Réunion GEMAPI

 

No images found.

   

C'est vendredi 7 décembre à la salle Paul Arnaud que s'est tenue cette réunion d'information à l'initiative du maire Yves Michel , de représentants de Sète Agglopôle  Mediterranée et en présence de son Président et maire de Sète M.Commeinhes, d'élus et de personnel des services techniques et de la municipalité de Marseillan chargés du suivi de ces travaux.
La GEMAPI c'est la gestion des milieux aquatiques et la prévention des risques d'inondations, une compétence devenue obligatoire au 1er janvier 2018 qui fait suite à la loi de janvier 2014 de la modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles.
Elle a été instaurée pour éradiquer ou minimiser les dégâts considérables causés par les inondations ces dernières années, des dégâts non seulement matériels  (1 milliard d'euros par an indemnisés seulement de moitié au titre des catastrophes naturelles) mais qui comptabilisent de nombreuses pertes humaines.
Les travaux engagés pour la gestion des cours d'eau et la prévention des risques d'inondation ont un coût élevé et c'est pour cela qu'une taxe additionnelle qui finance les projets locaux a été instaurée, une taxe revotée chaque année calculée en fonction de l'impôt que l'administré acquitte au titre de la taxe d'habitation, de la taxe foncière (si assujetti) et pour les entreprises sur le foncier non bâti et la contribution foncière économique.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

A Marseillan outre la protection du Lido, l'entretien et l'aménagement des cours d'eau, la protection et la restauration des sites et zones humides, un bassin de stockage et de restitution place du Pradet destiné à éviter un rejet et un déferlement des eaux dans le canal et donc dans l'étang a été construit ainsi qu'un poste de refoulement Belle Scribote, au total des travaux d'assainissement de 2015 à 2018 d'un montant de 5 042 469,95€.
A cela s'ajoute la création d'un bassin d'écrêtement route de Florensac qui doit permettre de retenir au maximum les ruissellements du bassin versant rural en amont du collège car des pluies de fréquence entre 2 à 5 ans provoquent des débordement sur la voirie. Le montant de cette opération s'élève à 1 050 000€ financée à hauteur de 26% par l'agence de l'eau et à 74% par Sète Agglopôle et c'est l'entreprise Guintoli qui a en charge les travaux de cet énorme chantier.
Une matinée d'information destinée à apporter un éclairage sur l'indispensable besoin de construire ces réalisations pour préparer l'avenir et assurer la protection non seulement du cadre de vie mais aussi de leurs biens et personnes, et expliquer aux marseillanais à quoi va servir cette taxe additionnelle qui est venue impacter le montant de leurs redevances fiscales.

C.Gressier

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).