Marseillan

"Lou Recantou s'agrandit"

 

No images found.

   

 Lou Recantou dels pompièrs  nom occitan ( le recoin des pompiers)  est un véritable petit musée du pompier entièrement édifié par Michel Tobal, ancien pompier de Paris, sapeur-pompier volontaire, qui voue une réelle passion à cette profession.
Situé dans la zone industrielle de Marseillan, où il habite,  Michel a au fil des ans constitué une véritable collection d'objets et de véhicules anciens de cette profession.
Connu pour son engagement, car il participe à de nombreuses manifestations humanitaires, c'est tout naturellement que des particuliers lui font don de certains objets qu'il met en valeur et resitue dans l'histoire.
Son local devenant exigü, il a donc construit de ses mains un autre espace, pour les exposer de façon thématique et samedi 1er juillet c'était l'inauguration de ce nouveau local.
Cette date n'a pas été choisie par hasard mais en rappel de l'incendie meurtrier  qui s'est produit le 1er juillet 1810 à l'Ambassade d'Autriche lors de festivités en l'honneur de Napoléon Ier et de l'archiduchesse Marie-Louise unis depuis avril 1810.
A l'issue de ce drame le corps des gardes-pompes a été dissous et remplacé le 10 juillet 1811 par le corps militaire de sapeurs-pompiers que l'on connait de nos jours sous le nom de brigade de sapeurs-pompiers de Paris.
Cette date correspond aussi à l'anniversaire de Michel, et il a donc invité de nombreuses personnalités et personnes  parmi lesquelles le maire Yves Michel, Mme Fabre de Roussac, M.Marc Gonzalez, pompier à Gigean, M.Mauduech chef de centre à Paulhan, le caporal-chef (ER) Aly Mohamed, la reconstitution des mémoires 1945 de Puisserguier, les jeunes sapeurs-pompiers, des membres du conseil municipal des jeunes, M.David Casanova Président du souvenir français, à l' inauguration de ce local auquel il a donné le nom de Pierre Gonzalez.
M.Pierre Gonzalez, ancien sapeur-pompier de Paris, Président National de l'Observatoire Citoyen de Défense et Protection Civile s'est dit très touché d'être mis à l'honneur et il a salué le travail de Michel qui sort de l'oubli des objets leur redonne vie et constitue une véritable mémoire des pompiers, ainsi que son engagement et son dévouement.
De plus Michel Tobal est altruiste, et pas seulement dans l'exercice de ses fonctions : son musée il l'ouvre aux visites, et rien ne lui fait plus plaisir que de relater l'histoire liée à chaque objet qu'il a acquis ou reçu.
M.Gonzalez a précisé que ce 1er juillet c'était le départ du tour de France et mentionné que  Michel a été un cycliste de qualité avant d'être obligé de s'arrêter, et cette date,  c'est aussi l'anniversaire, a-t-il ajouté avec humour, de Pamela Anderson, en faisant référence au feuilleton "Alerte à Malibu".
Le maire et Mme Fabre de Roussac ont eux aussi adressé leurs remerciements à Michel pour cette transmission de savoirs et de connaissance et pour la présence de la jeunesse qui contribue à faire perdurer le devoir de mémoire.
Après la coupure du ruban et la visite de l'espace, il y a eu une remise de médailles et de présents.
Le maire et le caporal-chef Aly Mohamed ont reçu l'insigne de citoyen de l'OCDPC, M.Marc Gonzalez la médaille d'argent OCDPC, M.Tobal insigne Pro patria pour le devoir de mémoire et conservation du patrimoine des sapeurs-pompiers.
L'ANPDBS  était représentée par M.Pascal Marti délégué régional d'Occitanie et David Casanova Président National Adjoint.
Le maire a remis la médaille d'or des services bénévoles à M.Alain Lascombes et M.Casanova a remis la médaille d'honneur échelon or des services bénévoles.
Il s'en est suivi une remise de cadeaux deux peintures de Jean-Claude Chabrol au maire et à M.Gonzalez, un magnifique tableau, un livre et un superbe paréo de Madagascar offerts à M.Tobal.
Cette belle cérémonie s'est conclue par un apéritif convivial animé par la charmante  danseuse de flamenco Claudia Quattrefages.

C.Gressier

 

 

Inauguration "l'Autre mer"

 

No images found.

   

C'est vendredi 30 juin à 16h qu'a eu lieu l'inauguration de l'oeuvre de plein ciel "l'Autre Mer" commandée par M.et Mme Liedts propriétaires du Château du Port à l'artiste sétois Jean Denant en présence de nombreuses personnalités dont le sénateur-maire de Sète M.Commeinhes,  le suppléant du député M.William Nicolas, la conseillère départementale Mme Fabre de Roussac, le maire Yves Michel, de nombreux élus et les présidents du Comité National et du Comité Régional de la conchyliculture M.Gérald Viaud et M.Philippe Ortin.
M.Philippe Saulle, Directeur de l'école des Beaux Arts de Sète a présenté l'artiste qui possède à l'âge de 34 ans  seulement un palmarès surprenant, preuve comme le disait P.Corneille "qu'aux âmes bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années".
Très attaché  aux  paysages lacustres par ses origines sétoises  et né de parents conchyliculteurs  l'artiste pour créer cette oeuvre  en inox poli   a survolé et photographié les parcs  en hélicoptère.
M.Ortin a salué cette "oeuvre représentative du Bassin de Thau en parfaite adéquation avec la profession".
Le maire Yves Michel a remercié M.Liedts propriétaire de cette prestigieuse bâtisse de 1870, un mécène qui déjà en 2007 avait fait couvrir le château d'eau de Marseillan de 200 000 coquilles d'huîtres par l'artiste  Marnix Verstraeten.
Il a salué le travail de l'artiste émergent qui compte dans le domaine de l'art .
« De nos jours l’art contemporain ne s’expose plus uniquement dans des galeries modernes ou des lieux consacrés. Certes chacun pourrait être choqué d’un mariage entre le patrimoine ancien et cette œuvre contemporaine. Mais elle se veut le reflet de notre étang et au-delà, de la mer Méditerranée. Je suis donc très heureux d’inaugurer officiellement cette œuvre d’art sur l’un des plus beaux bâtiments de notre ville et face à l’un des plus merveilleux paysage de France. ».
Le sénateur-maire a lui aussi applaudi le travail de l'artiste et l'oeuvre déjà riche de l'artiste dont l'une a été offerte au roi du Maroc Mohammed VI  et remercié les propriétaires du Château du Port qui oeuvrent pour la promotion culturelle.
Après ces éloges , ceux qui le désiraient pouvaient embarquer sur "l'Etoile de Thau" pour admirer et mieux visualiser cette superbe réalisation depuis l'étang.

C.Gressier

 

L’AMEA S’INSTALLE AU THEATRE DE MARSEILLAN

DU 3 AU 17 JUILLET 2017

 

 L’AMEA(association Marseillanaise d’Expression Artistique) retrouve le théâtre Henri Maurin du 3 au 17 juillet pour le plus grand plaisir des nombreux fidèles et visiteurs.
Chaque année différente, chaque année surprenante par les talents exprimés, cette exposition de qualité très appréciée, permet aux adhérents de présenter leurs nouvelles créations, dessins, aquarelles, sculptures, et céramiques.
Cette année, le fil rouge sera … la couleur rouge !
C’est un succès de fréquentation chaque année, et les artistes amateurs se font toujours un plaisir de rencontrer et de dialoguer avec les visiteurs.
Et, comme « écrire c’est peindre avec des mots », le jeudi 7 à 20h30, les membres de l’AMEA sont heureux de vous convier à la très belle soirée poésie des gens d’ici.

Voir et écouter : Tous les jours de 9h30 à 13h et de 15h à 19h

Nocturne le jeudi jusqu’à 23h.

St Pierre 2017

 

No images found.

   

Comme tous les ans à la même période, Marseillan, cité maritime, fête le St patron des gens de mer.
Ce dimanche 25 juin à 9h 30 un cortège mené par  le maire Yves Michel, les élus,  le maire honoraire M.Benoit, le Président de l'AMMAC Jean Gressier,  le Président du Syndicat Régional de la conchyliculture P.Ortin, les porte-drapeaux, le Conseil municipal des jeunes, les jeunes pompiers volontaires,  les jouteurs porteurs de la barque de St Pierre,  accompagné par l'harmonie bédaricienne  est parti de la salle Paul Arnaud pour rejoindre l'église St Jean Baptiste.
C'est dans une église pleine à craquer que le père Yannick Casajus accompagné par le Vicaire Général Gérard Blayac présent pour la 1ère fois,  ont conduit la messe dédiée à St Pierre mais également aux marins qui paient souvent un lourd tribut dans l'exercice de leurs fonctions.
Ensuite départ pour le port où le Millésime et les bateaux accompagnateurs  dans un ballet magnifiquement orchestré et sous un soleil lumineux se sont rendus au large de l'étang pour les jetés de bouquets en l'honneur de la mémoire des disparus en mer.
C'est une magnifique cérémonie annonciatrice des grandes manifestations de l'été et qui attire chaque année beaucoup de monde sur le port de Marseillan , où la municipalité offre au retour de cette sortie en mer un apéritif convivial après les discours officiels.
Le Président de l'AMMAC a souligné les efforts engagés par la municipalité pour la protection de ce bel environnement riche en faune et flore mais également importante pour l'activité économique qu'il engendre : pêche, conchyliculture et activités nautiques.
Le Président Philippe Ortin a à son tour rappelé l'importance de cette mise en protection de l'eau  pour  continuer à produire des produits de qualité, fleurons de notre lagune.
Le maire Yves Michel après avoir rappelé l'intérêt de cette fête,  un hommage aux gens de mer, a mis l'accent sur l'importance de la qualité des eaux de la lagune et de la Méditerranée  et des travaux d'assainissement réalisés pour éviter la  mise en difficulté qu'elle entraîne lors des épisodes cévenols pluvieux.
"Au delà de cette protection  majeure pour les professionnels , la sensibilisation à la protection de l'environnement est l'affaire de tous si l'on s'en réfère aux différentes COPS qui se sont succédé, et pour lutter contre des décisions qui risquent de mettre à mal notre planète, c'est par  la force du collectif et par les efforts individuels que nous arriverons à préserver nos ressources."
A l'issue de cet apéritif, les adhérents et sympathisants de l'Ammac ont rejoint la salle Paul Arnaud où un excellent buffet froid les attendait.
Avant de passer à table, le Président a appelé M.Banq, Mme Diop et M.Perez et le Président Départemental des Anciens Marins M.Frickert leur a remis des médailles et diplômes correspondants.
M.Banq a reçu la médaille de fidélité de la FAMMAC, Mme Diop la médaille d'honneur bronze et M.Perez la médaille  d'honneur d'argent.
La journée s'est poursuivie dans une  joyeuse ambiance festive et conviviale.

C.Gressier

Quelques images de la St Pierre 2017 par Aribert Rinnert

 

Trophées du sport

Vendredi  16 juin à 21h30 a eu lieu cette cérémonie annuelle qui récompense le ou les sportifs de l'année dans la salle Paul Arnaud magnifiquement décorée pour la circonstance.
Cette soirée était orchestrée par le chroniqueur Jean-Maxime qui a appelé le maire Yves Michel , l'adjoint chargé des sports Ludovic Fabre et les deux parrains de la cérémonie Dominique Lavene et Yassine Zouioueche, champions de France de motonautisme 2016 à le rejoindre sur scène.
Yves Michel après avoir adressé ses remerciements  aux personnes présentes et à ceux qui ont oeuvré et contribué au succès de cette soirée a félicité tous les compétiteurs, et salué le dynamisme des  nombreuses associations sportives qui transmettent leurs valeurs à la jeunesse.
M.Ludovic Fabre a  mis l'accent sur le rôle important joué par ces associations dans la vie du village, grâce à leur implication.
Pour conclure et avant d'appeler tour à tour, les 10 clubs sélectionnés et annoncés par une vidéo, Jean-Maxime a  ajouté que"le sport, c'est la vie".
Le Boxing Club de Marseillan dont le Président est José Patrac avec le lauréat Loyd Combes
Le Cercle de Voile de Marseillan : Président M.Bottraud -Lauréat Tim Carpentier
Le Crabe Sportif marseillanais : Présidente Shirley Richard -Lauréats :Equipe Vétérans
Ecole de karaté de Marseillan :Président Johann Grosso- Lauréat Jacques de la Incarnation
La Lance Olympique Marseillanaise: Président Didier Deguître -Lauréat Marc-Alexandre Granier ( absent excusé joutant à Sète)
Les Dragons de Marseillan : Président Pascal Dutilleux- Lauréat Michaël Fortun
Le Crabe Roulant: Président Daniel Sendra - Lauréat Le Club
Les Voiles Marseillanaises : Président Damien Clémentz - Lauréat l'équipage Raphaël Guye et André Lheureux
Marseillan Judo : Président Hervé Navarro - Lauréate Célia Deflandre
Marseillan Tennis Table :Président Jeremy Chartron - Lauréate l'équipe 1ère division  régionale 3
Volley-Club de Marseillan: Président Jean-Louis Olivier - Lauréate Equipe des minimes

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

A l'issue de ces présentations, les membres du jury, le maire, Ludovic Fabre, tous les sportifs récompensés, les parrains de la cérémonie Dominique et Yassine sportifs méritants qui ont reçu des mains d'Yves Michel la médaille de la ville de Marseillan, sont venus sur la scène remettre le Trophée aux Vétérans du Crabe Sportif désignés sportifs de l'année 2017.

C.Gressier

Vernissage à la cave Richemer de Marseillan-Plage

Vendredi 9 juin à 18h30 à  la cave Henri de Richemer à Marseillan-Plage a eu lieu un vernissage de deux grandes expositions de photos que l'on pourra admirer en accès libre durant toute la saison estivale.
Des photos de Sylvie Goussopoulos axées sur les métiers traditionnels de la Lagune de Thau exercés par des femmes  et  qu'elle a choisi de fixer sur sa pellicule  sous le nom de Femmes d'Etang.
Quelques belles images consacrées à l'ostréiculture pratiquée en mer de Chine par des femmes viennent enrichir cette superbe exposition.
D'autres clichés de Marc Déotte de caves coopératives qu'il affectionne et nomme les cathédrales de Bacchus complètent cette panoplie et ces expositions conjointes évoquent le lien fort entre la terre et la mer, signature des caves Henri de Richemer.
Ce vernissage avait aussi pour but de présenter  à de nombreux invités dont des élus, Mme Fabre de Roussac,Conseillère Départementale et Adjointe chargée de la viticulture,  M.Ortin Président Régional de la conchyliculture,  et Mme Azaïs-Negri Prudh'omme de l'étang, le programme ambitieux  mais parfaitement réalisable, comme l'a dit le Président Stéphane Hugonnet de relier les 3 stations Marseillan, Marseillan-Plage et Agde dans un programme agrotouristique, avant de donner la parole au directeur commercial Stéphane des Longchamps.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

 Parmi les propositions, un parcours à vélo, à partir de la cave de Marseillan-Plage ,  au moyen des vélos VTC (au logo de la cave) adulte et enfant pour rejoindre le caveau du Port en empruntant la piste cyclable.
Des arrêts,  pour une connaissance du territoire et de sa richesse sont programmés dans un carnet de route.
Après une halte désaltérante au caveau du port, où l'on pourra découvrir le processus de vinification, le Bar à vins des caves Richemer à Marseillan -Plage, le Bacchus, proposera une dégustation de produits de terroir, des vins de la cuvée Terre et Mer et des jus de fruit.
Afin de retrouver l'esprit guinguette qui a animé la station pendant de longues années,  une restauration thématique sera proposée midi et soir, et pour accompagner ces spécialités, le Bacchus sera ouvert de 18h à 22h et ce, dès le 15 juin et jusqu'au 15 septembre et une fête de la Gastronomie aura lieu le 23 septembre sur le parking avec un concert en soirée.
Les caves Richemer d'Agde, route du Cap proposent des balades vigneronnes et des sorties en calèche et pour les renseignements et réservations, il faut s'adresser au magasin.
Pour mener à bien ce projet, les caves ont fait appel à la compétence de Mme Murielle Bousquet, consultante et formatrice en tourisme, fondatrice de Territour.
C'est M.Ahullo, Président de Handi-Thau Acces , association partenaire avec les caves Richemer qui a conclu en précisant que ce partenariat  leur a permis d'acquérir des vélos pour handicapés et ces vélos seront mis à disposition pour des personnes handicapées qui souhaiteraient participer à ce parcours.
M.Hugonnet a  alors invité les personnes présentes à se rapprocher de l'exposition avant de faire honneur au buffet composé entre autres d'un produit incontournable, l'huître de l'étang deThau, perle de la mer et des vins qui l'accompagnent, mélange subtil des saveurs de la terre et de la mer.

C.Gressier

Balade au fil de l'eau ...potable

 

No images found.

   

C'est à l'initiative de M.Jean-Claude Aragon , conseiller municipal , communautaire , vice-président du Syndicat  Intercommunal du Bas Languedoc que l'AMMAC ( Amicale des Marins et Marins Anciens Combattants) à laquelle il adhère a proposé à ses adhérents et sympathisants cette très intéressante visite dans les stations de traitement de l'eau.
Et c'est une bonne quarantaine de personnes qui ont répondu favorablement à cette proposition.
Rendez-vous tout d'abord à la station André Filliol de Florensac pour un départ groupé en car vers la station de Fabrègues. Arrivés sur les lieux,  M.Aragon a expliqué tout d'abord la raison de la création de cette unité de traitement.
La station André Filliol  à Florensac alimentée par l'eau de l'Hérault, a vu le jour en 1946  à l'initiative des maires de Marseillan, , Mèze et Sète pour faire face à la pénurie d'eau, et c'est ainsi qu'est né le Syndicat du Bas Languedoc.
Depuis, les communes n'ont cessé de croître et d'adhérer et la station ne pouvait plus couvrir les besoins générés par cette extension (26 communes aujourd'hui).
Notamment, en période estivale pour les communes de bord de mer de plus en plus fréquentées par les vacanciers.
C'est pour cette raison que la station Georges Debaille de Fabègues a été construite et alimentée par l'eau du Rhône.
Cette eau qui n'est pas souterraine, et ne bénéficie pas d'une filtration naturelle fait l'objet d'un traitement sophistiqué  afin qu'elle puisse être non seulement potable mais aussi goûteuse. 
C'est M.Mimard qui a pris le relais pour une visite guidée des différentes phases  de traitement de l'eau dans les bassins et les machines utilisées, avant qu'elle ne parvienne au robinet des abonnés.
Tout d'abord une phase d'oxydation pour éliminer les déchets organiques, la désinfecter et désodoriser, ensuite une phase d'ajout de coagulant pour agglomérer les particules en suspension, une floculation pour le faire sédimenter dans le bassin, suivie d'une flottation qui clarifie les particules en surface.
Ce traitement est suivi d'une double filtration sur sable et par charbon actif en grains. Des mesures régulières sont opérées  pour vérifier la capacité d'absorption du charbon et au bout de 2 ou 3 régénérations (soit environ une dizaine d'années) il doit être complètement remplacé.
Ensuite une désinfection aux UV et au chlore garantissent une eau de qualité qui respecte les normes sanitaires tout en abaissant la dureté de l'eau.
Ce sont des experts qui gèrent ce traitement et il engendre l'emploi de nombreux métiers qualifiés.
La station sise dans un cadre magnifique est spacieuse et permet un déplacement aisé dans ses locaux.
Les visiteurs ont repris le car pour un retour à Florensac et M.Aragon a fait une présentation de cette station toujours active où tout est maintenant automatisé, et qui ne nécessite qu'un traitement chloré imposé par l' ARS (Agence Régionale de la Santé).
L'Etat envisage de réduire le débit et de doubler l'eau du Rhône pour préserver l'Hérault à l'horizon 2020 et d'autres sources de production sont à l'étude comme utiliser l'eau de mer après l'avoir dessalée dans un avenir plus lointain.
Cette visite permet de réaliser à quel point l'eau est nécessaire à la vie et précieuse et combien il est important de la préserver contre tout gaspillage, atteinte ou pollution.
Les visiteurs, ont pu ensuite se délecter d'un excellent repas froid concocté par un traiteur dans un cadre champêtre et ombragé avant de repartir à Marseillan en fin d'après-midi comblés selon leurs dires, par cette journée instructive et conviviale à la fois.
Et charmante attention de M.Aragon : il a remis avant le départ au Président et au trésorier de l'AMMAC une aquarelle réalisée par M.Raymond Pujol pour les 50 ans de la station et éditée en tirage limité.

C.Gressier

Tour Thau 2017

 

No images found.

   

L'aventure a débuté en 2012 avec l'inauguration de la piste cyclable qui reliait Marseillan-Ville à Marseillan Plage.
Depuis, l'extension de ces pistes a continué et les inconditionnels de la petite reine ont pu retrouver le plaisir de rouler en toute sécurité, et ce moyen de locomotion a fait des émules, d'autant que les médias prônent les bienfaits de ce sport pour la santé et un moyen de déplacement doux,  bon aussi pour l'environnement.
Conscients de cet engouement, la municipalité et l'UCM (Union Cycliste de Marseillan) ont donc créé le tour de Thau.
Cette année, ce  sont 530 personnes  qui se sont inscrites pour participer à cette 4ème édition en ce dimanche de Pentecôte, et année après année, ce nombre croît pour la plus grande satisfaction de l'UCM   organisatrice partenaire de la municipalité.

 

 

Le plus jeune participant   cette année avait  10 ans , le plus âgé venu de la Grande Motte 82 printemps et il y avait également une famille de 8 personnes.
Cette randonnée de 55 km a pour but de faire connaître les magnifiques paysages de la lagune deThau.
Dès 9h les participants avaient rendez-vous à Marseillan-Plage où les organisateurs les attendaient avec des boissons, et des tee-shirts.
En fonction de l'aptitude et de la pratique de ce sport, les départs étaient échelonnés entre 9h et 10h : occasionnels, réguliers ou experts et à 10h 15 un petit parcours pour les moins entraînés.
Le maire Yves Michel accompagné du conseiller départemental Sébastien Frey et quelques courageux élus a donné le départ en rappelant le but de cette balade, non une course de vitesse mais un plaisir partagé.
Il a salué la participation de Didier Denestèbe (ex propriétaire de Hérault-Tribune)  et de son épouse Florence.
Au retour, et afin de continuer cette belle journée dans un climat convivial, un repas au centre aéré de Marseillan-Plage attendait ceux qui s'étaient inscrits.
Un grand bravo doit être adressé aux organisateurs qui ont œuvré pour la réussite de cette manifestation.

 

 

C.Gressier

Accueil des nouveaux marseillanais

Après un circuit en car sur la commune, les  nouveaux marseillanais ont été accueillis samedi 3 juin  à 11h 30 au centre aéré de Marseillan-Plage et Mme Poignon, Responsable du service communication leur a remis un sac isotherme offert par l'association des commerçants.
Le maire Yves Michel a mis l'accent sur le rôle important du tissu associatif sur la commune, et les nombreuses activités proposées aux marseillanais pour tous âges, pour tous les goûts et tous les budgets,  avant de présenter à ces nouveaux arrivés, les élus qui avaient pu se libérer,  leurs professions dans la vie civile, et leurs différentes délégations ou attributions au sein de l'équipe municipale.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.

 Etait également présent,  Joe Brennan, le maire honoraire de Castelblayney, ville irlandaise  jumelée avec  Marseillan pendant son mandat, venu spécialement d'Irlande pour participer au tour- Thau le lendemain, résident occasionnel de Marseillan tombé sous le charme de notre commune ,où il a acquis une maison.
Le maire a invité les personnes présentes à  faire cette promenade qui permet de connaître ce magnifique  territoire qu'est le Bassin de Thau.
Il a aussi évoqué en faisant les présentations, les charges déléguées à la commune en raison de son appartenance à la Communauté des communes du Bassin de Thau : transports, déchets, ports, etc. sans oublier le PLU ( plan local d'urbanisme), dont les règles d'urbanisme déterminent l'aménagement de la ville  et qui doit être voté en conseil municipal le 13 juin et précisé que ce conseil, était ouvert à tous. Il a aussi mentionné  que la commune possède une gendarmerie depuis le 4 mai.
Il a ensuite invité ces nouveaux arrivants à un apéritif dînatoire, avec un produit phare, les huîtres de l'étang, accompagné  de vins du crû et du Noilly.


C.Gressier

La Maison Tarbouriech explore les propriétés du byssus de moules

Des produits innovants et écologiques

Et si la barbe des moules était un matériau du futur ?


L’entreprise : La Maison Tarbouriech (société Medithau) située à Marseillan au bord de l’étang de Thau, conchyliculteur et leader de la production de moules et d’huîtres haut de gamme en France, se distingue par une politique de qualité à travers des démarches d’amélioration continue au service de ses produits et des consommateurs mais aussi par des efforts constants en matière d’innovation, de développement durable et d’économie circulaire.

Le byssus :
Appelé « soie marine » ou « soie des rois », ou plus trivial « barbe de moules », le byssus est une fibre naturelle fabriquée par la moule pour s’accrocher aux rochers. Il est reconnu depuis l’Antiquité pour sa souplesse, sa brillance et sa résistance. Il se compose de protéines dont le collagène, ses fibres très robustes permettent à la moule de résister aux vagues.

Le projet :
Comment valoriser les déchets conchylicoles ? Telle est la question que se pose Florent Tarbouriech au quotidien dans sa quête de développement durable depuis le début de son aventure. C’est pourquoi il s’intéresse au byssus de moules comme une matière renouvelable pouvant s’intégrer dans la conception de nouveaux produits.

La recherche :
Des réflexions et des expérimentations, sur le byssus en tant que matière première, ont été menées depuis 2011 en collaboration avec l’Ecole Supérieure d’Art et de design de Saint-Etienne et se poursuivent depuis au sein du laboratoire Prod’IA.

Ambitions :
Fortement engagée dans une démarche d’éco-conception, la Maison Tarbouriech a la volonté de valoriser les nombreuses propriétés du byssus dans la création de produits innovants et respectueux de l’environnement.
Grâce à la valorisation des biomatériaux tels que le byssus, des papiers de création destinés aux artistes ont été mis au point.
Mais les ambitions de l’entreprise ne s’arrêtent pas là : Des résultats prometteurs sont enregistrés dans l’élaboration de tissus techniques, de matériaux propres à l’ameublement et à la décoration, ou encore dans les cosmétiques.

lire aussi les moules utiles à la science

Remise de présents aux anciens combattants de l'EHPAD

Vendredi  26 mai l'après-midi, 4 anciens combattants (dont 3 présents)  Mrs.Valentin Castello, Roger Morin, Jacques Rojas et Raoul Ortuani, résidents de la maison de retraite ont reçu des présents de la part du Président du Conseil Départemental M.Kléber Mesquida.
C'est Mme Fabre de Roussac,conseillère départementale et adjointe déléguée au tourisme à la culture et la viticulture accompagnée d'élues, qui les leur a remis.

cliquer sur l'image pour agrandir

No images found.

Les porte-drapeaux de l'UNC, de la Fnaca d'Agde, des représentants d'associations patriotiques, et M.Ruvira, colonel de l'armée de l'air retraité, sont venus honorer de leur présence ces anciens combattants au cours d'un petit cérémonial fort convivial.

C.Gressier

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).

 

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations