"Gens de mer et de lagunes"

 

Élus, syndiqués… tous dans le même "bateau" !

 

3 territoires sont désormais encore plus impliqués dans leur économie par le magazine "Gens de mer et de lagunes" lancé ce jour à Loupian au Mazet de Thau : le SMBT, la communauté d'Agglomération du Grand Narbonne et le PETR Vidourle-Camargue. Ces trois territoires sont, en effet, étroitement liés par les filières pêche et cultures marines au cœur des littoraux d'Occitanie. Le magazine, né officiellement ce mardi 26 juillet est le reflet parfait de la situation économique Est de la région. Conséquence immédiate de cette première réunion technique 2022-2027, il annonce de nouvelles perspectives et notamment l'attribution de 1,3 M€ par l'Occitanie, gestionnaire des fonds européens (FEAMPA).

À savoir que la revue précitée présente l'organisation territoriale de cette économie et que si elle peut apparaître, à priori, destinée aux professionnels de l'activité elle sera proposée au grand public dans les offices de tourisme du littoral occitan, dans les musées, dans les entreprises, par voie électronique (site du SMBT, Calaméo)… Conçu et réalisé par le SMBT, après consultations des organisations professionnelles, le projet coûtera 48 000€ pour les 3 territoires et sera financé à 40% par le DLAL FEAMP (Développement local par les acteurs locaux - Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche), 40% par la région Occitanie et à 20% par chaque structure (SMBT, Grand Narbonne et PETR Vidourle-Camargue).

Yves MICHEL, président du SMBT, n'y va pas par quatre chemins :

"Il est essentiel de rassembler tous les acteurs du DLAL pour relayer l'idée essentielle qui sera également au cœur du nouveau DLAL FEAMPA : la pêche et les cultures marines sur les littoraux sont des activités garantes d'équilibre et de qualité pour ces territoires ; les préserver et les accompagner dans leurs mutations sont des enjeux forts pour l'avenir"

Yves MICHEL, président du SMBT (à gauche), et Xavier BÉLARD (en charge de l'économie du Grand Narbonne)

René MORENO, conseiller régional, délégué à l'économie sociale, solidaire et circulaire… pour une collaboration indispensable des territoires.

Étaient présents : Alain VIDAL, maire de Loupian ; François COMMEINHES, président de SAM ; Rémi BOULAYA, délégué au développement des filières agricoles et des circuits courts à la CAHM ; René MORENO, conseiller régional représentant Carole DELGA ; Yves MICHEL, président du SMBT ; Xavier BÉLART, vice-président du Grand Narbonne ; Bernard SAUCEROTTE, vice-président délégué à la protection et à la gestion intégrée du littoral à la CAHM. (photos : dm)

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).