Frontignan

Exxon Mobil – 25 Ans de bras de fer pour Pierre Bouldoire, pour une victoire.

Le Scandale d’Exxon Mobil à Frontignan

En 2015 le groupe ExxonMobil a réalisé un Chiffre d’affaire de 234 milliard d’euros ce qui lui permis de générer un cash-flow de 29 milliards d’euros et un bénéfice net de 14 milliards d’euros.

Retour sur les évènements:

 

Le groupe Exxon-Mobil a tiré profit pendant des décennies de la raffinerie dont il était propriétaire à Frontignan. Pendant toutes ses années, par négligence et pour maximiser ses bénéfices, le groupe Exxon Mobil, n’a pas pris les dispositions nécessaires pour éviter la pollution des sols qu’il occupait.

Lorsque la rentabilité du site a décliné, l’industriel a purement et simplement arrêté l’exploitation et licencié le personnel. Il lui a fallu ensuite 4 ans pour démanteler son usine et rendre le terrain théoriquement "réutilisable pour de nouveaux usages".

En 1992 la ville de Frontignan la Peyrade fait l’acquisition de ce terrain en vue de le valoriser et développer de nouvelles activités, pour un montant total de 7 183 820 francs.(1,6M€) Très vite elle se rend compte que, malgré les assertions et documents fournis par l’industriel, la dépollution des sols n’a été réalisée que très superficiellement et très partiellement. La ville réussit à faire revenir autour de la table l’industriel responsable de cet état de fait. Une longue bataille commence face à un groupe qui dispose de moyens financiers et de moyens de pression colossaux. La ville va néanmoins réussir à lui imposer de produire un premier plan de dépollution. Hélas la démonstration sera faite que ce plan était très largement insuffisant pour être en règle avec la législation et par rapport à ce qu'il est souhaitable pour la santé des habitants de la commune.

En 2013 la préfecture constate que les pollutions significatives avérées dans les sols (hydrocarbures, plomb, PCB) et la nappe phréatique (phase pure d’hydrocarbures) présentent un risque pour l’Environnement avec le canal du Rhône tout proche et pour les futurs usagers du site. En 2015, le tribunal administratif fixe l'objectif de la remise en état : rendre de nouveau le terrain propice pour un usage "industriel ou équivalent

Juin 2015 : Exxon Mobil remet un nouveau plan, avec 15 mois de retard. Un plan encore une fois a minima.

En 2016, après des années de controverses, d’études sans fin et de réponses dilatoires de la part du groupe Exxon Mobil, la réalité apparait enfin au grand jour grâce à une étude approfondie mandaté par la ville auprès d’un cabinet d’expertise indépendant. Non seulement la pollution des sols et des eaux souterraines est telle que le terrain est incompatible même avec un usage industriel mais les terres de la friche industrielle sont imprégnées d’au moins 4200 tonnes d’hydrocarbures dont certains sont particulièrement toxiques : hydrocarbures aromatiques polycycliques, benzène, toluène, éthylbenzène, xylène, etc.. L’imprégnation est en outre très sévère puisque que cette pollution se retrouve jusqu’à 3,5 mètres de profondeur. La présence de métaux lourds (plomb, arsenic) est également avérée.

Des travaux préparatoires de dépollution sont en cours et requièrent toute la vigilance de la ville et des associations de citoyens engagées

Dans le cadre de cette dépollution Exxon doit procéder à la démolition des 2 hangars, abritant à ce jour les services techniques et le comité des fêtes. Il appartient donc à Exxon à indemniser la ville pour la perte de ces bâtiments d’une surface de 2600 m2 à hauteur de 650 000€, 540 000€ pour les frais de relocalisation et enfin 110 000€ au titre de préjudice soit 1,3M€, dans ces conditions la ville se désisterait de son action contractuelle privée d’objet du fait de ces indemnités.

Le conseil municipal approuve à l'unanimité le protocole transactionnel, une victoire pour la municipalité.

 

Question diverse en fin de séance du conseil :

Le groupe FN s’interroge comment « Citoyens parlons-en ! » a pu se procurer les adresses mails municipales pour envoyer leur communiqué. Gérard Prato, fait rappel à la loi sur la question « 5 ans de prison et 300 000€ d’amende. » Le maire s’avoue bien impuissant sur le sujet « Je ne sais pas et je n’ai pas le droit de savoir, vous n'y allez pas de main morte, mais ça nous débarrasserait de M.Cleret pour les prochaines élections » a ironisé Pierre Bouldoire

 

A.Sanfilippo

Inauguration du nouveau restaurant scolaire Les Lavandins, sans l'éducation nationale.

Démarrées en octobre 2012 par la construction de l’école élémentaire, les tranches fermes de la reconstruction du groupe scolaire Les Lavandins se terminent avec la livraison du restaurant scolaire, dont les portes se sont ouvertes aux enfants et aux personnels depuis le 5 mars.

 Il n'y pas d'âge pour prendre les choses en main!

 
On se pose des questions à tous les âges  

Pouvant accueillir 332 élèves, ce restaurant moderne et parfaitement équipé pour offrir aux enfants et au personnel de meilleures conditions d’accueil, comprend un self-service pour les élèves des classes élémentaires qui, après avoir pris leurs repas, effectueront eux-mêmes le tri sélectif de leurs déchets. Les enfants des classes maternelles sont quant à eux servis à table, dans la partie du restaurant qui leur est réservée.

Un nouvel équipement qui s’inscrit dans une démarche Haute qualité environnementale (HQE), dans une logique d’économie d’énergie et répond parfaitement à la mise aux normes des bâtiments publics, notamment en matière d’accessibilité ; des conditions respectées dans le cadre de l’ensemble de la vaste opération de restructuration de tout le groupe scolaire, lancée en 2012.

Le projet, conduit par le cabinet d’architectes Nicolas et Maurin sur un programme du cabinet Pierre Cabanis, a été retenu à l’unanimité du jury, composé notamment d’élus, d’enseignants et de parents d’élèves, dans le cadre d’un concours d’architecture organisé en 2011. Désormais, plus de 290 enfants, dont 80 de l’école Marcel Pagnol, encadrés par 30 animateurs et 7 agents de restauration, y partagent leurs repas, avec au moins un aliment bio, du local et du frais, chaque jour dans les assiettes.

Ces aliments bio représentent 20 % de la composition des menus, qui comprennent de plus en plus de produits issus des circuits courts pour consommer frais et local.

Cet équipement de restauration scolaire permet également de rappeler que l’alimentation de nos enfants est ici un service public. Les 900 enfants inscrits dans les 4 restaurants scolaires de la commune peuvent ainsi manger des produits de qualité et des repas équilibrés, mitonnés et livrés par la cuisine centrale de Frontignan la Peyrade.

En 1 heure 30, tous les enfants ont pris leur repas

Pierre Bouldoire, maire de la ville et 1er vice-président du département a procédé à l’inauguration officielle de ce nouveau restaurant scolaire accompagné par quelques élus notamment Claudie Minguez première adjointe en charge de l'éducation, étaient également présents Philippe Nucho, représentant l’Etat et Francis Veaute pour Sète-agglopole, seul absent de marque, l’éducation nationale !.

Coût des travaux :

1,7 million d’€ dont plus de 500 000€ directement affectés à la performance énergétique

  • Ville de Frontignan la Peyrade : 1 million d’€
  • Sète agglo : 370 000€
  • Département de l’Hérault : 154 000€
  • Etat (fonds de soutien à l’investissement local) : 122 000€

Mobilier et équipements : 140 000 € - Ville de Frontignan la Peyrade

A. Sanfilippo

Cérémonie commémorative du 56e anniversaire des accords d’Evian et du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie

(Archives AS)

 

Pour commémorer le 56e anniversaire de la signature des accords d’Evian et du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, la section locale de la fédération nationale des anciens combattants d’Algérie (FNACA) et la Ville de Frontignan la Peyrade invitent la population à la cérémonie qui se déroulera le lundi 19 mars à 11h à la stèle des accords d’Evian et du cessez-le-feu-en Algérie et vin d’honneur, rue de la Raffinerie, Frontignan.

Cette cérémonie sera suivie d'un apéritif.

A.S

Le voisin artiste expose aux 4 saisons.

Le vernissage de l'exposition " mon voisin est un artiste" organisé par l'association " les 4 saisons" a eu lieu mercredi 14 mars, salle Izzo, parmi la  centaine de personnes présente pour ce vernissage, David Jardon conseiller élu aux festivités et aux joutes, représentait la municipalité.

C’est 40 artistes qui sont venus exposer leurs travaux au grand jour à la grande satisfaction de Patrice Villain le président de l'association des 4 Saisons.

« Cette année, de nouveaux adhérents sont venus rejoindre l’association avec parmi eux quelques photographes, merci à tous les artistes » précisera le président des 4 saisons, non sans avoir salué, au préalable, la qualité des œuvres exposées et le travail effectué par Viviane et Marie Henriette, deux adhérentes, chargées, une nouvelle fois, de la mise en œuvre de cette expo aux 4 saisons.

Que voilà une exposition très riche, hétéroclite, d’une centaine d’oeuvres, sans thème particulier où se mêlent peinture, sculpture en bois, terre, céramiques et bijoux ou encore des photographies.

Une belle brochette d'artistes pour cette expo des 4 saisons.

Une exposition principalement consacrée aux artistes amateurs, venus de Frontignan, bien sûr mais aussi de Balaruc, Mèze et Sète… qui présentent leurs œuvres ou la poétique de l’imaginaire, allant du réel aux songes des artistes de « mon voisin est un artiste » en totale harmonie avec la dynamique de l'association des 4 saisons.

Les expositions des 4 saisons et plus particulièrement « Mon Voisin est un artiste » sont toujours des moments privilégiés, de rencontres et d'échanges.

C’est autour du verre de l'amitié offert par la ville de Frontignan la Peyrade que s’est achevé ce vernissage.

Exposition à voir ou à revoir Salle Izzo jusqu'au 21 mars 2018 de 10 h à 12h et de 15h à 18h.

A.Sanfilippo

Solidarité avec les brioches de l'Association des Paralysés de France

Cela fait plus de 20 ans que la vente des brioches a lieu au profit de l'association des paralysés de France et cette année encore l'APF lance sa campagne brioches qui débute ce  samedi 17 mars sur tout le département et en particulier à Frontignan ou un stand de vente traditionnelle de brioches à l'ancienne est installé les jours de marché au droit de l'hôtel de ville et cela jusqu'au 31 mars 2018.

Offrez vous un sourire avec l'APF ( archives AS ).

Cette opération « gourmandise » a pour but non seulement de faire connaître l’Association des Paralysés de France, mais aussi de récolter des fonds pour mener tout au long de l’année des projets de proximité tels que rompre leur isolement, favoriser l’accessibilité en lieux publics ou privés ou bien encore la mise en place d’un réel accompagnement social.

Voilà une occasion de faire une bonne action, participez en achetant la brioche de l’APF. La maladie et le handicap sont des réalités corrélatives à l'existence ou nul n'est à l'abri et nul ne connaît son destin et peut frapper quiconque dans sa vie.

Le stand de l'APF est présent sur les marchés frontignanais jusqu'au 31 mars.

A.Sanfilippo

Le sport du Week end à Frontignan la Peyrade

Championnat de division honneur régionale masculin. Entrée libre.
15h, stade Lucien-Jean, avenue du 81e R. I.
Rens. : 04 67 80 07 44 

www.asfac.fr

  Compétitions Technique et assaut, techniques et assauts armes et démonstrations. Organisé par l’EAM qwan ki do.
Entrée libre.
Dès 8h, salle de sports Henri-Ferrari, avenue du Muscat.
Rens. : 06 63 79 04 96


 
A.Sanfilippo  

 

 

   

 

 

Trophy 4l : Pauline et Pia à la Pyramide, un équipage féminin qui met les gaz.

Le Raid 4l TRophy voit le jour en 1997, un challenge qui depuis lors a lieu chaque année. Pour la première édition seulement 4 véhicules prennent le départ, aujourd’hui c’est 1260 équipages qui se sont lancés dans la grande aventure de ce Trophy 4L 2018 dont 340 exclusivement féminins.

Le sponsor Laurent Miachon, propriétaire de la Pyramide, Pia et Pauline les aventurières.

Le 4L Trophy est une course d’orientation réalisée exclusivement en Renault 4 (R4L). Un parcours avec étapes au travers de la France, l’Espagne et le Maroc. Ils transportent des fournitures scolaires et sportives qui sont distribuées aux enfants du sud Maroc à l’arrivée. Chaque équipage est classé en fonction des kilomètres qu’il parcourt pour passer au point de contrôle, évidement le but étant d’en parcourir le moins possible.

Un an de préparation, a été nécessaire, en plus des cours et de l'alternance en entreprise, pour trouver l'argent, trouver des sponsors, créer une association, acheter la voiture, préparer la 4L avant de s’élancer dans l’aventure et franchir allégrement les quelques 6500 km en 10 jours de 21é Trophy 4L. Pour Pauline et Pia, nos deux concourantes, il a fallu investir 2000€ pour l’achat de la 4L et un millier supplémentaire pour la remise en état. Parmi ces sponsors qui ont financé cet équipage féminin de Business School Montpellier, Laurent Miachon, propriétaire de la Pyramide, restaurant situé sur la ZA de Frontignan, sur le parking PL, dont une partie accueillera la future cuisine centrale.

 L'étape Boulajoul à Merzouga, équipage et 4L se portent bien.

Pauline et Pia, un équipage pugnace, elles sont parties de Perpignan, pour rejoindre Biarritz ou le départ a été donnée le 15 février 2018, pour rejoindre ensuite Marrakech au Maroc, mais l’aventure débute mal, la culasse casse à la hauteur de Carcassonne, un Garagiste a tout fait pour la changer dans les temps, elles se présentent au contrôle de départ à Biarritz 4 minutes avant la clôture. Hormis une crevaison, le restant de la course se déroule sans problème, les filles et la 4L ont tenu le choc. Au final elles terminent 99é de la course sur 1260 et 22é des féminines.

Dernière phase de l'histoire entre le 4L TROPHY et LA PYRAMIDE! Pia et Pauline sont venues ce mercredi 14 mars rendre une petite visite à Laurent Miachon, leur sponsor. La 4L exposée à l'entrée du restaurant et elles se sont tenues à disposition des clients impressionnés et admiratifs devant ces jeunes filles forts sympathiques.

Elles se disent prêtes à faire part de leur expérience à des Jeunes étudiants qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure du 4L TROPHY.

Cela mérite bien un grand coup de chapeau. On ne peut que les féliciter pour l’exploit et leur souhaiter une bonne continuation dans la suite de leurs études.

Leurs exploits sur Facebook « PP met les gaz »

A.Sanfilippo

7é édition du Trial des Lucioles

 

Malgré le temps très hivernal de ce samedi de mars, 220 personnes se sont présentées à la Cible pour participer à la 7é édition du Trial des Lucioles.

Cette course à pied aurait pu être noyée dans la banalité de ce sport hormis le fait qu'elle ait lieu la nuit au travers de la garrigue avec tous les pièges des chemins caillouteux sous les étoiles , d'où l'obligation de la lampe frontale.

Ce trial se divise en plusieurs catégories, 7 et 14km, en solo ou en équipe.

Au final en solo, Martin Sacha a bouclé son parcours de 14km en 55 minutes, la première femme Celine CovesChatar termine en 1h et 14 minutes

En équipe masculine Gia Laurent et Frédéric, 59 minutes. Les féminines composées de Céline et Lugdivine, bouclent la parcours en 1h et 30 minutes. Samuel Salas boucle les 7km en 27 minutes et Marion Madrid en 36 minutes.

Une soirée qui s'est achevée dans la joie autour d'une brasucade le verre de l'amitié à la main.

A.S

La vidéoprotection déployée aux entrées en 2018.

 

La ville entend installer des caméras de vidéoprotection sur certains points stratégiques de son territoire.

Chronologie:

Mars 2017 - La ville par son engagement à vouloir préserver la tranquillité publique et lutter contre l’insécurité et en particulier au centre ville a évoqué la possibilité d’une installation de surveillance par vidéo, une installation qui a fait débat lors du conseil municipal du 23 mars 2017 présentée en question diverse.

Juin 2017 - Une étude technique a été confiée a un cabinet d'étude spécialisé (EMSYS) en relation avec les services de police. A l'issue de cette étude une priorité s'est portée sur l'installation de 6 cameras aux entrées de la ville dotées d'un système d'identification des plaques d'immatriculation.

Le coût de cette installation, selon le devis établi par le bureau d'étude, serait de 125 983€ HT, un soutien financier de l'ordre de 30% peut être obtenu auprès de l'Etat (fonds interministériels de prévention de la délinquance).

Décembre 2017 -  L'observatoire citoyen de la tranquillité est sollicité qui s'est prononcé à l'unanimité pour sa mise en place

A souligner que le nombre de policiers municipaux est de 21, ce qui correspond à 1 policier pour 1000 habitants alors que la moyenne dans l’hexagone se situe 2850 habitants par policier, mais les difficultés persistent.

Mars 2018 - L'installation de ces dispositifs serait donc déployée à partir de l'année 2018 dès notification de la subvention de l'Etat, il est donc demandé au conseil d'autoriser M. le maire à déposer cette demande.

Estimant que cette installation va à l'encontre de ses convictions le groupe communiste du conseil s'abstient.

A. Sanfilippo

Conseil municipal - Débat d’orientation budgétaire 2018

 

Le débat d'orientation budgétaire a occupé la majeure partie de ce long conseil. Une étape incontournable du cycle budgétaire, le débat d’orientation budgétaire s’est tenu ce lundi 12 mars 2018, en amont du budget. L’objectif est en effet de préparer l’examen du budget de l’année à venir, en donnant aux membres de l’assemblée délibérante, en temps utile, les informations qui leur permettront d’exercer de façon effective leur pouvoir de décision à l’occasion du vote du budget.

 Dans un contexte toujours contraint, la majorité municipale expose, dans ce document de référence, les perspectives financières et politiques pour l’année 2018 et au-delà. Situation qui se décline en 5 grandes thématiques (partager, rassurer, grandir, habiter et réussir), avec une situation budgétaire stabilisée, un bon niveau d’investissement… Tels sont les axes forts du budget 2018 en préparation.

"Le projet politique pour la ville se poursuit et voit sa mise en oeuvre évoluer dans un contexte économique national qui reste tendu pour les collectivités locales depuis plusieurs années, la ville maintient les priorités souhaitées par les citoyens" argumentera l'adjointe aux finances Mireille Bertrand en ouverture de la présentation du DOB  2018, Budget principal de la ville et de poursuivre, " L'Etat est le seul responsable du déficit de la sphère publique française, il attend des administrations locales et sociales qu'elles le suppléent dans cet effort". Pour la commune, la perte sur la dotation globale de fonctionnement (DGF) est de l'ordre de 1,6 millions d'Euros pour la période 2014/2017.

Réduction des contrat aidés imposée par l'Etat concerne 80 agents en 2018, une loi des finances qui prévoit également un dégrèvement de 30% sur la taxe d'habitation en 2018; 65% en 2019 et de 100% en 2020, ces dégrèvements seront compensés  sur la base des taux et abattements en vigueur pour les impositions 2017.

La ville face à cette situation , les efforts porteront encore en 2018 sur:

  • Une maîtrise des dépenses
  • Recours à une fiscalité contenue en tenant compte des contraintes subies
  • Une maîtrise de l'endettement
  • Et une politique d'investissement en lien avec les attentes de la population.

Ainsi la ville envisage de réduire ses charges de fonctionnement de 1,5% par apport un budget prévisionnel 2017 en portant une attention particulière sur l'évolution de la masse salariale en la limitant à 1% compte tenu de l'évolution du GVT.

Réorganisation des services, en particulier dans les domaine sports, entretien, animation péri et extra scolaire du à la fin des contrat aidés, une perte évaluée par la ville de l'ordre de 480 000€.

Mutualisation du Sivom et de l'agglo et les emprunts feront l'objet, comme chaque année, de renégociations, ceux ci strictement adaptés aux projets d'investissements à conduire.

Le produit des taxes, habitation, foncière bâties et non bâties est évalué à 19 300 000€ en tenant compte de la compensation des 30% de la fraction exonérée et de l'augmentation des bases locatives de 1,2% décidé par l'état, mais également de l'augmentation des bases des taxes communales de 4% sur la TH et sur les propriétés bâties et non bâties.

" La double peine pour les Frontignanais, c'est un choix politique que vous faites " dira Gérard Prato.

"En comparaison avec les villes de la même strate démographique, la ville présente des ratios de charges de fonctionnement par habitant inférieurs à toutes les villes moyennes nationales, départementales ou régionales : 757€ par habitant alors qu’il est de 1043€ ailleurs" précisera le maire.

GP "Mais seulement 46% de la population paie les impôts"

PB " Ceux qui n'en paient pas aimeraient certainement bien en payer"

Concernant l’investissement, la Ville investira environ 3,3 millions d’€ en 2018, au service des Frontignanais, notamment :

La poursuite des travaux du Buc ( Celestin Arnaud et montée du Mas de Reboul) entre autres etc...

Evolution de la dette .

Au 1er janvier 2017, la dette s’élève à 28 927 833 €, Un taux actuariel de la dette qui s’élève à 2,27% pour une durée de vie résiduelle moyenne de 14 ans et 8 mois.

Au 1er janvier 2018, la dette s’élève à 28 959 122€, Un taux actuariel de la dette qui s’élève à 1,76% pour une durée de vie résiduelle moyenne de 13 ans et 4 mois.
Les deux DOB (ville et port) ont été approuvés à l’unanimité. Les aménagements de modernisation du port et d’augmentation du nombre de postes à quai ont notamment  été retenus.

 

Ce DOB, va être présenté à la population au cours de réunions publiques organisées dans chacun des conseils de quartier de la ville.

Il  a été également question d'indemnisation de la ville par Esso SAS dans le cadre de la dépollution des terrains de l'ancienne Mobil et d'installation de caméras de vidéo surveillance aux entrées de la ville. Affaires qui seront traitées dans un prochain article à paraitre

A.S

Soirée théâtrale - l'Ame gitane

 
L'âme gitane   Dhoad, les gitans du Rajasthan

L’âme gitane

L’âme gitane est une pièce qui tente de convoquer le Duende, c’est à dire le feu sacré, la flamme, le supplément d’âme et de le partager avec le public.

C’est un spectacle dans lequel les comédiens sont dirigés en direct devant les spectateurs. Une vraie performance agrémentée par la poésie gitane d’Alexandre Romanes, de Joseph Stimbach, Tcha Baliardo et des extraits du sublime texte de Federico Garcia Lorca, Jeu et Théorie du Duende. Entre oralité, improvisation, danse et musique flamenco, c’est un spectacle unique presque une ga-geure car rares sont les spectacles de l’histoire du théâtre où des gitans montent sur une scène de théâtre et disent de la poésie.

Mise en scène et jeu : Benjamin Barou-Crossman

Assistante à la mise en scène : Marine De Missolz

Avec jeu : Thierry Patrack, Nathalie Rey, Kakes Baptiste, Vincent Loukas – danse flamenco : Karine Gonzales – Clarinette et jeu : Helios Azoulay

 L’âme gitane de Benjamin Barou-Crossman - Théâtre musical

Le Vendredi 16 mars 2018, 21h  Salle de l’Aire – Plan du bassin

Tarifs 4€ / 8 €

+ + + +

Dhoad, les gitans du Rajasthan.

Véritables ambassadeurs de la culture du Rajasthan, berceau du peuple gitan à travers le monde, les Dhoad ont donné durant les 12 dernières années 1000 concerts dans 80 pays différents répartis sur les cinq continents.

Le groupe composé de six musiciens, une danseuse sapera et un fakir est aux confluents de cultures gitanes, hindoues et musulmanes, la musique et le spectacle de Dhoad, dont l’exubérance est le reflet de cette contrée de passion et de féerie, ont un rythme subtil et envoûtant.

Spectacle musical tout public - Le samedi 17 mars 2018, 21h, salle de l’Aire, plan du Bassin .

 Tarifs 8€ (plein) / 4€ (réduit)

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations