Le pouvoir des fleurs pour redonner vie à la ville

facebook sharing button
 

À l’abri des regards, pendant le confinement, les agents du service des espaces verts ont installé pots de fleurs et jardinières afin de redonner des couleurs à la Ville. Pari gagné, puisque de nombreux éloges sont venus saluer ce travail discret et efficace.

 

Vous les voyez un peu partout en ville, ou vous ne les voyez pas mais vous remarquez certainement le fruit de leur travail ! Les six agents municipaux du service des espaces verts interviennent au quotidien dans les rues, les quartiers, les parcs, les bâtiments publics et les ronds point, partout où il faut avoir la main verte et garder le cadre de vie propre et agréable. Ils travaillent avant tout pour améliorer le cadre de vie des Marseillanais et contribuent directement à l’embellissement de la ville.

Ils assurent également l’entretien esthétique, sanitaire, préventif, des espaces végétalisés, l’arrosage des 52 gros pots de fleurs, des 80 jardinières suspendues et des 4 pyramides du port. Ce service est  également concepteur d’aménagement paysagers, tels que les ronds-points du Ranch et celui d’Agde.

Avec le programme Vert Demain, mis en place, il y a 5 ans, ils ont été formés aux méthodes alternatives d’entretien et sont fortement sensibilisés à l’environnement. En effet, la Ville n’a pas attendu la réglementation pour mettre fin à l’utilisation des produits chimiques et trouver des méthodes alternatives : utilisation d’un appareil de désherbage à eau chaude, de désherbeurs thermiques et de coupe-bordures. Les agents pratiquent la tonte raisonnée, le paillage, l’arrosage manuel tôt le matin, la plantation de vivaces…

Suite à la réduction des effectifs, l’entretien des espaces-verts de Marseillan-plage a été externalisé à l’entreprise BRL. Par ailleurs, Jean-Pierre Moreau, Marseillanais de coeur et ingénieur paysager à la retraite, apporte gracieusement aux agents son expertise et ses précieux conseils.

 
@Ville de Marseillan

«Connaissant la région de longue date, nous avons choisi Marseillan pour y passer la retraite. Après une vie d’entrepreneur paysagiste, j’ai proposé mon aide et mon expérience à Yves Michel. De là est partie une belle collaboration constructive avec les services municipaux. Cette année, nous avons travaillé sur la végétalisation du port, sur la plantation de nouveaux arbres, mais aussi sur l’abattage des platanes malades des
allées du Général Roques. Il reste beaucoup de dossiers à traiter et de nombreuses plantations à réaliser afin que Marseillan soit encore plus belle et plus verte. Je suis heureux d’aider la Ville et de transmettre ce que j’ai appris durant toute ma carrière C’est un beau métier nous apprenons tous les jours et à tout âge. »

 Ayant pris ses nouvelles fonctions tout récemment, Séverine Jean est conseillère municipale déléguée à l’environnement, à la végétalisation et aux relations avec les associations environnementales. Voir la vidéo ci-dessous.
 
 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).