Loupian site patrimonial remarquable présenté à ses habitants

 L’image contient peut-être : ciel, montagne, plein air et nature

Loupian devient un site patrimonial remarquable et, à ce titre là, propose du du 2 au 4 mai, des journées d'échanges, de formations et d'informations avec dès ce mardi, des ateliers avec les enfants des écoles dont certaines classes se sont rendues place de la Libération au camp de base, sous les Barnum (s) pour des ateliers patrimoniaux animés par des intervenantes avec des visites dans la commune pour reconnaître et redécouvrir certains sites. Puis au retour, les observations étaient exploitées au camp de base, avant de l'être à nouveau dans les classes. Et même le Conseil Municipal des Jeunes et des enfants y a participé.

secP1040101Tandis qu'à 14 h, un architecte des Bâtiments de France tenait une permanence en Mairie, les ateliers se poursuivaient, avant qu'à 18 h, une conférence animée par des archéologues du Service Patrimoine de Sète Agglopôle méditerranée ne vienne prendre le relais, à la Chapelle Sainte Hippolyte.

Une bonne occasion pour découvrir l'évolution de Loupian, un site remarquable qui est resté un village charmant et qui souhaite dans la mesure du possible conserver son caractère authentique.

Car son territoire est certainement occupé depuis près de de 7 millénaires et son littoral depuis le Néolithique.

Ce dernier a beaucoup bougé avec des zones qui ont été immergées car le niveau de la mer était bien plus bas il y a 6000 ans (-2m).

L'époque romaine se caractérisait par l'apparition de villas dans tout le Sud de la France actuelle jusqu'à Béziers avec la voie Domitienne toute proche, le plus ancien monument de l'époque romaine sur le territoire. Et apparaissaient alors des fermes en enclos au début de cette période... Puis peu à peu, des résidences avec des productions dont principalement, celle du vin vont apparaître... Suivront des investissements tandis que l'habitat aura tendance à se rapprocher de la lagune de Thau. Les paysages agraires ne cesseront alors de se modifier jusqu'à nos jours et vers le 5ème siècle, un ensemble domanial commencera à se constituer autour de St Cécile ((église paléochrétienne) comme le montre la carte archéologique.

tapP1040116

Et au Moyen-Âge  l'habitat se rassemblera autour de cette église et du chemin Montpellier-Pézenas comme tendent à le prouver les 6 opérations de sondage archéologique sur le village. (chapelle Saint Hippolyte, remparts...)

Avec la découverte de silos et d'une production par des artisans, datant de 700 ou 800, l'on présume que Loupian devint peu à peu, un village féodal (12ème siècle) avec des remparts qui apparurent au 11ème siècle (Avec Saint Hippolyte et 2 portes pour les remparts).

A la fin du 12ème siècle, ce fut le développement final du village féodal. Et si les territoires ont ensuite évolué, ils n'ont pas tellement changé depuis.

Aménagement particulier à l'intérieur avec des quartiers qui ont disparu et un village médiéval qui va se développer peu à peu.

 

tapP1040110

(Castrum, butte centrale, remparts, portes et ruelles) et Saint Hippolyte...

Le village moderne du 16ème au 18ème siècle fera apparaître d'autres édifices avec des corniches, la chapelle des Pénitents, le Château neuf et des maisons bourgeoises... Une unité de quartiers va se dessiner et les remparts seront développés.

KATCapture

Le Quartier des Logis va émerger alors à l'extérieur de la cité tandis que le Cami Roumieu sera toujours un vecteur important et entretenu car placé sur la route royale.

Sur le Cadastre Napoléonien l'on remarque que l'on passe de 8 à 15 quartiers.

KAT22Capture

 

Et l'on arrive alors au village du XIXème, mais ceci est une autre histoire sur laquelle nous reviendrons avec une évolution maîtrisée... 

KAT333Capture

 

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations