LE JEUNE RORQUAL EN COURS D’ÉVACUATION DE LA PLAGE DE MARSEILLAN

Si c'est bien évidemment plus sympathique d'observer vivante la 2ème plus grand baleine au monde, le Rorqual commun (photo Marine Lange), il faut bien traiter les échouages !
Après un premier examen hier, des prélèvements de peau, lard et muscle ont été effectués ce matin par Renaud et Marine et emmenés directement aux services vétérinaires de Montpellier.
Cela servira à confirmer l'espèce, déterminer son appartenance à une population existante et analyser les taux de métaux lourds, pesticides et hormones.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

 L'enlèvement de la carcasse qui  est en cours par les services techniques de Marseillan se passe très bien.
Nous avons aussi pu informer et sensibiliser de très nombreux promeneurs sur la plage sur les cétacés et notamment sur cette espèce qui peut atteindre 22 m en pesant 70 tonnes.
Elle reste assez rare puisque 3000 à 4000 individus seulement fréquenteraient la Méditerranée.

Renaud Dupuy de la Grandrive Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise Ville d'Agde,
Pour suivre l'actualité de l'AMP, c'est ici :  https://www.facebook.com/airemarineprotegeecoteagathoise/

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations