Ne laissons pas proliférer le frelon asiatique

Ne laissons pas proliférer le frelon asiatique sur la commune

vous avez repéré un nid de frelons asiatiques n’hésitez pas à le faire détruire.
Il en va de votre sécurité et de celle de votre entourage mais aussi de la préservation de la biodiversité.
Sachez que la ville de Gigean prend en charge 50% de l’intervention.

 

Un nid de frelons asiatiques,  abandonné ou pas, il faut le signaler.

Sur un terrain privé, le propriétaire doit suivre une démarche particulière pour le faire enlever.

frelDSC_0009 (16)

Ces nids en forme de boule, perchés souvent en haut des arbres sont peut-être inactif. En effet, la nature et les conditions météo ont souvent raison des nids. Les professionnels rappellent l'importance de signaler la présence de frelons et de frelons asiatiques dés leur apparition. En l'espace de 3 mois, la taille des nids peut prendre des proportions impressionnantes. Cette espèce qui s'attaque notamment aux abeilles ouvrières est légèrement plus petite que le frelon européen.

La couleur du frelon asiatique est particulièrement foncée. Sa tête est noire, sa face et ses pattes sont jaunes. Il mesure entre 2,5 et 3 cm. Comme le frelon européen, le frelon asiatique construit des nids principalement élaborés à base de particules de bois prélevées sur les arbres. Bien souvent, il fixe son nid en hauteur, dans les arbres. Cette habitation sphérique peut attendre jusqu'à 100 cm de diamètre.

 

En présence d'un nid de frelons, il est impératif de ne pas détruire seul(e) l'habitat. Se sentant menacés, les insectes peuvent devenir agressifs et multiplier les piqûres. Une intervention inadéquate peut également conduire à la dissémination puis à la prolifération de l'espèce dans la nature. Il est vivement recommandé d'informer la FDGON (Fédération départementale des groupes de défense contre les organismes nuisibles) de la présence d'un nid. Très peu de sapeurs-pompiers interviennent dans la destruction des nids repérés. Mieux vaut faire appel à des entreprises spécialisées pour s'en débarrasser. Une prestation payante dont les prix diffèrent selon les professionnels "La reine mesure jusqu'à 3,5 cm. Sa durée de vie est d'un an. Chaque reine fonde sa propre colonie au printemps du mois de mars jusqu'à début août.

Elle se compose alors de larves qui deviendront les premières ouvrières, aussi appelées ouvrières de « première caste ». À partir du début du mois de juin, la colonie est composée d'ouvrières adultes et vers la fin de l'été, également de mâles et de femelles sexuées. Les femelles sexuées, futures reines, passent l'hiver en diapause dans un endroit abrité, souvent enterré, et sortent au printemps pour fonder de nouvelles colonies." Wikipédia. Le nid ou « guêpier », fait de fibre de cellulose mâchée comme chez la majorité des guêpes (certaines, non Vespidae, construisent avec de la boue), peut atteindre un mètre de haut et 80 cm de diamètre.

Construit au printemps, il est aérien, le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, quelquefois au ras du sol, sous une charpente ou dans des cheminées. Ce frelon étant opportuniste, son nid est retrouvé aussi bien dans des habitations que sur du mobilier urbain. Il est généralement de forme sphérique et possède un orifice de sortie latéral. Chaque nid abrite quelque 2 000 frelons, dont plus de 550 fondatrices qui peuvent, l'année suivante, nidifier si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l'hiver. Il est abandonné pendant l'hiver. Durant cette période, il a été observé en France que certains oiseaux ravageaient le nid. Ce comportement n'a aucune conséquence sur la pérennité de l'espèce puisque le nid est vide.

  La plupart du temps, une piqûre de frelon asiatique n'est pas plus dangereuse qu'une piqûre de guêpe pour l'homme. Elle le devient si les personnes piquées développent une réaction allergique. Dans ce cas, les répercussions peuvent être dramatiques. Une simple piqûre peut ainsi entraîner une forte baisse de tension, un œdème ou encore un choc anaphylactique.

Agressifs, les frelons, et particulièrement les asiatiques, n'aiment pas que l'on s'approche de leur nid, il vaut mieux rester à distance si vous en avez un chez vous ou si vous en découvrez un, et le signaler en Mairie qui vous conseillera si nécessaire.