Frontignan

Hommage national à Samuel Paty

Hommage national à Samuel Paty

le mercredi 21 octobre 2020 à 18h

Place de l’Hôtel de Ville de Frontignan la Peyrade

en présence de Michel Arrouy Maire de Frontignan la Peyrade

Du Conseil municipal - Du Conseil municipal des jeunes

Des responsables des établissements scolaires de la commune

Des représentants des parents d’élèves - De l’ensemble de la communauté éducatrice et des habitants de Frontignan la Peyrade

Erasmus days : Les jeunes volontaires européennes ambassadrices de la mobilité

Émissaires de la mobilité européenne, Clara et Diana ont contribué à l’organisation des Erasmus days à Frontignan la Peyrade. Trois jours pour présenter, expliquer et faire la promotion des échanges de forces vives entre pays de la communauté européenne auprès des jeunes élèves du lycée professionnel Maurice-Clavel.

« C’est important de parler de notre expérience positive et d’encourager les jeunes frontignanais à se lancer », ont détaillé les deux volontaires européennes accueillies à Frontignan la Peyrade depuis le 1er mars. Aidées par Andréa, volontaire roumaine accueillie à Magalas, près de Béziers, elles ont débuté la médiation la semaine dernière par une rencontre avec les lycéen·ne·s afin de leur démontrer, grâce à leur parcours personnel, ce que la mobilité européenne offre comme possibilités. La deuxième étape de ces jours Erasmus se déroulait ce jeudi 15 octobre.

La matinée a débuté par un quiz autour de l’Europe auquel 6 équipes ont participé au sein du lycée Maurice-Clavel avant de rejoindre la salle de l’Aire pour une restitution du travail réalisé au préalable qui a pris la forme d’un concours de mèmes*. Une belle occasion de mettre en exergue les aprioris et autres clichés concernant nos proches voisins. Et certains ont encore la vie dure !

« Si tu veux savoir ce que sont les autres, va à leur rencontre plutôt que d’écouter les préjugés diffusés sur les réseaux sociaux » ont résumé Olivier Dedieu, directeur de la maison de l’Europe de Montpellier et Mohamed Boudiaf, chef de service jumelages de Frontignan la Peyrade, rappelant tour à tour la devise de l’Union Européenne : Unie dans la diversité.

Résultat : deux gagnants avec un prix du public décerné d’après le nombre de « like » recueillis sur les réseaux sociaux et un prix du jury, constitué d’Olivier Dedieu, George Forner, conseiller municipal délégué aux jumelages de Frontignan la Peyrade, Jerôme Fabbri proviseur adjoint du lycée/LEPAP Maurice Clavel et Nadine Tortosa, enseignante d’EPS, référente mobilité au LEPAP.

 
Prix du public   Prix du Jury

Les grands gagnants recevaient abonnements au cinéma municipal le CinéMistral, chocolats et autres spécialités locales à partager, offerts par la Maison de l’Europe et la Ville. Tous les participants repartaient également avec un sac constitué de goodies.

Destiné à encourager la mobilité des jeunes, le Corps Européen de Solidarité permet aux 18/30 ans de se mettre au service d’un projet d’intérêt général à l’étranger. Cette année ce sont Clara Cera Brisa, 26 ans, venue de Mataro, près de Pineda de mar en Espagne, et Diana Ribeiro, 21 ans, arrivée de Vizela au Portugal. Les deux volontaires, venant de villes jumelées avec Frontignan la Peyrade, sont accueillies dans ce cadre pour une durée de 8 mois.

Clara et Diana qui effectuent respectivement leur volontariat à la Direction culture, fêtes et jumelages et au service jeunesse, en lien constant avec leur équipe ont pu œuvrer à leurs missions malgré le confinement et les contraintes liées à la crise sanitaire que nous traversons. Elles ont mis à profit le confinement, notamment, pour travailler sur leur connaissance européenne afin d’organiser des informations collectives destinées à promouvoir la mobilité.

La Ville de Frontignan la Peyrade développe des programmes de mobilité internationale, et plus particulièrement de mobilité européenne, depuis 20 ans avec des chantiers d’insertion internationaux, des échanges scolaires, sportifs et culturels, notamment dans le cadre des jumelages ou du réseau culturel européen et lusophone 7Sois 7Luas, ou encore, depuis 2008, l’envoi de jeunes Frontignanais et l’accueil de jeunes de différents pays dans le cadre du SVE/CES. Plus de 200 jeunes Frontignanais ont vécu une expérience à l’étranger, à titre individuel ou en groupe, (Espagne, Portugal, Italie, Maroc, Grèce, Allemagne, Grande-Bretagne, République Tchèque…) et une quinzaine de jeunes étrangers ont été reçus à Frontignan la Peyrade.

*Le terme mème vient du mot grec « mimesis » qui veut dire imitation. Les mèmes se présentent sur internet sous la forme d’une image décalée ou détournée accompagnée d’un texte humoristique ou sarcastique, largement diffusée.

Communiqué de Michel Arrouy et Claudie Minguez

Suite à l’assassinat d’un enseignant du collège Bois d’Aulne de Conflans-Saint-Honorine, Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade, et Claudie Minguez, 1ère adjointe déléguée à la ville éducatrice, au nom du conseil municipal, témoignent de leur émotion et de leur volonté d’agir pour que de tels actes ne se reproduisent :

 
Claudie Minguez 1ere adjointe   Michel Arrouy, maire de Frontignan la  Peyrade

« Nous sommes très touchés par cet acte atroce et nous témoignons tout notre soutien à la famille, ainsi qu’à la communauté éducatrice. L’école est un espace essentiel d’apprentissage du respect de l’autre, dans toutes nos différences. Les clivages et l’intolérance se nourrissent jusqu’à l’horreur. Notre devoir d’élu.e.s, à tous les niveaux, est de lutter contre les fanatismes pour préserver ce droit intangible de s’exprimer librement.»

Jean Fauque - On décompose la chanson

Osez Joséphine, La nuit je mens, Ma petite entreprise et autres tubes d’Alain Bashung mais aussi Chet Baker de Vanessa Paradis, l’album Destination Vegas de Johnny Hallyday, Elle m’a rien dit m’a tout dit de Jacques Dutronc, Désormais de Dick Rivers ou encore Psychédélices d’Alizée, vous connaissez ces chansons ou leur interprète, mais connaissez-vous leur auteur ?

On décompose la chanson #ODLC est une nouvelle création qui invite, à chaque édition, à décomposer un titre pour en découvrir son histoire et autres anecdotes qui l’entourent en compagnie de leur auteur.

ODLC est le fruit de la collaboration entre la Ville de Frontignan la Peyrade et le parolier/écrivain de tous ces titres, pour certains devenus culte, Jean Fauque. Ce dernier, qui a travaillé avec certains des plus grands noms de la chanson française, a récemment choisi de s’installer à Frontignan, côté plage « pour son cadre de vie exceptionnel », d’où il poursuit sa carrière.

Cette première saison propose une série de 15 émissions d’une durée de 7 à 10 mn chacune, qui seront diffusées à partir du dimanche 18 octobre puis chaque dimanche, à 18h30, sur les différents médias de la Ville.

Jean Fauque

 
  Jean Fauque

La musique est entrée tôt dans la vie de Jean Fauque, grâce à une mère à la très jolie voix qui chantait le répertoire français, puis sous la forme d’un électrophone et de 45 tours achetés par son père lorsqu’il a cinq ans, à Fès, au Maroc. Il se passe alors en boucle Le parapluie de Georges Brassens, « une chanson presque fondatrice pour moi », qui évoque la France verdoyante idéalisée depuis le brûlant pays lointain, raconte celui qui fut le co-auteur et l'ami d’Alain Bashung. Enfant, il se rêve écrivain, il lit beaucoup, il écrit des suites aux rédactions scolaires, et commence à composer à 15 ans pour mettre ses mots en musique. A 16 ans, interne dans un collège des Deux Sèvres, ses bavardages en classe et facéties font qu'il est sollicité pour présenter en sketches les spectacles de la troupe du collège. La découverte du public et de la scène côté coulisses sont pour lui une révélation, il sera artiste.

Comme dans la chanson de Charles, à 18 ans il quitte la province et arrive à Paris avec une guitare, bien décidé à faire de la musique son métier. Encouragé par le grand compositeur et arrangeur André Popp (Piccolo Saxo et Cie, L'amour est bleu, Manchester et Liverpool), il enregistre un premier single à 20 ans comme interprète, et deux autres en 83 et 84 sous le nom de Janot chez Polygram. En 1977, une première chanson, les Highways, est gravée sur disque chez Barclay. C’est avant tout en qualité d’auteur et grâce à une rencontre décisive que Jean Fauque atteindra la reconnaissance. En mars 1975, son chemin croise celui d’Alain Bashung avec lequel ils écrivent une douzaine de chansons. Ils ne se quitteront plus, et 13 ans plus tard, en 1988, il participe à l’écriture de l’album Novice et en 1991, coécrit avec Alain cinq chansons de l’album Osez Joséphine, dont le titre éponyme, qui recevra trois Victoires de la Musique.

La collaboration artistique entre les deux hommes se poursuivra par les albums Chatterton, couronné par l’Académie Charles Cros, Fantaisie Militaire, avec les titres marquants Ma petite entreprise et La nuit je mens, et en 2002 par le très ambitieux L'imprudence. Jean Fauque écrit parallèlement pour de nombreux interprètes, dont Johnny Hallyday, Jacques Dutronc, Patricia Kaas, Carole Laure, Isabelle Boulay, Marc Lavoine, Guesch Patti, Luz Casal, Tcheky Karyo, Dani, Art Mengo, Romane Serda, Line Renaud, Astonvilla, Anggun, Tristan Nihouarn, Rachid Taha, Vanessa Paradis, Alizée…

Il livre aussi en 2008 13 Aurores, un album très personnel. Auteur et interprète, entouré de six pianistes compositeurs prestigieux dont Christian Gaubert et Baptiste Trotignon, il évoque ici de sa voix de crooner le temps qui passe, les femmes esseulées, les blessures du cœur…

L’un des plus impressionnants palmarès de l’histoire de la chanson française :

Le Grand Prix Sacem de la Chanson Française (en 2019) ou encore 11 Victoires de la musique (entre 1993 et 2009), pour 27 nominations, ont récompensé des artistes pour des œuvres et albums auxquels l’auteur a participé. L'album Fantaisie militaire a même remporté (en 2005) la Victoire du meilleur album des 20 ans d’existence des Victoires.

Jean Fauque est aussi l’auteur de deux romans historiques sur son Algérie natale, parus en 87 et 90, écrits avec Jacques Roseau, ardent défenseur des rapatriés d’Algérie et des Harkis, décédé tragiquement en 1993. Il est également coauteur avec les journalistes Jean-Daniel Beauvallet et Marc Besse de Dessous de Songs, (paru en 2013), qui raconte la genèse d’une trentaine de hits planétaires.

Opération nettoyage organisée par le collectif de nos étangs.

Le collectif les amis de nos étangs et EELV Frontignan soutenus par la Ville de Frontignan La Peyrade, organisent un nettoyage de terrain le dimanche 18 octobre 2020.
 
 
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, y compris les enfants sous la responsabilité de leurs parents.
 
La Ville fournira du matériel prévu à cet effet, par précaution vous pouvez prévoir votre propre matériel.
 
Le point de rendez-vous est fixé devant la salle de l'aire, le dimanche 18 octobre à 9h00 .
 
Le port du masque est obligatoire, la distanciation physique devra être respectée.
 
Pour tout renseignement : Jérôme Bascou 06 46 71 87 37

Frontignan « Le Cœur de Ville » une priorité du mandat du Maire

Le maire Michel ARROUY, accompagné par son équipe en charge de l’urbanisme et du commerce représentée par Frédéric Aloy délégué à l’urbanisme et à l’aménagement et Patrick Bourmond au commerce et à l’artisanat, avait convié ce lundi le président de la CCI de l’Hérault, André DELJARRY et son vice-Président, délégué Commerce-Tourisme-Culture, Jean-Marie SEVESTRE pour une visite du centre-ville de Frontignan la Peyrade.

G à D : Patrick Bourmond, Frédéric Aloy, Michel Arrouy, André Deljarry  et Jean-Marie  Sevestre

« Il faut garder l’économie en vie, quand on sauve les entreprises on sauvegarde les emplois, le cœur de ville est important, j’en fait une priorité de mon mandat » précise le 1er magistrat de la ville et de rajouter « le risque est présent, tout le monde doit être responsable, chacun d’entre nous doit en être conscient »

Pas moins de 35M€ sont mobilisés par la ville et ses partenaires pour redynamiser le petit commerce. « C’est une opération importante pour le secteur économique, idéalement situé entre Sète et Montpellier, Frontignan a un rôle à jouer » précise Michel Arrouy. Faire l’acquisition de fonds de commerce par la ville, si nécessaire. Il s’agit de rénover l’habitat, de redessiner les espaces publics, de nouveaux équipements, de soutenir le commerce de proximité.

Dans les dix années la ville aura changé avec notamment de nouveaux équipements (gare multimodale, miniplexe…) la Ville reste en effet mobilisée pour que son cœur reste un lieu de vie.

La CCI de l’Hérault apporte son soutien, André DELJARRY, précise le rôle de la CCI qui est d’accompagner les 342 maires du département afin de promouvoir les entreprises du territoire et trouver de nouveaux moyens pour répondre à leurs problématiques. Leur but est de défendre les intérêts des entreprises en apportant une vision concrète, une expertise, et de participer à la construction des projets structurants du territoire. Un optimisme raisonnable. "Si nous figeons l’activité, nos entreprises ne se relèveront pas et la crise ne doit pas freiner nos grands projets."

La CCI en partenariat avec la Région Occitanie et le Département de l'Hérault renouvelle le dispositif exceptionnel de soutien au commerce qui sera présenté ultérieurement par Carole DELGA, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Kleber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault et André DELJARRY, Président de la CCI Hérault.

A.S

Le port invite les plaisanciers à devenir des ambassadeurs des bonnes pratiques environnementales

Le port de plaisance est toujours prêt à mettre en place de nouvelles actions pour encourager les bonnes pratiques qui préservent notre environnement ! Tour d’horizon des dernières innovations

 

Trois composteurs à portée de main

Afin de sensibiliser au maximum les plaisanciers au tri et à la valorisation de leurs déchets verts, un 3e composteur a été mis en place sur le port de plaisance. Situé au bout de l’avenue Ferdinand de Lesseps, il est, comme les deux premiers (l’un se situe derrière le bureau de la zone technique du port, l’autre sur le parking de la station de carburant), assorti de consignes pour sa bonne utilisation.

Opération Je navigue, je trie :

En collaboration avec Gestes Propres depuis 2015, le port de plaisance de Frontignan la Peyrade distribue gratuitement des sacs poubelles pour les ordures ménagères (distributeur à la station carburant, en libre-service). En juin 2019, un second distributeur a été installé au niveau des sanitaires Nord du port. Des cabas de tri pour les déchets recyclables sont également disponibles gratuitement à l’accueil de la capitainerie.

 

 

Kits anti-pollution

Afin d’aider les plaisanciers à maintenir propres les eaux de fond de cale, des Kits anti-pollution sont disponibles à l’accueil de la capitainerie. Ils contiennent des feuilles absorbantes hydrophobes qui absorbent les hydrocarbures mais pas l’eau.

Lorsqu’elles sont saturées, il faut les jeter dans le collecteur à déchets pour produits souillés également disponible au port.

Contre la pollution plastique

Cette année, toujours inscrit dans une démarche éco-responsable et afin de réduire les déchets à la source, le port de plaisance a fait le choix de ne plus utiliser les gobelets en plastiques jetables et dote les plaisanciers de gobelets réutilisables.

 

 

Chaque goutte d’eau douce compte !

Parmi les nombreux messages à destinations des plaisanciers, le port exhorte également à économiser l’eau douce, rare et précieuse, en limitant sa consommation pour le rinçage des bateaux, notamment en utilisant simplement un réducteur de débit ou un pistolet « stop-eau ». De nouvelles prestations qui viennent compléter l’offre déjà existante au port de plaisance avec notamment une déchetterie, du tri sélectif, des pompes de collecte des résidus de bateau ou encore l’utilisation de produits d’entretien "éco-labellisés".

Port propre et Pavillon bleu

Adhérent à l’Union des Villes portuaires d’Occitanie et signataire de la charte Sud de France Nautique, labellisé Port propre et Pavillon Bleu depuis plus de 25 ans, le port de plaisance de Frontignan est régulièrement salué pour son engagement environnemental.

Infos complémentaires sur :

www.frontignan.fr/ma-ville/tourisme/port-de-plaisance/

Téléchargez l’appli du port de plaisance sur : Apple store ou Google play 

Club loisirs – Une assemblée générale à huis clos, ou presque.

Au regard de la situation exceptionnelle causée par la crise sanitaire du COVID-19, c’est une assemblée générale particulière qui a été présentée

Le club loisirs a organisé ce vendredi 09 octobre son assemblée générale dans la salle Bouvier Donnat à huis clos ou presque car limitée à 49 personnes.

Donc pour être en phase, le président Fobis ouvre la séance par une assemblée extraordinaire dans le but de valider une assemblée générale restreinte.

Les élus étaient bien présents notamment Jean Louis Bonneric, délégué à la ville citoyenne, mais également Mmes Chantal Carrion vice-présidente du CCAS, Isabel Vilaverde-Fiuza en charge de l’urgence sociale et Renée Duranton Portelli déléguée au troisième âge.

En début de séance, Mme Duranton précise que le statut d’élu Frontignanais ne permet plus de prendre position dans le milieu associatif et s’abstiendront, même en étant adhérant à l’association, de participer aux votes. Donc acte !

Le conseil d’administration étant présenté, l’assemblée reprend son cours avec la présentation des rapports moral et financier tous deux adoptés à l’unanimité. De coutume au club loisirs, chaque animateur présente le bilan de son activité, mais distanciation et mesures sanitaires obligent, c’est le président Fobis que s’est chargé de cette présentation.

