Lou Recantou reçoit les pompiers suisses

 

   

C'est vendredi 11 mai à 11h que s'est déroulé une belle cérémonie empreinte de dignité et amicale à la fois  au Recantou dels pompiers.
Le propriétaire des lieux Michel Tobal, ancien pompier de Paris, et pompier volontaire qui s'investit dans des missions humanitaires enrichit son superbe petit musée sis dans la zone industrielle à Marseillan grâce à de fructueux échanges et un beau relationnel.
De ces rencontres est né le projet de faire venir de jeunes pompiers suisses du canton de Vaud, et après un an ce fut l'aboutissement,  avec le soutien de la municipalité qui a offert l'hébergement.
3 jours de visite, le premier jour le 10 mai à Sète, opérationnel, au SDIS, historique au Recantou le 11, et pratique à Gigean le 12 mai où ils ont été reçus par le sergent-chef Marc Gonzalez ami et accompagnateur de Michel Tobal dans diverses missions.
Cette rencontre culturelle et instructive qui permet de comparer les méthodes de travail  a été saluée par l'Adjoint aux sports M.Ludovic Fabre délégué aussi à la jeunesse,"cette jeunesse qui représente notre futur".
M.Pierre Gonzalez, Président de l'Observatoire citoyen de la défense après avoir souligné l'importance de la formation et de l'éducation, a honoré ces valeureux soldats du feu suisses de Morget en décernant au caporal Christophe Beaugrand la médaille d'argent de défense civile et protection civile, au lieutenant David Pagot la médaille vermeil, et  la médaille vermeil également au caporal-chef des sapeurs pompiers de Paris Gregory Caffier venu spécialement au Recantou pour la circonstance ainsi que  la médaille jeunesse et sport au porte-drapeau M.Germain Tello.
Il y a eu  également un bel échange de cadeaux : un magnifique panier garni de spécialités suisses, un don pour le Recantou et un  tableau identitaire des sapeurs pompiers  de Paris pour Michel Tobal, qui pour sa part a fait don aux pompiers suisses d'un parefeuille avec les armoiries du Recantou peint  par le peintre marseillanais M.Chabrol.
Et cette matinée s'est achevée avec le partage d'un apéritif fort convivial.

C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations