Commémoration du 5 décembre

Le maire Yves Michel, de nombreux élus, des anciens combattants , des porte-drapeaux et des marseillanais accompagnés par la peña Bella Ciao se sont rendus aux allées du Général Roques pour la commémoration de la journée nationale d'hommage aux morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats au Maroc et en Tunisie.
L'institution de cette journée date de 2003 et la 1ère cérémonie eut lieu le 5 décembre 2002 pour inaugurer le mémorial érigé quai Branly en l'honneur des combattants morts pour la France en Afrique du Nord.
L'article 2 de la loi du 23 février 2005 associe à cet hommage toutes les victimes de ces massacres.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

Après le dépôt de gerbe, M.Louis Gasc, Président de l'UNC a rappelé dans son discours la violence des combats qui ont fait 25 000 morts et 60 000 blessés non seulement des engagés et appelés mais aussi des massacres de harkis et de la population civile.
C'est ensuite le maire qui a lu le discours national de la secrétaire d'Etat aux anciens combattants, puis après les traditionnelles salutations aux porte-drapeaux, il a invité les personns présentes à un vin d'honneur à la salle Paul Arnaud.

C.Gressier

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations