La Maison Noilly Prat dévoile les nouveautés 2018

 

   

Cette prestigieuse maison ne cesse d'évoluer et tout en gardant son caractère ancestral qui fait son charme et son cachet elle se dote chaque année d'innovations qui enchantent les visiteurs.
Quelques privilégiés ont eu le plaisir de découvrir mercredi 13 juin  à partir de 18h les aménagements apportés dans les chais.
Quatre containers judicieusement installés et agrémentés d'objets et de produits permettent de suivre l'évolution et l'histoire de cette maison installée sur le port de Marseillan depuis 1813.
Dans le 1er, c'est le travail et les outils de tonnelier qui sont mis en valeur, ce métier artisanal qui a vu le jour au 13ème siècle indissociable des vins de qualité.Car la confection des tonneaux  et la cuisson du bois déterminent en partie le goût du vin qui y macère.
En continuant la visite, dans le second on peut voir et humer les épices qui entrent dans la composition des 4 vins apéritifs, rouge, dry, extra dry et ambré, et la cartographie des 5 continents dont ils sont issus.
Dans le 3ème, il y a la généalogie de la famille fondatrice de la Maison et les fiches et photos des employés qui  y ont travaillé.
Et pour finir, dans le dernier, l'évolution du conditionnement des produits (forme des bouteilles) et les magnifiques affiches publicitaires vantant ce vin apéritif au goût particulier que lui confère la maturation près de la mer dans un cadre d'exception.
Au sortir de la visite traversée sous un foudre pour accéder à l'espace vente et à la magnifique cour intérieure où l'on peut venir se détendre en dégustant des cocktails originaux et délicieux fabriqués avec ses vermouths.
Mercredi soir, en sus des cocktails offerts, et pour terminer en beauté cette découverte des locaux revisités, il y avait une dégustation de produits pour les accompagner : du foie gras au Noilly ambré que l'on peut acquérir à la boutique élaboré par la maison Vidal à Cenac (Périgord) , des olives Lucques de Clermont l'Hérault, des huîtres , la perle de Thau, des produits de la maison Azaïs -Polito, avec notamment les rillettes  de St Jacques au Noilly,  et les créations salées et sucrées de "L'Epicurien".
Tous ces aménagements et nouveautés  mettent en relief et en valeur le patrimoine de ces magnifiques lieux et il convient de saluer cette belle initiative.



C.Gressier


 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations