Gigean

Gigean se fait une beauté

Les travaux vont bon train ; le parvis de l'église et quelques trottoirs sont terminés ; la maison des associations ne va pas tarder à être entièrement démolie. Les entreprises vont à un rythme soutenu pour réaliser tous ces gros travaux d'embellissement qui perturbent quelque peu en ce moment les gigeanais.

soirée flamenco à Gigean

Ce samedi soir 4 février, si la pluie était dehors, le soleil était dedans avec le groupe gitan "LUCIANO FLAMEN'CO".
Ce groupe de guitaristes avec ses deux danseuses, nous ont offert un beau voyage en pays andalou. Les musiciens se sont livrés sans limite dans leurs improvisations, créant une ambiance festive qui a emporté immédiatement l'auditoire ! les solos guitares abondaient de chaleur et d'émotion. Une musique forgée à l'exercice de l'improvisation totale, comme tout ''gipsy'' qui se respecte ! Ravie de sa soirée, l'assistance se sépara à plus de 23 heures.
Un grand merci à l"association "Fiesta gitane", ainsi qu'à Gaëlle Fallery adjointe au maire et à Florence Baro du service culturel pour cette belle soirée.

 
Reportage Michel et Valérie Campion (studio MCV)
 

Le Flamenco s'organise autour de 3 axes : Le chant, La danse et la guitare .
Le Flamenco n'a pas un style unique, il existe des dizaines de genres différents. Chacun d'entre eux possède une atmosphère propre. Bien que largement ouverts à la composition personnelle, les genres du Flamenco sont gouvernés par des règles aussi strictes que celles de la composition classique. Cet art du peuple est modelé par la joie ou la souffrance. La danse flamenca est d'une grande richesse car elle exprime des émotions des plus légères au plus profondes. Mais selon l'émotion exprimée, cette danse amène aussi le corps à une gestualité voluptueuse, sensuelle, sensible et délicate et traduit la relation ambiguë qui existe entre la séduction et la violence ; la douceur et la force.

 

Soirée flamenco à Gigean

Ce samedi soir 4 février, si la pluie était dehors, le soleil était dedans avec le groupe gitan "LUCIANO FLAMEN'CO".
Ce groupe de guitaristes avec ses deux danseuses, nous ont offert un beau voyage en pays andalou. Les musiciens se sont livrés sans limite dans leurs improvisations, créant une ambiance festive qui a emporté immédiatement l'auditoire ! les solos guitares abondaient de chaleur et d'émotion. Une musique forgée à l'exercice de l'improvisation totale, comme tout ''gipsy'' qui se respecte ! Ravie de sa soirée, l'assistance se sépara à plus de 23 heures.
Merci à l"association "Fiesta gitane" et au service culturel de la mairie pour cette belle soirée.


Reportage Michel et Valérie Campion (studio MCV)

 

Le Flamenco s'organise autour de 3 axes : Le chant, La danse et la guitare .
Le Flamenco n'a pas un style unique, il existe des dizaines de genres différents. Chacun d'entre eux possède une atmosphère propre. Bien que largement ouverts à la composition personnelle, les genres du Flamenco sont gouvernés par des règles aussi strictes que celles de la composition classique. Cet art du peuple est modelé par la joie ou la souffrance. La danse flamenca est d'une grande richesse car elle exprime des émotions des plus légères au plus profondes. Mais selon l'émotion exprimée, cette danse amène aussi le corps à une gestualité voluptueuse, sensuelle, sensible et délicate et traduit la relation ambiguë qui existe entre la séduction et la violence ; la douceur et la force.

 

Quatuor caliente à Gigean

vendredi 10 mars à 20h30 en l'église de Gigean

En l'an 2000 quatre jeunes musiciens passionnés par le Tango Nuevo d'Astor PIAZZOLA se rencontrent pour former le Quatuor Caliente. Très vite, le groupe donne ses premiers concerts en France et à l'étranger. Mais, si la vie du Quatuor Caliente est riche de multiples rencontres, son souffle et sa grande force lui viennent avant tout de l'accueil chaleureux et enthousiaste du public, conquis par l'énergie communicative de ses musiciens.

Ce sera le dernier concert organisé par MusicaThau, en effet, notre association va se dissoudre après cette date faute de combattants !
La continuité sera  assurée par l'association "contrepoint"  présidée par le chef d'orchestre montpelliérain Franck Fontcouberte. Donc il y aura encore de très beaux concerts classiques à Gigean.

Tennis de table : qualification pour le championnat d'Europe

A Gigean la France s'impose face à l'Italie : 3 -0

L'ASM Gigean Tennis de Table organisait le 24 janvier 2017 à la Halle des Sports de Gigean une rencontre Internationnale de Tennis de Table qui opposait l'équipe de France Messieurs à celle d'Italie dans le cadre des  qualifications pour le Championnat d'Europe des Nations de 2017..
Le choix fait par la Fédération Française de Tennis de Table de l'ASM Gigean pour organiser cette compétition est une reconnaissance du sérieux de ses dirigeants et une confiance dans la Ville de Gigean dont la politique en faveur du sport est une réalité depuis de nombreuses années, tout comme le soutien affirmé de Thau agglo, du département de l'Hérault et de la Région Occitanie

L’équipe de France masculine en s’imposant contre l’Italie, assure sa participation à l’Euro qui aura lieu au Luxembourg en septembre prochain. L’équipe de France masculine qui a permis à la France d'enregistrer une quatrième victoire est composée d' Emmanuel Lebesson (Angers), Stéphane Ouaiche (Villeneuve), Benjamin Brossier (Istres), Quentin Robinot (Hennebont).

Patrick Chila, coach de l’équipe de France : « La mission est accomplie. On a fait une belle phase de poules même si c’est vrai que les équipes que l’on a rencontrées n’ont presque jamais joué au complet. C’était une soirée sympa, la salle était pleine. Les gens auraient surement aimé que ça dure un peu plus mais pas nous. On termine premier, c’est bien et normal. »


France – Italie : 3-0

  • Stéphane Ouaiche – Matteo Mutti : 3-0 (11/7, 11/9, 11/4)
  • Emmanuel Lebesson – Niagol Stoyanov : 3-1 (11/4, 11/4, 9/11, 13/11)
  • Quentin Robinot – Antonino Amato : 3-0 (11/3, 11/2, 11/2)

Valérie Campion

 

Vidéos réalisée par Michel Campion

Travaux à Gigean

Malgré le froid, la pluie, les travaux avancent bon train. Bien sûr la circulation et le stationnement sont un peu perturbés, bien sûr il y a du bruit et de la poussière, mais ne faut-il pas souffrir pour être beau ?

Tirer le village vers le haut

N'oublions pas que le patrimoine de chacun prend plus de valeur lorsqu'il est situé dans un bel environnement, une bonne adresse ou un bon secteur. L'emplacement, c'est le secret de la réussite pour un bon investissement immobilier.

Alors que le village s'embellit, il est regrettable d'entendre autant de critiques négatives sur ce qu'il se fait.

C'est tellement facile d'attaquer, de s’insurger, de juger, de critiquer les autres, la politique mise en place, alors qu'on ne fait rien et qu'on ne donne rien soi-même.
La critique pour faire mal, c’est facile. Critiquer pour faire avancer les choses, un peu moins… C’est pourtant beaucoup plus utile.
Autrement dit, faites un effort pour voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide.
La critique effectuée dans les règles de l'art, permet d'identifier les points à améliorer. la critique constructive augmente l'efficacité des entreprises et des personnes.
Mais attaquer quelqu'un personnellement, rabaisser quelqu'un arrange rarement les choses.
Que signifie « critiquer » ? Cela vient du grec «  krinein », qui signifie : discerner, juger.
Critiquer dans le premier sens, c’est exercer son intelligence à démêler le vrai du faux, le juste de l’injuste, le bon du mauvais, par un examen raisonné et objectif ; c’est examiner, analyser, apprécier, commenter.
Malheureusement, c’est surtout l’aspect négatif qui l’emporte en émettant des jugements défavorables, d’une façon systématique et, en ne s’attachant qu' à relever les défauts et les imperfections. La critique aux aspects purement négatifs, peut traduire un caractère aigri et toujours insatisfait, une certaine méchanceté ; les critiques acerbes et incontrôlées sont aussi la meilleure façon de se faire mal voir et de se faire des ennemis.

