Expo du Centenaire

 

 

   

Pendant 4 jours à la salle Paul Arnaud, jusqu'au lundi 12 novembre, les visiteurs ont pu admirer et apprécier la superbe exposition réalisée par l'association Marseillan d'hier et d'aujourd'hui pour le centenaire de l'Armistice.
Un impressionnant travail de recherches des marseillanais qui ont péri sur le front de 1914 à 1918 et au delà en 1919 sur le front russe, et une reconstitution historique du déroulement du conflit et des évènements marquants et des conditions de vie des appelés au front.
M.Gasc, Président de l'UNC (association dont c'était le centième anniversaire) a participé à cette reconstitution avec un important récapitulatif des opérations maritimes.
Une exposition complète, magnifiquement mise en valeur par sa présentation soignée et cohérente qui a demandé aux membres 4 jours de travail.
Enrichie par des prêts d'objets familiaux ayant appartenu à des ancêtres, dont un clairon en rappel de la place de la musique et de la créativité qu'elle génère dans ces périodes troublées, de magnifiques affiches d'origine de grande valeur, une Harley Dadidson, un phare de bateau russe, ...sans oublier un tableau de M.Sabater et des films d'archives qui défilaient sur un écran.
Au centre de la salle une incroyable et formidable maquette au 10ème d'une minutie et d'une extrême précision pas encore terminée du wagon de Rethondes dans lequel a été signée la fin de la guerre, entièrement fabriquée par M.René Becker depuis un an et qu'il compte montrer achevée l'an prochain pour la prochaine exposition.
Car, comme l'a dit Mme Becker le jour du 11 novembre, après avoir remercié les nombreuses personnes présentes ce jour-là (mais cette manifestation en raison de l'important travail et du soin apporté par tous les membres de l'association a attiré beaucoup de visiteurs pas seulement marseillanais mais des villes alentour et aussi des scolaires pendant sa durée), le cycle n'est pas terminé et ils espèrent pouvoir montrer l'an prochain une exposition sur les conséquences de la guerre  veuves, orphelins et "gueules cassées.

C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).