Loupian

Les chenilles processionnaires

Un danger pour l’Homme et pour l’animal 

Les chenilles processionnaires sont reconnaissables à leurs nids de soie blanche bien visibles sur les pins, où elles passent l’hiver.

Entre février et avril, elles forment des processions avant de s’enterrer pour effectuer leur métamorphose. Leurs poils contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine de réactions allergiques graves, chez l’Homme et l’animal. Toutes les […]

Aucun texte alternatif disponible.

Le projet de Plan Local d’Urbanisme validé par le conseil municipal

Lors du dernier conseil municipal, qui s’est déroulé le vendredi 24 février, le projet de Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été arrêté.

Cette procédure sera suivie par trois mois de concertation des Personnes Publiques Associées (PPA), puis par une enquête publique lors de laquelle le commissaire enquêteur recevra toutes les observations et demandes de la population. Le compte-rendu du conseil municipal du vendredi 24 février sera mis à votre disposition dès retour de la préfecture. Une version papier du compte-rendu de la réunion publique consacrée au Plan Local d’Urbanisme est à votre disposition à l’accueil de la mairie.

Beau succès pour Ciné'Art

Ce vendredi 24 février, comme elle le fait régulièrement tous les mois, Maryse Lecq, bénévole à la Médiathèque Stéphane Hessel de Loupian (qui a été construite simultanément avec son arrivée dans la ville), animait une séance de Ciné'Art, en partenariat avec l'association de l'atelier de Mabé. Il s'agit de rencontres autour du cinéma et de la peinture avec chaque fois, l'approche d'Artistes peintres connus et reconnus dont on essaye d'approcher les oeuvres et la vie.

Petites conférences et projections de vidéos réalisées par le Musée du Louvre se sont succédées. Plus de 25 personnes participaient à cette soirée bien culturelle. Depuis 2008, Maryse propose ses services à ceux qui partagent son goût pour l'Art. Cette spécialiste, ex professeur aux Beaux Arts de Toulouse, a de nombreuses idées. Si ce vendredi il s'agissait de mieux connaître Monnet, Rodin et Duchamp, avec films, bibliographies et livres à l'appui, quelquefois les animations se déroulent dans des galeries, dans des musées. D'ailleurs, la prochaine fois, ce sera à la Galerie d'Art de Mèze. 

Des soirées bien instructives.

Boris Crack Récital à l'Espace o25rjj

 L'art contemporain chez l'habitant  est toujours à l'Espace o25rjj à Loupian et ce vendredi 24 février à 19h30 avaient lieu des lectures "pépouzes" de Boris Crack en 3 temps avec la diffusion continue d'une vidéo de Ghislain Gabrelle. La soirée se déroulait autour des artistes avec un verre offert et un buffet garni.

Boris Crack, poète, était de retour à l'occasion d'une tournée où il alterne concert et récital pépouze. Le principe du récital pépouze : Boris bois du thé et envoie dans vos zouïes son best-of de poésie qu'heureusement c'en n'est pas (ça vient d'ailleurs). Pour l'Espace o25rjj, Boris Crack proposait une soirée en plusieurs parties parcourant ses dernières parutions ainsi que de nouveaux textes inédits. Tandis que le musicien Ghislain Gabrelle, performeur inclassable, présentait une installation sonore spécialement créée pour l'occasion et créait la bande-son de deux textes à vocation spatiale.
Car Boris qui a bénéficié de l'aide du CNL pour l'écriture d'un livre de poésie, compte bien l'envoyer dans l'espace. Le livre est écrit. Il n'a pas encore trouvé de fusée. Le format numérique permettra d'allier textes et enregistrements sonores (des "messages aux extraterrestres" qui viennent ponctuer les 12 poèmes du livre). Ce vendredi soir c'était l'occasion de saisir la tonalité de ses messages.
Une soirée bien apprécié par les participants enthousiastes avec deux enfants qui précisent : "La poésie de Boris Crack on dirait un smoothie. Y'a plein de trucs mélangés dedans, et au final le goût est surprenant mais c'est bon."

Soirée Théâtre avec la Scène Nationale

Mercredi 15 Mars , une soirée au théâtre Molière de Sète

Une idée originale proposée par la Scène Nationale de Sète et du Nord Bassin de Thau et la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian.
Départ en bus à 17h.  Rendez-vous sur le parking de la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian (elle est située à l'intérieur du collège Olympe de Gouges de Loupian).

 

Au programme :
Visite du théâtre, apéritif dînatoire et spectacle :  "Chotto Desh"

"Chotto Desh" est une chorégraphie magique, palpitante et intense qui met en scène les rêves et les souvenirs captivants d'un jeune homme dont l'unique idéal est de devenir danseur.

Mise en scène par la Company Akram Khan

Retour en bus
Inscritpion et tarif (20€) à la médiathèque avant le 10 MARS

Les conférences programmées au Musée Villa-Loupian pour 2017

Résultat de recherche d'images pour "musee villa loupian"
 La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau et le Musée de site gallo-romain Villa-Loupian vous invitent au cycle de conférences « DE LA NARBONNAISE ROMAINE A LA SEPTIMANIE WISIGOTHIQUE », Archéologie en Languedoc du Ve au VIIIe siècle.

Les conférences débutent à 18h30 et sont en entrée libre (dans la limite des places disponibles).

 

Programme de Février à Décembre 2017 :

  • Jeudi 23 Février : Christophe Pellecuer – Conservateur du Patrimoine (DRAC Occitanie – Service Régional de l’Archéologie) Le domaine de Loupian, le devenir d’une propriété rurale dans la Narbonnaise première du Ve siècle
  • Jeudi 23 Mars 2017 : Loïc Buffat – Archéologue (SARL Mosaïques Archéologie) Chercheur associé à l’UMR 5140. Occupation du sol dans la cité de Nîmes entre le Ve et le VIIIe s.
  • Jeudi 27 Avril 2017 : Archéologie du funéraire (date et titre sous réserve de modifications)
  • Jeudi 18 Mai : MP Jezegou- Ingénieur d’étude – DRASSM Marseille Les épaves et la permanence du commerce maritime en Méditerranée occidentale durant l’Antiquité tardive.
  • Jeudi 15 Juin : Odile Maufras – Archéologue – Ingénieure de recherche – INRAP – Chercheur associé à l’UMR 5140 Nîmes entre Antiquité et Moyen Âge : évocation de l’évolution urbaine (IIe-XIIIe s.).
  • Jeudi 21 Septembre : Sylvie Blétry – Maître de conférences en Archéologie et Histoire de l’Art des mondes romains – Université Paul Valéry – Montpellier III Les enjeux de la frontière de l’Euphrate au VIè siècle : campagnes militaires et constructions édilitaires.
  • Jeudi 19 Octobre : Laurent Savarese – Responsable du centre de recherche archéologique R. Marichal, Ruscino. Direction du patrimoine historique et archéologique de la ville de Perpignan- Chercheur associé à l’UMR 5140 Ruscino (Château-Roussillon, Perpignan). Entre la fin du royaume wisigoth et la conquête franque VIIe VIIIe s. de n. è. Regards sur les ensembles mobiliers.
  • Jeudi 16 Novembre : Benoît Favennec- Docteur en Archéologie- Chercheur associé à l’UMR 5140 « L’artisanat céramique gaulois entre la fin de l’époque romaine et le début de l’époque wisigothique (IVe / VIe siècles) : l’exemple de la Narbonnaise ». Jeudi 14 Décembre : Claude Raynaud – Directeur de recherches CNRS – UMR 5140 Maguelone : naissance d’un évêché à la fin de l’Antiquité

Avec le soutien de : la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie – Service Régional de l’Archéologie Le Conseil Départemental de l’Hérault - La région Occitanie Pyrénées-Méditerranée - L’Association Archéo’Factory.

L'art se multiplie par trois à Loupian

L'art dans tous ses états c'est du 24 janvier au 24 février à la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian avec une entrée libre sur réservation.

Durant cette période, le style affirmé du peintre sétois Eddie Morano vient se marier aux textes de l’écrivain Olivier Martinelli et à la musique du guitariste Luc Panel et du groupe Pedazo de Alma pour dépeindre la guerre d’Espagne et les années qui la concernent avec en toile de fond, les souffrances et le manque d'amour.

Trois expressions réunies car complémentaires : la musique, la peinture et l'écriture. ​ Eddie Morano et Olivier Martinelli avaient déjà abordé ensemble Spartacus, pop, glamour et autres chimères à la galerie Open Space. ​ Pour eux l’écriture entre en résonance avec la peinture et quoi de plus naturel que de leur associer Luc Panel. ​

Pour Eddie Morano, c'est la peinture. Le peintre sétois produit ses œuvres en s'appuyant sur des compositions géométriques délimitant l'espace des tableaux et sur un alphabet de base récurent (labyrinthe, damier, échelle, spirale,...) qui lui permettent d'exprimer une narration symbolique hors du temps. "C'est ainsi que passé, présent et futur se télescopent à travers le prisme d’œuvres majeures".

​ L'écriture d'Olivier Martinelli est un processus créatif puissant qui donne à ceux qui lisent ses romans l'impression d'être très proches des personnages. Quant à Luc Panel guitariste il a déjà accompagné Olivier Martinelli lors de lectures de passages de son dernier roman paru à La Manufacture de Livres : "Quelqu'un à tuer" dans des médiathèques et des librairies.

Ce vendredi à Loupian, c'était pour eux l'occasion d'unir leurs talents pour dépeindre un période dramatique, la guerre d'Espagne.  Si Serge Allié , Adjoint au Maire délégué à la Culture, précisait que cette exposition était une invitation au voyage dans l'univers d'Eddie Morano, il rajoutait que si l'Art était synonyme de sollicitude et d'émotion, entre réel et imaginé, Loupian et sa médiathèque programment chaque année ce rendez-vous pour que le public puisse rencontre l'Art dans tous ses états.

Pari réussi avec des artistes qui remerciaient la ville pour son accueil, qui ont une relation de coeur avec Loupian et qui grâce à de tels événements ont la possibilité de passer un message et de développer un propos par rapport à la société.

S'ils doivent développer un grand projet à Cournonterral sur le thème de la "Colère" en 2018, à Loupian, le public pouvait profiter de ces instants magiques où les Arts se rencontrent pour ne faire qu'un et être à la source de la création qui est en chacun de nous.

D'ailleurs une jeune danseuse s'était laissée emporter par l'esprit créatif de la rencontre. Une soirée bien appréciée par des amateurs venus d'horizons divers qui peut-être se laisseront tenter par un des domaines artistiques approchés.

Loupian : réunion publique sur le projet de PLU

Plus de 80 personnes assistaient ce vendredi soir à une réunion publique sur le projet de PLU concernant celui de la ville, un document de travail qui n'est pas encore finalisé, donc soumis à modifications. Depuis plus de 18 mois les services et élus de Loupian travaillent avec différentes structures et institutions (DTM, Etat, ABF, SMBT, Conseil Départemental).

Le document était présenté par Madame Chibeaudel, architecte du bureau d'étude retenu après que le PLU ait déjà été expliqué au niveau juridique et pour les diagnostics dans des réunions précédentes.

Alain Vidal, Maire de Loupian, présentait la soirée avec la particularité de Loupian : sa zone de protection du patrimoine.

Les objectifs du projets sont d'accompagner le développement conchylicole, celui de la ville et de son nombre d'habitants, et faciliter le développement agricole.

Séquence par séquence, le Projet était développé, avec ses zones protégées, la nécessité d'homogénéisation des règles, avec la prise en compte de la future ligne LGV, reprenant de nombreux éléments du POS.

Les zones, conchylicoles, agricoles, artisanales, patrimoniales et réservées au tourisme étaient étudiées. Afin de défendre les intérêts de chacun au sujet de de la déviation de Mèze la Mairie n'est pas d'accord (Impact sur des constructions) : "Le village est convivial, il doit le rester mais il faut rechercher un développement compact de la commune."

11 nouvelles familles par an seraient nécessaires sur 15 ans,  ou environ 160 logements : soit 150 environ à construire avec les possibilités de rachat de maisons toujours sur 15 ans.

Et ce serait une extension à l'ouest avec 6,64 Ha impactés alors qu'à l'origine la mairie aurait préféré le côté est. Le zonage était alors étudié de près par le public (Zones, UA, UC...) avec peu d'évolutions par rapport au POS. Sur cette zone il serait prévu : (90 logements, 30% de logements sociaux, une nouvelle voie de liaison, et ce serait une opération d'ensemble.

Avant que le débat ne soit lancé il était rappelé que ce projet allait être soumis à une enquête publique, puis mi-février il y aura un bilan arrêté par la Mairie, suivi d'un examen par différentes structures, puis  par une enquête publique d'un mois. Après les doléances, il y aura approbation ou non du PLU. A savoir que le POS n'aura plus cours à partir du 27 mars 2017.

Le débat était lancé avec des demandes sur les zones définies ou protégées, avec des discussions sur la nature des terrains de la zone ouest, sur les nouvelles voies d'accès, les places de parking...

L'auditoire très concentré précisait ses premières impressions avant de pouvoir analyser ce projet plus profondément et de noter les observations à l'aide des moyens mis à sa disposition ultérieurement.

Le Maire précisait toutefois qu'il préférait pouvoir discuter que se voir imposer les décisions mais qu'il fallait se méfier des futurs PLU Intercommunaux et des lois à venir à ce sujet. Lors de l'enquête publique les Loupianais étaient appelés à aider la Mairie.

Loupian : 1ère réunion pour les comités de quartiers.

Ce jeudi 26 janvier, à 18 h, se tenait en Mairie en présence des élus concernés par le sujet, une première réunion à propos des Comités de quartiers afin d'en définir les objectifs, de préciser comment ces comités vont fonctionner et de définir les secteurs concernés après un débat de près de deux heures.

Serge ALLIÉ, élu référent pour les comités de quartiers, a commencé la réunion en remerciant les personnes pour leur investissement dans ce projet. Il expliquait ensuite les objectifs des comités de quartiers.

Ce projet est issu de l’agenda 21. C’est un groupement à but non-lucratif servant d’interlocuteur entre la Mairie et les quartiers. Monsieur ALLIE insistait sur le fait qu’il n’a pas vocation à régler des problèmes concernant un intérêt personnel, ni à faire de la délation. Il contribue à la démocratie participative. Les comités de quartiers n’ont pas de pouvoir décisionnaire. Ils ont un rôle pédagogique également face aux nombreuses incivilités.

Un élu référent est affecté par quartier. C’est lui qui rendra compte au Conseil Municipal des remarques et suggestions.

La Mairie mettra à la disposition des représentants des quartiers les salles de réunion (sous réserve de disponibilité et avec réservation faite au préalable auprès de l’agent chargé de la gestion du centre socioculturel Nelson Mandela) ainsi que la photocopieuse (à l’accueil de la Mairie).

Le village est donc pour le moment découpé en 4 quartiers.

Tous les quartiers ne sont pas représentés mais si d’autres volontaires se présentent, le plan n’est pas figé.

  QUARTIER A : (rue des rosiers - route de Villeveyrac - chemin des Rigaudens - rue du soleil couchant) Monsieur SCHLIFFER et Bernard VIDAL
  QUARTIER B : (rue du pélican – rue Joseph Garcia – rue Andrey Veyrac – rue Léon Bissane – rue du moulin à vent – chemin des oliviers – rue Lucie et Raymons Aubrac) Madame PY et Colette SUBIRATS
  QUARTIER C : (chemin Peyres Hubert – ancien chemin de Poussan – rue du Béloumbet – rue du Caylis – rue des pomettes – rue Françoise Sagan – rue Aimé Césaire) Monsieur et Madame SULTANA, Monsieur MARTIN et Serge ALLIE.
  QUARTIER D : centre ancien Madame BALTZLI et Ghislaine SABORIT

Les représentants de quartiers proposaient de se réunir à nouveau le 4 février prochain à la salle des séminaires afin de rédiger une charte de conduite de travail pour que chacun des représentants agisse dans le même sens.

Malgré le petit nombre de volontaires présent à cette 1ère réunion, l’assemblée espérait que d’autres personnes soient intéressées par ce projet.

L’ensemble des participants partageait alors le verre de l’amitié.

Loupian : réunion PLU

 

 

Une réunion publique dédiée au Plan Local d'Urbanisme (PLU) est organisée le vendredi 27 janvier à 18h au centre Nelson Mandela.

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon