Gigean

L'occitan avec LO PELHÒT

Si vous avez de 8 à 88 ans, si vous êtes intéressés par l'occitan, c’est le moment de rejoindre LO PELHÒT

Dans une ambiance conviviale, et de manière ludique 2 ateliers par semaine sont proposés : le mardi de 17H 45 à 19 H 45 et  le vendredi de 18 H 30 à 19H 30 aux débutants et/ou aux personnes déjà imprégnées de nostra lenga d’ÒC . Un atelier enfants est aussi envisagé .

Vous bénéficierez de 2 cours d’initiation gratuits avant de prendre votre décision . 
Pour tous renseignements complémentaires : 06 38 48 98 44 ou  06 62 43 91 25

PATCHWORK BOUTIS BRODERIES CULTURE ET TRADITIONS OCCITANES
4 rue des Serins 34770 GIGEAN
Tél 04 67 78 88 89 – mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le festival "Chapeau les Artistes" à la hauteur de sa réputation

Le week-end dernier, la septième édition du festival «Chapeau les Artistes » a accueilli, dans le cœur de Gigean, des acteurs, danseurs, circassiens, musiciens, poètes du mouvement et lecteurs enthousiastes.


C’est entre 1500 et 2000 festivaliers qui ont été conquis par une programmation engagée, variée et de qualité.

Des ateliers d’initiation aux arts du cirque étaient animés par Kérozen et Gazoline sur le parvis de la Mairie, des pièces de théâtre tout public, burlesque avec Le gang des jouets par Art Mixte  ou une production Le bonheur, Merci ! proposée par Total Local.
La compagnie Mobil’Hommes, deux hommes et leurs guitares ont guidé les visiteurs à travers la ville pour les emmener de spectacle en spectacle.
Les jardins de l’évêché sont devenus un théâtre de verdure, un écrin pour deux spectacles à texte s’adressant aux adolescents et adultes : Cabaretsulo  présenté par Grognon Frères et La vie devant soi  par la compagnie des Chiennes Nationales.
Le passage de l’Horloge a accueilli la troupe Italica pour un concert de chants vénitiens, une grande famille et sa caravane, La Familia  par Accidental Cie  et la compagnie Réverbère pour Riez sans modération, une série de pitreries urbaines.


La place des Remparts s’est transformée en cocon pour les plus petits puisque deux productions leur étaient réservées, les lectures théâtralisées proposées par Mandibules et  Flic flac et clapotis  proposé par la compagnie de l’Empreinte.
Après avoir découvert Gigean comme on le voit rarement les festivaliers se sont retrouvés au jardin public pour se restaurer et apprécier le Magic Sporting Club sponsorisé par la quincaillerie Michel  une production de Kérozen et Gazoline, les démonstrations de force et d’équilibre de l'association Iron Bars et les "battle" de BreakDance par Body Talk Crew . Enfin Daraomaï  pour un envol poétique avec Tiravol  et la compagnie Réverbère qui est revenue sur la grande scène pour un super show "ça va foirer !".

Un festival qui s'enrichit chaque année et surprendra de nouveau le public lors de la prochaine édition, sans aucun doute!

Trous noirs à l'abbaye Saint Félix de Monceau

Trous noirs à l'abbaye Saint Félix de Monceau" de Bernadette Boissié-Dubus aux éditions Clairdeplume34.

Lorsqu’elles grimpent en vélo la colline qui conduit à l’abbaye Saint Félix de Monceau, Morgane, Léa et Laurie élèves au lycée « La Gardiole » de Gigean sont loin d’imaginer que leur vie va tourner au cauchemar.
Mélodie, la petite sœur de Morgane qui les accompagne, disparaît dans des circonstances invraisemblables. A l’abbaye Saint Félix de Monceau, c’est la panique générale. La gendarmerie a investi le site devenu « scène de crime » même si aucun corps n’ été retrouvé.
Après un violent orage, quand Laurie, férue d’histoire, se retrouve au petit matin sur la colline avec Albin, Léa et Paul parti à la recherche de sa fille, elle se rend bien compte que l’église qui leur fait face n’est pas l’abbaye mais une chapelle romane wisigothique. Pourtant, ils sont toujours au même endroit sur la Gardiole d’où l’on aperçoit la mer, le mont Saint Clair… mais pas Sète ! Rien ne ressemble à la Gardiole du XXIième siècle.
D’autres disparitions s’ensuivent aussi étranges les unes que les autres : Morgane, sa mère, l’archéologue de l’abbaye, Alain passionnément amoureux de la Gardiole, et même des scientifiques au-dessus de tout soupçon.
Hallucinations collectives ? Publicité de mauvais goût créée par les chercheurs pour faire connaître leurs travaux et obtenir des fonds? Opération de grand banditisme? Rien n’est moins sûr.
Que se passe-t-il sur ce site réputé si paisible ?
La sorcière Elisèu et le druide Calixte sont-ils les fomenteurs d’un complot à travers le temps?
Qui pourra arrêter la folie d’un homme capable de plonger la terre dans le chaos pour satisfaire son amour du pouvoir ?

Avec de nombreux dessins personnels sur l'abbaye, la flore locale et les grottes (d'après des photos de grottes d 'Alain Campos), et des journaux que j'ai spécialement fabriqués pour les besoins de l'histoire.

De la Spiruline dans la Gardiole

La Spiruline est une algue extrêmement ancienne , puisqu'elle aurait été à l'origine de la vie sur terre. Elle a su se défendre contre toutes les agressions et traverser les siècles et les bouleversements climatiques. Les Aztèques et les Incas furent parmi les premiers à cultiver cette algue bleue-verte.

Au pied de la Gardiole, dans un havre de paix, on trouve la seule exploitation d'aquaculture du bassin de Thau et de production de Spiruline, qui est un produit artisanal, naturel.

Gérôme Reboul, ancien plongeur professionnel s’est reconverti a l’aquaculture en 2010 après avoir passé deux ans à apprendre la profession de technicien au sein du  « Creufop » de Sète (Service Formation Continue Universitaire à la station de biologie) enfin obtenir un diplôme permettant l’installation de son concept au Mas de Vallez, situé dans la Gardiole, sur le territoire de la commune de Gigean.

A partir d’une souche de Spiruline, Gérôme ensemence généralement  ses bassins pour la période du moi de Mai, protégé par des serres, la Photosynthèse et la Magie de la Nature déclenchent un procédé qui accélérera la prolifération d’une algue microscopique qui sera par la suite travaillée, jusqu'à la fin octobre puis transformée en lamelles pour être séchés dans des séchoirs obscurs puis broyés avant transformation commerciale .

Cette algue séchée a des vertus sur la santé qui ne sont plus a citer et en plus c’est un excellent aliment complet et Naturel ! Précise Gérôme qui ne dévoile pas tout, secret de fabrication oblige.

D’une couleur vert émeraude, la spiruline en paillette sera transformée par un laboratoire en gélules, savons, poudre, en comprimés …

Sous la férule de la Tour de Guet et la protection d’Eole, Gérôme le « Bio Man » est un homme manifestement heureux …

A.S en collaboration avec A. Campos