Requalification du parc locatif de Marseillan-Plage

La station balnéaire de Marseillan-Plage a vu le jour le 20 mai 1947 à l'initiative du maire André Filliol dit "le maire bâtisseur".
Les bungalows construits à l'époque pour des vacances à prix accessibles, sont aujourd'hui devenus obsolètes et la station est aujourd'hui confrontée au problème du vieillissement des infrastructures et de son parc locatif et leur rénovation s'avérait impossible.
La municipalité a donc fait le choix de les remplacer par des chalets Fabre de grand confort et de grande qualité, correspondant aux normes en vigueur, aux couleurs sobres s'intégrant parfaitement dans le paysage.
Ils peuvent accueillir 4 ou 6 personnes, sont parfaitement équipés et emménagés notamment avec des clims réversibles, ce qui permet une location tout au long de l'année.
La société Fabre, aveyronnaise, existe depuis 1933 et dès 1980 elle est devenue un des pionniers des constructions légères de loisirs à ossatures bois.
Autre gage de fiabilité: cette société assure également la rénovation des chalets.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

Ces emménagements s'inscrivent dans la continuité des travaux commencés en 2008 pour la requalification de la station.
45 chalets sont placés sur le site dans un cadre qui va être paysagé, et avec des places de stationnement aux abords de chaque chalet.
Ils sont disposés également de manière à n'avoir pas de vis à vis pour garantir l'intimité et la tranquillité de leurs occupants.
Ce chantier compte de nombreux partenaires et c'est la société TECTA qui assure la maîtrise d'oeuvre.
Le coût de cette opération d'un montant de 6 201 421, 52€ TTC est entièrement à la charge de la commune d'où l'intérêt d'une location étalée tout au long de l'année  avec des structures de qualité pour accueillir des vacanciers en toute saison.
Les travaux débutés en octobre devraient s'achever fin mai.
Le suivi locatif sera assuré, comme précédemment, par l'Office du Tourisme.

C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).