avertin, championne de France Fita en 2014, renoue avec le podium national cette année et une saison 2015 en demie teinte où elle n’avait pas enregistré de performance significative. Pour Amélie, une finale de championnat de France était une grande première. Les deux archères ont livré sans nul doute l’un des plus beaux duels de ce championnat où Amélie a enchainé 9 flèches d’affilée dans le 10 ! Au barrage, pour quelques millimètres d’avantage, Amélie Communaudat remporte la médaille d’or, devenant ainsi la Championne de France Sénior Femme de tir en salle 2016.

Mais les Archers se sont également distingués lors du championnat de France Jeune de tir en salle à Pau.

Organisé par les bénévoles des compagnons de Lescar, cet évènement a réuni pas moins de 319 compétiteurs répartis en 14 catégories différentes.

     
    Amélie Communaudat; Romane Ranchon et Juliette Médioni  

 

Malgré la rudesse de cette compétition, deux archères frontignanaises ont su s’imposer lors de ce championnat de France. En catégorie Minimes Dames arc classique, Juliette Medioni décroche la médaille de Bronze, réalise un score de 559 points lors des qualifications, établissant ainsi un nouveau record personnel. 

Romane Ruchon s’est également bien défendue parmi les cadettes de sa catégorie. Elle finit troisième avec un score de 545 en phases de qualification et termine à la quatrième place au pied du podium.

     
  Romane Ruchon et Juliette Médioni et leur Coach    

Les performances des archères frontignanaises démontrent qu’un club à rayonnement régional comme les Archers du Soleil, avec peu de moyen et des créneaux d’entrainement limités par manque de salle, peut s’imposer parmi ceux qui comptent les meilleurs archers français présents lors des concours internationaux.

Aussi pour fêter comme il se doit ces événements et mettre en avant leurs championnes, les dirigeants du club les Archers du soleil ont organisé, mercredi lors des entrainements à la salle Alexandre Soubrier, un lunch dinatoire. « Votre victoire est aussi la notre, bravo les filles, nous sommes maintenant dans l’obligation de faire de notre mieux pour faire aussi bien que vous ».

Une fierté à plusieurs titres pour la famille Communaudat, Yolande la présidente du club et archère de talent de nombreuses fois aux avant-postes avec Philippe et c’est la seconde fille de la famille qui remporte le titre de championne de France.

Yolande Communaudat espère pouvoir créer une équipe féminine dans son club, dorénavant elle ne devrait plus avoir d’incertitude avec de tels éléments au sein des Archers du Soleil.

 L'hommage de tout un club à ses 3 championnes.

Les Archers du Soleil ont remporté deux médailles lors des championnats de France de tir en salle. Il est de bon ton d'imaginer un avenir rempli de médailles et de podium au club frontignanais durant la saison extérieure qui débutera au début du Printemps.

Frontignan est une ville de champions.

A.S

Pierre Bouldoire favorable à la fusion des agglos de Thau dès 2017.

Pierre Bouldoire, maire de Frontignan, vice président à Thau Agglo et 1er Vice président au département recevait la presse pour annoncer qu'il était désormais favorable à la fusion de Thau Agglo et de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau (CCNBT) dès 2017.  Une prise de position importante puisque lundi 14 mars à Montpellier, le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, présidera  la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) qui devra prendre position sur le projet de fusion des deux agglos et sur ses modalités.

 

 Pierre Bouldoire opte pour la fusion 2017.

Les 2 collectivités territoriales
du Bassin de Thau :

Communauté d'agglomération du bassin de Thau (Thau agglo) : Sète, Frontignan, Balaruc les Bains, Balaruc le Vieux, Gigean, Vic la Gardiole, Mireval et Marseillan.
Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau (CCNBT) : Mèze, Villeveyrac, Bouzigues, Montbazin, Poussan  et Loupian.
En tout la nouvelle agglo de Thau comprendrait donc 14 communes.

Avec ses 8 communes, Thau agglo  représente 98.000 habitants, un budget de  132 millions (45 millions d'investissement) avec un endettement par habitant de 47€ ce qui correspond à une dette quasi nulle.

Avec ses 6 communes, la CCNBT compte 26.000 habitants. Son budget est de  41 millions (14 millions d'investissement) avec un dette par habitant de l'ordre de 1000€.

Cette situation financière de la CCNBT est aussi un des paramètres de l'équation. Si le statut quo est maintenu, la CCNBT ne sera plus en situation d'investir car non seulement son endettement est déjà très élevé mais elle risque de surcroit de perdre 22% de ses dotations de l'état si elle n'est pas en mesure d'exercer les compétences supplémentaires qu'exige la nouvelle loi.
A l'inverse la fusion permettrait d'obtenir une augmentation de la dotation de l'état de l'ordre de 1million d'euros, ce qui permettrait d'assainir ses comptes. L'ensemble y serait donc gagnant. Les synergies et les mises en communs des moyens seraient par ailleurs des sources évidentes d'économies pour tous.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

   

Si Pierre Bouldoire a toujours été partisan d'une fusion des deux agglos du bassin de Thau, une décision rationnelle et  de bon sens, il s'était rangé jusqu'à présent à l'avis de François Commeinhes et des autres élus de Thau agglo qui souhaitaient attendre 2020 pour réaliser cette fusion sans bousculer le calendrier électoral.

Le Président de la CCNBT Yves Pietrasanta (77 ans cette année) souhaitant terminer son mandat en 2020, s'était exprimé dans le même sens.

On en était resté là avec l'ancien préfet de l'Hérault, Pierre de Bousquet.

La volonté réaffirmée récemment du nouveau préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel, de ne pas perdre de temps change la donne. Ses arguments pour saisir une opportunité de rationaliser et faire des économies le plus tôt possible, incite le maire de Frontignan à revoir sa position.

La lecture approfondie de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) est aussi  ce qui a fait évolué Pierre Bouldoire :"après le 21 décembre 2016, la loi NOTRe ne sera plus obligatoire et on ne sait ce que sera la décision de l'Etat". D'ici 2020 beaucoup de chose peuvent se passer et le projet de fusion peut effectivement être encore revu voire abandonné. Après les prochaines élections municipales, certains élus pourraient par exemple ne plus être favorables à cette fusion ou imaginer d'autres configurations de regroupement. "Pourquoi attendre alors que nous sommes actuellement tous d'accord sur le principe?" s'interroge le maire de Frontignan. Ce serait en effet une belle occasion de rater à cause d'un problème de calendrier. "Pourquoi ne pas marier maintenant Thau agglo et la CCNBT ?" continue Pierre Bouldoire. "On se connaît déjà tous et on travaille ensemble dans le syndicat mixte".

La loi intègre une durée d'harmonisation de 2 ans pour finaliser les évolutions, ce qui fait dire à Pierre Bouldoire :  "ce n’est pas parce que l’on fusionnerait en 2017, qu’au 1er janvier, il faudrait avoir tous les services en place. Le temps de réflexion et de préparation que nous souhaitons jusqu’en 2020, la loi NOTRe nous le donne à l’intérieur d’un périmètre de nouvelle Agglo. Aujourd’hui, je ne vois donc plus de raison de refuser cette fusion en 2017.

Il rappelle  qu'il s'est "positionné depuis une dizaine d’années sur cette cohérence territoriale" et que "les deux intercommunalités fusionnées permettront d’avoir plus de poids et faire jouer les complémentarité. Il cite l'exemple de Villeveyrac qui ne dispose pas d'un service de cars adapté à sa population (lycéens, anciens, etc.) alors que Thau agglo pourrait faire bénéficier Villeveyrac de son réseau de transport performant.

Pierre Bouldoire évoque aussi le développement économique et à l'emploi: "il est nécessaire de créer ou de recréer des richesses sur l'ensemble du territoire et de faire venir des entreprises et des industries du XXIème siécle.  Il n'est plus possible de se contenter de cette seule économie saisonnière qui a ses limites. Nous sommes idéalement placés, pour le tourisme mais aussi pour bon nombre d'autres activités."

  Lundi 14 mars à Montpellier, le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, présidera  la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) qui devra prendre position sur le projet de fusion des deux agglos et sur ses modalités. Il s'agit donc d'une réunion importante pour le futur du bassin de Thau puisqu'elle conditionnera le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) avec une entrée en vigueur de la nouvelle carte intercommunale en 2017.

« Chacun fera selon ce qu'il pense être son devoir et moi aujourd'hui mon devoir c'est la fusion » conclut le maire de Frontignan

A.S

 

Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI)

Créée par la loi du 12 juillet 1999. Elle est présidée par le préfet.
Sa composition a été modifiée par la loi du 16 décembre 2010 pour renforcer le poids des inter-communalités. Elle est comprend 47 membres, parmi lesquels 19 élus représentant les communes réparties en trois collèges (les petites et moyennes communes, les communes les plus peuplées, et les autres communes), 19, représentant les intercommunalités, 2, représentant les syndicats de communes et les syndicats mixtes, 5, représentant le conseil départemental et 2 le conseil régional.
La loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la République) impose, depuis son vote le 7 août 2015, la fusion des communautés de communes comptant moins de 15.000 habitants pour atteindre ce nombre. La commission départementale de coopération intercommunale est chargée d'étudier les propositions de ces communautés de communes pour atteindre ce nombre d'habitants et peut, sous l'impulsion du préfet, proposer un schéma prescriptif en la matière.

 

Cinéma CinéMistral: "Je ne suis pas un salaud"

 

Les séances du + de FIRN est le prolongement d’une sélection cinématographique du Festival International du Roman Noir à Frontignan.

Pour cette deuxième séance de cette année 2016, la Ville de Frontignan et le CinéMistral sont heureux de vous présenter :

« Je ne suis pas un salaud »

Jeudi 10 mars à 20h30

En présence du réalisateur Emmanuel FINKIEL

Synopsis: Lorsqu’il est violemment agressé dans la rue, Eddie désigne à tort Ahmed, coupable idéal qu’il avait aperçu quelques jours avant son agression.

Alors que la machine judiciaire s’emballe pour Ahmed, Eddie tente de se relever auprès de sa femme et de son fils et grâce à un nouveau travail. Mais bientôt conscient de la gravité de son geste, Eddie va tout faire pour rétablir sa vérité.

Quitte à tout perdre…

A.S

La ville signe la charte européenne sur l’égalité, un engagement dans la durée

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la Ville de Frontignan la Peyrade, par l’intermédiaire de son Maire Pierre Bouldoire et de Pascale Gregogna, conseillère municipale déléguée à l’égalité des chances et aux droits des femmes, a signé ce mardi 8 mars 2016 son engagement dans la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.

 Ce n'est pas un conclusion, mais un point de départ

Réunis en Salle d’Honneur de l’Hôtel de Ville de Frontignan la Peyrade ce mardi 8 mars, Pierre Bouldoire et Pascale Gregogna ont signé la Charte Européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Comme plus de 1500 collectivités territoriales à travers l’Europe entière et quelques 190 en France, la ville de Frontignan formalise à travers cette signature son engagement en faveur de l’égalité. Elaborée dans une approche transversale, la charte invite ses signataires à établir un plan d’action pour une mise en œuvre concrète.

C’est donc à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes que la ville de Frontignan a symboliquement choisi de signer cette charte, perçu comme « un engagement fort de la part de la ville qui implique l’ensemble des délégations municipales. Cette signature implique l’engagement de l’ensemble de la ville dans un plan local. Cela peut sembler laborieux aux premiers abords, mais il faut passer par là pour améliorer ce droit à l’égalité » annonce Pascale Gregogna, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes, à l’origine de l’implication de la Ville dans la signature de la charte.

Pour Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade, « Cette charte n’est pas une conclusion mais un point de départ. Je suis heureux d’être là aujourd’hui, car cette signature concerne toute la ville, tous les citoyens, tous les services municipaux. Si nous sommes tous armés de bonnes intentions, il faut toujours savoir améliorer les choses. A Frontignan, nous nous sommes dit qu’il fallait arriver à des choses concrètes. Pour le moment, cette charte est nécessaire à condition bien entendu qu’elle ne finisse pas au fond d’un tiroir. Les choses sont en train de bouger et progressent a vu d’œil et la mise en place de ce genre d’initiative ne peut être qu’une bonne chose ».

Cliquez pour consulter la charte.

A.S

Ambiance de fête pour l’inauguration de l’espace Kifo

Ouvert depuis le début des vacances scolaires, l’ancien foyer des carrières, devenu aujourd’hui l’espace Kifo, a été inauguré samedi 6 mars dans une ambiance festive en présence d’élus, du conseil municipal des jeunes, de parents et de jeunes frontignanais.

 

Pierre Bouldoire, maire de Frontignan, a coupé le ruban inaugural entouré de ses élus et du conseil municipal des jeunes.

Kifo = Accueil et activités à chaque âge

Parce que les attentes, les besoins et les envies des jeunes varient considérablement selon leur âge, l’espace Kifo leur propose un accueil et une programmation des activités adaptés.

Les plus jeunes, âgés de 10 à 13 ans et inscrits à l’Accueil de loisirs sans hébergement (ALSH), sont principalement accueillis les mercredis et durant les vacances Kifo, mais des créneaux spécifiques d’ateliers leur seront également réservés lors des temps périscolaires.

Les adolescents de 14 à 17 ans peuvent quant à eux venir quand ils le veulent et sont invités à participer à l’organisation du lieu et des animations au quotidien, comme dans le cadre des activités péri et extra scolaires et durant les vacances.

Babyfoot, table de ping-pong, livres et autres jeux vidéo ou de société sont à leur disposition, mais ils peuvent aussi participer à de nombreux ateliers (musique assisté par ordinateur, photo et vidéo, danse, chant ou encore expression corporelle), à des stages ou à des séjours de découverte durant les vacances scolaires, imaginer et réaliser leurs projets, ou encore organiser des événements, notamment avec leurs parents, pour inviter les familles au sein de l’espace Kifo.

 

L’espace Kifo est donc officiellement inauguré. Ce samedi 5 mars, Pierre Bouldoire, maire de Frontignan, a coupé le ruban inaugural entouré de ses élus et du conseil municipal des jeunes.

Ce nouvel espace dédié aux jeunes de 10 à 17 ans a déjà réussi à séduire en moyenne 45 jeunes par jour pendant la durée des vacances d’hiver.

Une inauguration aux multiples facettes, qui a débuté avec la présentation, au gymnase voisin d’une plaque en mémoire d’Alexandre Soubrier, dont l’enceinte sportive porte le nom. Le graffeur Damien Gouasmi, « Secto » auteur d’une fresque de 45 mètres sur les murs du gymnase était également à l’honneur en cette matinée festive.

 
  Damien Gouasmi "Secto"

« Secto » est devenu le spécialiste des trompe-l’œil et des décors peints. Il est titulaire d'un CAP de peintre en lettres et d'un Brevet des métiers d'art (BMA), il exerçait son talent sur les murs des sites désaffectés de l'ancienne raffinerie de souffre ou de la mobil.

Les membres du conseil municipal des jeunes, ont pris part à la fête, en musique, reprenant en chorale la chanson « Happy » de Pharrell Williams, avant de rejoindre les élus de la ville et de couper ensemble le ruban inaugural.

Infos Pratiques:

En période scolaire, l’espace Kifo est ouvert du Lundi au Vendredi de 16h à 19h, le mercredi du 14h à 19h, certains samedis et vendredis pour des soirées jusqu’à 22h.

Durant les vacances scolaires, il est ouvert de 9h à 18h (sans restauration) et pour des soirées jusqu’à minuit.

Les 10-13 ans sont accueillis les mercredis et pendant les vacances.

Les 14-17 ans sont accueillis en permanence.

L’espace Kifo est fermé la dernière semaine d’Août et pendant les vacances de décembre

A.S

Grève nationale du 9 mars- La situation dans les écoles de Frontignan la Peyrade

Mercredi 9 mars 2016, en raison d’un préavis de grève, la ville de Frontignan la Peyrade vous informe que les dispositifs péri et extra-scolaires et d'accueil petite enfance ne pourront être tous assurés, selon les écoles.

Transports :

Les transports périscolaires ne pourront pas être assurés. Pas de bus le matin et le midi.

ALP du matin et du midi :

• Fermés : Les ALP d’Anatole-France 1, Anatole-France 2 et Elémentaire les Lavandins.

• Ouverts : Les ALP de l’élémentaire Terres Blanches 1 et 2, maternelle Terres Blanches, maternelle Les Lavandins, Marcel Pagnol, maternelle Anatole France, les Crozes maternelle et élémentaires.

Restauration scolaire :

Tous les restaurants seront fermés.

Centre de loisirs:

Le centre de loisirs élémentaire et maternelle sera fermé

Infos Pratiques:

En cas de question particulière, les services de la direction éducation sont à votre disposition au : 04 67 18 50 80 de 8H à 12H et de 14H à 17H15

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).