11 novembre à Loupian: hommage aux combattants et morts pour défendre la Patrie

Rassemblés devant la mairie sur la place de la Libération à 9 h 45, la cérémonie marquant l'anniversaire de l'armistice de la première guerre mondiale a eu lieu ce samedi 11 novembre 2017 avec une très belle participation des Loupianais qui ont suivi toute la cérémonie.novDSC_0024 (16)

  En présence des Elus du Conseil Municipal, de ceux du Conseil Municipal des Jeunes, des Anciens Combattants et de l'UNC, des Porte-drapeaux, des enfants des écoles et de leur directrice de l'école élémentaire ainsi que des JSP de la caserne de Loupian. le cortège a pris la direction du cimetière précédé par la "Musique" pour déposer une gerbe au Carré Militaire. Une minute de silence a alors été respectée avant que le défilé ne se reforme pour rejoindre Le Monument aux Morts ou des dépôts de gerbe ont eu lieu .

novDSC_0020 (17)

La lecture des discours a permis aux participants de réfléchir sur le devoir de Mémoire relatif à ces événements car comme le précise le secrétaire d’État auprès de la Ministre des armées..." A ceux tombés lors de la Grande Guerre lors de la seconde Guerre Mondiale, lors des Guerres de décolonisation, à ceux tombés hier et aujourd'hui, lors de nos opérations extérieures partout dans le Monde, la Nation reconnaissante rend hommage et perpétue l'indispensable mémoire".

La cérémonie s'est poursuivie toujours avec la même ferveur jusqu'au retour du cortège, devant la Mairie. Elle s’est clôturée par un « vin d'honneur » offert par la municipalité.

"Le 11 novembre 1918 le cessez-le-feu fut effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairon. Il faut savoir que  la guerre mondiale de 14/18 a fait plus de 18 millions de victimes avec au-delà des millions d'invalides ou de mutilés ainsi que de nombreux disparus pour la Nation."

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon