2ème concours Madlab

 

   

Le Madlab - Le mazet  est une association, un laboratoire arts et déchets et un lieu de production et de réalisation artistique de projets et évènements culturels destiné à la valorisation du patrimoine, en particulier du bassin deThau et sa vocation est d'aller vers un futur durable.
Situé au bord de l'étang de Thau, dans un cadre idyllique propice à la réflexion et à l'inspiration.
Créée en 2014, cette association a pour animatrice chargée de la presse  Mme Viviana Rocca une italienne basée à Montpellier depuis 96 avec une double compétence biologie-informatique; elle a travaillé pendant 10 ans dans une agence française de l'innovation et du transfert de technologies  et a organisé ce 2ème concours avec pour thématique l'économie circulaire.
L'économie circulaire est basée sur un cycle de vie de produits capables d'utiliser moins de ressources.
Cette démarche artistique est destinée à impliquer les artistes (90% des oeuvres présentées ont été créées pour le concours) mais  également à sensibiliser le public au travers de l'art "plus parlant que de grands discours" selon Mme Rocca.
Ce projet soutenu par les mairies de Mèze, Loupian et Marseillan a pour principal mécène Florent Tarbouriech et c'est dans le magnifique cadre des chais de Noilly Prat que ces oeuvres sont exposées pendant 1 mois et vendredi 8 septembre à 18h  c'était l'inauguration de cette 2ème édition en présence du maire Yves Michel et de la conseillère départementale et adjointe à la culture Mme Fabre de Roussac (membre du jury).
40 artistes confirmés et amateurs se sont inscrits et le jury aura la tâche drastique de désigner les gagnants et de remettre les prix à chaque catégorie le 29 septembre.
De nombreux prix à gagner dont des séjours au mazet et l'AMEA qui a été sélectionnée l'an dernier a d'ailleurs conçu certaines créations pendant ce séjour.
Les déchets naturels et anthropiques de la conchyliculture sont utilisés et le but est aussi de faire réfléchir ces professionnels sur leur recyclage.
Tous ces artistes ont fait preuve d'une  intense créativité et le résultat est époustouflant et quelque peu magique dans un cadre d'exception ; des byssus de moules utilisés pour faire du papier, de la peinture sur des algues (épopée de Don Quichotte), un coffre avec des coquilles d'huîtres etc. présentés  dans un superbe endroit chargé d'histoire ...

C.Gressier

 

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).