Marseillan

Concours des illuminations de noël 2021

facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button

Laissez libre cours à votre créativité et inscrivez-vous au concours des plus belles « illuminations de Noël »!

Habillez vos maisons de vos plus belles créations lumineuses et scintillantes. Vos balcons et vos jardins qui ne manqueront pas d’attirer le coup d’œil du jury qui passera entre le 23 et le 27 décembre 2021.

Le concours est ouvert à toutes les personnes demeurant sur la commune de Marseillan dont les décorations sont visibles depuis le domaine public.

De nombreux lots à gagner.

La remise des prix : le vendredi 6 janvier 2022 à 18h à la salle  Paul Arnaud.

A.P.I. BUS : Animation Prévention Animation

 

le lundi 29 novembre 2021 de 14:30 à 16:30
Place du 14 Juillet, Marseillan, France
facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button
API pour Animation –Prévention –Information.
Thème : “Economies d’énergies”

L’API Bus s’arrête dans notre commune.
Sillonnant le département de long en large à la rencontre de son public, il invite tous les retraités, jeunes et moins jeunes à investir le bus. Prenez une collation et participez à des ateliers mêlant au gré des thèmes, conseils, prévention, activités artistiques ou ludiques…

Entièrement gratuit et en entrée libre, il sera présent dans notre commune le lundi 21 septembre 2020 de 14h30 à 16h30 devant la médiathèque

Au programme ? atelier Droits et Aides pour les séniors

Venez nombreux, invitez vos amis, vos proches et pourquoi pas vos voisins que vous savez isolés.

Et n’hésitez pas à vous inscrire au 06 79 51 29 01 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Challenge open data 2021 : Accompagnement à l’ouverture des données pour les collectivités

facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
 

Du 22 au 26 novembre, la ville de Marseillan participe au “challenge Open Data1 2021″.

En effet, la collectivité bénéficie de l’aide de 6 étudiants de 4e année de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye pour rendre les données de la collectivité plus transparentes et accessibles et répondre aux obligations de la Loi pour une République Numérique2.

Cinq bases de données ont été publiées sur le site data.gouv.fr :

  • les actes d’État Civil
  • les délibérations du Conseil Communal de Marseillan
  • les équipements collectifs de la Commune
  • les résultats des élections présidentielles
  • la liste des élus de Marseillan

 

 

1 Les données ouvertes (en anglais : open data) sont des données numériques dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers, qui peuvent être d’origine privée mais surtout publique, produites notamment par une collectivité ou un établissement public.

2L’ouverture des données publiques est une obligation pour les collectivités de plus de 3 500 habitants.

Théâtre à Marseillan : Roméo et Pectine

Théâtre : Roméo et Pectine

le vendredi 26 novembre 2021 de 15:00 à 16:00
Theatre Henri MAURIN, Marseillan, France
facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button

Roméo et Juliette, la vraie histoire. Une pièce rafraîchie par seulement deux comédiens. Si le texte et quelques personnages ont été conservés, la mise en scène s’est adaptée…comme elle a pu ! L’humour est très présent et la tension dramatique a été respectée à la lettre… Ah, ça oui !!!! C’était déjà très bien écrit !!!

Tout public à partir de 8 ans.

 

Tout public

Durée: 75 mn

Carte « Pass » ou 10€, réservation conseillée

Pour tous renseignements : 04 67 01 66 99

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Signature du règlement d’usage de l’eau pour l’irrigation du vignoble de Listel à l’eau usée traitée de la STEP de Marseillan


Ce mercredi 24 novembre, au Domaine de Listel, entre Sète et Marseillan, a été signé le règlement d’usage de l’eau pour l’irrigation du vignoble de Listel à l’eau usée traitée de la STEP de Marseillan

C’est une grande première en matière de développement durable pour Sète agglopôle méditerranée : le premier projet de réutilisation des eaux usées traitées est lancé sur le territoire !aaaaggluioIMG_20211124_113031

De par sa situation, le vignoble de Listel qui exploite 246 ha de vignes cultivées sur une bande de sable entre Sète et Marseillan, et entre l’étang de Thau et la mer, est très sensible aux conditions météorologiques, notamment en matière de pluviométrie. Ces vignes font partie du patrimoine de la région depuis 1883 (date de création de l’entreprise).

C’est pourquoi, un projet de réutilisation des eaux usées traitées par la station d’épuration de Marseillan « Pradels » est lancé, à des fins d’irrigation du vignoble du Listel, tout en préservant les enjeux écologiques de ce site emblématique.

aaaagglaCaptureCe projet a fait l’objet d’un travail collaboratif entre le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres (CELRL), propriétaire des Salins et du canal de circonvallation, les Grands Domaines du Littoral (GDL), propriétaire du vignoble voisin, Sète agglopôle méditerranée (SAM), maître d’ouvrage de la station d’épuration des Pradels située sur la commune de Marseillan et gestionnaire des Salins pour le compte de CELRL, ainsi que le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie, co-gestionnaire des Salins associé à SAM pour le compte du CELRL.

Cette démarche de concertation a été formalisée dans un dispositif conventionnel complet, engageant sur 20 ans et s’articulant autour d’un Règlement d’usage de l’eau, signé mercredi 24 novembre 2021, en présence de François Commeinhes, Président de SAM, Agnès Vince, Directrice du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacrustes, Paul-François Vranken, Président de la SAS grands Domaines du Littoral, Arnaud Martin, Président du Conservatoire des Espaces naturels d’Occitanie, Antoine Brechignac, Directeur régional de Suez Occitanie, Michel Garcia, Président de la CLE du Bassin de Thau, Vice-président délégué à la gestion des espaces naturels, agricoles et viticoles et Yves Michel, Maire de Marseillan, Président du SMBT, Vice-Président délégué au grand et petit cycle de l’eau.


Ce règlement était complété par deux conventions en découlant :

  • Une convention de rejet de la STEP de Marseillan « Pradels », entre le CELRL, SAM et GDL, pour fixer les conditions de gestion du bassin de stockage artificiel et le canal de circonvallation dans lesquels se déverse le rejet de la STEP avant de s’infiltrer dans les Salins,

  • Une convention de réutilisation des eaux usées traitées produites par la STEP de Marseillan « Pradels », entre le CELRL, SAM et GDL, pour fixer les conditions d’exploitation et de suivi de cette réutilisation des eaux.

 aaaaggluIMG_20211124_111359

Il faut savoir que les Grands Domaines du Littoral (GDL) exploitent 246 ha de vignes sur le lido de Thau entre Sète et Marseillan. Ces vignes, cultivées sur une bande de sable entre l’étang de Thau et la mer, font partie du patrimoine de la région depuis 1883 (date de création de l’entreprise). De par sa situation, ce vignoble est très sensible aux déficits de pluviométrie :

  • les sols sableux ne disposent d’aucune capacité de rétention,
  • les eaux souterraines superficielles sont sujettes à des remontées du biseau salé (mer-étang),
  • aucune ressource en eau douce superficielle n’est accessible,
  • la nappe profonde de l’Astien est fragile et réservée prioritairement à l’eau potable.

 "L’exploitation de ces vignes subit les effets du changement climatique, en particulier des épisodes de sécheresses estivales de plus en plus longs et marqués. GDL a ainsi vu sa production réduire de l’ordre de 50 % sur les 5 dernières années (baisse des rendements, mortalité des vignes). Cette chute des rendements fait aujourd’hui peser un risque sur la pérennité des activités de GDL sur le lido. Face à cette situation GDL a procédé à des travaux d’irrigation à l’eau potable d’une partie du vignoble. GDL prévoyant d’étendre ce réseau d’irrigation à la totalité du vignoble, une étude d’une solution alternative à l’eau potable a été envisagée. Ce projet consiste à permettre l’irrigation des vignes à partir des eaux résiduaires urbaines produites par la station d’épuration de Marseillan (lagunage des Pradels). En effet, le système d’assainissement collectif des eaux usées de la commune de Marseillan, sous maîtrise d’ouvrage de Sète agglopôle méditerranée, est composé de deux unités de traitement, situées sur la commune de Marseillan" :

  • le lagunage des Onglous qui sert de prétraitement pour une partie des eaux usées

  • le lagunage des Pradels qui traite la totalité des eaux usées produites.

  • En cas de surcote hydrique, notamment lors des événements pluviométriques exceptionnels, les eaux du canal de circonvallation sont temporairement rejetées dans l’étang de Thau, sept kilomètres en aval, par le biais de la station de pompage du Rouet de Villeroy, appartenant à GDL.

Les modalités et conditions d’utilisation des eaux du bassin de stockage artificiel de 65 000 m³, sont définies dans un règlement d’usage de l’eau (élaboré entre le CELRL, Sète agglopôle méditerranée, le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie et GDL). Ce règlement autorise la SAS Grands Domaines du Littoral à prélever un volume maximal estimé à 343 500 m³ (cas d’une année sèche) pour l’irrigation de ses vignes pour un volume d’eau usée traitée disponible supérieur à 900 000 m³/an. 

C'est donc ce dernier qui est concerné. Et si le système d’assainissement est exploité par la société SUEZ EAU France SAS, délégataire, le rejet des eaux traitées du système épuratoire de Marseillan s’effectue dans un bassin de stockage artificiel de 65 000 m³, propriété du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL). Un ouvrage de sortie et un ouvrage de répartition permettent, via une conduite de transfert, l'alimentation des salins du Castellas (XIVème et XVème) et du canal de circonvallation sur le lido de Thau dans lequel les eaux s’infiltrent progressivement et tamponnent le phénomène de remontée du biseau salé contribuant au maintien de la culture de la vigne.


aaaagglooooooCapture

 

Fig.1 - Implantation du lagunage des Pradels et du vignoble GDL sur le lido de Thau


Seul problème, le niveau de salinité des eaux usées traitées étant relativement élevé en sortie de la STEP, le projet a intègré la construction d’une unité de dessalement en aval du bassin de stockage afin de réduire la teneur en chlorure des eaux usées traitées avant injection dans le réseau d’irrigation.

Par ailleurs, le niveau de qualité des eaux usées traitées requis pour l’irrigation de la vigne en goutte-à-goutte est la « qualité C » (au sens de l’annexe II de l’arrêté du 2 août 2010). Toutefois, afin de pouvoir respecter une distance réglementaire minimale de 50 m entre le périmètre irrigué et les zones d’activités à protéger (zones conchylicoles et zones de baignade), le niveau de qualité de réutilisation des eaux usées traitées visé sera la « qualité A » soit le niveau le plus élevé.aaaagglazz

La réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation des vignes est prévue par pompage directement au niveau du bassin de stockage puis acheminement jusqu’à une unité de dessalement et de désinfection complémentaire située au niveau du Mas du Castellas avant distribution aux différentes parcelles de GDL via un réseau d’irrigation en goutte-à-goutte.

Le rejet du concentrat issu du dessalement des eaux usées traitées se fera dans le canal de circonvallation, au droit du Mas du Castellas.

Le programme de surveillance de la qualité des eaux usées traitées et de la qualité des sols est fixé par les arrêtés d’autorisation. Il porte sur un suivi de la qualité des eaux brutes et des eaux traitées pour l’irrigation, un suivi de la qualité des boues et de la qualité des sols.

Afin de s’assurer de l’absence d’impact, un suivi de la salinité des eaux du canal de circonvallation en amont et en aval du rejet du concentrat issu de l’unité de dessalement des eaux usées traitées est mis en place.

Les enjeux sanitaires identifiés (activités à protéger) concernent les zones de baignade et d’activités nautiques et les zones de production de coquillages destinés à la consommation humaine.

La méthode d’irrigation par goutte-à-goutte (contrairement à l’aspersion) garantit l’absence totale de risque d’envol (ou de brumisation) indépendamment des conditions météorologiques (y compris par vent fort).

L’eau d’irrigation sera donc immédiatement absorbée par le sable puis par la vigne, sans aucune possibilité ni de ruissellement ni d’infiltration vers la nappe souterraine.

La nature des sols irrigués (sable) et l’absence de pente permettent d’écarter tout risque d’écoulement depuis les zones irriguées vers les zones d’activités à protéger.aaaagglooooohjkCapture

 

Fig.2 - Aménagements prévus
 
 
Au-delà de l’objectif de préservation des rendements poursuivi par GDL, les bénéfices environnementaux et socio-économiques attendus pour le territoire sont les suivants :

les eaux usées traitées se substituent à une consommation d’eau potable permettant ainsi de réduire la pression sur la ressource en eaux souterraines des alluvions de l’Hérault actuellement en déficit quantitatif, l’irrigation des vignes avec les eaux usées traitées va réduire les volumes rejetés dans l’étang de Thau au niveau du pompage du Rouet, et participer ainsi à l’amélioration de l’état qualitatif de ce milieu, le maintien de l’activité viticole participe à la préservation du lido grâce à l’enracinement des vignes dans le cordon dunaire, les eaux usées traitées étant une ressource garantie qui permet de pérenniser l’activité viticole sur le lido et de préserver les emplois associés et l’aménagement de ces espaces naturels.


 rbt

 François COMMEINHES, Président de Sète Agglopôle précisait à ce sujet :

 "C'est une démarche initiée voici plus de 3 ans entre les divers propriétaires ou gestionnaires fonciers avec des discussions entre nos collectivités, le propriétaire des vignes de Listel, et le conservatoire du littoral pour concilier enjeux écologiques et sauvegarde des activités viticoles, et préserver ainsi tous les usages de ce site exceptionnel. Grâce à cette « REUT » de la station d’épuration marseillanaise des Pradels qu’exploite le groupe Suez, nous préserverons la ressource en eau, dont la raréfaction est source de grandes inquiétudes, tout en garantissant la menace que font peser sur l’activité viticole les phénomènes croissants de sécheresse et autres remontées de biseau salé. L’enracinement des ceps et le maintien du cordon dunaire préservent également du risque de submersion."

"Nous sommes là, dans le contexte connu de changement climatique, au cœur des enjeux qualitatifs et quantitatifs du développement durable. Concept qui se limite trop souvent aux incantations sans être traduit dans les faits, tout comme l’économie circulaire, qui est plus que jamais une nécessité pour préserver notre qualité de vie.

 Je me réjouis qu’à travers les documents que nous signons aujourd’hui – conventions de rejet des eaux traitées, d’occupation temporaire et de réutilisations des eaux traitées - tous les usages soient bien pris en compte et préservés. Ce qui a, dès le début des discussions, été un préalable de la part du conservatoire du littoral, garant de la richesse environnemental de ce site unique.

J’espère de tout cœur que le projet pourra bénéficier de l’appel à projets régional EC’EAU porté par les régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine, et l’Agence de l’eau, pour soutenir les projets de réutilisation des eaux dites «non conventionnelles ».."...................

Et il rajoutait que pour la réutilisation des eaux usées d’autres projets étaient en cours…

"En effet, Sète agglopôle méditerranée soutient auprès de la Région Occitanie, dans le cadre de l’appel à projets en faveur de la réutilisation des eaux non conventionnelles, le projet de réutilisation des eaux usées traitées de la station d'épuration à Sète pour les besoins en eau du site industriel implanté sur le Port de Sète porté par la société SAIPOL. Ce projet, qui engendre une substitution directe d'eau potable, contribue à réduire significativement la pression sur la ressource en eaux souterraines des alluvions de l'Hérault actuellement en déficit quantitatif."

"L’Agglopôle a postulé à l’appel à projet « EC’EAU, Economie Circulaire de l’Eau » lancé par la Région pour un projet d'irrigation avec les eaux traitées de la STEP de Mèze sur un ilot d'une centaine d'ha réparti entre les coopérateurs de la cave les Costières de Pomérols et le domaine de Saint-André. Toutes les parcelles de cet ilot sont situées sur la commune de Mèze et ne sont pas desservies par BRL. L'irrigation de ces parcelles est donc capitale pour pérenniser la culture de la vigne."

"La construction de la nouvelle station d’épuration « Thau Maritima », plus gros chantier porté par Sète agglopôle méditerranée (64,3 M€) se poursuit dans la Zac des Eaux Blanches. L’objectif est de faire face à l’augmentation attendue de la population du bassin, tout en protégeant la ressource en eau et notamment l’étang de Thau où conchyliculture et pêche sont les activités principales….. À la fin du chantier, la capacité de traitement passera de 135 000 à 165 000 équivalents habitants (EH), avec une option jusqu’à 190 000 EH à l’horizon 2045."

 

Repas de la Solidarité 2022 à Marseillan

Les repas de la Solidarité auront lieu les samedis 29 janvier et 5 février 2022.

Il sont ouverts aux séniors âgés de 65 ans et plus.

Inscriptions au CCAS

Pour une organisation optimisée, les inscriptions s’effectueront à partir du 3 janvier 2022.

De 9h à 12h et de de 14h à 16h sauf vendredi après-midi

Tarification sociale (gratuit, 12€, 15€).

Pour les personnes ne souhaitant pas fournir de justificatif de ressources le prix du repas sera de 12 €. Pour les personnes non résidants sur Marseillan, tarif unique de 30 €

Document à présenter :

  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
  • Avis d’imposition 2020
  • Taxe foncière  pour les résidences secondaires.

