Frontignan

La ville consulte les habitants.

La ville consulte les habitants pour la création de l'Espace de vie sociale Calmette, le samedi 18 novembre de 10h à 12h à la salle d'honneur de l'Hôtel de Ville.

Une espace de vie sociale qui devrait voir le jour en 2018, dans un local mis à disposition par Herault Habitat avec le soutien de la CAF.

Un lieu de proximité et de mixité pour tous les publics et en particulier les familles, les enfants et les jeunes. Il doit permettre aux habitants d'être écoutés, de s'exprimer et de concevoir des projets pour le renforcement de la parentalité et des liens de voisinage et favoriser la participation active des habitants à la vie et l'animation de leur quartier.

  • Salle d'honneur de l'hôtel de ville
  • Samedi 18 novembre de 10h à 12h
  • Ouvert à tous.

Les Républicains communiquent

 
Jacqueline LICALSI  

La fédération de l’Hérault a choisi de me confier la responsabilité de rassembler notre famille politique sur FRONTIGNAN LA PEYRADE.

J’ai souhaité succéder à un ami qui a fait le choix d’un engagement politique communal, pour défendre mes convictions et porter nos valeurs autant que possible.

Aujourd’hui, veille des élections du président de « LES RÉPUBLICAINS », nous avons plus que jamais un rôle à jouer dans la reconstruction de notre mouvement.

Mercredi 25 octobre, lors d’une réunion nous avons pris la décision de nous retrouver chaque mois afin nous rencontrer, de créer des événements et d’être force de propositions.

Rejoignez-nous !

Jacqueline LICALSI 06.37.58.83.08 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Communiqué de Jacqueline LICALSI

 

Rencontre Handicap et Emploi à Voltaire.

Ce mardi 14 novembre 2017, dans la salle Voltaire s’est tenu une rencontre sur l’emploi et l’insertion professionnelle d’un individu en situation de handicap, dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire.

Une rencontre organisée par l'AMETRA, médecine du travail à Montpellier, à laquelle ont participé Mme Dominique Prentout, médecin du travail, Cyrille Petitjean, psychologue et Sylvie Poletto, assistante santé.

Yannie Coquery conseillère municipale déléguée aux handicaps représentait la municipalité.

Après la projection d’un film «Gagnant-gagnant», dans lequel Julien Taurine y joue un rôle prépondérant, le sien. Handicapé, non voyant, Julien, présent dans la salle, y évoque, son parcours personnel et sa situation de salarié au sein de l’entreprise « j’ai du m’adapter à mon poste car il n’était pas possible d’adapter le poste » qui n’est autre que la mairie de Frontignan la Peyrade ou il est agent d'accueil territorial.

Physique, psychique ou par maladie, Il n’y a pas un handicap, mais plusieurs, si certains sont bien visibles, d’autres ne sont pas apparents, mais bien plus nombreux.

On ne recrute pas un travailleur handicapé parce qu’il en situation de handicap mais bien par ses compétences, bien que les entreprises soient réticentes à ce type d’embauche et préfèrent verser une contribution financière à l’AGEFIPH, pour l’insertion des personnes en situation de handicap.

La loi impose à tous employeurs de 20 salariés ou plus d’employer 6% de son effectif par des travailleurs handicapés (TH), que l’entreprise soit du domaine privé ou publique.

C’est à l’entreprise de prendre les mesures adéquates pour permettre au TH d’accéder à un emploi, le conserver et progresser sur son poste. Un TH aurait moins d’arrêt de travail et permettrait un gain de 13% de l’activité de l’entreprise, des chiffres qui sont par ailleurs mis en doute par un participant dans la salle.

Yannie Coquery signale un manque d’information évident de ce domaine. Le travailleur handicapé n’est pas la moitié d’un employé et bien une force pour l’entreprise, on ne saurait que trop encourager un employeur à embaucher un travailleur handicapé.

A.S

Rappel - 16e puces aux jouets : inscrivez-vous !

 

Pour participer aux 16e puces aux jouets, qui auront lieu dimanche 26 novembre à la salle de l’Aire, n’oubliez pas de vous inscrire, ce mercredi 15 novembre dès 8h30 au CCAS.

Les 16e puces aux jouets auront lieu dimanche 26 novembre, de 8h à 18h à la salle de l’Aire. Pour participer il faut d’abord réserver l’un des emplacements disponibles auprès du CCAS, 12 avenue Jean-Moulin, mercredi 15 novembre, de 8h30 à 12h.

Chaque stand est facturé 8€, somme qui sera reversée au bénéfice du public accompagné par le CCAS, de même que l’intégralité des recettes de la buvette proposée sur place.

Depuis plus de 15 ans, le centre communal d’action sociale (CCAS) organise ce grand rendez-vous citoyen qui donne une seconde vie aux jeux, jouets et peluches et propose une nouvelle façon d’envisager ses achats pour les fêtes de fin d’année, dans une démarche durable.

En pratique

  • Une seule réservation par famille
  • Pièce d'identité et justificatif de domicile indispensables
  • Tarif stand : 8€

Renseignements CCAS, avenue Jean-Moulin 04 67 18 50 03

Soirée Cabaret au Club Loisirs.

C’est toujours avec une certaine fébrilité qu’on attend le cabaret du club loisirs qui nous amène toujours son lot de surprises.

Mais pour débuter, une fois n'est pas coutume, Patrick Ginestet a rendu hommage, en ce 11 novembre, aux morts de la guerre, qui ont fait le sacrifice de leur vie, pour que nous puissions pleinement vivre la notre aujourd'hui. Et c'est par la Marseillaise, chantée par un public debout que ce spectacle a débuté.

Un dîner spectacle, sous la direction de son maître de cérémonie Patrick Ginestet, qui se définit comme « un jobastre, un déjanté » , mais qui masque en réalité un énorme stress et un gros travail de coordination en coulisse, que s’est déroulé cette représentation toute en couleurs, sans prétention un temps soit peu décalée, mais avec constance et progression ou le fil conducteur était surtout l'humour, avec un soupçon de comédie comique , faire avant tout plaisir à un public qui est venu pour se détendre.

   

Les artistes, car c'est bien cela qu'il s'agit, tous bénévoles et membres du club, s’en sont donné à cœur joie tant dans l’imitation présentée que dans la tenue vestimentaire, faites maison.

Mais avant tout, c'est pour que le public soit satisfait et manifestement ça marche !

Comme de coutume Jean Claude Fobis, président du club loisirs, prend une part active dans la troupe et incarne quelques personnages illustres.

Pour cette représentation, il s'est présenté tour à tour en Casimodo, en jouteur, en femme fatale, en fille de joie, en mexicain et pour en terminer en Majorette, est ce là le fantasme de Jean Claude Fobis.

Mais il ne faut pas pour autant ignorer le reste de la troupe qui a fourni un spectacle à la hauteur des attentes, pour le grand bonheur de la centaine de personnes qui avait pris place dans salle Bouvier Donnat, pour assister à ce dîner spectacle.

Tous les éléments étaient réunis pour que cette soirée soit une réussite, repas et spectacle de qualité. Un grand bravo à tous ces artistes.

A signaler l'exceptionnelle prestation en solo du petit dernier de la troupe, Louka du haut de ses 10 ans, un enfant de la balle assurément et les manoeuvres de l'incontrôlable fantasque Gérard avec qui tout peut arriver.

A noter également le passage éclair de David Jardon, conseiller municipal en charge des festivités et des joutes, en cours de spectacle.

Et comme disait si bien ce spectateur en sortant de la salle Bouvier Donnat « A quand le prochain».

Prochain Rendez vous avec le club loisirs:

  • 26 novembre repas dansant
  • 1, 2, 3, 16 et 23 décembre lotos
  • 31 décembre Réveillon.

Pensez à vous inscrire aux permanences du club, les lundis de 14h à 17h et les mercredis de 10h à 12h.

A.S

Carrefour s'engage pour l'association Astrid MRCPI

Depuis 2011, les magasins Carrefour se sont engagés pour l’enfance et organisent chaque année Les Boucles du Coeur. Dans toute la France, chaque magasin a le choix de soutenir une association locale oeuvrant pour des enfants. Cette année la direction de Carrefour Balaruc a choisi de mettre en lumière et d’apporter son soutien à l’association Astrid MRCPI présidée par Xavier Giner.

5393,96€ pour l'association Astrid-MRCPI.

Du 8 mai au 18 Juin 2017, différentes actions ont été menées conjointement entre le personnel et les bénévoles de l’association (Vente de livres, gâteaux, barbe à papa…), Les clients ont également participé à la récolte des fonds pour soutenir l’association, lors de leur passage en caisse.

C’est le Jeudi 9 Novembre dernier, à l’occasion de la soirée de Carte Pass devant près de 500 personnes que M. Paul Guia, directeur du magasin Carrefour Sète Balaruc, entouré de ses collaborateurs a remis à M. Xavier Giner, Président de l’association Astrid un chèque d’un montant de 5393,96 €.

Cette somme permettra d’améliorer le quotidien des enfants hospitalisés au sein du CHU Arnaud de Villeneuve avec, entre autre, une participation à l’achat d’équipements communs, l’organisation de sortie en voilier pour les enfants, VOS dons nous permettront également de venir en aide à des familles en difficulté face à la maladie de leur enfant en finançant partiellement de l’hébergement.

Toute l’équipe de l’association Astrid MRCPI, remercie encore une fois, M. Paul Guia et l’ensemble des collaborateurs du magasin carrefour, ainsi que ses clients pour le soutien apporté aux enfants hospitalisés par l’intermédiaire de l’association Astrid MRCPI.

A.S

Frontignan la Peyrade dans la Grande Guerre / Acte 4

Centenaire 14-18 - Frontignan la Peyrade dans la grande guerre commémorations du 13 novembre.

 
Inauguration du monument aux morts le 13 novembre 1922   Drapeaux de la Mairie en Berne

Le 13 novembre 1914, quelques mois après le début de cette guerre qui n’avait pas encore de nom et que tout le monde pensait devoir être brève, Frontignan pleurant ses premiers morts au combat, le conseil municipal de l’époque, conduit par Victor Anthérieu, décidait la mise en berne du drapeau de l’Hôtel de Ville.

En 1922, moins de 4 ans après la fin du conflit le 11 novembre 1918, était inauguré « un monument élevé à la mémoire des enfants de Frontignan morts pour la France ».

Ce sont ces deux événements, qui seront commémorés par la Ville de Frontignan la Peyrade, ce lundi 13 novembre 2017, dans le cadre de son programme de commémorations de la Grande Guerre, distingué en 2014 par le label national de la Mission du Centenaire.

L’objectif des commémorations étant de rappeler l’horreur des guerres et la nécessité de préserver la paix, la Ville de Frontignan la Peyrade veille à impliquer particulièrement la jeunesse à chacune d’entre elles. Ainsi, outre la présence et la participation active du Conseil municipal des jeunes, la cérémonie du 13 novembre fera appel aux élèves des écoles et collèges de la ville pour des lectures et des chants.

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la guerre 1914-1918 Frontignan la Peyrade dans la Grande Guerre / Acte 4 Lundi 13 novembre 2017 Commémoration de la mise en berne du drapeau de l’Hôtel de Ville de Frontignan et du 95e anniversaire du Monument aux Morts 9h30, rassemblement place de l’Hôtel de Ville, cérémonie de mise en berne du drapeau par le Conseil municipal des jeunes, suivie de lectures et de chants par les élèves des écoles et des collèges de la ville, cortège jusqu’au Monument aux morts, place Jean-Jaurès.

En pratique - Lundi 13 novembre 2017:

Commémoration de la mise en berne du drapeau de l’Hôtel de Ville de Frontignan et du 95e anniversaire du Monument aux Morts

  • 9h30, rassemblement place de l’Hôtel de Ville, cérémonie de mise en berne du drapeau par le Conseil municipal des jeunes
  • suivie de lectures et de chants par les élèves des écoles et des collèges de la ville.
  • Cortège jusqu’au Monument aux morts, place Jean-Jaurès

A.S

Karaté - Coupe d’Europe Wado : Soline la championne a tout pris !

Dix ans déjà que la France attendait d’accueillir cet évènement.

Et enfin, en ce début de mois de novembre 2017, les sélections nationales de Karaté Wado ont pris la direction du Palais des Sports de Nanterre (France) pour y disputer la Coupe d’Europe ! « Affronter à domicile les meilleures compétitrices Européennes, c’est une double pression ! » s’inquiète Soline Nardone, retenue pour la deuxième fois au sein de la sélection française dans la catégorie U18 -59kg.

 

Soline NARDONE  a tout pris et devient  Championne d'Europe Wado

Le tirage ne va pas la rassurer. C’est la championne d’Autriche qui lui est proposée dès le premier tour. Pas le meilleur tirage pour entrer dans la compétition. Car si cette adversaire arbore un palmarès international peu garni, elle compte cependant plusieurs « têtes de séries » à son tableau de chasse… et notamment des françaises ! C’est donc le combat piège par excellence qui s’annonce. Après une entame prudente, Soline prend le premier point et comble ainsi son petit déficit de confiance. Elle appuie alors sur l’accélérateur et conclue cette première opposition sur le score sans appel de 8-0… Libérée, Soline enchaine les tours en imposant son karaté avec autorité. Elle ne concédera qu’un seul point à ses adversaires sur tout son parcours qualificatif.

C’est sans surprise la Suissesse qui sera son ultime et énorme obstacle en finale : elle est vice-championne d’Europe du dernier championnat à Sofia (Bulgarie), et revancharde de sa contreperformance subie au championnat du monde à tenerife (Espagne) le mois dernier. La confrontation entre les deux athlètes permet au public d’apprécier le combat de haut niveau attendu. La maitrise technique et tactique des deux protagonistes rend son issue indécise. Comme pour porter le suspens à son apogée, Soline ne forcera la décision qu’en toute fin de combat, trouvant l’ouverture sur une spectaculaire technique de jambe en contre ! Elle enfoncera même le clou dans la foulée en portant une fulgurante offensive en poings. La Suissesse ne reviendra pas. C’est fait : Soline est championne d’Europe Wado !

La qualité des prestations réalisées par Soline pour décrocher ce titre n’a pas laissé grand monde insensible. A commencer par ses entraineurs, pour lesquels cette récompense Européenne ne peut pas représenter une finalité. Elle semble d’ailleurs avoir bien intégrer la substance de leur message : « Mes coachs m’ont expliqué que la suite de ma préparation ne va pas s’inscrire dans une continuité ; elle va plutôt être adaptée pour satisfaire à de nouvelles ambitions. Moi ce que j’en ai compris, c’est qu’ils vont me faire travailler encore plus dur ! ».

Au-delà de son staff encadrant, de ses proches venus l’encourager, cette attachante athlète a aussi conquis des cœurs dans le public de Nanterre. Leurs encouragements resteront longtemps dans sa tête, et on l’espère l’accompagneront encore lors de ses prochains rendez-vous au plus haut niveau.

Mémoire et transmission pour ce 11 novembre 2017.

IL y a 99 ans, un 11 novembre 1918 à 11h sur le front, les clairons ont surgi pour sonner le cessez le feu, la grande guerre s'est achevée. Un conflit de quatre ans et demi.

Cliquez sur l'image pour agrandir

Et depuis le 11 novembre est devenu un jour de mémoire, celui de la mémoire d'un jour, celui de l'armistice 1918 qui a mis fin aux combats du premier conflit mondial. Mais depuis 2011 il rend également un hommage à tous les « Morts pour la France ».

     
    Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade  

Pour commémorer ce 99é anniversaire, les autorités civiles et militaires, les représentants des anciens combattants, du souvenir français, la quasi totalité des membres du conseil municipal étaient présents accompagnés par quelque jeunes du CMJ et les élèves de collège Sainte Thérèse de Frontignan.

C'est une foule bien fournie qui s'est recueillie devant le monument aux morts, place Gabriel Péri à la Peyrade.

Jean Louis Patry, conseiller en charge du devoir de mémoire a donné lecture du message de Mme Geneviève Darrieussecq secrétaire d'état aux anciens combattants, qui évoque également les souffrances des victimes indirectes de la guerre, notamment ces centaines de milliers d'enfants qui en portent les séquelles et se retrouvent orphelins.

C'est Pierre Bouldoire, auquel s'est joint Christophe Durand, maire de Mireval, a présidé cette cérémonie « En  1917, ils devaient  lever les yeux au ciel, quelque soit leur croyance, pour supplier que cela cesse et que la Victoire enfin  soit au rendez-vous. Espérer pouvoir rentrer chez eux, après 3 ans de guerre et l'horrible efficacité des nouvelles Armes pour tuer. Ils ne pouvaient pas anticiper sur l'armistice qui serait signé un an après»

Après le traditionnel dépôt des gerbes des anciens combattants et de la municipalité. Des collégiens du collège Sainte Thérèse ont au travers de lecture ont commenté quelques moments forts de cet épisode sanglant .

Pour clore cet événement, la municipalité a offert un vin d'honneur à la salle Bouvier Donnat toute proche.

Lundi 13 novembre 2017

Commémoration de la mise en berne du drapeau de l’Hôtel de Ville de Frontignan et du 95e anniversaire du Monument aux Morts

9h30, rassemblement place de l’Hôtel de Ville, cérémonie de mise en berne du drapeau par le Conseil municipal des jeunes, suivie de lectures et de chants par les élèves des écoles et des collèges de la ville, cortège jusqu’au Monument aux morts, place Jean-Jaurès.

A.S

Mois de l’économie sociale et solidaire - Deux rendez-vous

Le mois de novembre, est depuis 10 ans, partout en France, le mois de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Créatrice d’emplois malgré les crises successives, l’ESS rassemble en France 220 000 établissements employeurs et 2,4 M de salariés et à l’échelle de la région Occitanie, compte 22 800 établissements pour 212 000 employés.

Agriculture, commerce, artisanat, énergie, sport, loisir, culture, santé, banque ou encore assurance, l’ESS irrigue tous les secteurs. À l’image de la cave coopérative, créée au début du XXe siècle, l’ESS est déjà bien installée à Frontignan la Peyrade et se développe par les initiatives de femmes et d’hommes mobilisés autour de projets durables (Fronticourt, Fronticoop énergie, Gemini way, Actiom…) et soutenus par la Ville. Dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire la Ville propose au public deux rendez-vous :

 

Mardi 14 novembre

Rencontre sur le thème « handicap et emploi » avec l’AMETRA Au programme : présentation intitulée Insertion professionnelle et maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, projection du film Gagnant-gagnant : intégrer un salarié en situation de handicap, un atout pour l’entreprise et échange entre les participants. Avec la participation de

  • Dominique Prentout, médecin du travail
  • Cyrille Petitjean, psychologue du travail
  • Sylvie Poletto, assistante santé travail
  • Julien Taurines, agent municipal de la Ville de Frontignan la Peyrade, en situation de handicap et ayant témoigné dans le film qui sera projeté.

Ouvert à tous. Entrée libre 14h30 salle Voltaire, Parc Victor-Hugo, Bd Victor-Hugo

Jeudi 16 novembre

Ciné-débat : Nouveau monde de Yann Richet (Fr, 2017, 52 min)

Dans ce road-movie écologiste, le réalisateur a parcouru la France pendant 4 ans à la recherche des initiatives locales qui portent l’espoir d’une société plus solidaire, un monde meilleur pour ses deux enfants. De l’intelligence collective à l’économie circulaire, des monnaies locales à l’idée d’un revenu de base, ce film nous guide à la découverte de ce Nouveau Monde. Soirée-débat à l’initiative de Thau énergies citoyennes, animée par l’association Fronticoop énergies. La projection sera suivie d’un pot convivial.

Tarifs habituels du cinéma. 20h30, CinéMistral, avenue Frédéric-Mistral.

« Bouge toi- Tout est possible ! » C'est à l'Entre2pots

 

Un groupe de jeunes du Bassin de Thau qui décident de faire bouger la jeunesse !

Un DJ, un graffeur , un rider , une comédienne qui sont sortis de leur canapé pour vivre leur passion ! « Enquête2soirée ».

C'est le 11 novembre à 20 heures à l'Entre2pots , 6 rue de Copenhague à Sète !

Une soirée pour la première diffusion du court métrage qu'ils ont réalisé « Enquête de clichés » Un film tourné autour du Bassin de Thau, et qui, entre le documentaire animalier et l’enquête d’investigation nous offre un autre regard sur la jeunesse, nous questionne, nous amuse et nous redonne surtout de l’espoir.

Mais se sera aussi une soirée avec du son !!!! Et l'occasion de découvrir leurs talents : 6NERO aux platines, NAOUI pour du graff en live et Grégory à la technique.

Ils ont aussi choisi d'offrir une scène à d'autres artistes locaux émergents … pour le plus grand plaisir de tous, mais aussi pour montrer que la jeunesse regorge de talents autour du Bassin de Thau !

Entrée Libre

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).