SMBT : arrêté prolongé sur la lagune

Communiqué de Christine Bonelli, responsable communication du SMBT :

Après 2 articles (25 mai et 24 juin) concernant la protection des oiseaux rares qui nichent sur nos plages,

"Je vous annonce une autre bonne nouvelle : un nouveau comptage a eu lieu début juillet, il a permis de constater la réinstallation tardive de 153 couples de sternes et de dresser un nouveau bilan faisant état de 153 nids couvés et de 7 poussins non volants. Ces poussins ne seront pas volants avant la mi-août… C’est pourquoi il a été décidé de prolonger l’arrêté préfectoral n° 115/2022 du 12 mai 2022 interdisant la navigation sur l’étang de Thau aux abords de nids de laro-limicoles au droit du littoral de la commune de Marseillan (Hérault) jusqu’au 14 août. Ce nouveau record confirme que les tocs sont un site majeur au niveau méditerranéen français pour la reproduction de la Sterne naine et laissent penser que ces réinstallations rapides sont peut-être des adaptations au changement climatique (moins de coup de mer, niveau plus bas, etc.)  et aux pressions humaines sur le littoral. Il est également la démonstration du succès de la gestion mise en place par l’ensemble des partenaires. Ce résultat est également le fruit du respect par les usagers de la règlementation mise en place et qui a contribué à cette réussite.
Il faudra encore un peu de patience pour voir ces nouvelles couvées prendre leur envol !"

Extraits de l'arrêté :

 

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).