voeux du Maire 2019

Mercredi 09 janvier 2019, entouré des membres du Conseil Municipal, de François Commeinhes, Sylvie Pradelle, des élus des communes de Frontignan, Sète, Poussan, Loupian, Montbazin, Vic-la-Gardiole, Bouzigues, Mèze, Mr Francis Veaute, Maire de Gigean, a présenté ses voeux aux gigeannais ; une cérémonie à la fois traditionnelle et simple, amicale et conviviale à l’image de la commune.

Vous n'avez pas pu assister à la cérémonie de présentation des vœux de Monsieur le Maire ? Retrouvez l'intégralité de son discours ci-dessous ainsi que la vidéo de Michel Campion.

 

Cérémonie des vœux 2019 Mercredi 9 janvier 2019 Halle des sports : salle Jean-Philippe GATIEN

Mesdames et Messieurs, Je vous remercie d’avoir répondu à notre invitation pour ce rendez-vous annuel, la traditionnelle cérémonie des vœux. D’abord un petit côté solennel qui très vite va laisser place à un moment convivial et amical. Je suis heureux ce soir d’accueillir

…………………………………………………………………….. Ce soir je ne vais pas vous assommer de chiffres révélateurs d’une crise qui s’enlise, dette de l’Etat, croissance, dotation des collectivités, etc… ni aborder les problèmes sociaux qui actuellement font l’actualité. Les médias se plaisent à noircir tous les tableaux, à ne parler que de catastrophes, de violence, de haine et de rejet des autres. Et que dire de la télévision et du cinéma… Faisons tout d’abord une rétrospective des évènements qui ont marqué l’année 2018 au niveau mondial et au niveau national : évènements dramatiques ou inquiétants, évènements heureux qui donnent de l’espoir ou enflamment les passions et rassemblent. Interrogeons nous aussi sur les grands défis pour demain.

Commençons par le négatif. Les journaux télévisés, internet, nous informent quotidiennement des crises, des catastrophes, des conflits, qui agitent et meurtrissent les peuples. Nous ne pouvons pas les ignorer mais cela nous met souvent mal à l’aise car nous sommes impuissants. La guerre, le terrorisme et la folie des hommes continuent à frapper indifféremment des innocents : Le 27 janvier, à Kaboul, attentat à la voiture piégée 103 morts et 235 blessés. Le 23 février, à Mogadiscio en Somalie, attentat à la voiture piégée : 38 morts. Le 23 mars, à Carcassonne et à Trèbes, le terroriste Redouane Lakdim abat 4 personnes dont le Lieutenant-colonel Arnaud Beltrane qui avait pris la place d’un otage dans le supermarché. Le 30 avril série d’attentat en Afghanistan, 37 morts. Irak, Syrie, Lybie, Afrique subsaharienne, Venezuela, Nicaragua, la guerre, la crise et la dictature jettent sur la route des milliers de personnes contraintes à l’exil. Le 23 mai, à Toronto au Canada, le chauffard fou Alek Minassian abat 10 personnes. Le 11 décembre, à Strasbourg, à proximité de la cathédrale et du marché de Noël, Shérif Chekatt tire sur la foule. Le bilan est de 5 morts et 11 blessés.

Il sera abattu par les forces de l’ordre 2 jours plus tard. La démocratie est bâillonnée dans de nombreux pays où les libertés d’opinion et d’expression sont menacées par des régimes autoritaires: en Chine, en Russie, en Turquie, … et dans bien d’autres pays. Dans ce monde instable, l’Europe est un espace de liberté. Ne sombrons pas au charme des populistes qui n’ont que pour projet de disloquer le vieux continent et de se replier sur les égoïsmes nationaux. Les accidents et les catastrophes font toujours l’actualité: Le 11 avril le crash d’un avion en Algérie transportant des militaires et leurs familles fait 257 morts. Le 14 août, un pont autoroutier s’effondre à Gêne en Italie causant la mort d’au moins 43 personnes. Le 5 novembre à Marseille, l’effondrement de 3 immeubles fait 8 morts. Depuis, 183 immeubles ont été évacués soit 1352 personnes. Chaque année les soubresauts de la terre, l’imprudence des hommes et le dérèglement climatique provoquent de gros dégâts et des pertes humaines: L’été a été marqué par de tragiques incendies principalement aux Etats Unis, en Suède, en Grèce, en Lettonie et au Portugal. Et en novembre, les incendies de Paradise en Californie ont fait plus de 80 morts et des centaines de disparus. Le 28 septembre, l’île de Célèbes en Indonésie est frappée par un séisme et un tsunami qui font près de 1500 morts. Toujours en Indonésie, le 22 décembre, un tsunami volcanique fait plus de 400 morts et des milliers de sans abris. En période estivale les sècheresses sont de plus en plus longues, l’été joue les prolongations et les épisodes méditerranéens sont de plus en plus fréquents. Le 15 octobre, dans l’Aude, de fortes inondations touchent 70 communes dont Trèbes. Le bilan humain est de 14 morts, 75 blessés et 1000 personnes évacuées. Les conséquences du réchauffement climatique sont déjà concrètes.

Les ouragans, quant à eux, ne sont pas plus fréquents, mais ils sont plus puissants d’après les scientifiques. A mesure que la terre se réchauffe, ces phénomènes climatiques de grande ampleur vont s’accentuer. L’année 2018 a été la plus chaude depuis le début des mesures météorologiques en 1900. Lors de l’ouverture du 4ième sommet de la terre, le 2 septembre 2002 à Johannesburg, Jacques CHIRAC prononça une phrase qui est toujours d’actualité : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». La 24ième conférence des Nations unies sur le climat (la COP 24) qui s’est tenue dernièrement en Pologne, s’est conclue sur un texte qui est loin de faire consensus et qui selon les spécialistes manque d’ambition. La mission principale de la communauté internationale était de parvenir à s’accorder sur les règles de mise en œuvre de l’accord de Paris conclu en 2015 qui prévoyait de limiter le réchauffement climatique sous la barre de 2°C voire idéalement 1,5°C. Pour cela il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50% d’ici 2030 par rapport à 2010.

Mais jusqu’ici, les objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre présentés par les pays signataires ne sont pas suffisants pour atteindre ce seuil. A l’heure actuelle, les engagements des Etats annoncent en effet une augmentation des températures de 3°C, avec son lot de tempêtes, de sécheresses ou d’inondations. Le Climat conditionne tous les enjeux de demain. Les activités humaines ont une grande part de responsabilité dans ses bouleversements et à terme, si rien n’est fait, de grandes catastrophes toucheront les populations. Faut-il que chacun à son niveau en prenne conscience et modifie ses comportements : consommer local, trier ses déchets, se déplacer autrement quand c’est possible (à pied, à vélo, en transport en commun, en covoiturage, …), améliorer l’isolation thermique de son logement, adopter les énergies renouvelables (chauffe-eau solaire …), etc.

Venons en maintenant aux moments heureux qui font du bien à chacun, à la Nation. Commençons par le sport, un élément fédérateur qui peut rapprocher les peuples. Un bel exemple avec les jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang en Corée du sud. Les 2 frères ennemis, Corée du sud et Corée du nord ont présenté une équipe commune. Avec cet acte fort il s’en est suivi plusieurs pas vers la paix. Le 22 avril, Kim Jong-un, le dirigeant nord coréen a annoncé la fin des essais nucléaires et balistiques. Le 27 du même mois Kim Jong-un et le Président sud coréen se sont serrés la main lors d’une rencontre historique. L’année 2018 a donné de grandes satisfactions à notre pays, en sports individuels ou en sports collectifs. En individuel, pour ne citer que les régionaux, Martin Fourcade, le catalan, sacré champion du monde de biathlon pour la 7ième fois consécutive; Kévin Mayer, il s’entraîne à Montpellier, a battu le record du monde du décathlon (10 épreuves d’athlétisme), Perrine Laffont l’ariégeoise des Monts d’Olmes, championne olympique de ski acrobatique. En sport d’équipe, les bleus de Didier Deschamps ont remporté pour la 2ième fois la coupe du monde de football après 1998.

Un évènement qui a entraîné dans une grande ferveur tous les supporteurs mais aussi tout le pays. Le Montpellier handball, l’équipe de Patrice Canayer, parrain de notre gymnase, sacré « rois d’Europe » en remportant la 2ième ligue des champions de leur histoire. L’équipe féminine de handball championne d’Europe face à la Russie. En rugby, lors de la coupe du monde U20, la France a été sacrée championne du monde pour la 1ere fois face à l’Angleterre. Dans les épreuves, la solidarité se met en place. Nous avons pu le vivre en 2018 lors de différents évènements. Le 28 février, la neige tombe abondamment sur notre Région peu préparée à ce type d’évènement et de nombreuses personnes se retrouvent bloquées ou accidentées sur les routes. La ville de Gigean décide d’ouvrir un centre d’accueil dans la halle des sports pour les naufragés de la route. Elus, agents municipaux et bénévoles se dévouent pour apporter le meilleur soutien à ces personnes quelque peu désemparées. Ce soir-là, ce sont 250 personnes qui ont pu se reposer, manger, dormir, trouver du réconfort, de l’écoute et des conseils pour organiser leur retour sur les routes.

Le lendemain, 60 d’entre eux ont dû prolonger leur séjour. Dans ces moments-là les barrières tombent et malgré le contexte la fraternité et la chaleur humaine créent des moments inoubliables. Les fortes inondations du mois d’octobre qui ont touché sévèrement 70 communes de l’Aude ont déclenché un fort élan de solidarité. Outre la collecte d’éléments nécessaires pour aider ceux qui ont tout perdu, il y a de nombreux bénévoles qui se sont déplacés pour aider à déblayer.

Et je tiens à saluer les jeunes sapeurs-pompiers de Gigean qui sous la direction de l’adjudant Marc Gonzalez ont apporté leur concours à nos amis audois. Un bel exemple d’engagement de la jeunesse. Même enthousiasme et même générosité de nos JSP pour leur organisation et leur participation sans modération à la nuit du Téléthon de 18h à 6h du matin. Quand on parle de solidarité, il ne faut pas oublier les associations locales qui se dévouent humblement et efficacement. Le Secours Populaire avec sa friperie, son épicerie sociale et le père Noël vert. Espoir pour un enfant qui permet à des enfants de pays démunis de tout de pouvoir bénéficier d’intervention chirurgicale délicate. Enfants qui seront accueillis dans des familles généreuses et pleines d’humanité. Le Centre communal d’action sociale qui coordonne tout un réseau de soutien aux familles et apporte toute son assistance aux personnes en difficulté pour passer le cap de moments difficiles. Merci à vous tous qui créez du lien social et apportez du réconfort aux plus faibles. Après ce vaste tour d’horizon, venons-en à la gestion municipale, aux réalisations et aux évènements locaux de l’année écoulée. Commençons par l’urbanisme et les équipements: Le Plan local d’urbanisme (le PLU) qui remplace le précédent POS (plan d’occupation des sols) est applicable depuis le début de l’année 2018. Ce nouveau document règlementaire régit l’urbanisme de notre ville et planifie les extensions urbaines sur les prochaines années.

Parmi les grandes orientations, nous en retiendrons 3 : développer et moderniser la ville ; mettre en valeur et préserver du mitage le massif de la Gardiole et la plaine agricole et enfin faciliter les déplacements doux. Le tout avec une exigence plus forte que par le passé en matière de développement durable et d’architecture. Un nouveau quartier « Les balcons de la Gardiole » se développe entre la rue de Frontignan et le chemin du Mas de Peyre. Et c’est avec nostalgie que nous avons vu la démolition de l’ancien château d’eau et l’ancien relais de poste. Le 7 novembre 2018 nous avons inauguré la résidence pour seniors « L’air du temps ». C’était une première pour notre commune. Un projet réalisé grâce au concours des villages d’or et Promojok. Un projet qui ne pouvait être mené à son terme que si l’on trouvait les financeurs. L’OPH Sète Thau Habitat n’a pas hésité pour s’engager pour 44 logements, une opération innovante pour un bailleur social. L’agglomération a apporté son soutien financier en subventionnant la construction des logements et en garantissant l’emprunt réalisé par Sète Thau Habitat. La Région a aussi apporté son concours financier. Les 22 autres logements ont été financés par « in’li Sud Ouest », un autre bailleur. Ce projet tenait à cœur à la Municipalité. La Résidence « L’air du temps » permettait de répondre à des demandes souvent négligées de personnes seules après le décès du conjoint, de couples dont la maison était devenue trop grande après le départ des enfants, de personnes en perte d’autonomie et dont l’appartement n’était plus adapté, de retraités avec perte de ressources et loyer trop important. Cette opération permettait aussi de libérer des appartements trop grands mais qui feront le bonheur de familles avec enfants. La salle polyvalente a été rénovée. Les espaces extérieurs ont été totalement refaits. L’isolation thermique et l’isolation phonique ont été nettement améliorées. Le système de chauffage a été remplacé par une climatisation réversible. L’éclairage a été remplacé. Seules les salles annexes sont en cours de finition. Ouverte au cours des dernières manifestations, nombreux sont ceux qui ont pu apprécier la qualité des matériaux et le confort du nouvel espace. Les employés municipaux ont réalisé l’aménagement du gîte communal Anne de La FARE. 2 niveaux indépendants avec tout le confort pour 9 couchages. Le gîte a été inauguré le 12 mai 2018. La ville de GIGEAN a très vite compris son intérêt d’adhérer au projet de GR78-1, renaissance de la voie du Piémont pyrénéen vers Compostelle, dénommé aussi chez nous « Le Cami Romieu » : intérêt économique, intérêt promotionnel (l’image de la ville) et autres … Le tracé originel a quelque peu été déplacé sur le massif de la Gardiole car la plaine est de plus en plus urbanisée. Le massif de la Gardiole a l’avantage de présenter des panoramas exceptionnels et le chemin arrive à l’abbaye Saint Félix de Montceau qui en son temps accueillait des pèlerins. Depuis son ouverture nous avons eu le bonheur d’accueillir de nombreux étrangers : italiens, tchèques et espagnols, ces derniers se rendant à Rome. Nous avons fait l’acquisition d’un terrain qui permettra d’ouvrir un passage pour les piétons et les cyclistes entre l’avenue de Béziers et le futur dojo rue de l’Astrée. Des travaux de réfection des voiries ont permis de reprendre la rue Paul Langevin, une partie de la rue du Terrier et de sécuriser le carrefour de la rue des Jassettes et la rue des Cistes. Climatisation des restaurants scolaires des écoles Cousteau et Tazieff. Au niveau environnemental : Chaque année, la commune, en collaboration étroite avec Hérault Energies, procède au renouvellement d’une partie de son réseau d’éclairage public et crée des réseaux neufs. Un programme pluriannuel 2017-2023 de 384 000 euros fait l’objet d’une déclinaison chaque année dans un certain nombre de rues choisies en fonction d’un diagnostic technique réalisé en 2015. Déjà réalisés : En 2017 : rue de la Serp, impasse de la Gardiole, chemin du Mas de Peyre, illumination de la Mairie et de la Marianne. En 2018 : rue des grisettes, rue de Cournonterral, rue des lavandins, rue Paul Langevin, avenue de la gare, avenue de Poussan. Les nouveaux équipements fonctionnent à LEDS et sont télégérables : transmission des situations de panne, variation d’intensité.

OBJECTIF « ZERO PHYTO » : Programme « VERT DEMAIN ». Notre commune s’est engagée dans la charte d’accompagnement du Languedoc Roussillon « Objectif zéro phyto dans nos villes et nos villages » en juillet 2016. Elle est accompagnée dans cette démarche par le Syndicat mixte du bassin de Thau. La phase de diagnostic a permis d’identifier les principaux points forts et les marges d’amélioration possibles au niveau des pratiques phytosanitaires et horticoles. Les agents ont pris conscience de la dangerosité des pesticides. Le passage du « Certiphyto » en 2014 a renforcé leur sensibilisation à la problématique. La ville n’emploie plus de produits phytosanitaires pour le désherbage sauf sur le stade. Depuis quelques années le service espaces verts s’oriente vers des pratiques d’entretien plus durables.

Le paillage tend à se généraliser, et le choix végétal se tourne vers une gamme méditerranéenne ce qui limite les arrosages. Les pratiques préventives permettent de réduire la pousse des herbes au pied des murs, à la jointure avec le trottoir. Le désherbage de ce type de surface est majoritairement géré en curatif à l’appui de matériel spécifique ou manuellement. Subventionnée par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la commune s’est équipée d’un désherbeur à air chaud pulsé, de réciprocators électriques. Notre commune a été récompensée pour son engagement dans la charte « Objectif 0 Phyto dans nos villes et villages » et ses nouvelles pratiques alternatives au désherbage chimique, le 29 novembre 2018, à Lunel, lors de la cérémonie annuelle parrainée par la Région, l’Agence de l’eau, l’ARS et l’Etat. En complément, pour améliorer la propreté des rues, la commune s’est équipée d’une Balayeuse de voirie : outre la propreté de la voirie, l’engin est équipé d’une brosse métallique nylon ou mixte qui par un passage régulier élimine le substrat et les graines présents dans les caniveaux ou les bords de chaussée ainsi que les petites plantes qui s’y seraient développées. Un bras mobile monté sur une crémaillère permet de passe plus facilement à certains endroits exigus. Les évènements de l’année : Le match de gala de Montpellier Handball face au PAUC d’Aix en Provence le 31 janvier, avec les champions d’Europe Valentin PORTE et Ludovic FABREGAS. La cérémonie de passation de commandement au Centre de secours de Gigean entre le lieutenant Serge SANTISE et le lieutenant Benoît RAMEL, le 16 février, en présence du Colonel Eric FLORES Directeur départemental des services d’incendie et de secours de l’Hérault. Les 10 ans du festival « Chapeau les artistes ». Une programmation éclectique et riche de spectacles pour tous. Les rues du cœur de ville et les petites places secrètes sont devenues le théâtre de l’insolite.

Un final en apothéose qui s’est terminé sous les trombes d’eau, les éclairs et les coups de tonnerre. La journée éco-mobilité, le 23 septembre, a connu un gros succès Les cérémonies du centenaire de l’armistice de 1918 Marquées par la veillée du 10 novembre avec les élèves de l’école Haroun Tazieff autour du monument aux morts. L’exposition remarquable « J’étais à Gigean, paroles de poilus » montée par « Les seniors de Gigean » et les conférences de André-Jules ROBERT et Gérard GILLET.

Les 4ièmes Rencontres du chemin de Compostelle, le 15 décembre, colloque régional, à l’occasion des 20 ans du classement du chemin de Saint Jacques de Compostelle par l’UNESCO. Les grands projets d’urbanisme pour 2019 et les années à venir. Une nouvelle salle de sport dédiée principalement aux arts martiaux sera livrée pour la rentrée de septembre 2019. Le choix constructif du modulaire préfabriqué dont la fabrication se fait essentiellement en usine permet une réduction des coûts et une durée de réalisation plus courte. Démarrage des travaux de la construction d’un 4ième groupe scolaire de 8 classes, bâtiment à énergie positive (BEPOS), l’un des premiers du département. Pour son fonctionnement il utilisera la géothermie (les sondages ont déjà été faits) et le photovoltaïque. Réalisation d’un « Pum Track ». C’est un équipement composé de parcours de bosses et de virages relevés pour BMX, VTT, trottinettes…

Ces 3 nouvelles structures, salle de sport, école et Pump trak seront réalisés au sud de la D613, dans des quartiers jusqu’à présent dépourvus de tout équipement public. Le jardin de l’évêché utilisé pendant le festival « Chapeau les artistes » sera agrandi avec la démolition de la grange achetée en 2015. Travaux de voirie : La rue de l’évêché et l’impasse de l’évêché seront refaits : réseaux d’eau potable, d’assainissement et pluvial ainsi que la voirie. Réfection de l’impasse de « la Font rossignole » et de la rue de Frontignan, partie entre la rue des artisans et le ruisseau de Barbière. Transformation des avenues de Montpellier et de Béziers en boulevard urbain. Ce projet dont la maîtrise d’ouvrage est portée par le Département doit faire de cet axe médian qui divise la commune en 2, un boulevard sécurisé qui doit assurer un lien apaisé et sûr entre le sud et le nord, et une vitrine de la ville. Une voie verte parallèle réservée aux piétons et aux cyclistes permettra de se déplacer d’un bout à l’autre de Gigean sans encombre, en toute sécurité. Tous les réseaux seront repris : eau potable, assainissement, pluvial, éclairage public. Les places de stationnement seront confortées et permettront d’accéder plus facilement aux commerces.

L’aménagement paysager contribuera à l’embellissement de cette traversée. Les travaux sont programmés entre 2019 et 2021. La première partie de l’année sera consacrée aux études et à la conception du projet et le démarrage du chantier est prévu fin 2019. Le projet sera présenté lors d’une réunion publique. Remerciements. Pour finir, je remercie tous les acteurs qui font la vie de notre ville. Tout d’abord, je voudrais rendre hommage aux associations et surtout à leurs bénévoles qui contribuent à faire de GIGEAN une ville dynamique, animée, innovante et plaisante. C’est tout un panel d’activités et de rendez-vous qui sont proposés dans de nombreux domaines : sport, culture, patrimoine, animation, entraide. Les entraîneurs des clubs sportifs, par leur travail rigoureux, ont porté au plus haut les couleurs de leurs équipes respectives que ce soit au niveau national, régional et départemental.

 

Côté animations, le calendrier est toujours bien rempli. Beaucoup d’animations cela veut dire aussi beaucoup de logistique. Le service technique de la ville fait le maximum pour servir tout le monde. Cela représente des moyens humains très importants et surtout de nombreuses heures de manipulation. Sans eux, beaucoup de manifestations ne verraient pas le jour.

Je tiens à remercier tous les agents municipaux qui contribuent au bon fonctionnement des services et s’emploient à rendre notre ville plus agréable. Je remercie la Police Municipale et la gendarmerie ainsi que le corps des sapeurs- pompiers qui assurent votre sécurité. Je remercie tous ceux qui par leur fonction proposent les meilleurs services aux gigeannais : commerçants, artisans, corps médical, enseignants. Enfin, je remercie mon équipe qui travaille à mes côtés pour améliorer les services, projeter et finaliser de nouveaux équipements, animer et préserver votre cadre de vie et croyez- moi ce n’est pas toujours facile quand on doit faire face à la complexité de la législation et à ses contraintes, aux méandres de l’administration et à ses lenteurs, à l’impatience des citoyens mais aussi aux incivilités. A toutes et à tous, au nom du Conseil municipal, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2019, une bonne santé, du bonheur et des moments heureux avec les êtres que vous chérissez.

 

Francis VEAUTE Maire de GIGEAN