Rencontre avec l'administration pénitentiaire

C'est au Forum de l'emploi que nous avons rencontré M.Antoine Laurent, 43 ans, formateur dans ce corps de métiers.
Il a évoqué son cursus pour nous apporter un éclairage particulier sur cette administration quelquefois méconnue et un peu schématisée.
Après avoir été surveillant à Poissy pendant 8 ans, il a poursuivi sa carrière pendant 6 ans à Toul comme encadrement et a accédé par concours à un poste de lieutenant en détention à Strasbourg puis chef au quartier des femmes avant d'être affecté à Béziers où il occupe les fonctions de responsable de formation.
Cette administration offre de nombreuses possibilités, le recrutement est permanent et à chaque niveau scolaire correspond un métier.
Et un surveillant peut accéder à un poste d'adjoint ou de directeur par le biais des concours internes.
En ce qui concerne les concours externes, la limite d'âge est 42 ans pour les surveillants (catégorie C niveau brevet) puis après admission ils doivent suivre une formation rémunérée de 8 mois à l' Ecole nationale d'administration pénitentiaire à Agen.
Pour accéder au poste de lieutenant pénitentiaire (catégorieB) 2 voies : externe avec un niveau bac et une limite d'âge de 40 ans ou interne après 4 années de services publics et étant à 11 ans de l'âge limite du corps.
Cette administration offre une large palette de métiers : personnels de surveillance, personnels d'insertion, techniques, administratifs et à chaque fonction correspondent des profils divers et des qualités spécifiques.
Des passerelles existent et la carrière n'est pas bloquée elle est en constante évolution et le but à terme est de rétablir un dialogue entre condamnés et la société pour permettre la réinsertion et éviter la récidive.
Son stand au forum de l'emploi n'a pas désempli,  beaucoup de jeunes mais aussi des militaires en reconversion professionnelle.
M. Laurent a précisé toutefois que ces formations internes, n'excluent pas, comme pour tous les concours de la méthodologie et un travail personnel et a ajouté qu'un concours  de surveillant allait avoir lieu à Béziers au mois d'avril et il invite ceux qui pourraient être intéressés à se renseigner sur le site du ministère de la justice www.justice.gouv.fr

C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).