Frontignan

Grève nationale du jeudi 31 mars 2016 : Situation dans les écoles

Situation dans les écoles et les crèches de Frontignan la Peyrade

Situation dans les écoles :

La Ville de Frontignan la Peyrade vous informe que les transports scolaires, ainsi que l’ensemble des dispositifs périscolaires (ALP du matin de 7h30 à 8h45, accueil de 11h45 à 12h30, restauration scolaire et ALP du soir de 16h à 18h30) ne pourront être assurés.

La Ville mettra en place, conformément à la loi, un service minimum d’accueil fonctionnant aux heures habituelles du temps scolaire (de 8h45 à 11h45 et de 13h45 à 16h), et ce dans les écoles où le pourcentage de grévistes est supérieur ou égal à 25 % uniquement.

Renseignements complémentaires à la direction éducation, enfance, jeunesse : 04 67 18 50 80 de 8h à 12h et de 14h à 17h15 ou 06 84 53 50 44 (astreinte)

Situation dans les crèches :

Par ailleurs, les crèches collectives Félicie-Ametller et Roger-Michel ne pourront accueillir les enfants, mais la crèche familiale restera ouverte.

Renseignements complémentaires au pôle petite enfance : 04 67 18 54 00

 

Les Prix de la Ville exposent Salle Izzo

Le prix de la ville attribué lors du salon des artistes de Thau donne l'occasion à des artistes amateurs, d'exposer une semaine durant leurs œuvres.

No images found.

Un coup de pouce que l'association culturelle laïque frontignanaise, donne en organisant en partenariat avec le ville de Frontignan la Peyrade, une exposition « prix de la ville » dont le vernissage a eu lieu ce vendredi 25 mars en présence de David Jardon élu délégué aux festivités.

     
  Aurélia Gritte et Yvon Nogier Prix de la Ville 2016    

Les lauréats du salon des artistes de Thau que sont Aurélia Gritte peintre-laqueur, et Yvon Nogier avec ses figurines, ont pu mettre en lumière leurs œuvres respectives.

Les œuvres d'Aurélia Gritte, des laques sculptées. Une ornementation d'arabesques sculptée en dans l'épaisseur de la laque qui doit, de ce fait, avoir une épaisseur suffisante. Plus de 20 couches de laque peuvent être nécessaires. Une variante consiste à superposer des couches de laques de couleurs différentes. La sculpture fera apparaître les différents coloris étagés sur la tranche de la coupe. Une lutte contre les ombres, de la multiplicité des traits et des couleurs un peu sombres ou dans chaque toile ressort une dominante particulière fort plaisante qui capte le regard.

Son travail s'appuie sur une tradition artistique française, vieille de 300 ans, issue des méthodes chinoise et japonaise de laque : pigments naturels, feuille d'or, d'argent, de cuivre, incrustations, empreintes... et d'un vernis à l'huile français Aurélia Gritte est une passionnée, elle mets autant de passion dans son métier d'artisan d'art, que dans son travail plus artistique et personnel de peintre.

Yvon Nogier, n'est plus tout à fait un inconnu, il a participé à quelque exposition notamment avec l'association des 4Saisons avec ses figurines et ses temples en raku, enfumés, oxydés, étranges et très contrastés. Le mot "raku" comporte dans sa signification les notions de joie, de plaisir et de spontanéité. Ainsi tous les paramètres mis en jeu permettent d'obtenir des résultats très variés, parfois même surprenants, ce qui confère à chaque pièce de l'artiste, sa qualité de pièce unique.

Deux artistes différents pour une exposition commune et complémentaire ou l'art pictural côtoie avec bonheur l'art sculptural.

Une exposition à voir ou à revoir salle Izzo, rue Lucien Salette jusqu'au 31 mars, de 10 h à 12 h et de 14h30 à 18 h

A.S

François-Villon: Spectacle EL Duende ANNULE

Communiqué de la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau.

Nous sommes malheureusement contraints d’annuler la dernière représentation du spectacle El Duende qui devait avoir lieu jeudi 31 mars à 20h30, au Centre Culturel François-Villon de Frontignan la Peyrade, en raison de l’hospitalisation d’un des comédiens.

Pour les modalités de remboursement, nous vous remercions de bien vouloir vous rapprocher du service billetterie pour le remboursement de vos billets.
Un échange sur un autre spectacle est tout à fait possible en fonction des places disponibles.
Service billetterie :
du mardi au samedi de 13h à 18h 04 67 74 66 97 et par correspondance en joignant vos billets : Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau, Service Billetterie, Avenue V. Hugo, 34200 Sète

Miquette de Frontignan, la petite brioche à l'honneur ce Week-End Pascal.

En 1692, la confrérie des Pénitents blancs décide de célébrer Pâques en distribuant gratuitement du pain aux indigents de la commune.

« Mais à Frontignan le côté historique de la miquette, ou on nous parle souvent de la séparation de l'église et de l'état, mais à Frontignan nous ne faisons pas ça du tout, la vraie histoire c'est le docteur Lambert, maire de Frontignan la Peyrade qui au conseil municipal fait voter l'achat de la farine pour que le boulanger Pascal fabrique du pain pour les indigents... » commentera Michel Cassagne, président du Club Taurin. Et de rajouter "elle aurait même des vertus médicinales"

Pour la onzième année consécutive, le Club taurin Lou Senglié et la ville de Frontignan la Peyrade ont fait revivre la tradition de la miquette en partenariat avec les artisans boulangers-pâtissiers de la commune avec la participation du Temps jadis, très actif en cette période et du groupe folklorique la Respelido. Un grand défilé en costume d'époque auquel s'est joint quelques badauds, il faut bien le reconnaître pas très nombreux, a fait la tournée des artisans boulangers pâtissiers de la ville (3 seulement au total) pour collecter le plateau de miquettes.

A la sortie de la messe Pascale, les miquettes, qui ont été bénies à l'issue de la cérémonie par le père Boudarel,  ont été offertes gracieusement par le club taurin, et distribuées sur le parvis de l’église.  Miquettes accompagnées de Muscat de Frontignan comme il se doit,  en présence de Michel Arrouy, maire adjoint et vice président du CCAS accompagné de David Jardon, conseiller élu aux festivités ainsi que Kelvine Gouvernayre conseillère au commerce et à l'industrie. Si le public n'était nombreux pour le défilé, il n'en fut pas de même pour la dégustation, fort appréciée par les paroissiens.

Comme le dit si bien le président du club taurin la miquette se consomme de 1 à 101 ans, car l’après midi c’est les maisons de retraite qui ont eu droit à la distribution de miquettes.

A.S.

Une course pour une chasse des oeufs de Pâques.

Le comité des fêtes a lancé ce lundi, en présence de David Jardon élu aux festivités, sa 6é édition de la chasse aux œufs, ce lundi de Pâques au parc Victor Hugo à Frontignan et l'après place Gabriel Péri à la Peyrade.

Une chasse en 2 parties pour que chacun est sa chance d'en découvrir quelques uns, l'une attribuée aux moins de 5 ans, la deuxième pour les plus âgés.

A 10h30 précises, et après avoir écouté sagement les consignes de cette chasse aux œufs, pas forcement respectées par les parents, le top départ est donné aux quelques 150, 200 enfants voire plus, difficile d'évaluer le nombre, accompagnés de leurs parents munis de paniers et de sachets se sont élancés dans le parc à la recherche des précieux sésames. Ces derniers, aux couleurs chatoyantes, se dissimulaient un peu partout dans les massifs de fleurs, sur les bancs, les haies.

Aucun œuf n'a échappé à la perspicacité et à la concentration des enfants.

En 5 minutes l'affaire était quasiment classée les quelques 2000 œufs de pâques dissimulés ça et là dans le parc Victor Hugo et autant place Gabriel Péri l'après midi, par le comité des fêtes ont trouvé preneur.

Une fois la récolte terminée, ils sont tous rentrés avec leur sachet de friandises, de quoi ravir les plus gourmands, même si malgré tout quelques uns n'ont pas fait un grosses emplettes.

Fait pas commun pour être signalé, si les parents sont quelque fois indisciplinés, des enfants par contre , ayant fait le plein, ont partagé leur récolte avec d'autre moins chanceux ou moins rapide.

Un beau geste de solidarité et de partage. Bravo!

A.S

Le Temps Jadis s'exporte à Escale à Sète.

Très remarquée lors de sa prestation lors du marché de noël à Balaruc les Bains, les organisateurs d'Escale à Sète ont fait appel au Temps Jadis de Frontignan, association frontignanaise, seule représentante de la cité Muscatière, pour fêter les 350 ans du port de Sète.

 
Annie Monserra, présidente du Temps Jadis  

En costume d'époque 1900, les 37 membres du club, prudents, sont arrivés dès 8 h ce samedi 26 mars pour un rendez vous vers 10h, afin d'éviter les problèmes de stationnement.

Incorporé dans le très long cortège avec un départ, initialement prévu à 10h45, quelque peu retardé par l'arrivée de la ministre de l'écologie Ségolène Royal, venue s'entretenir avec les pêcheurs.

Avec le Temps Jadis la Belle Époque était à l’honneur dans les rues de Sète. Ce samedi , une quarantaine de personnes ont défilé en tenues d'antan.

La parade a déambulé au son des pènas et autres musiques militaires, avec pour toile de fond, les grands voiliers. Les costumés, précédés de leur vélo fétiche, ont défilé, en groupe devant les objectifs des nombreux photographes amateurs qui sont venus par milliers immortaliser l'événement.

La responsable des costumes du défilé a tenu à saluer l'association frontignanaise « le Temps Jadis », tant pour ses tenues que pour son implication dans le défilé.

Voilà pour Annie Monserra, la présidente de l'association, une grande satisfaction et la reconnaissance du travail effectué, même si cela reste avant tout un loisir.

A.S

Les amis du musée en Pyrénées-Orientales

L'association « les amis du musée » propose régulièrement des sorties qui se veulent avant tout culturelles. Cette fois ci c'est en Villefrance de Conflent qu'elle a posé son dévolue. Dès 7h du matin, ce dimanche 20 mars, ils étaient 43 adhérents et amis à prendre place dans l'autocar en direction des Pyrénées Orientales.

     
  Le Retacle SUNYER, plus grand de France    

Villefranche de Conflent est une ville de 230 habitants qui possède un patrimoine exceptionnel : du Moyen Age jusqu'à nos jours, le temps a inscrit dans ses pierres le passage des hommes qui l'ont construite, l'ont conquise ou qui ont vécu dans ses murs. plus que tout autre, Vauban le " vagabond du Roi-Soleil " a laissé sa marque ici. Le génie de Vauban réside dans sa capacité à adapter les défenses d'une cité à son identité géographique. D'où l'inscription en juillet 2008 sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO de douze sites fortifiés* par Vauban en France, dont celui de Villefranche, chacun d'eux témoignant d'une caractéristique de sa pensée architecturale et militaire. Trois cents ans après le passage de Vauban, les remparts encerclant la cité, le fort Libéria surplombant celle-ci et la grotte casematée dite " Cova Bastera " sont autant d'incarnations de son talent. Villefranche, gardienne de cette mémoire, ouvre ses portes pour la découverte d'un mythe au décor de Grand Siècle.

Après le déjeuner, pris sur place direction Prades, avec le Canigou annoncé en toile de fond, malheureusement invisible sur un couche de nuages bas.

Sur place visite, guidée en 2 groupes distincts. Une visite des façades décorées et des anciens lavoirs de Prades, pour le 1ér groupe, pendant que le second visitait l'église. L’Église St-Pierre de Prades, est le monument essentiel de la ville. Elle fut bâtie au XVIIème siècle sur les bases d'une église romane dont il reste aujourd'hui le clocher de style Lombard du XIIème siècle et une baie située près de la porte latérale.

     
    La maison Jacomet, inscrite aux Monuments Historiques  

Le retable du maître autel de l'église de Prades, en bois et de facture baroque fut réalisé par le sculpteur catalan Joseph SUNYER, en 3 ans à la fin du XVIIème siècle. Il est réputé être le plus grand retable baroque de France. Ici, St-Pierre, le prince des apôtres, aux proportions démesurées trône au centre. Il incarne la toute-puissance de l'église apostolique romaine dans un contexte de contre-réforme. Il est assis bénissant les fidèles, accompagnés par les apôtres et les disciples.

Mais Prades a aussi été marqué par le passage du violoncelliste Pablo Casals, réfugié au pied du Canigou lors de la guerre civile espagnole.

Comment de coutume avec les organisateurs des amis du musée qui maîtrisent parfaitement le doux mélange de la culture et du plaisir de la sortie, cette journée a été à la hauteur des espérances.

Une journée agréable dans la bonne humeur, dont les participants garderont assurément un excellent souvenir.

La prochaine sortie, ce sera la grotte Chauvet.

A.S

Miquettes et Chasse aux oeufs pour ce WE de Pâques

 

11ème Fête de la Miquette Dimanche 27 mars, la Miquette sera de retour dans les rues de Frontignan.

Comme chaque année depuis 11 ans maintenant, le club taurin « Lou Senglié », la Ville de Frontignan la Peyrade et les artisans boulangers-pâtissiers organisent la fête de la Miquette. L’occasion de découvrir la célèbre petite brioche anisée au travers un grand défilé dans le cœur de ville en costume d’époque du Temps Jadis, l’ensemble animé par le Claymor clan great highland bagpipes et le groupe folklorique la Respelido.

Le partage de cette petite brioche est sans doute l’une des plus belles traditions locales, qui témoigne bien de l’esprit de solidarité des frontignanais (es) depuis plus de trois siècles.

Dimanche 27 mars:

  • 10h30 : Défilé et aubade aux boulangers en cœur de ville - départ de la maison de retraite Anatole-France
  • 11h30 : Apéritif et dégustation de la Miquette sur le parvis de l’église Saint-Paul

Lundi 28 mars: Chasse aux Œufs de Pâques

 

Le week-end Pascal se poursuit avec gourmandise grâce au comité des fêtes qui, en partenariat avec la Ville de Frontignan la Peyrade, organise pour la 6ème année consécutive 2 chasses aux œufs de Pâques pour tous les enfants de la ville.

Rendez-vous est donc donné aux chercheurs d’œufs, de poules, de lapins et autres cloches en chocolat dès 10h30 au parc Victor-Hugo de Frontignan, et à partir de 16h sur le parvis de la mairie annexe de La Peyrade.

  • 10h30 | Parc Victor-Hugo, Boulevard Victor-Hugo – Frontignan
  • 16h | Maire annexe de la Peyrade | Av. du Maréchal-Juin
  • En cas de pluie la chasse est reportée au dimache 03 avril.

A.S

Medithau ouvre une nouvelle unité à Frontignan

Medithau, la société Florent Tarbouriech a ouvert depuis le 10 mars une nouvelle unité de traitement des moules  à Frontignan : lavage, purification, conditionnement, expédition.
L'investissement est de 2,2 millions d'euros pour des perspectives de croissance espérée de 15 à 20% par an ce qui permettra un doublement de  la production pour atteindre 10.000 tonnes.
Déjà une dizaine de salariés ont été recrutés, "pour commencer" a précisé Florent Tarbouriech, patron de Médithau.
La nouvelle unité "moules" de Frontignan permettra à l'établissement de Marseillan de Médithau de libérer l'espace nécessaire pour accroître son activité "huîtres". 

 Selon notre confère La Tribune Objectif LR, Florient Tarbouriech envisage de déployer l'élevage de moules en mer ouverte : "Aujourd'hui, la production locale de moules en mer est presque réduite à néant à cause de la prédation des daurades, alors qu'il y a des milliers d'hectares de concessions disponibles, souligne-t-il. On va mettre ce qui faut en place comme solution innovante pour produire 1 000 à 2 000 tonnes en mer ouverte." Actuellement, les gros volumes de moules traitées par Médithau proviennent de Méditerranée italienne ou espagnole. Seules quelque 500 tonnes de moules sont élevées sur l'étang de Thau. "Nous voulons être moteur du redéploiement de la mytiliculture en mer ouverte, affirme Florent Tarbouriech. L'idée serait de mettre en place une solution à titre expérimental dès cet été, et de la déployer en 2017 pour une première production en 2018."

Florient Tarbouriech a aussi confié à Cécile Chaigneau, la journaliste de La Tribune Objectifs LR, un autre projet pour le printemps 2017 : adjoindre un restaurant au site de Frontignan afin de poursuivre l'activité d'agritourisme démarrée avec le Saint-Barth à Marseillan. Le restaurant s'appellera L'Usine et sera doté d'une capacité d'accueil plus importante que le Saint-Barth.

En 2015, Médithau a réalisé un chiffre d'affaires de 11 M€ dont 15 % à l'export (50 % sur l'huître), et prévoit une croissance de 15 % pour 2016. Alors que 20 à 30 % de ce chiffre se fait sur les huîtres aujourd'hui, cette proportion pourrait ainsi monter à 40 % à horizon de cinq ans.

 

Conseil Municipal : Présentation du DOB

A l'ordre du jour de ce conseil 17 dossiers dont le débat d'orientation budgétaire de la ville et du port de plaisance.

 

Après avoir désigné Sarah Masson secrétaire de séance. Le président propose une minute de silence pour les victimes des attentats de Bruxelles.

En préambule à ce conseil le commissaire de Sète M.Michel Altan et son adjoint, à la demande de la municipalité, sont venus présenter le bilan du commissariat et en particulier celui de Frontignan. « Globalement c'est une satisfaction du public, mais toutes les insatisfactions qui pourraient être formulées ou exprimées seront bien évidemment prises en compte, car la qualité du public est pour nous essentielle.

Concernant le bureau police de Frontignan, vous pouvez constater une présence plus importante qu'auparavant, nous gérons à la fois Sète et Frontignan avec les effectifs qui sont ce qu'ils sont et avec les difficultés qui sont les nôtres, mais je n'apporterai jamais comme réponse, je n'ai pas assez d'effectif. Cependant je tiens à souligner le concours précieux de la police municipale frontignanaise et c'est loin d'être le cas partout.» indiquera le commissaire Atlan. Examen des chiffres de la délinquance, il en ressort une tendance à la baisse depuis 5 ans .

  • Délinquance générale: 2010 = 1354 en 2015 = 1133 infractions constatées.
  • Délinquance de voie publique: 2010 = 800 en 2015 = 502 infractions constatées.

En 2010 : 354 ont été élucidées sur 1354 et en 2015 : 362 sur 1133 faits soit 28,9%.

  • Part des mineurs sur le nombre d'infractions est en augmentation, non seulement sur Frontignan, mais d'une façon générale, mais concernant Frontignan il s'agirait d'une délinquance locale et très peu de passage.

Pour la délinquance routière, les contrôles seront accentués.

«  Restez avec votre bonne belle énergie au service de la République » précisera Pierre Bouldoire.

C'est ensuite Mireille Bertrand, qui présente le dossier concernant le DOB (débat orientation budgétaire de la ville). La loi des finances 2016 entérine le vaste plan d'économie de l'Etat fixé à 50 milliards d'Euros sur 3 ans qui continue d'impacter en profondeur l'équilibre des finances locales. Ce qui se traduit pour la commune de Frontignan la Peyrade par une perte de dotation globale de fonctionnement estimée à 550 000 € par an, soit environ 1,8 M€ entre 2014 et 2017.

Cette perte de dotation conduite la ville à proposer des choix de gestions importants, notamment réduire les charges courantes de fonctionnement en 2016, avec une attention toute particulière à l'évolution de masse salariale.

Personnel en baisse légère baisse, inchangé depuis 2011, malgré une augmentation constante de la population, 4 départs en retraite sur 8 annoncés ne seront pas remplacés. La ville restant malgré tout le 1er employeur et le 1er donneur d'ordre.

Voir tableau ci dessous.

   

Après 4 années successives de non augmentation des taux communaux de fiscalité locale qui suivaient 9 années de très faibles hausses, il est envisagé d'augmenter les taux de 4% applicables sur les taxes d'habitation, foncières sur les propriétés bâties. Le non bâti n'est pas concerné. Concernant les chiffres des bases ils ne sont pas connus à ce jour, ceux de Frontignan sont bas.

Ainsi:

  • Taxe d'habitation : 25,42% ( au lieu de 24,44% en 2011 soit 0,98 point)
  • Taxe Foncières : 34,66% ( 33,33% en 2011 soit 1,33point)

Concrètement l'augmentation en euros:

  • Pour une taxe d'habitation moyenne de 700€ l'augmentation serait de 28€.
  • Taxe foncière moyenne de 1000€ une augmentation de 40€.

L'endettement est constant soit 1272€ par habitant, la moyenne de France des villes de 20 à 50000h étant de 1097€ Au niveau du département la moyenne est de 1700€ et 1500€ au niveau régional.

Maintient des investissements et parkings gratuits.

En l'absence du chef de file de l'opposition, pris par d'autres occupations et d'une partie de ses conseillers, M Vogt, bien esseulé avec sa fiche de doléances, conteste certains chiffres indiqués lors du DOB

Pression fiscale, capacité d'autofinancement etc... «La boite à outils socialiste que vous proposez est l'augmentation de la pression fiscale..... il est tant d'envisagé une orientation budgétaire différente de celle proposée par M. le Maire, pour essayer de redonner de l'air aux finances locales».

«Je ne pensais pas que vous termineriez si tôt, parce qu'en fait vous vous êtes arrêté au milieu, il manque la partie proposition et je vous rend la parole pour que vous le fassiez» rétorquera Pierre Bouldoire.

Le Maire, particulièrement complaisant avec le conseiller de l'opposition « si vous avez de meilleures solutions on est preneur, l'année dernière sur le DOB pas de proposition, cette année votre leader ne pouvait être là, il vous a fait une petite fiche extrêmement complexe sur le plan technique,sur laquelle vous avez du mal à extraire un résonnement qui se tient , c'est pas sérieux ».

Le DOB du port de plaisance ne provoque pas de commentaires.

Autres faits marquants de ce conseil:

Election des membres de la commission compétente dans le cadre de la procédure d'attribution des sous traités d'exploitation du service public balnéaire.

Sont élus : titulaires MM. Arnal, Granier, Loué, Mmes Leon et Gouvernayre

Suppléants : MM. Linares, Jardon , Bonneric, Laurent, Alquier

Constitution d'un jury du marche de maîtrise d’œuvre pour le restructuration du port de plaisance :

Titulaires; MM. Arnal, Granier, Jardon, Laurent et Mme Touzelier

Suppléants : Mmes Gregona, Suné, Gouvernayre, Hemmer, M. El Amri

Constitution d'une commission festivités de 14 membres, 7 élus et 7 représentants du monde associatif ( 3 comité des fêtes, 1 ventre bleu, 1 temps jadis, 2 conseils de quartier). Si les élus sont nommément désignés, les membres représentants le monde associatif seront désignés ultérieurement.

Sans questions diverses ou orales

Le maire lève la séance à 22h30

A.S

Des plages parées pour la saison

Mardi 15 mars, la Ville a lancé sa campagne annuelle de nettoyage des 7 km de plages de Frontignan la Peyrade, alors que le dragage du port de plaisance sera effectué du 4 au 22 avril. En ces premiers jours de printemps, les agents des services techniques de la Ville sont à l’œuvre sur les plages, afin de procéder, du 15 mars au 15 juin, à l’enlèvement des galets et autres débris déposés par la mer durant l’hiver et aux premiers passages de la cribleuse.

Contrairement aux années précédentes, les tempêtes hivernales ont peu malmené le lido, au point qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser une pelle mécanique, avant de cribler le sable. L’opération consiste donc essentiellement à extraire les galets pour retrouver des plages en sable, grâce à une cribleuse suivie d’une benne attelée à un tracteur. Afin d’augmenter le nombre de rotations depuis les secteurs nettoyés vers le site de la rue Charcot, où sont stockés les galets destinés à être utilisés ultérieurement pour des travaux de réfection du lido, (*Thau-Info Préservation du Lido: 2é Tranche) c’est une benne de 10 tonnes, spécialement conçue pour l’opération, qui est mise en service cette année.

Alors que l’intervention s’effectuera naturellement sur l’ensemble du trait de côte, les agents interviennent en priorité sur les secteurs susceptibles d’être particulièrement fréquentés dès le week-end de Pâques, c’est-à-dire concernant les casiers 52 à 56 et 59, près du camping les Tamaris qui attend déjà de nombreux touristes, dans le secteur dit de la Dent Creuse, ainsi que sur les plages de Saint-Eugène qui devraient être prêtes pour l’ouverture du restaurant le Spot.

Une fois cette préparation achevée, l’entretien estival sera effectué quotidiennement, du 15 juin au 15 septembre, à l’aide d’une deuxième cribleuse qui effectuera un tamisage plus prononcé du sable.

Deux agents de la Ville sont donc mobilisés du 15 mars au 15 septembre, secondés par un saisonnier jusqu’au 15 mai, puis par quatre autres jusqu’à la fin de la saison pour le nettoyage manuel. Deux équipes de six saisonniers se succèderont ensuite, en juillet et en août, pour assurer l’entretien quotidien.

Alors que le montant global de l’entretien et du nettoyage des plages par les services de la Ville s’élève en moyenne à 200 000 € TTC par an, le budget alloué cette année à la location du matériel spécifique utilisé (une benne de 10 tonnes louée jusqu’au 15 mai et une cribleuse louée du 15 juin au 15 septembre) est de 16 000 € TTC.

Par ailleurs, le dragage du port de plaisance sera également effectué, du 4 au 22 avril. Comme chaque année, le sable récupéré et nettoyé sera rejeté dans les casiers 11 à 18 du secteur de l’Entrée, sur les plages situées depuis les abords du restaurant le Poisson rouge jusqu’à l’ouest port.

Ainsi l’intégralité des 7 km de plages de Frontignan la Peyrade, sur lesquelles flottent depuis 1996 le Pavillon Bleu, seront comme toujours prêtes à accueillir les nombreux Frontignanais et vacanciers avant même le lancement de la saison estivale, comme l’ensemble des services de la Ville qui a obtenu, le 1er juin 2015, son classement en station de tourisme, label d’excellence attribué par décret ministériel qui distingue les meilleures destinations touristiques de France.

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).