Frontignan

1er novembre : Le souvenir avec l’ombre d'une guerre toujours présente

Le 1er novembre, c'est la journée du Souvenir. Rassemblés autour du carré du souvenir entièrement rénové, au cimetière ave des Thermes, associations d’anciens combattants, portes drapeaux, le souvenir Français, Pierre Bouldoire accompagné par de nombreux élus et quelques anonymes ont rendu hommage aux disparus.

Cliquez sur l'image pour agrandir

« Mesdames et messieurs la cérémonie à laquelle vous allez assister a pour but de conserver la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour la France tout au long de son histoire, 500 000 tombes de combattants Morts pour la France risquent de disparaître de nos cimetières communaux..» précisera Jean Valentin, président du Souvenir Français dans son allocution, en précisant pas ailleurs les missions qui incombent au souvenir français, qui rappelons le, n’est pas une association d’anciens combattants, mais une association ou chacun peut adhérer, sans distinction, quelle que soit sa situation et son âge.

  • Conserver la mémoire de celles et de ceux qui sont morts pour la France ou qui l'ont honorée par de belles actions dans la gloire et dans l'ombre afin de préserver la liberté et les droits de l'homme.
  • Veiller et participer à l'entretien de leurs tombes ainsi que des monuments élevés à leur gloire, tant en France qu'à l'étranger qu'ils soient connus ou inconnus.
  • Transmettre le devoir de mémoire aux générations successives en leur inculquant par le souvenir de ces morts un idéal de liberté et d'amour de la Patrie.
  • Perpétuer pour ne pas oublier.

 

 
Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade  

« Ce rassemblement aujourd’hui il est là pour dire toute cette conscience que nous avons, les tensions internationales, notamment entre la Corée du Nord et les Etats Unis ont fait revenir dans nos esprits les possibilités de guerre et si en nous il y a une part extrêmement archaïque de l’humanité qui rappelle toujours que lorsque la parade a commencé il est difficile de l’enrayer; quand on commence à montrer à l’autre qu’on ne reculera pas, il est très difficile de changer de ton et pour cela il faut que d’autre veille en permanence pour tenter de désamorcer cette escalade vers l’affrontement suicide….

En Catalogne, la violence se fait un passage ou l’on pensait qu’elle ne passerait plus, aujourd’hui ça prend cette forme, mais demain ça peut en prendre une autre, oui il faut parler du fond l’analyser avoir des opinions, c’est notre devoir de le faire, mais il faut aussi considérer l’évènement comme nous affolant, que l’on n’avait pas vu arriver et parfois la menace survit ….

Et si la politique est un échec, alors c’est la guerre. La guerre c’est au bout et après la politique …

Nous sommes les ambassadeurs à l’intérieur même de notre pays pour porter des valeurs d’égalité, de liberté et de fraternité. » dira Pierre Bouldoire .

Le monde combattant et la municipalité ont procédé au traditionnel dépôt des gerbes au pied de la stèle du Souvenir

Prochaines cérémonies à Frontignan la Peyrade :

Samedi 11 novembre : Commémoration de l’armistice 14/18 11h00 - monument aux morts place Gabriel Péri quartier la Peyrade

A.S

A compter du 1er novembre, les PACS s’enregistrent à la maison Voltaire

 
Maison Voltaire située dans le parc Victor Hugo  

Avec la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle, l’enregistrement des pactes civils de solidarité/PACS est transféré dès le 1er novembre au service d’état-civil municipal, situé maison Voltaire.

18 ans presque jour pour jour après le premier PACS enregistré en France (c’était le 18 novembre 1999), le pacte civil de solidarité fait sa mue. S’il fallait jusqu’à présent se rendre dans un tribunal d’instance, c’est auprès de l’officier de l’état-civil de la Ville qu’il faudra, dès le 1er novembre, prendre rendez-vous.

Pour rappel, le PACS est un contrat conclu entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune. Pour pouvoir le conclure, les partenaires doivent remplir certaines conditions et rédiger une convention. Ils doivent ensuite la faire enregistrer. Il place le couple dans un cadre juridique précis instituant des obligations réciproques tout en offrant plus de souplesse que le mariage, notamment en matière de séparation et de succession.

Chaque année depuis sa création, le nombre de PACS signés est en progression et se rapproche de celui du mariage civil. A compter du 1er novembre, il faudra donc se rendre du côté de la maison Voltaire (parc Victor-Hugo) au service état-civil pour pouvoir enregistrer son PACS.

Permis de conduire, carte grise,… vers toujours plus de dématérialisation

Autre modification en vue en cette fin d’année, la totale dématérialisation des demandes de cartes grises (certificats d’immatriculation). En effet, à compter du 6 novembre prochain, les demandes de carte grise se font uniquement en ligne, et non plus en préfecture.

Comme pour les demandes de permis de conduire, ou pour connaître le solde de points de ce dernier, il suffit de se connecter sur le site internet de l’agence nationale des titres sécurisés pour effectuer l’ensemble de ces démarches.

Cadre de vie - Le Maire confirme les aménagements cyclables

Le 19 octobre dernier à Frontignan, Pierre Bouldoire a reçu les collectifs de cyclistes héraultais (Roue libre de Thau, Vélocité Grand Montpellier, Vélo Pays de l’Or), à l’initiative du rassemblement à Vic-Mireval le 1er octobre, afin de leur présenter les projets du Département sur ce « point noir » et plus largement sur les pistes Euro-Vélo du bassin de Thau.

Pour la jonction des pistes cyclables de Villeneuve les Maguelone et Vic la Gardiole, le Département procèdera d’ici la fin de l’année à des travaux de sécurisation du carrefour entre la RD114 et la RD116 : peinture au sol, signalétique verticale, bandes rugueuses, limitation de vitesse à 70 km/h… Le tout afin de faire comprendre aux automobilistes qu’ils entrent sur un site partagé avec les cyclistes.

Début 2018, la traversée de Mireval par le chemin du Creux de Miège bénéficiera d’une signalétique de voie partagée similaire. Frédéric Jauch, responsable de l’agence des routes du bassin de Thau, a confirmé qu’étaient à l’étude deux solutions pour sécuriser définitivement le carrefour 114/116 et qu’elles devraient être finalisées d’ici la fin 2018 avec la SNCF, en fonction du passage sous ou sur le pont. Eric Melin, le « Monsieur Vélo » du Département a confirmé qu’il reprenait les études concernant la continuité de la piste cyclable le long de la RD116 mais que, là aussi, la nécessité d’emprise SNCF, la dangerosité de la voie et les impacts eau/faune/flore complexifiaient le dossier.

Pour Pierre Bouldoire, « il est nécessaire de procéder par étapes, aujourd’hui on répond à l’urgence pour les cyclotouristes mais aussi pour les enfants de Vic qui vont à la gare en vélo ; demain on finalise la jonction et on investit 450 000€ pour le franchissement du pont ; et après-demain on travaille sur la RD116 si les études sont favorables ».

Les liens Mèze-Marseillan, Gigean-Balaruc le Vieux et Sète-Balaruc-Frontignan ont également été abordés. Pour ce dernier « en 2018, le Département finalisera la jonction sur La Peyrade et utilisera le chemin communal Auguste-Rodin en bordure de la ZAE de La Peyrade et des vignes de Méréville pour rejoindre la RD600 et la future voie verte de la RD2 » a confirmé Pierre Bouldoire. Une rencontre qualifiée de « particulièrement enrichissante » par les responsables associatifs.

Quête annuelle nationale du Souvenir Français

Les 28, 29, 30, 31 octobre et 1er novembre 2017 se déroule la quête nationale annuelle du Souvenir Français devant les portes du cimetière.

A cette occasion le Souvenir Français Frontignan fait appel à votre générosité en vous rappelant les missions qui sont les leurs depuis plus de 130 ans :

– Entretenir, fleurir et restaurer les tombes des Morts pour la France, mais aussi de nombreux monuments ou stèles mettant à l’honneur des femmes et des hommes, civils et militaires qui ont honoré la France par de belles actions.

– Participer financièrement à des projets pédagogiques : voyages d’élèves sur les lieux de Mémoire (Champs de batailles du Front, Plages de Normandie, Musées et Historials sur la Grande Guerre, etc.), expositions éphémères ou permanentes.

-Transmettre le devoir de mémoire aux jeunes générations notamment, afin de leur faire prendre conscience que dans le monde où nous vivons la paix reste fragile et qu’il faut se battre pour la maintenir.

Réserver le meilleur accueil à l’ensemble des bénévoles dévoués sur le terrain, adultes comme jeunes qui feront appel à votre générosité.

Ils sont positionnés sur le parking au droit de l'entrée du cimetière de la route des Thermes

Le 1er novembre, à 11 heures le souvenir français invite la population à participer à la cérémonie à la mémoire de nos compatriotes Morts pour la France, au cimetière de Frontignan route de Balaruc.

« A nous le Souvenir, à Eux l’immortalité »

A.S

17é édition de la South Lan Event

Après un vendredi de mise en route et de réglages, c’est samedi qu’ont débuté les hostilités de cette 17é édition de la South Lan Event à la salle de l’Aire de Frontignan.

 

300 joueurs se sont affrontés dans le monde virtuel de la South Lan Event

C’est quelque 300 joueurs qui se sont affrontés par ordinateurs interposés, un tournoi qui a débuté en début d'après midi, « dans un format de ronde suisse » commentera ce joueur, les yeux rivés sur son écran, avec 7 tours différents. A chaque match les points s’accumulent et en toute logique celui qui compte le plus de points, affronte un autre joueur ou une autre équipe.

Pas de cadeau, sur les écrans étonnant de graphisme, on se massacre, mais aussi bizarre que cela puisse paraitre tout se joue dans un surprenant silence, hormis les clics on entendrait le vol d'une mouche , on s’observe, on calcule dans un monde virtuel.

A l’issue de la 1ére journée, le vainqueur de la phase qualificative est Alivz de Montpellier, qui fait partie de l’équipe Team RELAPSE qui est resté invaincu.

Il faudra attendre le dimanche soir pour connaitre les vainqueurs de cette 17e édition du South Lan Event.

A.S

Halloween : pirates fantômes et autres monstres à l’abordage de la ville

Mardi 31 octobre, la grande fête d’Halloween, organisée par la Ville et le Comité des fêtes, revient hanter les rues de Frontignan. L’effrayante thématique des pirates donnera de nouvelles couleurs à cette manifestation populaire qui se clôturera par une soirée dansante pour tous, animée par DJ Cassou à la salle de l’Aire. Petits et grands pourront également profiter des vacances scolaires pour s’échauffer avec 2 ballades horrifiques proposées par l’office de tourisme.

La Ville et le Comité des fêtes coorganisateurs de la grande soirée d’Halloween.

  • Dès 17h30 un atelier de maquillage, animé par l'association Planète Parents, accueillera les enfants place Jean-Jaurès
  • A 18h30 suivra cette année un abordage de l’Hôtel de Ville par de terrifiants pirates. La foule des petits flibustiers et autres créatures monstrueuses paradera ensuite jusqu’à un lieu secret pour partager le butin de friandises.
  • A 20h30, chacun sera invité à rejoindre la salle de l'Aire, pour le grand bal d’Halloween, soirée horrifique et dansante sur les platines de Cassou.

Pour ceux à qui la frousse donne faim une buvette sera assurée par les élèves du lycée Maurice-Clavel et des foodtrucks proposeront une petite restauration.

Frontignan Boulevard Urbain Central ( BUC) - Suite

Aménagement de l’avenue Maréchal Juin (montée de Reboul) et de l’Avenue Célestin Arnaud.

Depuis quelques années, la ville réalise, par tranches, la requalification de l’ancienne route nationale en boulevard urbain central.

2009 à 2013 - En complément du plan voirie, il a été procédé au traitement de l’avenue de la Libération, de la Résistance, des Vignerons, ainsi que l’avenue Marechal Juin côté la Peyrade. Des travaux qui ont été accompagnés par l’amélioration du réseau pluvial et l’enfouissement des réseaux secs.

2017 - Réalisation des travaux de l’avenue Général de Gaulle entre les ronds-points Gambetta et Frédéric Mistral.

2018 - La ville souhaite reprendre les travaux du BUC entre la jonction de la Peyrade et Frontignan Ville.

Elle réalisera donc l’aménagement de l’autre partie de l’avenue Maréchal Juin à la hauteur de la montée de Reboul entre les giratoire René Ricard et Maréchal Juin. Cet espace qui dessert des commerces sera traité dans un souci de sécurisation des piétons et vélos et de réduction de la vitesse des véhicules. Un large trottoir sera aménagé avec mise en place d’une piste cyclable bi directionnelle côté avec mise en place d’un éclairage public. Réfection de la bande de roulement de la chaussée et modification de l’ilot central.

Conjointement, au regard de l’état dégradé de la chaussée à la Peyrade, elle envisage de procéder à la réfection de l’avenue Célestin Arnaud. Il s’agirait là d’une reprise totale de la chaussée et des trottoirs, tout en créant du stationnement le long de la chaussée. De nouveaux candélabres avec pose de différents mobiliers conformes à l’esprit BUC.

Coût estimé globalement des opérations : 1 193 000 € HT

  • 1ère phase mas Reboul : 208 000€ HT
  • 2é phase avenue Celestin Arnaud 985 000€ HT.

La ville a déposé une demande de subventions les plus élevées possible auprès du Département dans le cadre des programmes structurants de territoire (POST) et de Sète AggloPôle Méditerranée.

A.Sanfilippo

99ème quête du Souvenir Français

 Il faut sauver toutes les tombes de combattants Morts pour la France !

Collecte du Souvenir Français du 28 octobre au 2 novembre 2017

500 000 tombes de combattants Morts pour la France risquent de disparaître de nos cimetières communaux.

Il faut sauver toutes les tombes de combattants Morts pour la France ! Collecte du Souvenir Français du 28 octobre au 2 novembre 2017

Dans chacune de ces tombes reposent un combattant de la Première Guerre mondiale (300 000 corps ont été restitués aux familles), un combattant ou une victime de la Seconde Guerre mondiale (plus de 150 000 corps ont été restitués), un combattant de la guerre d’Indochine et d’Algérie (plus de 40 000 ont été restitués) et tous les combattants tués dans les opérations extérieures de la France depuis 1963.

Ces restitutions répondent au désir des familles d’inhumer leur fils, leur père ou leur époux dans le cimetière de la commune de naissance.

Malheureusement, les tombes familiales vivent ce que durent les concessions – 15 ans, 30 ans, 50 ans, 99 ans ou perpétuelles.

La concession achevée, ou la tombe entrée en déshérence, la tombe est supprimée.

Le Mort pour la France inhumé dans la tombe disparait avec elle.

Cette disparition est mémoriellement inacceptable.

Enterré dans un cimetière communal, un Mort pour la France s’enracine dans trois histoires familiales, il donne un sens à une famille. Une histoire territoriale, il enrichit l’histoire de sa commune. Et une histoire nationale, il relie la famille, la commune et la Nation dans une histoire partagée.

Afin de maintenir ce triple enracinement, Le Souvenir Français est partout mobilisé afin qu’aucune tombe de Mort pour la France ne disparaisse de nos cimetières communaux.

Pour relever ce défi nous avons besoin de vous. Aidez-nous ! Un don lors de la collecte qui a lieu cette année du 27 octobre au 2 novembre 2017 c’est un pas de plus pour sauvegarder notre mémoire - la mémoire de notre Nation – la France.

1er novembre à 11h. Cérémonies , carré du souvenir cimetière de Frontignan route de Balaruc

Communiqué du souvenir français.

Frontignan - Déplacement de la gare SNCF

Voilà une vingtaine d’années que l’on parle de déplacement de la gare de Frontignan. Aujourd’hui, la gare de Frontignan est desservie essentiellement par des TER Occitanie, avec une particularité ou les quais se situent à 5 mètres d’altitude en dessus du bâtiment voyageurs. Un souterrain, qui n’est autre que la rue des cheminots qui donne accès à la salle de l’aire et au plan du bassin, permet d’accéder d’un quai à l’autre. Une situation qui ne répond pas aux besoins des personnes à mobilité réduite d’une part de sa construction même et d’autre part d’accessibilité en raison d’un faible potentiel de stationnement en centre ville.

La région a rappelé son engagement pour rendre toutes les gares accessibles et a confirmé le caractère prioritaire de la gare de Frontignan. La gare de Frontignan c’est 450 000 voyageurs l’an et 1200 voyageurs jours avec une hausse constante de fréquentation.

En aout 2015, le vice président de la région s’est rendu sur place pour constater l’urgence du projet Frontignanais, la mise aux normes de l’actuel équipement couterait entre 7 et 15 millions € selon la SNCF. D’où un réel intérêt de construire une nouvelle gare dont le coût estimé est de 4,5 à 6 millions € d’après les évaluations de la région.

Déjà en 2006, les différents partenaires avaient fait le constat de ces dysfonctionnements historiques importants et avaient lancé une étude de faisabilité sur le déplacement de la gare sur le site de l’ancienne gare de marchandises. Cette étude a mis à jour une capacité de stationnement insuffisante au regard du développement attendu de la gare et de son évolution multimodal.

Profitant de la dépollution en cours de l’ancienne friche industrielle Mobil, la ville a alors étudié les potentialités de déplacement et du développement de la gare autour d’un pôle d’échange multimodal à créer sur une partie de ce foncier communal racheté par la ville en 1998, qui sera rendu compatible avec ce type d’équipement.

Le déplacement de la gare et la création d’un pôle d’échange multimodal ( train - voitures - bus) constituera un élément structurant de la mobilité non seulement pour la ville mais aussi pour son bassin de vie. 15 hectares disponibles qui permettront de créer de nombreuses places de parking et de commerces (non pas des habitations, mais un lieu susceptible d’accueillir le public). Un aménagement qui permettra de désengorger le centre ville (du moins, c’est ce que souhaite la municipalité).

A l’issue d’une rencontre SNCF réseaux, Etat, Région Occitanie, Département, Sète Agglopôle et SNCF gares et connexions, tous les partenaires ont validé la nécessité de cet aménagement.

Ou en est-on aujourd’hui ?

Un protocole d’accord a été mis au point afin de formaliser une collaboration active au travers de leurs modalités d’engagements.

Trois conventions de financement des études en vue de faisabilité technique et financière du projet avec un plan global précisant les participations financières de chacun des partenaires avec un calendrier de réalisation.

Ces études seront réalisées en 2 phases successives.

Les études techniques seront conduites par la SNCF Réseau pour la partie ferroviaire ; SNCF Gares et connexion pour la partie programmation et faisabilité de la nouvelle gare et du PEM.

La ville conduira les études du sol (géotechnique et pollution) et à l’assistance à la maîtrise d’ouvrage pour la coordination technico-financières composant cette étude du projet.

Le coût global prévisionnel de ces études est de 330 000€ HT

  • Etudes sous maîtrise d’ouvrage SNCF Réseaux : 161 000€ HT
  • Etudes sous maîtrise d’ouvrage SNCF Gares et connexions : 85 000€
  • HT Etudes sous maîtrise d’ouvrage Ville de Frontignan : 84 000€ HT
  • La Région, le Département de l’Hérault, Sète Agglopôle et la ville concourent respectivement à hauteur de 21,3% de l’ensemble des études soit 70 200€ chacun.
  • L’Etat quant à lui participe à hauteur de 20% soit 32 200€ et SNCF gares à hauteur de 20% soit 17 000€.

Démarrage des études début 2018 fin des études au printemps 2019.

Les partenaires s’accordent pour envisager la pose de la pierre dés la fin de la dépollution en 2020.

La gare future de Frontignan est sur les rails de la bonne voie !

A.Sanfilippo

Sur la piste de Jack O'Lanterne avec l'office du tourisme.

 

Samedi 28 octobre

Jeu de piste : retrouvez Jack O'Lantern pour sauver la fête d’Halloween ! à partir de 7 ans.

Sorcières, fantômes, ambiance lugubre... Pas de doute, Halloween approche à grands pas ! Déguisez-vous et participez à cette balade P'tits aventuriers !

C'est dans une atmosphère effrayante que les petits monstres partent sur les traces de Jack O' Lantern, la figure emblématique de cette fête populaire. Parcourez le cœur historique au gré des mythes et des légendes autour d'Halloween.

Un carnet de route avec des énigmes sera complété au fil du parcours et permettra de trouver le lieu où est dissimulé le fameux Jack O'lantern.

Des surprises attendent les participants tout au long de l'animation.

Inscriptions obligatoires 04 67 18 31 60 et frontignan-tourisme.com

Club Loisirs - Une exposition de Travaux Artistiques

Un vaste programme entrepris par l’atelier travaux artistiques du club loirs sous la houlette de Josette Fernandez Reig, son animatrice.

Travaux d’artistes ouvrent la voie à une multitude de directions et libèrent les plus folles inspirations que chacun possède en soi sans jamais les faire apparaitre au grand jour. Aussi voici là, une opportunité de les montrer au grand public à l’occasion de cette exposition dont le vernissage a eu lieu à la salle Bouvier Donnat en présence de Jean Claude Fobis, président du club et de David Jardon élu aux festivités et aux joutes qui représentait la municipalité.

Ces artistes, car c’est bien de cela dont il s’agit, ont donné libre cours à leurs envies, avec un seul maître mot, oser tout entreprendre: que se soit du craft, de la peinture, de la broderie, des tableaux en 3D ou encore ce petit village en maquette confectionné à partir de bâtonnets de glace.

Ainsi, chaque spécialité se trouve représentée, dans le cadre de cette exposition qui sort de l’ordinaire.

Tout oser certes, mais avec un certain talent, et les oeuvres présentées attestent que le talent est bien présent.

Une belle et originale exposition qu’ont présenté le club loisirs et Josette Fernandez Reig.

A .S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).