Tour thau 2019

Dimanche 2 juin c'était le Tour-Thau qui connait un succès croissant depuis sa création puisqu'on comptait cette année 700 inscriptions.
450 personnes inscrites pour le parcours le plus long soit 55 km et 250 moins endurants pour le parcours de 20 km jusqu'à Sète.
Dès 8h 30 tous ces participants étaient regroupés sur le parking de l'Office de Tourisme de Marseillan pour un départ échelonné par groupes en fonction des aptitudes de chacun.
Cette manifestation est un partenariat de l'UCM (Union Cycliste Marseillanaise) et de la municipalité et le maire Yves Michel après avoir salué et remercié les personnels qui l'organisent et l'encadrent a rappelé accompagné de M. Dressaire les consignes de sécurité à respecter pour que ce parcours s'effectue dans les meilleures conditions.
Le temps couvert et un peu frais le matin permettait un départ en douceur.
Cette journée est l'occasion d'une belle et sportive balade quelquefois en famille, et ce ne sont pas seulement des autochtones mais  également des vacanciers qui s'inscrivent pour une meilleure connaissance de ce beau territoire autour de la lagune.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les moins entraînés pouvaient opter pour des vélos à assistance électrique, le but étant de se faire plaisir avant tout, tout en pratiquant un sport bon pour la santé.
De plus, ce moyen de déplacement doux est de plus en plus prisé par un public qui se préoccupe non seulement de son bien-être mais aussi du respect de l'environnement.
Cette manifestation conjugue ces critères et elle s'inscrit aussi dans un esprit de convivialité puisqu'à l'issue du parcours  il y avait possibilité pour ceux qui s'étaient inscrits de partager un sympathique repas.


C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).