Yves Michel, nouveau président du SMBT

Le premier comité syndical élargi aux nouvelles intercommunalités membres du Syndicat Mixte du Bassin de Thau s'est tenu lundi 13 février à Marseillan. Yves Michel est élu président et François Commeinhes vice-président.

36 élus se sont réunis lundi 13 février à la salle Paul Arnaud à Marseillan pour le premier comité syndical élargi aux nouveaux membres du Syndicat mixte du bassin de Thau. Montpellier Méditerranée Métropole et Hérault Méditerranée ont choisi de rejoindre le Syndicat respectivement en juillet et septembre 2016.
L’ordre du jour était dense avec en premier lieu l’élection du président et du 1er vice-président de la structure mais également l’adoption de la modification n°1 du Schéma de Cohérence Territoriale du bassin de Thau et la tenue du Débat d’Orientation Budgétaire.
François Commeinhes, soucieux de porter toute son attention à la fusion des deux intercommunalités du territoire de Thau, a choisi de ne pas se représenter à la présidence du Syndicat mixte du bassin de Thau.
Il a apporté tout son soutien à la candidature d’Yves Michel, maire de Marseillan et 3ème vice-président de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau  qui a été élu président à la majorité. François Commeinhes est élu pour sa part au poste de vice-président.
L’établissement public chargé de veiller à un aménagement durable du territoire, à la protection de ses ressources naturelles, à la préservation de ses activités traditionnelles et à une bonne prise en compte du risque inondation se dote donc d’une nouvelle gouvernance et de nouveaux statuts.Il conserve l’ensemble de ses compétences et prend la forme d’un syndicat à la carte. Chacun de ses membres choisit d’adhérer ou non aux compétences statutaires.
Pour le Syndicat mixte du bassin de Thau, un temps menacé par la loi Nôtre et la fusion des deux intercommunalités, cette nouvelle gouvernance va faciliter la gestion de l’eau en étendant son périmètre d’actions à la majeure partie du bassin versant.

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).