 

Téléthon : Rando du Téléthon à Marseillan

 

le jeudi 25 novembre 2021
Place du Théâtre, Marseillan, France
facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button

1 parcours : 2 distances : 8.2km ou 12.7km

Départ de la place du Théâtre

Organisé par les associations Ensemble et Partage et Lous Baroulaïres

Inscription sur place : 3€

Théâtre à Marseillan : Parades Nuptiales en Turakie

 

le mercredi 24 novembre 2021 de 20:30 à 23:00
Theâtre Henri MAURIN, Marseillan, France
facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button

Après l’accueil des habitants de Turakie en décembre 2018, nous retrouvons cette étrange contrée pour y observer les comportements amoureux, inspirés de toutes les parades nuptiales que l’on peut observer dans le monde animal et parmi les humains.
Michel Laubu, génial bricoleur, manipule à vue ses marionnettes confectionnées à partir d’objets mis au rebut. À la fois espiègle, inventif et fascinant, il fait d’un transport amoureux un voyage fantastique, incarnant avec une facilité déconcertante tous les personnages.
Cupidon se met à table. Il n’est pas dans son assiette, met les pieds dans le plat, tire la nappe à lui, traîne des casseroles, et malgré tout, met les petits plats dans les grands en essayant d’organiser le mieux possible ces rencontres amoureuses bricolées.
Quand l’amour se met à table et que Cupidon décoche ses flèches, on ne s’étonne point qu’un fer à repasser tombe amoureux d’une cafetière !

Michel Laubu – Emili Hufnagel – Turak Théâtre

 

Tout public à partir de 10 ans

Durée : 1h

Tarif : 14€ – Tarif réduit : 8€

Réservation & infos : 04 67 74 02 02

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marseillan lance son budget participatif


aaaabaCaptureLa Ville de Marseillan consulte ses citoyens à travers un budget participatif. Cette démarche  d’implication citoyenne permettra à tous les marseillanais dès l’âge de 16 ans de proposer  des idées et de voter pour les projets à réalisés pour la commune.

Le Budget Participatif d eMarseillan est un dispositif qui permet aux habitants de la commune de  participer directement à la transformation de leur territoire, en s’appuyant sur la créativité de tous.

Les Marseillanais et Marseillanaises pourront proposer des idées de projets d’intérêt général, voter pour les projets qui leurs paraissent les plusintéressants et voir les projets lauréats financés par la municipalité.

Le Budget Participatif de Marseillan est doté d’une enveloppe prévisionnelle estimée à 220.000€ par an répartis de la façon suivante : 50 % pour les projets proposés par les membres du Conseil Citoyen et 50% pour les projets proposés par le reste de la population.

Qui peut déposer des projets

Les personnes physiques ou morales suivantes pourront déposer des projets dans le

cadre du budget participatif :

• Toute personne âgée de 16 ans ou plus résidant à Marseillan ;

• Toute association ou collectif d’associations représenté par l’une d’entre elles,

domiciliée à Marseillan ;

• Les membres du Conseil Citoyen à titre individuel ou par groupes de travail.


Quand ?

 

Les idées de projets doivent être transmises jusqu’au 5 décembre.
Comment ?

Chaque projet sera présenté à travers un formulaire (un formulaire par projet) :

En ligne : www.participons.marseillan.com

Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Par courrier (cachet de La Poste faisant foi) adressé à:

Mairie de Marseillan, Service Communication, 1 rue du général de Gaulle, 34340 Marseillan

Dans le cadre de la semaine Européenne sur la réduction des déchets

Dans le cadre de la semaine Européenne sur la réduction des déchets, qui a pour objectif de mettre en lumière les bonnes pratiques de production et de consommation, les médiateurs de l’environnement  de Sète Agglopôle vous accueilleront dans les déchetteries du territoire :
- lundi 22 novembre : à Mèze et Balaruc (9h-12h/14h-16h)
- mardi 23 novembre : à Marseillan et Sète (9h-12h/14h-16h)
- mercredi 24 Novembre : à Bouzigues (13h30-16h)
- jeudi 25 Novembre : à Montbazin et Frontignan (9h-12h/14h-16h)
L’occasion pour les usagers de glaner quelques conseils pour consommer responsable, de se renseigner sur les économies circulaires et sur le réemploi ou bien encore de découvrir des recettes sur la fabrication de produits ménagers…
Un questionnaire leur sera également proposé afin de mieux évaluer leur façon de consommer, pour parvenir à une gestion optimale des déchets.Peut être une image de texte qui dit ’SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS’

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).