Finalement, a-t-on vraiment besoin de critiquer ? Est-ce bien utile ? En matière d’utilité de la critique, tout dépend non seulement du but, mais aussi de la façon de faire.
Que ce soit négatif ou positif quand on critique quelque chose ou quelqu’un, Il faut avoir le souci du respect mais surtout avoir l’honnêteté intellectuelle. Une démarche critique doit être honnête sur le fond, quelle que soit sa forme, et ne doit pas être là pour démolir.

La critique d’un adversaire qui prête à dire n’importe quoi sur l’autre, n'est  plus un problème d’objectivité, mais de perversion.  On est alors dans la démolition de ce qui est en face ; et l'actualité nous en donne des exemples tous les jours.
« La critique est aisée, mais l’art est difficile. Jusqu’où peut-on s’autoriser à critiquer une chose dont on n’est ni acteur, ni décideur ?

Reprenant la critique dans son approche psychologique, comportementale, on peut voir chez certaines personnes que la critique est systématique, une véritable manie de chercher le moindre défaut ou simplement de la jalousie, ou encore une disposition à « voir la paille dans l’œil du voisin ».   

Il y a la critique qui passe par l’humour, comme par exemple, dans le dialogue des Vamps :

  – Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?
  – Et si on disait du mal ?
  – Ah oui ! Ah oui ! Par qui on commence ?
  – Madame Jansen, par exemple.

D’Aristophane aux Vamps, la critique qui utilise l’humour, nous montre nos défauts,  un peu comme un miroir de la société qui appelle à plus de modestie.
Le « pourquoi critiquer »  met en relief aussi le danger de ne pas critiquer et de risquer de consentir à l’inacceptable. Ne rien dire, peut être ressenti comme consenti, « qui ne dit rien, consent ». Le « comment critiquer ? » suggère que nous devons préparer notre critique, consciencieusement, en choisissant bien ses mots, ses expressions, afin qu’elle soit acceptée par tous.

On a dit que critiquer est une liberté, mais pour cela il faut avoir l’esprit critique. Pour l’acquérir, il faut les rencontres, la lecture ; il faut chercher à s’informer.

Valérie Campion

Les vœux du Maire de Gigean



©Michel Campion

 

Les Gigeannais se sont déplacés en nombre pour répondre à l'invitation du maire Françis Veaute et de son conseil municipal qui présentaient leurs voeux à la population., ce 11 janvier à la salle polyvalente de Gigean.

M. le maire a commencé par évoquer la France malade : terrorisme, insécurité, emploi, pouvoir d'achat, retraite, couverture sociale, éducation, etc.  puis, il a évoqué les difficultés des collectivités mises à l'épreuve avec la baisse des dotations de l'état et l'augmentation des charges.

Un discours rationnel et transparent qui a répondu aux points essentiels concernant,

  •  La situation financière de Gigean
    Une situation très satisfaisante, résultat d'une gestion responsable et rigoureuse. L'évolution de la dette est en constante diminution. L'encours de la dette est passé de 883 € par habitant en 2013 à 529 € en 2016. Malgré une perte de recettes, constante et croissante depuis 2010, aucune augmentation des taux des impôts locaux n'est prévu pour l'exercice budgétaire 2017.
  • La sécurité
    Le Conseil Municipal a pris un certain nombre de décisions : .armement de la police municipale, vidéo verbalisation, nouvelles caméras, meilleur éclairage
    Francis Veaute a également soulevé un autre sujet d'inquiétude à suivre e à maîtriser: le communautarisme.

Sont ensuite évoqués les réalisations 2016 :

  • Urbanisme : le PLU qui devrait être validé en mars 2017
  • Patrimoine : le Studium (d'Urbain V) a été inscrit en totalité au titre des monuments historiques. Ce classement va imposer de nouvelles règles d'urbanisme pour toutes les modifications des façades dans un périmètre défini qui devrait se limiter à la circulade et ses abords immédiats. Le non respect des règles sera verbalisable. D'autre part, un certain nombre d'acquisitions de biens ont été réalisées pour des aménagements futurs.

2017 sera également une année de gros investissements : pumptrack - jardins partagés - construction d'une salle de sports dédiée aux arts martiaux - réaménagement parking de la salle polyvalente - rénovation de la salle polyvalente - rénovation voierie - aménagement de la maison du pèlerin - lancement des études pour la rénovation du studium - construction résidence pour les seniors etc.

Au niveau de l'environnement, le Conseil Municipal a décidé d'améliorer les pratiques phytosanitaires ; de participer au déploiement de nouvelles sources d'énergie et de favoriser les déplacements en mode non polluante.

D'autres projets sont à l'étude : la requalification de la D613 en boulevard urbain et le programme de réhabilitation et de mise en valeur de tout le cœur historique c'est à dire de la circulade.
M. le maire s'attarde sur le prochain événement exceptionnel. Une épreuve sportive de haut niveau , qui aura lieu le 24 janvier 2017 à la halle des sports : rencontre d'une phase qualificative de tennis de table France Italie.

Pour conclure, M. le maire remercie les différents acteurs qui font la vie du village et renouvelle à chacun tous ses vœux avant d'inviter les participants à partager le verre de l’amitié.

Valérie Campion

Les crèches d'Alain Boularand

sur une musique de Lena Garcia Pilati

Une passion qui est née à Saint-Jean-de-Cuculle lors de "la journée des santons" et qui ne s'est jamais éteinte. A 81 ans Alain Boularand expose encore ses crèches à Gigean, salle polyculturelle. Elles sont tirées de sa collection personnelle ou prêtées par d' autres exposants ; certaines arrivent de loin.
L'accompagnement musical de la vidéo ci-dessous, réalisée par Michel et Valérie Campion, est de Lena Garcia Pilati, une toute jeune guitariste gigeanaise passionnée de musique dont l'objectif final est d'obtenir un diplôme d'état pour pouvoir vivre de sa passion en enseignant la guitare.

Pour la Gardiole

Signature ce jeudi 15 décembre dans la chapelle de St Felix de Montceau, avec la fédération de randonnée héraultaise, le sénateur-maire de Sète et le maire de Gigean, vice-président de Thau agglo en charge des espaces naturels de la Gardiole, de la convention nous liant pour aménager les chemins de randonnée, et dévoilement des panneaux informatifs de cet espace exceptionnel, réservoir de biodiversité et poumon vert de notre territoire où les multiples activités doivent coexister en mettant fin aux utilisations anarchiques qui dégradent le massif.


 


 

C'est dans la bonne humeur, qu'a eu lieu jeudi matin, 15 décembre, la signature d'une convention de partenariat pour la réalisation de deux sentiers de promenade et randonnée sur le massif de la Gardiole et le dévoilement d'un premier panneau d'information.

  Deux actes importants qui sont les points de départ d’un plan de grande ampleur récemment voté : le plan de gestion du massif de la Gardiole auquel l’agglo a attribué un budget de 1.998.000 € TTC.

C'est un programme ambitieux qui s’étale sur la période (fin) 2016-2019. L'objectif est d'avancer de façon raisonnée et concertée avec les acteurs locaux sur les différents projets de façon à modifier l'image d'un massif souvent montré comme un espace non géré et de faire du massif de la Gardiole une unité de territoire avec les lagunes et le littoral du bassin de Thau.

Outre François Commeinhes, le Président de la Communauté de communes et Françis Veaute , Maire de Gigean et Vice-Président de Thau Agglo délégué à l'environnement , on notait la présence Christophe Morgo, Conseiller Départemental, et de nombreux élus qui marquaient ainsi leur intérêt pour la préservation et la mise en valeur du massif.

Les principales actions sont :

  • l’aménagement des entrées de sites et des aires de stationnement
  • le développement d’itinéraires d'activités de pleine nature labellisés
  • la mise en place de la signalétique informative
  • le développement des pénétrantes de mobilité douce Gardiole-étangs
  • la valorisation les plantes aromatiques et médicinales
  • l’optimisation des espaces à vocation agro-sylvo-pastoraux
  • le développement des outils de coordination des pratiques

Après l'accueil sympathique sur le parking de l’Abbaye de Montceau avec une visite du site, une mini-randonnée vers les murets en pierre et une capitelle rénovés a permis à Francis Veaute de présenter des travaux qui marquent l'intérêt que les différents acteurs portent à ce secteur, un écrin de verdure entre deux zones urbanisées qu'il faut protéger sans relâcher les efforts entrepris.

C'est ainsi que Thau agglo, avec le Syndicat Mixte du massif de la Gardiole, et l’ONF, réalise sur le massif de la Gardiole un programme d’entretien annuel. 5 agents débroussaillent, taillent, élaguent, nettoient les dépôts sauvages et restaurent le patrimoine vernaculaire. Thau agglo a souhaité mettre en valeur le travail réalisé par ses agents de restauration de nombreux murets en pierre sèche tout autour de l’abbaye de Saint Félix de Montceau.

Plus aucun panneau informatif n’a été posé depuis les années 70. Si quelques vestiges subsistent encore, le visiteur arrivant aujourd’hui pourra trouver un premier panneau d’accueil proposant simplement les principaux points de repère sur le massif, décrivant également les bons réflexes à adopter en forêt. D’autres panneaux plus spécifiques sur l’histoire du massif, sa faune et sa flore seront réalisés ultérieurement. le panneau ONF installé à l'entrée de la piste principale a alors été dévoilé.

Thau agglo et le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre (CDRP) de l’Hérault s’engagent en faveur de la définition de mise en œuvre d’itinéraires de randonnée pédestre de qualité, labellisés en signant une convention de partenariat marquant le point de départ d’une collaboration pour la réalisation de 2 sentiers de petite randonnée (PR), concertés avec les communes et associations locales, qui aboutiront en 2017 :

  • Un premier sentier au départ du parking « du motocross » d’environ 8 km ;
  • Un second sentier au départ de l’abbaye Saint Félix de Montceau avec 2 diverticules : une boucle de 15 km et une variante dite de promenade d’environ 7 km, aves passage au pied du sommet culminant du massif, le Roc d’Anduze à 234m.
  • Un troisième parcours de petite randonnée est à l’étude, dans le domanial du côté de Fabrègues, entre le Syndicat Mixte de la Gardiole, l’ONF et le CDRP.

Ces sentiers impacteront le moins possible les autres usages du massif et ne feront l’objet d’aucune ouverture de milieux ou modification des paysages. Ils auront pour objectif d’être labellisés par la Fédération Française de Randonnée Pédestre et feront l’objet de fiches balades permettant ainsi de développer des supports de promotion touristique aux environs des sentiers.

François Felten, chef du service forêt de l’ONF précisait que c'était un plaisir d'entretenir ces espaces et que Le balisage de ces sentiers permettra de contenir les promeneurs sur des pistes dédiées devant limiter ainsi la divagation dans des zones plus protégées.
Après une déambulation jusqu'à l'Abbaye St Félix Luc Trauchessec, Président du Comité départemental de la randonnée pédestre, et François Commeinhes, Président de Thau agglo se sont félicités que la communauté puisse assurer cet entretien, ces rénovations et rendre ces espaces plus structurés tout en restant naturels pour qu'ils soient mieux respectés et développés correctement.

Valérie Campion/Jean-Marie Campion

 

Gigean: une commune écoresponsable

Le constat est inquiétant : partout en France des quantités invraisemblables de déchets sont abandonnées le long des rivières. Notre région et notre commune n'échappe pas à ce phénomène nourri par l'incivisme qui gagne chaque jour du terrain. Le Rieutord avait ainsi tendance à se transformer en égout mais la municipalité, alertée par les riverains, s'est mobilisée pour redonner au cours d'eau son aspect naturel, conforme à l'image du beau village qu'est Gigean. Un grand merci au Maire, M. Veaute et à M. Rey du syndicat de l'eau qui ont pris les décisions pour résoudre le problème. Et un grand bravo aux services qui sont intervenus efficacement.





Afficher l'image d'origine
 

De nos jours, il semble que nos ruisseaux et nos rivières soient considérés comme de grandes poubelles où on retrouve à peu près tout : des plaques ondulées avec ou sans amiante, des pare-chocs de voitures, des chaussures, des pneus , des canettes de bière, des déchets verts provenant de l'entretien des jardins, bref un tas de détritus divers et parfois même des encombrants obstruant le lit du cours d'eau.

Quelle que soit la nature de ces déchets, tous ont un impact néfaste sur l'environnement :

  • pollution du sol et de la nappe aquifère
  • apparition d’animaux nuisibles ou indésirables - déstabilisation des berges
  • eutrophisation, asphyxie
  • entrave au bon écoulement de l’eau (risque d’inondation)
  • dégradation de l’aspect paysager
  • etc.

Lors des épisodes de crues, les déchets légers tels le polystyrène et les autres plastiques, sont emportés vers l'aval et contribuent à détruire  la faune et la flore de nos rivières.

Pour traiter le problème du nettoyage du Rieutord, de l'impasse des Treilles jusqu'à la route de Poussan, la commune de Gigean s’est associée au Syndicat d'adduction d'eau. Outre les services techniques de la ville, des renforts spécialisés sont venus de l' Arriège pour tailler la végétation riveraine et curer les sédiments. Enfin une équipe d'apprentis maçons est venue finir les murets bordant le lit du ruisseau.Des travaux dans un environnement difficile qui méritent le respect.
Rappelons enfin que l'abandon de déchets dans la nature est puni par la loi. Les contrevenants s'exposent à une amende qui peut atteindre 1.500 euros, s'il y a usage d'un véhicule.  Souhaitons que la sévérité soit de mise pour dissuader les contrevenants.

Valérie Campion
photos : Michel Campion

 

Gigean continue de s'embellir

Les travaux de requalification du centre-ville (Place du Marché, place de la République, rue de l’Hôtel de Ville) vont bon train.

Ainsi que nous le précise Monsieur Alexis Darras, Directeur Général des Services à la mairie de Gigean, l'objectif est de redynamiser le centre-ville et tout particulièrement les commerces, par une opération de réaménagement qui va améliorer la fluidité des déplacements, réorganiser le stationnement, aérer l’espace public en rendant tout ce périmètre plus attractif.
La Commune est maître d’ouvrage des travaux sur la voirie (enrobé désactivé), les trottoirs (béton désactivé), les plantations et le réseau pluvial (confiés à la société Eiffage) ainsi que pour la démolition d’un bâtiment (confiée à la société Barthes).
Hérault Energies est maître d’ouvrage de l’effacement des réseaux électriques et télécoms, ainsi que du renouvellement de l’éclairage public (confié à al société Serpollet).
Thau Agglo est maître d’ouvrage des travaux de rénovation du réseau d’eau potable (confié à la société Astruc).
Le Syndicat du Bas Languedoc est maître d’ouvrage des travaux de rénovation du réseau eaux usées (Société Astruc).
Durée prévisionnelle des travaux : novembre 2016-mai 2017

voir les schémas d'aménagement