Frontignan

Les Lucioles - Théâtre à Vincent Giner

Les Vamps (archives Thau-info AS)

La troupe de comédiens amateurs " les Lucioles", vous présente son dernier spectacle, un spectacle qui s'adresse à tous les publics.

Organisé par l'association les Solidaires inter-générations, 14h00, salle polyvalente maison des seniors Vincent Giner, rue Anatole France à Frontignan.

Entrée Libre.

A.S

1ér concours des balcons et façades fleuris

Dites-le avec des fleurs ! Mettez un peu de nature sur vos balcons et façades, et contribuez à l’embellissement de votre ville et de votre cadre de vie !

 

L’objectif du 1er concours des balcons fleuris et façades du cœur de ville de Frontignan, organisé par le conseil de quartier cœur de ville/Anatole-France est de récompenser les habitants de Frontignan la Peyrade qui, en fleurissant les façades et balcons de leurs logements, participent au développement d’un environnement de qualité.

Ouvert à tous les résidents du périmètre du conseil de quartier cœur de ville/Anatole-France, ce concours vise à valoriser les initiatives privées de fleurissement. Les candidats doivent s’inscrire auprès du bureau d’accueil de l’Hôtel de Ville ou en adressant le coupon d’inscription, indiquant le nom, prénom, adresse complète et téléphone avant le mercredi 15 mai 2019.

La remise des prix se déroulera le 2 juin à 12h30 dans le cadre de la semaine européenne du développement durable/SEDD. Le jury sera composé de l’élu délégué au développement durable, d’un responsable du service Espaces verts et de 2 membres du conseil de quartier. La sélection des lauréats prendra en compte la qualité de la floraison : l’aspect esthétique, l’harmonie des formes, des couleurs et des volumes, la qualité de l’entretien et le choix de plantes méditerranéennes. En lien avec la politique durable menée par la Ville, notamment pour ses espaces verts, les prix remis participeront à l'ancrage et la valorisation des bonnes pratiques : essences locales et entretien sans produits chimiques.

Les services techniques municipaux restent également à la disposition des habitants du cœur de ville qui souhaitent voir grimper des arbustes devant leurs portes, ou sur leurs façades, sur les voies communales. Afin d’éviter des dommages sur les réseaux ou canalisations, la Ville peut creuser gratuitement, et apporter son soutien technique pour la création de votre fosse à planter. Il suffit de signaler votre demande à votre conseil de quartier qui la remontera à la ville.

Engagée depuis plus de 10 ans dans une gestion durable de ses espaces verts, la Ville, qui soutient ce concours citoyen, ne ménage pas ses efforts pour la qualité de son environnement, en bannissant tout usage de pesticides et autres traitements chimiques. Elle y consacre une part importante de son budget pour entretenir ses espaces verts (22 hectares), plantés d’essences méditerranéennes adaptées au climat et peu gourmandes en eau. elle vient d’ailleurs de lancer l’opération 1000 arbres en ville pour un budget de 45 000€.

Ce concours est donc l'occasion d'associer davantage les habitants à faire vivre la nature en ville. Le bulletin d’inscription est à retirer et à déposer avant le 15 mai, à l’accueil de l’Hôtel de Ville et sur www.frontignan.fr

A déplorer, peut être, que ce 1ér concours du genre se limite au centre ville.

A.S

Destination commerce de proximité

A Frontignan la Peyrade, tous les leviers sont actionnés pour redonner de l’attractivité au centre-ville. Avec ses partenaires, dont la Région Occitanie, qui a retenu son dossier dans le cadre de l’appel à projets bourgs-centres, la Ville déploie son plan d’actions dans tous les domaines. Le commerce est forcément de la partie, avec des dispositifs de soutien et de protection du commerce de proximité, mais aussi un programme d’animations qui se renforce pour un cœur de ville en vie !

Déjà retenue pour la période 2010-2018, Frontignan la Peyrade est la seule commune du territoire intercommunal à bénéficier à nouveau du Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce/ FISAC, dans le cadre de l’appel à projets national pour la période 2018-2021. La création du parking Joseph-Perrier, la requalification de la rue Anatole-France ou encore la réhabilitation des halles se sont inscrites dans ce cadre, et une quinzaine de commerces ont reçu une aide directe pour rendre leur local plus accessible et fonctionnel, pour un montant total de plus de 20 000€. Pour ce nouvel engagement de la Ville, avec l’Etat et l’agglo, ce sont désormais 100 000€ qui pourront être mobilisés pour accompagner financièrement les commerçants dans leurs projets d’amélioration de leurs locaux d’activités.

Un dispositif qui fait écho à l’inscription par la Ville dans son plan local d’urbanisme/ PLU d’un parcours marchand en cœur de ville. Dotée de ce nouvel outil réglementaire, la Ville peut ainsi mieux préserver les rues commerçantes, en interdisant notamment la transformation de locaux commerciaux en habitation.

Egalement engagée depuis 5 ans dans l’organisation de la journée nationale du commerce de proximité/ JNCP – avec une semaine complète en 2018 ! – la Ville a été récompensée du label « 4 sourires » cette année, la plus haute distinction de ce label attribué par les fédérations de commerçants, distributeurs et l’association Centre-ville en mouvement pour la défense du commerce et de l’artisanat de proximité. Avec l’exemple de plusieurs éditions aussi fréquentées que fédératrices, la Ville a proposé à Sète agglo de porter une démarche intercommunale pour offrir un espace commercial aux habitants à l’échelle du bassin de Thau, toujours plus proches que les zones commerciales de l’aire métropolitaine de Montpellier et largement achalandées pour tous les besoins ! Ainsi, à l’automne 2019, la JNCP irriguera tout le territoire de Thau.

La Ville continue bien sûr à développer les moyens et les outils pour renforcer l’attractivité commerciale, avec les commerçants. Fin 2018, elle a recruté un manager de centre-ville, qui développe animations commerciales et réunions de travail avec les acteurs du commerce local. Organisés par secteurs, une quinzaine de commerçants se réunissent désormais tous les 2 mois pour préparer ensemble offres et actions.

CHIFFRES CLES

  •  2025 établissements qui représentent 5863 emplois
  • 180 commerces
  • Un chiffre d’affaires de 69M€ pour le commerce de détail en 2017
  •  4% de vacance commerciale (territoire agglo : 8%)

VOS RENDEZ-VOUS 2019 AVEC LES COMMERÇANTS

Après la Saint-Valentin, et bien sûr aux côtés des nombreuses animations culturelles et festives toute l’année et les rendez-vous autour du Muscat, la Ville et les commerçants concoctent animations et offres, souvent sur toute une semaine :

Notamment la fête du printemps avec les commerçants qui se mettront aux couleurs du printemps du 06 au 13 avril avec animations  autour du square et ambiance musicale le samedi 09.  Du 06 au 13" je consomme prés de chez moi" sa carte de fidélité récupérée auprès des commerçants participants ( 35), faites vos achats, rapporter sa carte complétée le samedi entre 9h et 17h au square de la liberté, un cadeau sera offert et un tirage au sort sera organisé pour gagner des bons d'achats et /ou des lots.

Mais d'autres rendez vous avec les commerces sont programmés:

  • Fêtes des mères >> mai
  • Fêtes des pères >> juin
  • Journée nationale du commerce de proximité >> 12 octobre
  • Fin d’année en fêtes et marché de Noël >> décembre

A.S

Thibaut Cleret salue la décision de Pierre Bouldoire.

 
THibaut Cleret  

Cesare Battisti ne peut plus être citoyen d’honneur de Frontignan annonçait Pierre Bouldoire.

Thibaut Cleret qui préside l’association muscatière Citoyens parlons-en ! dont l’objectif clairement affiché est de prendre une place prépondérante dans la politique de la ville,  se satisfait de la décision du Maire de Frontignan la Peyrade d'invalider Cesare Battisti de son statut de citoyen d'honneur  de la ville qui lui avait été octroyé en 2005  et réponds à Pierre Bouldoire.

« Monsieur le Maire, chapeau ! Je salue vôtre cohérente décision de retirer la citoyenneté d’honneur au terroriste Batistti. La sagesse dont vous êtes empreint après 25 ans de mandat laisse déjà une image positive juste avant que vous ne quittiez la vie politique Frontignanaise.

Il est important d'inaugurer la nouvelle phase de votre vie en faisant un mea-culpa et en laissant derrière vous les erreurs du passé. Je ne peux cacher ma joie de citer l’adage « mieux vaut tard que jamais ».

Communiqué Thibaut Cleret

Peinture, photographie et poésie - L’union sacrée pour le Club 40.

Un public dense, ce vendredi 29 mars, dans la salle Izzo, pour le vernissage de l’exposition peinture du club 40 intitulée "Patrimoine de Frontignan la Peyrade". En présence des élus concernés,  Renée Duranton conseillère en charge du 3é âge et du conseiller en charge des joutes et des festivités, David Jardon

   

C'est environ une centaine de toiles qui est exposée, une exposition consacrée en partie au patrimoine frontignanais avec notamment des oeuvres du photographe local Alexandre Fleury, mais également plurielle sans thème particulier, hétéroclite ou se côtoient le romantisme ou le portrait, l'acrylique, le fusain, le pastel et le dessin,  également une vingtaine de poésies.

Dans cette exposition se côtoie indéniablement l’artiste aguerri avec la peinture du débutant. En effet l’imaginaire pictural suit des lois que la rationalité ignore. D’où ce passage du réel au virtuel, de l’actuel au possible.

Une belle exposition qui met en lumière une vingtaine d’artistes passionnés, amateurs certes, mais ou se situe la frontière entre l’amateurisme et le professionnalisme si ce n’est la différence entre une passion et une profession.

Un vrai lieu d’échanges et de rencontres tant humaines qu’artistiques pour les adhérents de la section peinture auxquels se sont joints dix poètes de l'atelier poésie qui ont par ailleurs conjointement exposé une partie de leurs œuvres poétiques et littéraires.

Cet atelier peinture sous l’impulsion de Marie Thérèse Boisselet associée avec Maryse Delorme pour la partie poésie, présente chaque année de nouvelles œuvres d'une qualité artistique certaine en constante progression.

Pour clore ce vernissage, Monique Castillazuelo, présidente du club 40, a convié artistes et visiteurs à partager le verre de l'amitié. Une exposition à voir ou à revoir jusqu’au 05 avril salle Izzo

 Site du club : https://alsanta3.wixsite.com/club-40

A.Sanfilippo

Cesare Battisti, persona non grata à Frontignan la Peyrade

Cesare Battisti ne peut plus être citoyen d’honneur de Frontignan

« En 2005, j’avais décidé d’octroyer le titre purement honorifique de citoyen d’honneur de la Ville de Frontignan à l’auteur de romans policiers, plusieurs fois invité au FIRN, et ex-militant d’extrême gauche italien, Cesare Battisti. Ce choix était celui d’un élu de la République qui s’opposait symboliquement mais avec fermeté à la décision unilatérale du président Jacques Chirac de bafouer la parole donnée par la France et le président François Mitterrand d’accueillir, dans une volonté d’apaisement, les activistes italiens qui avaient décidé de rompre avec la violence politique des « années de plomb ». D’autres élus, comme François Bayrou, Bertrand Delanoë ou François Hollande, s’étaient élevés contre ce déni de la parole d’Etat. Or, la « doctrine Mitterrand » excluait ceux d’entre eux qui s’étaient rendus responsables de crimes de sang. En avouant récemment une partie des faits qui lui étaient reprochés par la justice italienne et quelles que puissent être les conditions et les motivations de ces aveux, Cesare Battisti a perdu de facto son statut de citoyen d’honneur et doit désormais purger sa peine. Je viens d’ailleurs de lui écrire en ce sens. »

Communiqué de Pierre Bouldoire

Trois nouveaux radars "Pédagogiques"

 

Afin de lutter contre la vitesse automobile en permettant à chacun de se rendre compte qu’il va trop vite, la Ville de Frontignan la Peyrade implante trois nouveaux radars pédagogiques.

Installés fin de semaine dernière, sur certaines entrées/sorties de la ville où il faut rappeler de lever le pied : route de Montpellier, rue des Thermes au niveau du cimetière de Frontignan et route de Balaruc à l’entrée de La Peyrade.

Ces radars pédagogiques répondent à la demande des membres des conseils de quartiers et des riverains, qui déploraient un problème de vitesse excessive des automobilistes sur ces secteurs.

Ces trois nouveaux radars viennent en renfort des trois précédents installés, en 2013, avenue de la Résistance et route de Balaruc, puis avenue Célestin-Arnaud en 2014. La police municipale reste active sur le terrain. Il y a quelques jours, c’est du côté de l’avenue du Muscat qu’elle s’assurait du respect des limitations de vitesse pour les automobilistes.

Sur la période janvier-février, des contrôles au cinémomètre ont été effectués sur les secteurs : route de Balaruc, avenue du Muscat, av. Maréchal-Juin, av. des Vignerons, bilan : une quarantaine de véhicules contrôlés, 4 rappels à la loi et 6 verbalisations.

Coût total de l’opération ( fourniture et pose) : 12 500 € TTC.

     
 

Peut-être rappeler que du 16 au 24 mars ce fut Semaine Internationale de la Courtoisie au volant qui réunit tous les partenaires du domaine de la route et de la sécurité routière.

Elle a été lancée comme simple "journée" par une association créée en septembre 2001, depuis 2008, la journée est devenue une semaine et, en 2019, pour la 20ème édition elle se situait du 16 au 24 mars. Vous l'aurez remarqué, c'est une semaine de 9 jours. La courtoisie au volant ne connaît pas les limitations...

Lutter contre la recrudescence d'un phénomène inquiétant : l'incivilité au volant. La conduite automobile cristallise semble-t-il les tendances les plus animales de nos contemporains et nombreux sont les hommes (et les femmes) civilisés qui deviennent de véritables mufles dés qu'ils montent dans leur automobile

Parler de courtoisie au volant, de respect des usagers, de nécessaire cohabitation dans un espace à partager, semble favoriser une prise de conscience collective qui contribue directement à l’infléchissement des chiffres de la mortalité sur la route.

La courtoisie au volant, c'est tous les jours et pas seulement un jour dans l'année.

 
     

A.Sanfilippo

La danse Hip-Hop de jeunes Kifeurs sur la scène du Théâtre Molière et à la salle de l’Aire

En première partie des spectacles « Lobby » et « Des racines, et… », 8 jeunes frontignanai.se.s vont délivrer la chorégraphie étudiée durant un stage d’une semaine à l’Espace Kifo.

Izak, Léa, Inès, Claire, Sanaa, Clémence, Léo, Mayane : ce sont les 8 jeunes Frontignanai.se.s, de 11 à 15 ans, qui ont participé durant les vacances d'hiver au stage de danse hip-hop animé par le danseur Patrick M'Bala à l'espace kifo. Ils seront ce 19 mars sur la scène nationale du bassin de Thau en première partie du spectacle de danse Lobby de la Compagnie Tie Break dont est issu leur coach. Un spectacle qui se présente comme une comédie musicale hip hop à mi-chemin entre la revue et la performance.

Les 8 kifeurs pourront ensuite assister au spectacle et participer à l’after DJ, qui aura lieu à l’issue du show, au foyer du théâtre !

À l'invitation de la Ville de Frontignan la Peyrade qui souhaite mettre en valeurs ses jeunes talents et illustrer la qualité de son offre d’animation jeunesse, ces 8 apprentis danseurs auront également l'occasion de présenter leur chorégraphie en première partie du spectacle de la compagnie Kenji Des racines, et..., le 30 mars dans cadre du weekend hip hop de la saison culturelle 2019. Kenji est un chorégraphe virtuose du geste Hip-Hop qui, depuis des années, fait voyager sa danse. Notamment entre Montpellier, où il vit, et La Réunion, dont il est originaire. Sa dernière création nous plonge dans sa double culture, évoquant, bien sûr, ses racines, et ouvrant notre imaginaire par ses trois jolis points de suspension. Comment danser le déracinement ou plutôt faire danser ses racines ? Sur scène, deux danseurs Hip-Hop, font face à deux experts du maloya. De leur rencontre naîtra une harmonie inédite mêlant l’émotion de la musique traditionnelle à la vitalité du mouvement Hip-Hop.

Samedi 30 mars

Des racines, et… par la Cie Kenji

Tarifs : 5€ (plein) / 2,5€ (réduit) Salle de l'Aire, plan du bassin – Frontignan la Peyrade - tout public.

Ouverture des portes : 20h45 – spectacle : 21h

Rens. et résa. : 04 67 18 54 92

La Ville de Frontignan ne fera pas de recours contre le multiplexe de Sète-Balaruc

Communiqué de Pierre Bouldoire

 

« Ce n’est pas à moi de décider quel cinéma veulent les Sétois et les Balarucois. Ce n’est donc pas à moi de déposer un recours contre le projet de multiplexe surdimensionné du groupe VEO. C’est aux cinéphiles sétois de le faire s’ils pensent comme moi que ce projet va tuer le cinéma de centre-ville de Sète. C’est aux cinéphiles balarucois qui se retrouvent avec une salle éloignée de 2,5 km du centre-ville. C’est aux associations d’écologistes du bassin de Thau s’ils pensent comme moi que ce projet consomme encore de l’espace naturel. C’est aux conchyliculteurs qui comme moi pensent que ce nouvel équipement va encore fragiliser l’équilibre de la lagune face à l’urbanisation galopante. C’est aux spectateurs de Mèze et à son maire qui vont voir leur salle, le Taurus, péricliter. C’est au conseil de développement car ce projet contredit en tout point le leur tourné vers la protection du territoire. C’est au SMBT car ce projet n’est en rien conforme au DAC et au PADD du SCOT qui privilégient la requalification urbaine. Que chacun prenne ses responsabilités ! Moi je m’évertue à écrire mon projet de défense face aux recours de M. Commeinhes et M. Michel contre le projet de Frontignan. Sur les 4 points de leur recours : stationnement, circulation, conformité au Scot et au PLU, inondabilité, je prouve juste que M. Commeinhes ment 4 fois. Rien de nouveau d’ailleurs, il le sait lui-même, lui qui a déposé ou fait déposer par ses thuriféraires des recours -qu’il a par la suite promis d’enlever- contre un projet auquel il n’était pas opposé. Au cinéma, il y a les acteurs, bons ou mauvais, et les réalisateurs. »

L’aire d’accueil de Frontignan a subi d'énormes dégradations

Une aire d’accueil de Frontignan dans un état désolant, affligeant !

 Il faut savoir que pour les aires d’accueil de Sète agglopôle méditerranée le marché de gestion a été renouvelé et attribué à la société GDV depuis le 1er janvier 2019.
Sète agglopôle dispose à ce jour de trois équipements :

  • Une aire de semi-sédentaires de 22 emplacements (44 caravanes) sur la commune de Marseillan. Ouverte en 2009.
  • Une aire de semi-sédentaires de 18 emplacements (36 caravanes) sur la commune de Frontignan, ouverte en 2013.

Pour les 2 aires, les coûts de séjour sont de 3,5€ /jour et /emplacement.
La durée de séjour est limitée à 120 jours/an de façon continue ou fractionnée. Possibilités de dérogations pour raison de scolarisation (35 jours renouvelable 1 fois), d’hospitalisation (15 jours, renouvelables 2 fois), d’actions d’insertion (stages) ou de formation professionnelle (selon le calendrier). Pas de cumul des dérogations possibles.
 Une aire de grand passage à Mèze, issue de la fusion avec l’ex CCNBT. Ouverte du 1er avril au 31 octobre de l’année civile.
Cette aire concerne uniquement les grands passages annoncés, à partir de 50 caravanes et jusqu’à 150. Coût par jour et par caravane : 2 €. Coût de la caution : 700€/groupe.

 La gestion et l’entretien depuis 2017 jusqu'à fin 2018 SAM avait déjà identifié de nombreux problèmes
 "En conséquence, SAM a engagé en novembre 2017 une procédure de réfaction de 10 000€ que le prestataire (Hacienda) a refusé de régler et que SAM au final a déduit de la prestation de service de juillet 2018.
A cela s’ajoutait, une posture encline à faire endosser à la collectivité les défaillances managériales et organisationnelles du prestataire."
Le nouveau prestataire GDV a donc pris la suite :

Et dès le 2 janvier 2019, des dégradations importantes sur le local d’accueil de l’aire de Frontignan, ont justifié un dépôt de plainte au commissariat de police de Frontignan en date du 03/01/2019.
Ont suivi des incivilités et des dégradations récurrentes sur le site, assorties d’une forme de prise de « pouvoir » par certains des occupants, sur le reste des usagers. C’est suite à la visite des équipements le 19 février, que la décision de fermeture a été prise.degraCapture

Le 14 janvier 2019  réunion au siège de l’agglo avec la Direction Générale et les élus des communes de Frontignan, Marseillan et Mèze sur la potentielle fermeture de l’aire d'accueil compte-tenu des dégradations constatées sur les équipements pui signature de l’arrêté de fermeture le 21 février 2019 à l’issue du Bureau communautaire avec constatation de l’affichage de l’arrêté sur l’aire par la brigade verte. Sitôt affiché l’arrêté était arraché.

L'arrêté était affiché sur le site administratif de Sam tandis que les 5, 11 et 21 mars ont eu lieu des visites impromptues de la DG avec le service Habitat sur l’aire de Frontignan pour « prendre » la tonalité ambiante et marquer l’implication et l’engagement de l’agglo vis-à-vis des usagers présents avant que le 13 mars ait lieu une réunion au siège de l’agglo avec le prestataire GDV, La ville de Frontignan, les services juridique, de l'Habitat et les moyens opérationnels pour repréciser les modalités de la fermeture, identifier les travaux à réaliser et repréciser le cadre réglementaire.

degraCapture,bkkjlSi ce 25 mars au matin, l’aire est libre de tout occupant les dégâts et les vols aussitôt identifiés sont importants. Un nouveau dépôt de plainte est donc fait le 26 mars 2019 au commissariat de police de Frontignan.

Ci-après un état sommaire des dégradations constatées :
Le portail métallique d’entrée a été volé ; 95 % des clôtures du site ont été découpées et emportées ; le local d’accueil (gardien) a été totalement vandalisé (mur, sol plafond, cloisons, isolation, éclairage, sanitaire, électricité, informatique, mobilier, etc…)
Un cumulus de 200 litres a été retiré de son support et volé ;  le local électrique vandalisé ;  les candélabres d’éclairage de l’aire vandalisés, câbles coupés ;  les locaux techniques et sanitaires dégradés (portes démontées, arrachées, serrures cassées, divers appareils d’éclairage et sanitaire cassés) ; un ensemble de 17 barbecues en pierre a été détruit et répandu au sol ;  des câbles électriques et informatiques sectionnés ;
dégradation de peintures sur façades et portes ; véhicule (mobil-home) abandonné à évacuer ; nombreux déchets et immondices sur le terrain ; d’autres dégradations sont en cours de vérification et nécessitent des diagnostics détaillés dans les jours et semaines à venir.

Selon les services techniques de SAM, l’estimation du préjudice subit est difficile à estimer, mais se situe vraisemblablement au-dessus de 50 000 € H.T. Le coût définitif de remise en état de l’aire de Frontignan ne sera connu qu’au terme de l’ensemble des investigations en cours et à venir.

Avant sa fermeture selon les éléments transmis par le prestataire GDV le 21mars, 18 emplacements étaient occupés avec parfois plusieurs familles sur le même emplacement avec 11 familles entrées hors temps de présence du gestionnaire, en situation irrégulière (paiements des frais d’emplacement et de séjour non honorés). Des dettes estimées à  6 594 € et 6 arrêtés d’expulsion notifiés depuis 2017.

Rassemblement du personnel des crèches de Frontignan

 

Communiqué:

Nous vous informons d'un mouvement de grève et de mobilisation contre les mesures à l'étude d'un projet gouvernemental concernant la petite enfance.

L'ensemble du personnel des 2 crèches multi-accueil de Frontignan La Peyrade se mobilise ce jeudi 28 Mars devant la mairie de 10h à 12h30.

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).