La Fête locale de Marseillan.

 La Fête locale animera la ville du 15 au 18 aout 2018

  • Mercredi 15 août 2018

         21h30 :Soirée Mousse avec John Music - Place de la République

  •  Jeudi 16 août 2018

          10h – Défilé du Capelet
          15h – Capelet des jeunes (15 - 17 ans) puis Capelet traditionnel Port, quai Antonin Gros

A Marseillan, le capelet c’est une tradition.
C’est la plus ancienne tradition marseillanaise. Le capelet tiendrait ses origines des temps ancestraux . Placé sur une barge, le mât de 18 mètres est posé à l’oblique au - dessus de l’eau. Puis sur l’extrémité la plus fine, on y installe le premier chapeau et environ deux mètres avant, le second chapeau.
Puis chaque catégorie de capeleteurs s’élance à l’assaut du mât, alors largement graissé.
Et là on assiste à des chutes spectaculaires .

22h00 – Concert « Les copains d’abord Music tour » - Place du Théâtre

Liane Foly, Fred Karato, Nelson Monfort  de la Compagnie des Enjoliveurs revisitent Georges Brassens dans un voyage musical Jazz, Salsa, Swing, pop...
Nelson Monfort en Maître de Cérémonie sera le fil conducteur de la soirée et nous racontera Brassens .
Ce spectacle musical met à l’honneur Brassens le musicien, le grand mélodiste et l‘amoureux de Jazz, qui était sa musique préférée.
Il avait enregistré un album intitulé “Les Géants du Jazz” en 1969 avec de grands musiciens Américains et Français.Venez découvrir “Les Copains d’Abord” version Salsa , “Le Gorille” en Merengué ou encore “La Jolie Fleur” version Jazz... Et beaucoup d’autres surprises. Un spectacle hommage Joyeux et émouvant, en toute simplicité...
En guest, retrouvez Liane Foly

 Dès 18h - Restauration et buvette sur place organisé par « Le Crabe sportif Marseillanais » 

  • Vendredi 17 aout 2018

         9h>20h - Apéro - concert avec l’Orchestre « Gentlemen’s Rabbits »
         22h – Bal avec l’Orchestre « Gentlemen’s Rabbits » - Place de la République

  •   Samedi 18 août 2018

          9h>20h – Apéro - concert avec l’Orchestre « Selmer » – place du Théâtre
          22h30 – Feu d’artifice
          22h45 – Bal avec l’Orchestre « Selmer » – place du Théâtre

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations