Loupian

Pour une ruralité porteuse d'espérances

Pour une ruralité porteuse d'espérances Henri Cabanel, sénateur de l'Hérault, animateur du groupe de travail "Retrouvons le sens des ruralités" et Alain Vidal, maire de Loupian, organisaient une réunion publique ce vendredi 9 décembre  au Centre Nelson Mandela de Loupian.

Cette réunion était l'occasion pour le sénateur de présenter les"20 propositions pour une ruralité porteuse d'espérances" et surtout d'échanger et de débattre avec les loupianais et les habitants du nord du Bassin de Thau des enjeux et des perspectives de la ruralité. Les "20 propositions pour une nouvelle modernité de la ruralité" ont été approchées loirs de précédents débats ayant eu lieu à Puéchabon, la Tour sur Orb, à Hérépian et à Olonzac, des propositions qui ont vocation à contribuer à la rédaction d'un livre blanc de la ruralité en vue de l'élaboration future d'une loi sur la ruralité qui sera issue du terrain et non venue des élus du Sénat ou de l'Assemblée Nationale ou encore des métropoles régionales.

Les propositions à débattre proviennent de réflexions du groupe de travail "retrouvons le sens des ruralités" rédigées initialement en  juin 2015 par Henri Cabanel et constitué de 10 élus locaux au nombre desquels Frédéric Roig, député, maire de Pégairolles-de-l'Escalette et Nicole Morere, vice-présidente du département de l'Hérault, adjointe au Maire à Aniane. Ce vendredi soir en présence de plusieurs Maires du Nord Bassin de Thau revenant sur le détail des propositions, Henri Cabanel a ouvert le débat aux participants.
Il a souligné qu'il fallait rechercher les moyens qui doivent permettre de vivre en harmonie sur tous les territoires de la France et que dans ce sens il partageait les réflexions de son groupe avec d'autres Régions de France pour que son projet de loi soit le fruit de recherches multiples pour que la ruralité soit toujours porteuses d'espérances avec une population qui s'y épanouit. S'il faut respecter la loi actuelle, en attendant, il faudrait faire en sorte que l'administration puisse l'assouplir pour que la ruralité ne soit pas synonyme de contraintes qui porteraient atteinte à sa survie.

 Propositions :

Gouvernance / Ingénierie

  • Proposition n°1 : Instaurer un moratoire de 6 ans sur les fusions d’intercommunalités
  • Proposition n°2 : Associer les élus municipaux à la gouvernance des intercommunalités
  • Proposition n°3 : Structurer et renforcer l’ingénierie territoriale Services publics
  • Proposition n°4 : Instaurer des contrats de présence territoriale des services publics
  • Désertification médicale
  • Proposition n°5 : Mettre en place un dispositif réactif d’identification des « zones fragiles »
  • Proposition n°6 : Favoriser la création de centres publics de santé

Economie / Emploi

  • Proposition n°7 : Renforcer la coordination Région / Intercommunalités pour le développement économique
  • Proposition n°8 : Faire de la commande publique un levier de développement
  • Proposition n°9 : Etablir une cartographie concertée des zones d’implantation des énergies renouvelables
  • Proposition n°10 : Développer une offre de mobilité adaptée
  • Proposition n°11 : Etendre le dispositif « Territoire Zéro chômeur de longue durée »

Commerces de proximité

  • Proposition n°12 : Instaurer un « schéma intercommunal d’action en faveur du commerce »
  • Proposition n°13 : Encadrer la création de surfaces commerciales périphériques
  • Agriculture
  • Proposition n°14 : Faciliter le portage de terres agricoles
  • Proposition n°15 : Adapter la commande publique pour favoriser les circuits courts de proximité

Cœurs de village

  • Proposition n°16 : Faciliter la réhabilitation du bâti ancien
  • Proposition n°17: Renforcer la lutte contre l’insalubrité des habitations

Habitat

  • Proposition n°18 : Créer des agences d’urbanismes départementales
  • Proposition n°19 : Organiser le parcours résidentiel des habitants

Tourisme / Culture

  • Proposition n°20 : Soutenir une offre culturelle ancrée dans les territoires

www.ruralité34.fr et contact@ruralité34.fr

 

Ciné-art à la médiathèque Stéphane Hessel

Louise Bourgeois
Conférence et projection à la médiathèque de Loupian, vendredi 25 novembre à 17h.

Tout au long d'une carrière de près de soixante-dix ans, Louise Bourgeois a créé un corpus d'œuvres riche et toujours innovateur, en côtoyant certains des principaux mouvements d'avant-garde du XXe siècle, comme le surréalisme, l'expressionnisme abstrait et le post-minimalisme, sans renoncer à sa propre vision créative. Bien que la peinture, le dessin, la gravure et la performance aient aussi leur place dans l'œuvre de Bourgeois, l'artiste est surtout connue pour ses sculptures, qu'elles soient intimes ou monumentales, dans lesquelles elle emploie diverses matières comme le bois, le bronze, le latex, le marbre et le tissu. Son œuvre est très personnelle, avec de fréquentes références à une enfance douloureuse marquée par un père infidèle et une mère affectueuse mais complice de la situation, et en même temps universelle, puisqu'elle affronte le défi aigre-doux d'être un humain.

MamanMaman , œuvre monumentale de 9 mètre de haut
Louise Bourgeois, musée Guggenheim à Bilbao

Le haut débit à Loupian : utopie ?

Le haut débit internet à Loupian ? Est-ce une version adaptée de l'Arlésienne dans un petit village qui ressemblerait à Clochemerle ou une histoire "courtelinesque" ? Dans tous les cas, la "plaisanterie" a assez duré.

Les Indignés Internet de Loupian entendent ne plus être pris pour des pigeons. Thau Info, au mois d'Avril, s'était déplacé pour un entretien avec le nouveau prestataire de la société Mhz CONNECT' dirigée par M. Bouteiller. Le problème était résolu…

Mais voici que six mois plus tard, Franck Mesnier, membre du comité des indignés, nous signale que "la saga" a pris une nouvelle tournure (extraits) :

"Alors que tout fonctionnait à merveille, il y a 3 mois et demi, MHZ abandonnait le réseau et ses abonnés de Loupian pour des raisons qui... ne nous regardent pas.
À notre connaissance, MHZ sous-traitait avec BNT : MHZ pour la partie commerciale et BNT pour la partie technique (BNT étant propriétaire du matériel).

Après la coupure, nous avions appelé le 8 juillet BNT, lui aussi fournisseur d'accès, pour lui suggérer de reprendre le flambeau afin d'éviter à tout le monde d'être coupé pendant des mois, le temps de trouver une autre solution. Mais celui-ci voulait nous faire repayer des frais d'accès au service que nous venions de payer 3 mois plus tôt. Forcément nous lui avons demandé de nous faire une autre proposition que nous avons attendue… jusqu'au 18 octobre ! (…)"

Entre temps, les Loupianaises et les Loupianais partent à la recherche d'un nouveau prestataire. Après quelques péripéties de "haut vol" :

"(…)Le fournisseur NOSTRE PAÏS nous a trouvé une solution rapide et concrète pour nous connecter rapidement. Cela satisfait pleinement les utilisateurs actuels et dès le 17 octobre il nous fournit le bon de commande (…)"

Le feuilleton semble se terminer favorablement… avec Laurent Marty et "Nostre païs". La première semaine de novembre verra le retour d'une connexion digne de ce nom.

C'est notre vœu le plus cher, car après 5 années de démarches, avouez qu'il a fallu beaucoup de patience. À noter que Monsieur Le Maire de Loupian a pris la bonne décision en dénonçant la convention de Mhz Connect et qu'à ce jour il suit de très près la mise en place définitive du haut débit à Loupian.

Dernière minute (source Franck Mesnier) :

"Notre point d'accès sur Sète va être opérationnel le 10 novembre. Les relais devraient être installés cette semaine sur Loupian par "Nostre Païs" dès que Mhz aura retiré les siens... Les premiers utilisateurs devraient être connectés dès le 14/11."

MD


Pour suivre toute "l'histoire" dans ses moindres détails, cliquez ici.

Semaine bleue : une escale à Loupian

 

 La semaine bleue permet à tous les participants inscrits de se déplacer dans les différentes communes qui y participent, sur notre secteur. Après Balaruc le Vieux et avant de se rendre à Mireval, ce mercredi, dans le cadre de la semaine nationale des personnes âgées et retraités, les acteurs locaux ( résidents et personnels d’EHPAD, Mairies, CCAS, Clubs de retraités et foyers ruraux, associations et services médicaux sociaux) qui se sont associés pour proposer des rendez-vous de partages conviviaux avaient choisi Loupian comme lieu de rendez-vous.

 

Un très beau programme pour la soixantaine de participants avec au départ du centre Nelson Mandela tout d'abord pour les plus motivés, une découverte de l'exposition de la FLAC, Insolation, de « L’Art Contemporain » chez l'habitant.

 

Puis ce fut une démonstration de Chi Kong par le Phénix Rouge, avant de s'arrêter au stand de la Médiathèque de Loupian et à celui du Musée Villa Loupian . Avec une très belle animation musicale un bon goûter accompagné de petits présents offerts par le CCAS sous la responsabilité de Colette Subirats,  adjointe au Maire de Loupian, déléguée au CCAS, l'après-midi est très vite passé. Sans oublier, des parties de loto offertes et organisées par l’association « Mieux Vivre ».

Que du bonheur pour tous les participants.

L'orgue polyphone et autres trésors de Loupian

L'église Ste Cécile de LOUPIAN possède un orgue polyphone. Cet orgue miniature possède des tuyaux "polyphones", c'est-à-dire qui peuvent faire entendre plusieurs sons. Ce procédé permet de réduire la taille de l'instrument. Malgré son petit nombre de jeux, ce petit orgue sonne comme un grand.  Michel et Valérie Campion (MCV Studio) ont profité des journées du patrimoine pour réaliser cette vidéo souvenir.

Le maire de Loupian reçoit le Trio Micro d'Or

après le succès du concert de solidarité envers le couple de policiers assassinés

Alain Vidal, maire de Loupian et  les élus ont reçu les chanteurs du Trio Micro d’Or et les bénévoles qui ont assuré la réussite de la soirée de solidarité organisée en septembre au profit  des enfants des policiers Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, sauvagement assassinés par les fanatiques islamistes. Cette soirée avait permis de collecter 1827 euros au cours d’un concert dansant mémorable  au rythme de la chanson française.

présentation créée spécialement pour la soirée du 10 septembre, projetée un écran géant.

Médiathèque de Loupian

La superbe médiathèque de Loupian est un élément clé dans la politique culturelle du village.  Cet établissement de 360 m2 est accolé au Collège Olympe de Gouges avec qui elle mutualise intelligemment le Centre de Documentation et d’information (CDI). 
Plus de 700 abonnés venant de Loupian mais aussi du reste du canton peuvent y emprunter des livres dans tous les domaines, des films DVD et des albums  musicaux couvrant une large palette de styles : chansons françaises, rock et variété internationale, chansons pour enfants, musique classique, etc. La médiathèque dispose aussi d’espace multimedia et d’une salle de spectacle pouvant accueillir une centaine de personnes. Dotée du Wi-fi et d’un accès internet, elle est ouverte sur le monde. Odette Kacel, la jeune et compétente responsable des lieux anime également le site internet de la médiathèque sur lequel on trouve un accès au catalogue 24h/24 et 7 jours sur 7, des sélections thématiques de ressources en ligne et les informations sur les animations proposées.

La médiathèque organise également de nombreux événement culturels, vous trouverez ci-dessous le programme pour novembre et décembre.


Histoires contées et chantées
pour les tout-petits dès 2 ans.
Thème : les doudous.

 


 film documentaire "Terre Promise",
de David Foucher,
18 novembre à 19h

 


spectacle de marionnettes
jeune public
19 novembre à 11h

 

 DÉCEMBRE 2016

Vendredi 02 décembre : conférence autour du livre "Passeurs d'histoires" de Bourrie Bernard.
Ce récit historique est centré sur le sud de la France. Il relate la vie et l'oeuvre d'hommes et de femmes qui ont façonné la terre du sud, au cours d'évènements qui furent quelques fois heureux, souvent dramatiques.

Samedi 10 décembre : racontines (histoires contées et chantées pour régaler les oreilles) à 11h à la médiathèque Stéphane Hessel.
Thème : Noël en histoires.
Entrée libre sur inscription.

Samedi 17 décembre : "La bocca mobile", spectacle de marionnettes pour enfants à 11h à la médiathèque Stéphane Hessel.
A partir de 18 mois et pour toute la famille.

 » télécharger le programme détaillé et illustré

Que le haut débit soit !

Enfin du haut débit à Loupian ! En mai 2015, à la demande de Franck Mesnier & du collectif : les indignés d'internet de Loupian et des environs, Thau Info diffusait un document très précis sur la qualité plus que médiocre du débit internet à la maison (1,1 Mhz) alors qu'en 2013 le réseau Wifimax installé promettait quelques 20 Mbps. Sans rentrer dans les détails techniques, il est certain que ce réseau n'était pas adapté à la situation. De plus, le répartiteur ADSL (à Mèze) se situant entre 3 et 6 kms ne pouvait subvenir à la demande grandissante et nécessaire de quelques 2 000 abonnés.

La solution idéale à cette situation existe. En voici la preuve ! Depuis samedi 9 avril, les travaux exécutés par la société Mhz CONNECT' dirigée par M. Bouteiller, permettent enfin aux Loupianaises et Loupianais de surfer rapidement et de communiquer durablement. Il était temps ! Nous avons rencontré M. Bouteiller, un passionné autodidacte de communication radio.

Ce fournisseur d'accès haut débit, qui posséde une "antenne" à Dio-et-Valquières (Hérault), se fait fort de réduire la fracture numérique sur la région en garantissant une communication rapide aux particuliers et aux entreprises. Loupian et ses environs ne fait plus partie de la liste des "sinistrés involontaires" de l'internet haut débit. Le coup d'antenne magique a redonné le sourire à la population locale !
Mhz Bouteiller CONNECT' - Le site -  Tel : 04 11 93 40 33 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

voir aussi l'article sur le développement du Très Haut débit à Frontignan et dans le département

Loupian et la garrigue : toute une histoire…

La garrigue, représentant à la fois une zone géographique, un paysage et un habitat naturel, est un véritable patrimoine, façonné par l’Homme et ses activités. Tout autour de Loupian, cet espace naturel est caractérisé par un sol calcaire sur lequel se développe une végétation basse résistante à la sécheresse représentée par des espèces emblématiques telles que le thym (thymus vulgaris) ou du romarin (rosmarinus officinalis).

Depuis plusieurs siècles, le pastoralisme, c’est à dire l’élevage (ovin et caprin dans la garrigue) utilisant des ressources végétales spontanées pour le pâturage, a modelé la végétation des garrigues et par conséquent, a eu un effet sur la faune qui lui est associée. Malgré les enjeux patrimoniaux, culturels et écologiques qui lui sont rattachés, la déprise pastorale entraîne la fermeture de ces milieux qui tendent naturellement à évoluer vers un stade plus arbustif et arboré. Actuellement, cette expansion forestière couplée à l’extension urbaine de certaines communes sont deux menaces majeures pour ce milieu.

Pour pallier ces menaces, l’agenda 21 de Loupian œuvre pour la mise en valeur de ces espaces. Il a pour mission de mettre en réseau des personnes aux parcours divers qui portent un intérêt particulier à nos garrigues, à leur avenir et à la transmission des connaissances à ce sujet. Mais aussi de chercher à redynamiser les activités pouvant être générées par la garrigue.
De plus, un partenariat avec les étudiants du Master 2 Ingénierie en Ecologie et Gestion de la Biodiversité de l’université Montpellier II, dans le cadre de leur unité d’enseignement, a permis à ces derniers, grâce à des enquêtes de terrain, d’évaluer le résultat d’activités professionnelles participant à la préservation de nos garrigues, afin d’identifier les clés de la réussite de projets, pour savoir si ils sont durables et transposables. Et l’ensemble des rapports effectués par les étudiants permettront d’aboutir à la rédaction d’un « cahier des bonnes pratiques » pour la garrigue. Bonnes pratiques dont nous avions déjà esquissé et évoqué la réalisation lors du comité de pilotage de la Région, car n’oublions pas que Loupian fait partie du Réseau Départemental Agenda 21, et du réseau Agenda 21 de la CCNBT. Les Agendas 21 ont été mis en place en 1992, lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (appelée également sommet « planète Terre ») tenue à Rio de Janeiro. Ce sont des prescriptions, des recommandations, tout un ensemble de dispositifs que l’on doit mettre en place pour respecter et améliorer notre environnement, notre cadre de vie, un plan d’action pour un développement durable. La démarche est globale et repose sur trois piliers : économique, social et environnemental. Dans le cadre du chapitre 28 de cet agenda 21, ratifié par 173 pays, les collectivités territoriales sont appelées à mettre en place un programme d’agenda 21 à leur échelle.
La démarche repose sur plusieurs principes, la concertation, la tolérance, la participation, la citoyenneté personnelle et collective, la transversalité, et une approche temporelle (on agit aujourd’hui pour demain) et tout en gardant une dimension territoriale (carpent tua poma nepotes comme disait Virgile).

Ainsi en 2008, après un an d’enquêtes (dont un questionnaire distribué aux habitants) et de rédaction, un groupe de travail de Loupian constitué de citoyens, d’acteurs du territoire, d’élus et de techniciens a pu officialiser l’Agenda 21 adapté à la commune. Après réunions et consultations des habitants, il a été décidé d’un enjeu principal : « préservation et valorisation du patrimoine naturel de Loupian ». A partir de là se sont dégagées des stratégies qui se sont déclinées en plans d’action en cohérence avec le conseil municipal.

à suivre...
Serge Allié

Loupian : la culture au cœur du pays de Thau

Un entretien avec Serge Allie, adjoint à la culture de Loupian et Odette Kacel, responsable de la médiathèque Stéphane Hessel

 

Un village exceptionnel
aux murs bruissants d’histoire

Situé au sud de la via Domitia, surplombant l’étang de Thau, Loupian avec ses vignes et sa garrigue, est un village au riche passé.
Sa villa gallo-romaine dédiée à la production de vin et son exportation est connue des spécialistes du monde entier. La Villa possédait un atelier de productions d'amphores et disposait d’un port sur les rives de l'étang de Thau. Elle est devenue au Ve siècle un domaine somptueux au sol couvert de mosaïques dont on peut voir les vestiges encore aujourd’hui.


A quelques centaines de mètres de la villa et près de l'actuelle église Sainte-Cécile, on a retrouvé les restes d'une grande église paléochrétienne avec une cuve baptismale hexagonale et des pièces annexes. Plus tard une nécropole est créée sur les terrains de cette église.

Au Moyen Âge, le village s'installe à quelques centaines de mètres de l'église paléochrétienne.

Il était entourée d'une muraille, englobant le château de Loupian (aujourd'hui mairie de la commune) et sa chapelle castrale, la chapelle Saint-Hippolyte de style roman (XIe et XIIe siècles).

Lors de la Révolution, en floréal an II, les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire, baptisée "société populaire des Montagnards ".

   

Loupian, dédié pour l’essentiel à la vigne et à la conchyliculture, est une perle dont la richesse culturelle et le bouillonnement d’activités  ne cessent de surprendre pour un petit village de quelque 2000 habitants. Pièces de théâtre, concerts, spectacles  historiques, expositions d’art contemporain, conférences, visites guidées, animations de qualité et variées tout au long de l’année contribuent à valoriser l’ambiance chaleureuse du village.

« Notre objectif confie Serge Allie, délégué à la culture, « est de travailler en partenariat avec l’existant pour donner à Loupian un rayonnement qui aille au-delà de la commune ». Pour cela il met en relation tous ceux qui représentent la diversité culturelle de Loupian pour leur permettre contribuer au dynamisme du village : écoles, musée, associations, etc. Les enfants eux-mêmes sont particulièrement choyés car ce sont souvent eux qui entrainent les parents ou les grands parents aux spectacles ou qui les les incitent à assister aux cérémonies auxquelles ils participent.

un village qui noue des liens

Dans un contexte rural le village a su nouer de solides liens de partenariat avec les grands acteurs locaux, par exemple avec la scène nationale de Sète ou encore les Automnales de Thau. La commune participe également à quasiment tous les grands événement nationaux (journée de la femme, printemps des poètes, journée des droits de l’homme,  mois du film documentaire, prix des incorruptibles pour les jeunes, etc.)

 

Le prix des Incorruptibles c'est quoi ?

Le Prix des Incorruptibles est un concours de littérature qui consiste, pour les jeunes de la maternelle à la seconde, à lire un certain nombre de livres sélectionnés afin d'en élire le meilleur.
Il a été créé en 1988 à l'initiative de libraires. Il a pour objectif de promouvoir la lecture ludique auprès des enfants de la maternelle à la fin des années collège. Grâce aux efforts conjugués des éditeurs jeunesse, des libraires et des bibliothécaires ou enseignants utilisant les œuvres littéraires contemporaines comme outil pédagogique, il connaît aujourd'hui un très grand succès.
Une exposition est réalisée par les élèves des classes maternelles et primaires « Le Chêne vert » de Loupian.
Un vernissage de cette exposition est programmé en fin d'année scolaire. Il est l'occasion pour l'équipe municipale ainsi que les bibliothécaires mais aussi les enseignants de saluer l'art et le talent de tous les enfants auteurs de ces créations inspirées des histoires des livres du prix des Incorruptibles.
Outre un vernissage, les enfants peuvent rencontrer l'un des auteurs présélectionné au prix littéraire des Incorruptibles

 

La médiathèque Stéphane Hessel

La superbe médiathèque de Loupian est un élément clé dans la politique culturelle du village.  Cet établissement de 360 m2 est accolé au Collège Olympe de Gouges avec qui elle mutualise intelligemment le Centre de Documentation et d’information (CDI). 
Plus de 700 abonnés venant de Loupian mais aussi du reste du canton peuvent y emprunter des livres dans tous les domaines, des films DVD et des albums  musicaux couvrant une large palette de styles : chansons françaises, rock et variété internationale, chansons pour enfants, musique classique, etc. La médiathèque dispose aussi d’espace multimedia et d’une salle de spectacle pouvant accueillir une centaine de personnes. Dotée du Wi-fi et d’un accès internet, elle est ouverte sur le monde. Odette Kacel, la jeune et compétente responsable des lieux anime également le site internet de la médiathèque sur lequel on trouve un accès au catalogue 24h/24 et 7 jours sur 7, des sélections thématiques de ressources en ligne et les informations sur les animations proposées.
Enfin l’été la médiathèque sort « hors les murs » et  investit par exemple le camping de la commune.

Centre socio-culturel Nelson Mandela

Autre grand équipement du village, le centre socio-culturel de Loupian peut accueillir jusquà 400 personnes pour les grands spectacles ou les grandes manifestions comme la Fête du Conte. Le centre est aussi à la disposition des associations. Ainsi en janvier dernier, Jazz'Art proposait un stage de danse avec Guillaume LORENTZ, danseur, professeur et chorégraphe qui collabore avec de nombreux artistes tels que BLACK M ou MAITRE GIMS.   C'est aussi au centre socio-culturel qu'aura lieu le 11 mai prochain, à 17h, "Prends en de la graine", un spectacle du festival jeune public Saperlipopette (réservation des places en mairie ou au 04 67 43 82 07).  

 L'espace O25rjj

Créé en 2006 par  Pascale Ciapp, artiste visuelle en art action et Thomas Andro, comédien, chanteur , l’Espace o25rjj est un lieu privé original mis à la disposition des artistes qui souhaitent trouver une alternative à des lieux plus habituels qui leur sont proposés. C’est un lieu  créé pour provoquer des rencontres de "créateurs, créacteurs, créamateurs, créapenseurs, créascruteurs, créacouteurs, créacliqueurs,"...L’espace dédié aux évènements comporte une partie intérieure et une cour extérieure. L’artiste a la possibilité de « déborder » à l’extérieur de l’habitation, dans la rue, le village. Depuis peu, l'espace a inauguré un nouveau concept la FLAC (Façade Locale d'Art Contemporain) qui permet à l'artiste invité d'exposer aussi une de ses œuvres grand format sur la façade de l'immeuble.
» pour en savoir plus

J.C

A la découverte de l'Antiquité aux Augustales de Loupian

Un patrimoine reconstitué prend vie grâce aux Xe Journées romaines, qui ont accueilli un large public le week-end des 1er et 2 août. Les animations en continu ont proposé de découvrir le mode de vie gallo-romain dans une ambiance ludique, alliant rigueur de la démarche scientifique, souci de pédagogie auprès des publics,  enfants comme adultes, et esprit festif. Les ateliers, basés sur les connaissances archéologiques expérimentées par des artisans hautement qualifiés, reproduisent les gestes antiques sur les matériaux utilisés à l'époque: fils et corderies, tissage et vêtement, écriture, poterie, mosaïque... Les campements grecs (hoplites), romains (légionnaires) et gaulois recomposent des tableaux vivants. Le cinéma en plein air le soir, ou le traditionnel défilé du dimanche matin, attirent de nouveaux spectateurs, y compris dans le camping gentiment chahuté. Les spectacles et démonstrations ont mis en scène combats guerriers et, cette année, une opération de chirurgie gréco-romaine. Au son de l'emballant groupe musical historique Penn Kazh, agrémentées d'une gastronomie antique et de vins locaux, ces Journées ont offert un panorama complet de la vie quotidienne de nos ancêtres.
Cette belle réussite consacre les efforts de toute une organisation: musée et service Archéologie de la CCNBT, associations venues de toute la France, municipalité, bénévoles, mécènes. Une entente scellée, à l'occasion de la cérémonie religieuse celte, par la célébration en off de deux mariages parmi les troupes présentes.
L'adhésion de tous ne doit pas masquer les difficultés des Augustales face aux restrictions budgétaires actuelles. Alain Vidal, Maire de Loupian, ne l'a pas caché dans son discours inaugural: "Profitons de 2015, car ce sera peut-être la dernière édition, les budgets culture et patrimoine étant frappés de plein fouet". En remerciant le Maire honoraire Christian Turrel, initiateur de l'événement, il conclut: "Battons-nous pour nos valeurs".

F.Monferran

 
Hoplite grec d'Athenea Promakos (Orange)


Mosaïste d'Artificina


Atelier parents-enfants du Musée Villa-Loupian


Camp gaulois (Trimatrici)


Mulsum (vin aromatisé au miel et épices) offert par les Augustales


Les organisateurs autour du Maire de Loupian

Plus d'articles...

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon