Soirée médailles chez Titin

 

No images found.

   

La GAEC (Edith et Philippe Ortin) et Occi-Marée ont fêté hier soir "chez Titin" leurs médailles d'argent et d'or remportées au dernier concours agricole en compagnie des membres et représentants des caves Richemer ,eux aussi médaillés, et dont les vins se marient subtilement aux produits de la mer.
C'est en présence du maire Yves Michel, de la conseillère départementale et adjointe au tourisme Marie-Christine Fabre de Roussac, du représentant du conseil régional M.André Lubrano, de M. l'Administrateur des Affaires maritimes, des maires de Vias et Bessan, de la représentante du Credit Agricole, de la maison Noilly Prat, et de nombreux invités que s'est déroulé cette soirée dans le chaleureux et convivial lieu de dégustation de la famille Ortin qui dispense toujours un accueil de qualité à ses visiteurs, amis et invités.
Philippe Ortin, après avoir remercié les membres présents, a précisé que ces médailles sont le fruit d'un labeur de toute l'année qui valorisent non seulement le village mais tout le canton.
M. Hugonnet, Président des caves Richemer, dont les médailles aux différents concours ne se comptent plus (et pas moins de 4 au  dernier concours agricole) a rappelé que Marseillan est la seule commune de l'appellation IGP côtes de thau qui touche l'étang.
Jean-Marc Dumas (Occi-Marée) a souligné l'importance de mettre une entreprise dans une recherche de qualité du produit fini et, ce, dans le respect de l'eau et du traitement des déchets. Il a adressé ses remerciements à son équipe de production et ajouté que "produire c'est bien mais vendre c'est mieux".
Le maire Yves Michel a remercié M.Lubrano pour sa fidèle présence et a félicité les équipes, qui, en dépit des aléas climatiques et des difficultés liées à la mortalité (qui semble toutefois en régression) accomplissent un travail remarquable dans une quête de qualité et de renouvellement ,  salué l'omniprésence de Philippe Ortin dans sa défense de la profession, et félicité sa fille Edith dont la 1ère présentation au concours agricole est gratifiée d'une médaille.
Pour M.Lubrano  les visites au bord de l'étang de Thau sont un plaisir, car cet étang, dit-il, est le fleuron de cette grande région, et M.l'Administrateur, quant à lui, a ajouté que c'était un lieu superbe, magique et un privilège de vivre ici ; et, en boutade et pour conclure (sans chauvinisme aucun!) que l'huître de la Méditerranée était bien la meilleure.
Ensuite tous ont pu apprécier , les merveilleuses huîtres creuses charnues à souhait, les savoureuses huîtres et moules gratinées et les différents crûs Richemer pour les accompagner, dans une  sympathique ambiance musicale.

C.Gressier

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).