Frontignan

Un meilleur réseau pluvial rue des Près Saint-Martin

Le 13 janvier, Michel Granier, maire-adjoint délégué à la voirie, aux travaux et au cadre de vie, a présenté les travaux d’amélioration du réseau pluvial de la rue des Près Saint-Martin aux riverains et au conseil de quartier, présidé par Isabelle Gouache et en présence de son élue référente Caroline Suné.

Mercredi 13 janvier, les habitants de la rue des Près Saint-Martin et les membres du conseil de quartier des Près Saint-Martin, présidé par Isabelle Gouache et représenté notamment par son élue référente Caroline Suné, maire adjointe déléguée aux sports et aux loisirs de pleine nature, étaient en salle d’honneur de l’Hôtel de Ville, pour assister à la présentation des travaux prévus pour améliorer les écoulements des eaux de pluie sur le secteur, faite par Michel Granier, maire-adjoint délégué à la voirie, aux travaux et au cadre de vie, accompagné des ingénieurs de la Ville.

Dès le mois de février, 8 500 € de travaux vont réduire les ruissellements des eaux de surface provenant de la rue de la Gendarmerie, par la création de bordures extrudées et la réalisation d’un passage surélevé au carrefour des deux rues.

Lors du second semestre 2016, une seconde opération prévoit la suppression des eaux de ruissellement provenant de la rue des Airolles, notamment par la suppression du rond-point entre celle-ci et la rue des Près Saint-Martin.

Ces interventions visent donc à réduire au plus vite l’importance des ruissellements de surface en cas de fortes pluies, qui dévalent depuis l’avenue de la Gardiole vers le point bas du quartier des Près Saint-Martin, secteur classé en zone rouge du PPRI (plan de prévention des risques inondations). Car ces eaux de ruissellement saturent le réseau pluvial et l’exutoire vers le canal, surtout quand le niveau de celui-ci est élevé, dont l’entretien est de plus difficile à assurer puisque les conduites traversent des propriétés privées.

Des actions ont déjà été réalisées, en 2007 et 2008, pour recalibrer le réseau pluvial lors des travaux d’aménagement de la rue de l’Industrie, créer un nouvel exutoire pour le quartier et redimensionner celui de la rue Joseph-Perrier.

Après 2016, il est également prévu de réaliser un réseau structurant dans la rue de la Gendarmerie et, à plus long terme, de réduire le ruissellement par des moyens de rétention à l’amont, déterminés par le schéma directeur en cours d’étude, qui vise à définir l’ensemble des actions à mettre en œuvre en matière de gestion des eaux pluviales à l’échelle du territoire de la commune.

Après l’exposé de Michel Granier, les habitants présents ont convenu que les travaux présentés répondaient bien au problème du ruissellement, obtenu des réponses à toutes leurs questions et la Ville s’est engagée à vérifier l’état de la canalette, apparemment encrassée, qui récupère les eaux de la rue de la Distillerie.

A.S

Des Vœux pour un comité des fêtes qui cherche ses marques.

David Vallejo, président de transition du comité des fêtes de Frontignan la Peyrade, accompagné de son comité d'administration, a présenté, ce samedi 23 janvier dans la salle Izzo, ses vœux aux commerçants de la ville et à quelques personnes sur invitation en présence de David Jardon, conseiller municipal en charge des festivités et des joutes et de quelques élus, notamment Jean Louis Bonneric et Youcef El Amri.

L'année 2015, pour le comité des fêtes de Frontignan, aura été une année de turbulences, de transition, avec la démission de son président emblématique Joël Blanqué, par ailleurs présent dans la salle.

Démission annoncée lors du concert du Collectif Métissé et qui a pris effet en septembre à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire durant laquelle David Vallejo a été élu président, jusqu'à la prochaine assemblée générale ordinaire statutaire qui devrait avoir lieu instamment, sans que toutefois la date soit précisée.

Néanmoins, l’année 2016 se présente avec les manifestations habituelles, avec le souhait d’avoir un corso un peu plus étoffé, avec éventuellement un char dédié aux commerçants, qui sont par ailleurs sollicités au cours de cette soirée, mais l’élu aux festivités, David Jardon, tient à préciser que la programmation, le type et le nombre de festivités se feront en concertation avec la municipalité.

Des vœux sous forme de bilan et avec un prévisionnel encore à clarifier « Nous avons pris un comité dans le rouge, nous terminons, la saison dans le vert » dira le président du comité.

Pour clore cette soirée consacrée aux vœux, le président du comité des fêtes a convié l'assistance à partager un copieux lunch dînatoire.

A.S

Résultat Sportif de l'EAM QWAN KI DO Frontignan 2014/2015.

 

"En ces temps de crise où la jeunesse de Frontignan se pose tant de questions sur son avenir et a besoin de modèles en lesquels croire et espérer, les réussites de nos champions du Monde, plus que jamais, ont leur place sur la scène publique et médiatique de la Ville."

En effet, Le club EAM QWAN KI DO de Frontignan créé en 2010 par la volonté de Mr SALBEGO Laurent et d’autres, afin de renouer avec un art martial qui avait disparu du paysage Muscatier, apporte de beaux résultats à l’issue de 5 ans de travail acharné pour développer le club et ainsi réussir à présenter un résultat Mondial.

A l’issue de la saison 2014/2015, Laurent SALBEGO, Enseignant conseiller Technique, ceinture noire 2 dan, présente des résultats plus que satisfaisants.

  • Coupe zone sud : 16 engagés, 13 podiums.
  • Un champion de France Technique et 7 podiums.
  • 3 champions du monde technique et assaut.

 

Aujourd’hui le club compte près de 65 licenciés avec de nombreux autres podiums en compétitions et de nombreux stages avec le Maitre Pham Xuân Tong ainsi que d’autres responsables techniques de L’ UFAT fédération du Qwan ki do sous la fédération FFKDA.

A.S

Assemblée Générale aux Amis du Musée et du Vieux Frontignan

Jeudi 21 janvier, «Les Amis du Musée et du Vieux Frontignan » forts de leurs 158 membres et de leurs 38 années d’existence, ont tenu leur assemblée générale ordinaire statutaire.

Dans la salle Voltaire, ou une centaine d’adhérents avait pris place en présence de Michel Sala délégué au patrimoine culturel et au muscat aux nouvelles technologies et à l’e-administration.

Marcel Weber président de l’association a ouvert cette assemblée par une série de remerciements et en particulier à Daniel Gallardo, qui en tant que guide bénévole, totalise 9813 visites à son compteur dont 258 pour l’année 2015.

Michel Sala, fait part des projets et des travaux engagés par la ville avec une énumération de chiffres. Le musée devrait ouvrir ses portes au public début avril, la date exacte restant à préciser, après achèvement des travaux de restauration de la toiture, plus compliqués que prévus et restauration de la façade.

Les objets qui ne sont pas présentés dans le musée sont remisés dans une salle au Barnier spécialement aménagée, chauffée et gardée.

Les rapports moral et financier, n'appelant pas de commentaires particuliers sont approuvés à l'unanimité.

Après le rapport d'activités, de coutume, il est proposé aux adhérents 11 sorties culturelles pour 2016. Un sondage à main levée déterminant la priorité de choix et 7 sorties seront retenues en fonction du nombre de voix obtenues.

Renouvellement du bureau, les membres sortants se représentant, le bureau est inchangé hormis la trésorière qui quitte le bureau pour convenance personnelle.

Le bureau pour l'exercice 2016 est ainsi constitué par:

Marcel Weber président: Guy Forestier vice président fondateur:

André Coulet secrétaire; Guy Xuereb secrétaire adjoint et Aiguilar Armand trésorier.

Questions diverses : pourquoi les sorties se font uniquement le dimanche ?

R - Les amis du musée ont essayé d’autre jour de la semaine et statistiquement c’est le dimanche ou la fréquentation est la plus importante.

Pour clore cette assemblée, le président a convié l'assistance à partager le verre de l'amitié.

A.S

Là, où l’Espagne et le Maroc se rencontrent

Le premier Suds cabaret de l’année 2016, le samedi 23 janvier, conduira le public en Espagne avec un spectacle burlesque qui mêle clown et flamenco et au Maroc par le biais des clichés du photographe Hamadi Ananou.

Chaque saison culturelle, les Suds cabaret proposent des soirées où se mêlent les arts de la scène et les arts visuels (peinture, sculpture, photo…) pour faire vivre toutes les cultures du sud tout au long de l’année en attendant le fameux festival estival A la rencontre des Suds. Samedi 23 janvier, deux destinations sont prévues lors de ce voyage au centre culturel François-Villon. Escale au Maroc, dès 19h, avec le vernissage de l’exposition Alcancia du photographe Hamadi Ananou, à l’espace culturel européen 7 Sois 7 Luas, puis virée en Andalousie, à 20h30, avec le spectacle de flamenco clownesque de la Cie le clown du spectacle, lui-même précédé d’une mise en bouche surprise proposée par la Cie Ah bon !

 

L’exposition : Alcancia

La première exposition de l’année, présentée par la Ville et le réseau culturel européen et lusophone 7 Sois 7 Luas, est une exposition de photos du reporter et artiste photographe espagnol, Hamadi Ananou, qui livre son regard sur le Maroc, à la croisée de la Méditerranée et de l’Atlantique. Faisant fi des frontières dessinées par les Hommes entre les Hommes, Hamadi Ananou parle, avec ses clichés, de ce qui unit. Sans fioritures, dans la plus totale sobriété, il pénètre dans la vie quotidienne des habitants d’Ifitry, de Gibraltar ou d’Essaouira pour en restituer toute l’humanité. Ainsi, en noir et blanc ou en couleurs, il montre des images insolites, celles de pêcheurs de poulpes, du souk, de barbiers dans leurs magasins ou encore celle d’un dentiste arrachant une dent à l'aide d'un tire-bouchon !

Le photographe : Hamadi Ananou

Né à Melilla, ville espagnole au Maroc, Hamadi Ananou vit et travaille en Espagne. Il a traversé le monde entier en qualité de photojournaliste, qu’il considère comme “La” grande école de la photographie. S’il estime qu’un photographe doit maîtriser la technique, il pense aussi qu’il faut être artiste et dépasser la technique pour pouvoir exprimer une émotion et transmettre un message. Nombre de ses travaux, dont de très nombreux portraits d’une extrême sensibilité, ont été publiés dans les magazines les plus renommés. Il a également plusieurs expositions et livres à son actif. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées à Madrid, Barcelone, Séville, Ceuta, Tokyo, Paris, Hong Kong et New York...

Deux ateliers à Frontignan

     
  Le spectacle : Carmen… dis-moi que tu m’aimes !    

En parallèle à l’exposition Alcancia, le photographe animera deux ateliers. Le vendredi 22 janvier, l’atelier Corps & Sentiments réunira 11 élèves de seconde de la section « Service à la personne et territoire » du lycée Maurice-Clavel., le samedi 23, ce sont 15 adhérentes de la toute nouvelle association des amis du Maroc, MédiTerrienes, qui travailleront sur le marché avant de se retrouver au centre solidaire Muhammad-Yunus autour d’un repas. Les photos des deux ateliers seront exposées dans le hall du centre culturel et à l’espace culturel 7 Sois 7 Luas.

Le spectacle : Carmen… dis-moi que tu m’aimes !

A 20h30, après la mise en bouche surprise de la Cie frontignanaise, Ah bon !, c’est la Cie le clown du spectacle qui proposera Carmen… dis-moi que tu m’aimes !, une pièce burlesque, drôle et émouvante, qui croise théâtre clownesque et Flamenco. En effet, si Carmen est plus connue comme opéra, en l’occurrence celui de Bizet, la Cie le clown du spectacle s’est offert le luxe d’une impertinence, adapter cette œuvre en un spectacle décalé mêlant le flamenco au jeu du clown. Une prestation rythmée par du flamenco, bien sûr, et des chansons de… Johnny Hallyday. Le jeu du Clown, timide et maladroit, souligne sa rage stérile face à une Carmen provocante qui aime, séduit et esquive. Le Clown, tour à tour rieur, râleur ou désinvolte, subjugué, pétrifié ou médusé, découvrira-t-il Carmen qui danse pour lui dans un univers parallèle ? L’un et l’autre vont-ils enfin se comprendre, se rapprocher, se trouver… ?

Mis en scène et interprété par Jean–Pierre Frezes, alias Peppino, le clown, ce spectacle est le fruit du travail de toute l’équipe de la compagnie, fondée en 2006 par Jean–Pierre Frezes et ses amis, notamment Laura Clemente, Carmen, sur l’idée originale de Pierre Gacon.

La danseuse : Laura Clemente Laura Clemente est une danseuse française dont les qualités professionnelles lui assurent le respect des milieux flamenco. Native de Montpellier, elle trouve ses racines dans la terre d’Almeria, d’où sa mère est née. Avec une solide formation en danse classique dès son plus jeune âge, elle découvre le flamenco, à 12 ans, avec Isabel Soler. C’est la révélation. Danseuse de renommée largement nationale, Laura Clemente danse pour de nombreuses compagnies et a fondé la sienne en 2003. Danseuse hybride, elle est capable de danser devant les chevaux de Lucien Gruss (spectacle « Instants Equestres ») comme devant le clavecin d’un concert baroque avec Catherine Latzarus et Marc Loopuyt. Ainsi, elle a été à l’affiche de nombreux festivals prestigieux comme, les Rencontres Méditerranéennes, le Printemps des Comédiens, le Festival des Musiques Sacrées de Sylvanes, le Festival flamenco de Mont-de-Marsan, les Hivernales de la danse flamenca à Béziers, le festival Racines à Toulouse, les 38èmes Rugissants de Grenoble …

Mise en bouche : Ah bon !

L’École de Théâtre et d'Improvisation Ah Bon !, fondée en 2004 sous forme associative, officie à Frontignan et Sète depuis 2006. Elle s'adresse à tous les publics, des tout petits aux adultes, des débutants aux confirmés. Une pédagogie ludique, qui allie la pratique de l'écriture de plateau (ou création collective), le travail du texte et l'improvisation théâtrale.

Suds cabaret Espagne, samedi 23 janvier

19h : vernissage de l’exposition Alcancia d’Hamadi Ananou Visible jusqu’au 25 mars 2016 Espace culturel européen 7 Sois 7 Luas

Entrée libre

20h30 : théâtre clownesque flamenco, Carmen… dis-moi que tu m’aimes ! par la Cie Le clown du spectacle/Mise en bouche par la Cie Ah bon ! Centre culturel François-Villon, av. Frédéric-Mistral Tarifs : 5 € (plein) / 2,5 € (réduit)

A.S

Une 25éme assemblée générale pour le Cercle Andalou .

150 adhérents ayant l'esprit familial regroupés en association autour de l'Andalousie et sa culture et on obtient le Cercle Andalou.

   
  Au Cercle Andalou , la relève est assurée.  

Ce samedi 16 janvier 2016, dans la salle de l'aire, les Andalous ont tenu leur 25é assemblée générale statutaire sous la présidence de Claude Marqués.

Après le rapport financier de la trésorière sans observation et approuvé à l'unanimité par la centaine de membres présents dans la salle de l'aire, Claude Marques a présenté son rapport moral avec les nombreuses interventions du cercle Andalou, notamment avec la participation très active de l'association à l'occasion de Notre de Dame de Santa Cruz à Nimes pour ensuite énumérer les manifestations de la saison écoulée et celles prévues pour 2016, une année qui se présente dans la continuité. Un petit rappel des activités et cours dispensés .

Renouvellement du bureau qui est désormais composé par :

Président: Claude Marques Secrétaire: Marine Queval Mamprin Trésorière Christine Jullian.

Une Assemblée Générale particulièrement savoureuse au cours de laquelle le Président a su mettre en valeur l’énorme travail réalisé, une gestion financière rigoureuse avec un bilan financier en excédent ( avec la participation de la réserve parlementaire du député Assaf en 2015), excédent qui sera résorbé par les journées andalouses.

Bonne humeur et un humour communicatifs étaient au programme car il est de coutume que le président raconte une histoire, et cette année il n'a pas dérogé à la règle en gratifiant le public de 2 blagues de son cru.

Pour clore cette assemblée générale l'assistance a été conviée à partager le verre de l'amitié, mais la soirée n'étant pas terminée pour autant car en suivant, un dîner spectacle était au programme des réjouissances.

A.S

« SWING & C° » en concert !!!! A Sète

Du jazz et plus encore….. Et oui, à SETE ça va « jazzer »….

Concert de chant choral le Dimanche 24 Janvier 2016, Chapelle des Pénitents, Promenade J. B. Marty à 16 h 30 avec la chorale « SWING& C°».

Une chorale où les rythmes de la pop music côtoient ceux du swing et de la musique latine, un répertoire moderne et éclectique où vous retrouverez ces airs qui traînent dans nos oreilles ……..

Interprétés par 60 choristes accompagnés de musiciens professionnels Thierry GAUTIER au piano, Jean Philippe CAZENOVE à la basse, Sega SECK à la batterie et Carine ANDRE à la direction.

Un rendez-vous à ne pas manquer où la chaleur et l’enthousiasme des chanteurs se mettent au service de l’expression musicale pour un plus grand plaisir partagé.

Depuis six ans que cet ensemble existe, le public ne cesse de grandir, friand d’écouter cette originale chorale.

Mélomanes, musiciens ou simplement amateurs de « bons moments », un rendez-vous musical à ne pas manquer.

Participation libre

A.S

Recensement INSEE : 8% des habitants de la ville sont concernés

A partir du jeudi 21 janvier et jusqu’au 27 février 2016, l’INSEE lance la campagne de recensement de la population 2016. Six agents vont frapper aux portes de 1 167 logements de la commune qui compte actuellement 22 942 habitants.

Dans les communes de 10 000 habitants et plus comme Frontignan la Peyrade, la collecte se déroule désormais chaque année auprès d’un échantillon de 8% de la population dispersé sur l’ensemble du territoire, qui est pris en compte dans sa totalité tous les 5 ans.

Les agents recenseurs à Frontignan la Peyrade

  • G à D : Florent Chalifour / Pascale Clavel / Philippe Garcia / Rose Soriano / Rémy Etienne / Xavier Ricard

Ainsi, à partir du 21 janvier 2016, 6 agents recenseurs, identifiables grâce à leur carte officielle tricolore avec leur photographie et la signature du maire, déposeront au domicile des personnes recensées les documents suivants :

> Une feuille de logement recensé par foyer

> Un bulletin individuel pour chaque personne vivant dans ce logement

> Une notice d’information.

Avant le passage des agents recenseurs, les personnes recensées seront prévenues par courriers ou par affichettes déposées dans les halls d’immeuble.

Le recensement annuel permet d’avoir une vision précise et claire de l’évolution démographique. Il décrit aussi les changements de la population sur le territoire et permet également de mesurer les besoins de la ville et de ses habitants, quartier par quartier et adapter les infrastructures. Il apporte des informations liées à l’âge, aux professions exercées, aux transports utilisés, aux déplacements quotidiens, aux conditions de logement. Les résultats aident à prendre des décisions publiques en matière d’équipements collectifs, comme les écoles, les hôpitaux, les logements, mais sont aussi utiles aux professionnels, associations, chercheurs…

Le recensement de la population est une opération entièrement sécurisée, l’INSEE est le seul et unique organisme qui peut exploiter les questionnaires.

Toutes les statistiques liées au recensement sont anonymes et l’agent recenseur est bien sûr tenu au secret professionnel. Toutes vos réponses sont donc strictement confidentielles.

En cas d’absence vous pourrez confier les questionnaires, remplis, sous enveloppe, à un voisin qui les remettra à un agent recenseur. Soit en les retournant directement à la direction des services techniques de la Ville ou à la direction régionale de l’INSEE.

Les résultats du recensement de la population seront tous disponibles sur le site internet de l’INSEE (www.insee.fr).

Pour savoir si vous êtes recensés cette année ou pour obtenir des renseignements complémentaires, contactez Mme Delphine Di Stefano-Prat, coordonnatrice du recensement pour Frontignan la Peyrade, au 04 67 18 44 82, mairie annexe de la Peyrade, avenue du Maréchal Juin, Frontignan la Peyrade.

www.ville-frontignan.fr    www.le-recensement-et-moi.fr    www.insee.fr

A.S

La rénovation des halles commence

Du 25 janvier au 2 février, les commerçants des halles s’installent sur la place Jean-Jaurès le temps des travaux de rénovation, lancés le 3 février, pour faire de l’édifice une grande et belle vitrine du commerce de proximité en cœur de ville.

Journée nationale du commerce de proximité,
place Jean-Jaurès, le 10 octobre 2015

 

Après la rénovation complète de la rue commerçante Anatole-France en 2015, réalisée après 840.000 € de travaux, celle des halles offre un nouveau souffle au commerce de proximité du centre-ville en 2016, avec un projet d’1,2 M€ (HT) financé par la Ville et par le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC), à hauteur de 317 000 €.

Façades vitrées, luminosité, modernité et mise en valeur de l’édifice, surmonté d’une verrière qui donnera du jour à l’ensemble du bâtiment, ont particulièrement séduit le comité de pilotage composé d’élus, de techniciens et d’architectes, mais aussi le maire Pierre Bouldoire et les commerçants, dont les étals seront regroupés au centre et bien visibles depuis les rues alentour.

Le temps des huit mois de travaux qui débuteront le 3 février, ces derniers seront installés sur la place Jean-Jaurès, sous une structure provisoire qui sera montée du 18 au 21 janvier, et dans laquelle ils aménageront leurs étals du 25 au 2 février.

Durant ces travaux, la circulation autour des halles sera maintenue pour les piétons, mais celle des automobilistes et le stationnement seront perturbés aux abords immédiats du bâtiment et sur la place du Château.

En pratique :

Du lundi 18 janvier au mercredi 20 janvier, afin de pouvoir installer dans de bonnes conditions la structure accueillant les commerçants, il est instauré :

• une interdiction de circuler autour de la place Jean-Jaurès, de 8h à 12h ; une déviation est mise en place par les rues du 8 mai et des Ordillons

• une interdiction de stationner, du 18 janvier à partir de 6h au 20 janvier jusqu’à 20h, autour de la place Jean-Jaurès sur les emplacements situés devant les n°1 à 6, ainsi que le long de la place face aux n°1 à 6 et 10 à 14

Du lundi 18 janvier au dimanche 18 septembre, pour assurer la sécurité et garantir le bon déroulement des activités des commerçants, il est instauré:

une interdiction de stationner sur les emplacements situés le long de la place Jean-Jaurès, face aux n°12 à 14

A.S

Division Régionale Jeune à Perols: Les archers du soleil présents en équipe.

Dimanche 10 Janvier, deux équipes mixtes des archers du soleil de Frontignan ont participé à la division régionale jeune à Pérols.

Concernant la catégorie Benjamin-Minime, l’équipe composée de Juliette Médioni, Alexandra Martins, Gauthier Rousset et Baptiste Brelet termine à la 5è place. De leur côté, Romane Ruchon, Lilie Scalingi, Alexis Plaza et Dren Gucati qui représentent les Cadets-Juniors atteignent une 4è place amplement méritée.

Par ailleurs, Juliette Médioni et Romane Ruchon ont participé au tournoi européen de tir à l’arc à Nîmes le 15 et le 16 Janvier 2016. Mais pour les besoins de ce tournoi, Juliette et Romane ont été surclassées en catégorie Junior (alors que Juliette est normalement minime et Romane cadette).

Lors des phases de qualification, Romane a terminé 26è (avec un score de 543 points), ce qui lui a permis d'être dans les quotas ( 32 archers), lui permettant ainsi d’accéder aux matchs finaux où elle termine 17è sur 75.

Juliette Médioni a réalisé un score de 496 points lors des qualifications, score éliminatoire. Elle termine 53é place.

Néanmoins il faut saluer les belles performances, plus qu’honorables obtenues lors de cette étape de coupe du monde, gage d'espoir au plus haut niveau pour les années à venir .

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).