Pour les prévisions 2021, bien que programmées, elles sont aléatoires en fonction des mesures sanitaires qui sont ou seront mises en place selon l’évolution de la pandémie.

A.S

Travaux du port de plaisance 2/4 Les grandes nacres en proie à une pandémie

 

La grande nacre (Pinna nobilis), parfois également appelée jambonneau hérissé, est un coquillage (l’un des plus grands du monde, pouvant dépasser 1 m de long), vivant dans les fonds sableux de Méditerranée, souvent couverts d’herbiers de posidonie. Jadis abondante sur le littoral français, elle est protégée depuis le 26 novembre 1992 et sa pêche est interdite.

Durant l’automne 2016, après avoir décimé environ 99% de la population de grandes nacres en Espagne et tout autour des Baléares, le parasite protozoaire Haplosporidium pinnae a atteint les populations de Corse. De nouveaux points de mortalité ont été détectés depuis en Tunisie, au Maroc, en Grèce, en Croatie, en Turquie et en France, avec une rapidité de propagation de l’épidémie « alarmante », a déclaré l’Union internationale pour la conservation de la nature/UICN.

Dans le cadre des travaux de restructuration et de modernisation du port de plaisance de Frontignan la Peyrade, seize pinna nobilis devaient être déplacées pour être protégées. « Elles ont cependant malheureusement été déclarés mortes il y a une dizaine de jours » a récemment annoncé le maire adjoint délégué aux espaces portuaires et balnéaires de Frontignan la Peyrade, Jean-Louis Molto.

Plus grave encore, 46 spécimens ont connu le même triste sort sur les 250 recensés sur la zone qui avait été désignée comme la plus favorable à la réimplantation des coquillages déplacés par les scientifiques qui étudient cette espèce et la pandémie dont elle est victime.

Le top départ approche pour les travaux de modernisation du port

 Créé en 1982 et géré depuis 1996 en régie directe à autonomie financière par la Ville, le port de plaisance de Frontignan accueille chaque année plus d’un millier de navires. Aujourd’hui, la Ville s’apprête à le restructurer, pour moderniser ses équipements et offrir plus d’anneaux et de services aux plaisanciers et autres usagers.

Actuellement d’une capacité d’accueil de 600 anneaux, le port offre déjà de nombreux services : postes d’accostage équipés de bornes de distribution d’eau et d’électricité, quai d’accueil réservé aux escales, station carburant automatisée, pompe de vidange des eaux grises et noires, sanitaires, déchetterie portuaire, zone technique équipée aux normes environnementales, service bosco permanent, accès wifi, accueil et surveillance portuaire 24 /24… au fil des années, le port de plaisance de Frontignan est devenu l’un des plus performants du littoral occitan, que ce soit en terme de services ou de respect de l’environnement… et il compte bien continuer sur sa lancée !

Pourtant aujourd’hui, le port ne répond plus pleinement aux exigences de la plaisance moderne et souffre notamment d’un manque chronique de postes d’accostage disponibles. Le projet de restructuration et de modernisation va permettre d’augmenter sa capacité d’accueil en passant de 603 à 750 postes et de proposer des services de qualité sans accroître l’emprise du site. Il intègre les ambitions du Plan littoral 21 avec la Région Occitanie, commune à la volonté de la Ville d’agir pour le développement durable de la plaisance, du tourisme nautique ou nautourisme et de l’activité économique maritime locale.

Ces travaux de restructuration et de modernisation vont commencer cet hiver, après la phase d’installation du chantier de la mi-octobre à la fin décembre.

Ils démarreront par l’aménagement de l’avant-port avec la création d’une cinquantaine de postes d’accostages dédiés aux escales et aux acteurs professionnels locaux du nautisme et celle d’une promenade piétonne Rive Est. Le dragage des bassins sera réalisé au fil par secteur afin de retrouver les profondeurs nécessaires à la navigation en toute sécurité. Suivra le réaménagement des bassins et le remplacement des pontons pour augmenter la capacité d’accostage ainsi que l’aménagement de l’espace dédié aux petits métiers de la pêche. Les travaux devraient se dérouler sur 3 ans, pour un montant prévisionnel de 4,5 M €.

Des réunions d’information et de concertation vont être menées dès la semaine prochaine et d’ici à début décembre auprès des pêcheurs mais aussi des plaisanciers, professionnels, commerçants riverains et autres usagers de la zone technique afin de les informer précisément et coordonner les activités de tous pendant la durée des travaux.

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).